Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Souvenirs de Grospixeliens
Ce dossier est le récapitulatif d'un concours lancé début 2005 sur le forum de Grospixels. Il s'agissait pour les participants de raconter leur vie de joueurs dans un essai d'environ 4 pages. Cher lecteur, ne manque surtout pas de lire ces textes qui sont tous passionnants, vivants et la plupart du temps plein d'humour.

Les souvenirs de... Xirius-Thir

JVStory 1.2

Pun..... Pon ! Pun ! ........... Pon ! Un cran noir, une barre blanche de chaque cot et une balle... heu... on va dire un carr plutt, de mme couleur (c'est--dire sans !) qui jongle entre les deux. Voila, en cherchant au plus loin de ma mmoire, les premires images du jeu vido dans mon humble existence. Je devais avoir 7 ou 8 ans, mes parents avaient ce Pong qui tranait dans un carton (je peux dire, dautre part, avec le recul que ctait un dans le genre Hanimex), ils avaient du trouver a marrant de lacheter lpoque, et ma mre, en faisant du rangement, a du se dire que cela moccuperait bien une demi heure. Et bien pour tre franc, cela du moccuper peine ce temps l ! Je me souviens trs bien que javais trouv ce truc assez moyen et ennuyeux en assez de peu de temps, je lai donc rapidement boud et je ne lai plus jamais revu (je nai dailleurs jamais su ce quil avait pu devenir)

Ma deuxime exprience fut plus heureuse par contre, en fouillant dans les affaires de mon pre (ce que je navais videmment pas le droit de faire) je tombais sur un Game & Watch Donkey Kong ! Jemportais discrtement ma trouvaille labris et me mis y jouer.
Il tait clair que ce jeu mamusait bien plus, jadoptais donc cette machine et pendant quelque temps la prenais souvent avec moi.
Cela me rappela dailleurs, que jen avait dj vu de similaires, mais dans la cours dcole, ramenes par les camarades, et puis des diffrentes aussi, dune autre marque celles l (Tiger je crois)

Mais il faut avouer que pendant la premire partie de ma jeunesse je ne fus que trs moyennement intress par les gadjets videoludiques en tout genre, certes il y avait toujours des copains qui avait une Nes ou une 2600, mais bon jtait bien plus absorb par les livres, les Lego ou jou dehors dans le jardin ds que le temps pouvait le permettre.

Ce nest que pour le nol de mes douze ans, mes parents ayant mis une Game Boy sous le sapin, que mes rels premiers amours videoludiques prirent naissance. L jai dcouvert des jeux comme Tetris, Mario Land, Duck Tales, les Tortues Ninja ou bien Solar Striker, que dheures passes sur ce petit cran. Je lai dailleurs utilises bien longtemps cette machine, jai du arrter vraiment dy jouer vers mes 17 ans (5 ans de bons et loyaux services quand mme), cest pour cela, je pense, que je garderais toujours un faible pour les portables de Nintendo (pour un peu toutes leurs machines dailleurs)

Ensuite, javouerai que jai eu encore un gros zappage concernant les consoles.... Je me satisfaisais de ma GB pendant les trajets ou quand javais envie de me dfouler, mais quand mes parents mont pay un PC, un Amstrad 1512 SD (double lecteur de D7 5pouce ) jai dcouvert un style de jeu bien diffrent ! Bon jadmet quau dbut, le bordel de charger le dos (et oui pas de DD !) attendre deux plombes, mettre les D7, lcran qui tait en CGA etc... cela me gonflais particulirement. De toute faon, mme aprs, je nai jamais t fru de technique logiciel ni de prise de tte hardware, moi jaime utiliser un ordinateur, et pas me casser la nenette avec tel plantage bidule ou telle incompatibilit matos etc... Et a tombait bien parce que mon pre lui, adorait a ! Il a dcouvert linformatique avec mon PC ( se demander pour qui tait le cadeau en fait !) et il sen est donn cur joie jusqu' aujourdhui. Bref, en peu de temps, il avait fait le tour de mon ordi (rajouter un DD, un lecteur 3 pouce ) et il a pris un 386 assez rapidement (je bavais devant les jeux en VGA que je ne pouvais pas avoir sur le mien) puis un 486 SX, DX puis un Pentium... etc etc.. Ctait bien car lui il tait toujours la pointe de ce qui se faisait et comme moi je rcuprais son ancienne config (cest encore comme a aujourdhui) javais toujours une machine correcte. Enfin pour revenir aux jeux, jai pass (et encore aujourdhui) dinnombrables heures sur mon PC (bien plus que sur les consoles cest clair) avec des Softs comme Indianna Jones et la dernire croisade, Loom, Space Quest, Wing Commander, Sim City, Settlers, Dune 1 & 2, Commanche, Chuck Yeager, X Wing, Elvira, Police Quest, Willy Beamish, Day of the Tentacle, Syndicate, la liste est longue... trs longue... Je trouvais lunivers des jeux sur PC bien plus riche, plus vaste, plus prcis, plus intellectuels peut-tre... que sur console qui tait mes yeux plus simple dutilisation, plus arcade. Cela ne mempchait pas toutefois, de prendre les nouvelles de lvolution des machines de salon au fil des annes.

