Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Souvenirs de Grospixeliens
Ce dossier est le récapitulatif d'un concours lancé début 2005 sur le forum de Grospixels. Il s'agissait pour les participants de raconter leur vie de joueurs dans un essai d'environ 4 pages. Cher lecteur, ne manque surtout pas de lire ces textes qui sont tous passionnants, vivants et la plupart du temps plein d'humour.

Les souvenirs de... Camite

ZELDA ET SES POTES

La fe numrique se penche sur mon berceau le jour de ma naissance et souffle mon pre dacheter une Atari 2600 pour clbrer lvnement. A vrai dire, je ne sais plus dans quelle mesure jai pu inventer cette anecdote bien flatteuse pour nimporte quel ego de retro-gamer. Il nempche. Avec la recherche dun peu de neige pour luger avec ma maman, les botes grises de jeux 2600 derrire une vitrine reviennent comme lun de mes plus anciens souvenirs. Mr Do !, Miss Pac-Man ( le mme sauf quelle a un nud dans les cheveux ), Vanguard dont je ne connais pas encore la parent SNK... Et pour le mioche, un Schtroumpfs avec des petits hommes verts (!) Le mme sur la Colecovision dun ami de mon pre mveillera lvolutionnisme technologique, avec ses schtroumpfs BLEUS.

Pour autant, je joue peu la 2600, gros joujou de luxe que mon pre installe vite dans un placard. Parfois, je le regarde programmer en Basic de petits jeux pour un ordinateur portant les marques Yeno et Sega. A lcole, mon CM2 nous offre des sances mensuelles dinitiation sur des MO5. Il faut dessiner des figures gomtriques sur lcran laide de commandes dictes par un geek venu arrondir ses fins de mois. Et ceux qui terminent avant la fin peuvent lancer Le Jeu de la Vie. Lhistoire dun voyageur de lespace travers diffrents tableaux genre shoot, labyrinthe, rflexes... Je nirai pas bien loin dans laventure. A lpoque, lide mme de jeu vido ne reprsente rien de trs prcis dans ma tte. Encore trop occup jouer aux billes ou la dlivrance.

Sensiblement la mme priode, Konami lance son adaptation de la licence Tortues Ninja sur la NES. A lapproche de Nol, un spot de pub passe en boucle. TRRRAAAVERSEZ LES EGOUTS !!! Avec mon frre, tout ce qui touche aux quatre tortues mutantes titille en nous la naissante fibre fanboy. Mon pre, du genre demander une voiture tlguide pour les ftes, voit dun bon il larrive dune nouvelle machine de jeux dans le foyer. Ma mre, nettement moins. Trois contre un, dsol maman mais tu aurais d assurer tes arrires avec des jumelles. Mais passes ces considrations statistiques, personne ny connat grand-chose en consoles de jeux dans la famille. Arms dun hors srie Gnration4, le premier choix de mon pre se porte sur... la GX4000. La vie tient peu de choses parfois.

Un vendeur Fnac bienveillant plus tard, la NES arrive donc chez nous avec Teenage Mutant Hero Turtles et Ice Hockey. Le premier me dcourage au troisime niveau et je me contente donc de regarder mon pre se frayer un chemin jusquau Technodrome. Mais le fameux dernier couloir a raison de lui chaque fois. Aujourdhui encore je ressors rgulirement le jeu pour le venger mais le dernier couloir ne se laisse pas vaincre.

Pour les ringards

A partir de l, la machine semballe. Mon frre et moi passons tout notre argent de poche dans lacquisition de nouveaux jeux. Ma mre accepte de nous abonner Player One. Une bonne quinzaine de jeux senvolent avec un cambriolage. Le remboursement de lassurance disparat aussitt dans leurs remplaants. Les deux Zelda, Megaman 2, Super Off Road, Faxanadu, Super Spike VBall, Digger T.Rock, Day of Thunder, Batman, Bayou Billy... chef-duvres trop durs pour moi ou sries B clatantes, jingre tout. Les adaptations de Double Dragon 2, Rygar ou le Super Doki Doki Mario 2 dfilent sous mes yeux sans que je nen comprenne encore toute limportance historique. Avec le collge arrive le temps des premiers changes et des premiers jeux termins la rgulire : Captain Skyhawk, Kabuki Quantum Fighter, Bart VS. The Space Mutants... Chez des amis plus bourgeois que moi, je dcouvre des machines appeles 520 STE ou Amiga. Les musiques de Xenon 2, Lotus 2 ou Dune 2 me laissent bien sur Le Cul 2, mais je me dis que des types qui ne toucheront jamais un Zelda de leurs vies nont pas forcment grand-chose mapprendre en terme de jeux vido.