Il savre certain que mon intrt ludique cest bien plus port sur les jeux ordi, mais une chose allait me faire peu peu revenir vers les simples machines de jeu, la Japanimation ! En effet je me suis intress assez tt ce phnomne, et cela vite driv en vritable passion (jachetais les premiers Akira en fascicule qui sortaient en kiosque, je lisais rgulirement Okaz, je dcouvrais les dbuts de Tonkham ) et une seule machine lpoque se dmarquait des autres pour ce qui est des conversions ludiques de nos sries japonaises prfres (l ctait clair, le PC, toublie !), la Super Nintendo (et oui, encore eux !), de plus un pote lavait eu pour son anniversaire et force de minviter chez lui pour jouer Super Soccer ou bien Street Fighter II (quest ce que je lui mettais chaque fois dailleurs !) jai finis par la demander pour Nol. En tout cas je me suis bien clat devant Dragon Ball Z ou bien Ranma , et je bavais sur les images de Macross. Jai pass des heures sur Super Bomberman et sur Super Mario 4, elle reste mes yeux ce qui se rapproches le plus dune console de jeu parfaite, simple, solide, avec plthore de bons jeux jolis et colors.

Aprs cette machine, je repris encore une longue priode sans mintresser rellement aux jeux sur consoles, continuant mmerveiller sur les nouveaux jeux sur PC. En mme temps, cela ne mempchais pas de suivre les nouveauts du coin de loeuil sans trop de conviction, voyant une Saturn par ici, une PSX par l, sans jamais tre vraiment impressionn compar ce que je voyais sur mon ordi, je me rappelle simplement que Mario 64 mavais fait quand mme pas mal deffet sa sortie, et ce moment l jtait srement deux doigts de me reprendre une machine exclusivement ludique. Je continuais donc ma jeunesse entre lecture, sport, Japanimation, jeux PC, sorties entre potes (ce qui devint de plus en plus frquent dailleurs) puis qui senchana sur les diffrents jobs et autres responsabilits qui conviennent aux ges plus matures, ce qui forcment empite sur les diverses activits de loisir.

Vous vous demanderez lgitimement alors, comment jai pu devenir un grand collectionneur de console et un fervent retrogamer !
Et ben cest par hasard, au dtour dune brocante... En effet ils nous taient venus, moi et un ami (qui dailleurs linverse de moi qui tait sur PC, compltement baign, lui, dans le vidoludisme sur console en tout genre) la passion de la chine et du tt rveil dominical qui y est li et un jour en voyant un lot pas cher de jeux Nes accompagn de la machine, il se laisse tenter, et nous nous retrouvons tester les jeux en question chez lui laprs midi. Il faudra admettre que lon a trouv a bien plaisant et trs intressant avec quelques fou rires aussi devant le ridicule de certains titres. Le Week-end suivant ctait mon tour demboter le pas en dgottant un lot Master System (je ne connaissait pas vraiment cette machine et je me suis dis que ctait vraiment le moment de la dcouvrir ) lui a surenchri sur une Megadrive et moi denchaner sur une Atari VCS 2600... ce moment on sest regard avec tout notre bazar dans les bras et on sest dis tout content quon tait en droit de dbuter officiellement une collection sur les vieilles consoles.
.
Sensuivirent deux annes de brocante intenses, de ngociations acharnes, de dcouvertes bizarres, je constituais pendant cette priode au moins 80 % de ma collection actuelle, les gens taient curieux mais honntes cette poque, ils ne leurs seraient jamais venus lesprit de vendre une Nes plus de 100 Frs (15) et il me paraissait inconcevable de mettre plus de 10 Frs (1,50) dans une cartouche Megadrive ou SNES... Mais lappt du gain, la mode du rtro et le passage lEuro ont bien aids changer les choses...

Cela fait bientt quatre ans maintenant que cette annonce de commencement de collection t faite, mon ami pas mal lch depuis, son volution personnelle dans la vie y contribuant, moi aprs avoir finis dcumer les brocantes pour ne plus rien y trouver de rellement intressant ou alors des prix exorbitants, je me mis peaufiner ma collection et mes connaissances sur internet, je dcouvris alors toute une communaut de passionns, quils soient exclusifs une marque, une machine ou gnraliste comme moi.
Aujourdhui jai une collection constitue de deux cents machines et de deux mille cinq cents jeux peu prs, jai cre mon forum sur Yaronet qui se rvle assez actif, je participe chaque anne lorganisation dune convention rtro en Ile de France, la JC qui arrive sa cinquime dition , je voyage travers lEurope afin de voir les diffrentes manifestations li au retrogaming, et nous avons (moi et les autres organisateurs de la JC) depuis peu, cre une association afin de concrtiser et donner de laide toute forme de projets pouvant tre lis cette activit

Pour conclure je souhaite la scne retrovideoludique davoir encore de beaux jours devant elle, et je suis confiant car il reste encore beaucoup de choses faire et pas mal de personnes intressantes vraiment inspires et motives pour sy atteler !

Xirius-Thir
(27 octobre 2005)