Le Nol suivant, mon frre et moi franchissons une nouvelle tape dans notre addiction, puisque nous acqurons chacun une console portable pour jouer en vacances. Considrant comme des blaireaux que le monochrome cest pour les ringards, nous snobons la GameBoy pour la GameGear et la Lynx. Jemprunte la Sega pour terminer un Sonic, un Shinobi et le Monaco GP (et ses deux sprites affichables lcran). Sur lAtari, le seul jeu vraiment satisfaisant au dbut sappelle Checkered Flag. Puis un change avec un ami me permet de dcouvrir Bill & Teds Excellent Adventure, clone de Zelda djant que je considre toujours aujourdhui comme un de mes jeux prfrs.

Peu aprs, la Super Nintendo dbarque en Europe avec son pouvoir dattraction norme que na jamais exerc sur moi la Megadrive. Nous runissons avec mon frre et la participation de mes parents et grands-parents assez dargent pour acheter la console avec Super Mario World. Jusque-l, je nai jamais spcialement accroch aux Mario. Mais ce nouvel pisode me fascine littralement par lintelligence prodigieuse de sa conception, avec chacun de ses lments ports au summum de son potentiel. Il sagit dun jeu que jai termin entirement une bonne trentaine de fois, avec chaque fois le mme plaisir. Je my replonge rgulirement comme on rvise un classique. Paralllement, je dcouvre Super Soccer, mon sens le meilleur jeu de foot de tous les temps, ou F-Zero. Zelda 3 menchante, Street Fighter 2 me passionne un temps. Je dvore Super Metroid, Secret of Mana, Actraiser, passe des heures en duel sur F1 Pole Position, attend la sortie maintes fois repousse de Sim City, menthousiasme comme un gamin sur des jeux mineurs comme Lord of the Rings, Zombie, Tiny Toons ou Shadowrun... Je gote mme au plaisir de limport et aux merveilles de Squaresoft, Chrono Trigger et Final Fantasy 6 qui portent lintensit motionnelle et narrative un niveau inou.

Javais dcouvert Squaresoft un peu plus tt avec Mystic Quest sur la Game Boy achete entre-temps pour jouer Zelda Links Awakening. Une grosse surprise que ce Mystic Quest qui a russi mmouvoir, chose que je ne pensais pas encore vraiment possible avec un jeu vido, malgr lexcellence de certains titres en ce sens. Jai port ce jeu si haut dans mon cur que je me sentirai trahi, bien des annes plus tard, lorsque sortira son pouvantable remake, Sword of Mana, sur Game Boy Advance. Revanche pour Link pour qui javais encore achet une machine, mme si les Oracles puis Minish Cap ne me charmeront pas autant que leurs prdcesseurs.

Avec mthode

Au collge, je choisis deffectuer mon stage de trois jours en entreprise comme informaticien. Inconsciemment, il sagissait de donner un prtexte mes parents pour acheter un PC. Jaccde alors de nouveaux types de jeux. Alone in the Dark me terrorise, Day of the Tentacle me tient en haleine en plus de me faire rire, et je passe ma premire nuit blanche devant Theme Park. Je me lance dans des carrires dentraneur de foot, dans la flibuste hilarante de Monkey Island... Lmission Cyberculture sur Canal+, consacre Commander Blood, me donne elle seule envie dacheter le jeu. Mais le must du jeu sur PC reste pour moi la trilogie Gabriel Knight, belle comme des films, riche comme des romans et passionnante comme... comme peu de jeux en fait.

Milieu des annes 90. Le lyce, la crise dadolescence et la PlayStation. Sale poque.

Sega senfonce, et Nintendo promet des merveilles pour plus tard. Sony rase tout mais je men fous clairement, je veux jouer Zelda. Mon frre, lui, ne rsiste pas. Ridge Racer, Toshinden, Tomb Raider, Pandemonium, Crash Bandicoot... je me mets har cette machine, ses jeux deux balles et toute la philosophie qui va avec. Pour le malheur de ma mauvaise foi, jarrive pourtant trouver des exceptions. Metal Gear Solid, Final Fantasy VII ou les Resident Evil. Enerv par la tournure que prennent les choses, jcris Player One qui publie ma lettre au numro suivant. Je me sens alors btement investi dune mission de voyant parmi les aveugles, et cris une dizaine de pages par mois au magazine pour persuader le monde entier de lescroquerie PlayStation. Mon aversion ne diminue pas au moment de parcourir Final Fantasy VIII. Lmotion et la crativit sacrifies sur lautel de limage de synthse et de lesprit djeuns. Nintendo, sauve-moi...

Nol 98, le voil, pos au pied du sapin, avec la console qui va avec. Mon pre lavait rserv pour tre sr den avoir un exemplaire. Des pubs lannonaient sur les doubles pages des magazines. Il vous a manqu ? Zelda est de retour . Jintroduis Ocarina of Time dans la Nintendo64. Enfin, jentre dans lge de la 3D. A ct dun monument pareil, peu de place pour la concurrence. GoldenEye, bien sr. Un injustement mconnu Mystical Ninja, un plaisant Lylat Wars, et le fabuleux Pilotwings quon explosera dans tous les sens (mais nanmoins avec mthode) avec mon meilleur ami pendant les vacances dt. Majoras Mask arrivera plus tard, mais le destin na pas voulu que jaime ce jeu, entre problme technique (expansion pack de sous-marque), hospitalisation et vie personnelle chaotique.

Gnration 128-bits, rebelote. Sega a fini de sombrer avec la Dreamcast, Sony engage David Lynch pour ses pubs, provoque des meutes dans les magasins et balade tous les journalistes grands coups dEmotion Engine. Mon frre craque nouveau sans se poser de question. Moi je men fous toujours puisque je veux jouer Zelda. Premier galop dessai sur PlayStation2 : Silent Hill 2. Incomprhension totale. a, la maturit du jeu vido ? Voire plus simplement : a, du jeu vido ? Persvrons avec Ico. Dj nettement mieux mais tout de mme, pas de quoi se mettre genou. Sans trop y croire, je passe MGS2 Sons of Liberty. Ouch. Mchante claque. Un jeu vido peut produire du sens, et a se passe sur la Sony. Pas lair con moi maintenant.

Mon antisonysme primaire ne baisse pas les bras pour autant. GTA, a me gonfle autant que Kill Bill, c'est--dire prodigieusement. Prince of Persia, je me marre. Final Fantasy X, impossible de tenir plus de deux heures devant ce flot de ridicule. Je mentiche nanmoins de S.O.S Final Escape et rattrape le temps perdu avec Code : Veronica et Rez. La Dreamcast, justement. Un ami me prte la sienne pendant les grandes vacances. Me voil parti pour Shenmue. Bien quun poil du, je nai plus quune seule ide en tte la vue du gnrique de fin : jouer Shenmue 2. Pour patienter, je tte un peu de Jet Set Radio, avant de tomber sur le Graal dans une boutique doccasions. Quinze jours non stop commencent alors dans le Hong Kong virtuel de Yu Suzuki.

Peut-tre rien voir

Avec la perspective dun nouveau Zelda, lachat dune GameCube simposait comme inluctable. Les premiers jeux ne suffiront pas sortir le portefeuille de ma poche plus tt que prvu. Resident Evil sen chargera. Javais ador la srie sur PlayStation, mais ce remake va russir me rendre amoureux, au point de me procurer Resident Evil Gaiden sur Game Boy Color, puis bien sr Resident Evil 0. Suivent Mario Sunshine et Metroid Prime, avec lesquels je prends conscience de mes mutations . Du joystick 2600 la manette GameCube, la technologie et linterface ont volu, mes doigts sy sont adapts.

Peu avant la sortie de The Wind Waker, jachte un tlviseur dappoint cran plat pour installer la machine dans ma chambre. Pas question de lcher le jeu pour laisser quelquun regarder quelque chose la tl, ou mon frre jouer avec sa machine du diable. Jen profite pour mquiper en RVB afin de jouir du 60 hz. Et hop, encore quinze jours de sacrifis. Pas le temps de faiblir ensuite. Eternal Darkness, Skies of Arcadia, P.N.03... Les parties enfivres avec les copains sur Mario Kart ou Mario Party 4, sur lequel jenchane six victoires conscutives au plus grand nervement de mes adversaires.

Au cours de lt 2004, je quitte ma vie de nerd pour entamer celle de geek. Maqu, sociable et cultiv comme disait ChronicArt. En ralit, une Julie qui naime pas les jeux vido ma convaincu un peu malgr elle que certaines choses valent plus la peine que de passer des heures devant un cran. Elle me quitte la veille de mon anniversaire et deux jours plus tard arrive Animal Crossing en guise de consolation. Jexplique le principe Julie qui, intrigue, veut essayer. Dix jours passent et nous revoil ensembles. a na peut-tre rien voir. Mais je joue toujours Animal Crossing. Je refais les 96 niveaux de Super Mario World quand jai le cafard. Je dfie sporadiquement (et choue invariablement) le dernier couloir de Teenage Mutant Hero Turtles. Jattends chaque nouveau Resident Evil comme le messie. Julie est toujours dans le coin. Zelda et ses potes aussi.

Camite
(27 octobre 2005)