Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Gauntlet
Anne : 1985
Systme : Arcade
Dveloppeur : Atari
diteur : Atari
Genre : Arcade
Par Bernard (03 janvier 2005)
Le flyer (cliquez sur l'image pour une version plus grande). Merci au site Arcade Flyer Archive !

La premire fois que je l'ai vue, elle trnait dans l'arrire-salle d'un pub londonien. Quatre jeunes fous s'escrimaient autour, tapant qui mieux mieux sur sa pauvre carcasse qui mettait parfois entre les sons stridents du fracas des pes et des flches, des conseils aviss aux intrpides et prcoces aventuriers...

Une borne mythique, je vous dis !

"Elf is about to die..." clamait-elle tandis qu'une tension palpable envahissait les joueurs, chacun s'efforant d'tre le premier atteindre la potion convoite ou la porte de sortie en direction du prochain niveau, promesse de gloire, de points d'exprience et de pices d'or patiemment accumuls au fil des rencontres avec les tranges habitants de ce donjon sans fin... Enfin, l'un d'entre eux jeta le gant, abandonna sa place et je pus me joindre leur qute... Dans la peau d'un Elfe, je m'apprtais relever le gant de ce dfi mythique que reprsentait l'univers de Gauntlet !

Intriguant, non ?

Une "DreamTeam" pour un jeu rvolutionnaire.

L'arrive de Gauntlet fut une relle perce dans le monde des jeux vidos, tant d'arcade que sur micros et console... Avant d'aborder son univers, son gameplay et une foule de dtails sur son histoire, prtons hommage la "DreamTeam" d'Atari qui a ralis un vritable saut quantique dans la qualit d'un jeu d'arcade. Nous devons ce petit bijou, entre autres, Ed Logg (Asteroids, Centipede, Xybots), Bob Flanagan (Marble Madness, Xybots), Sam Comstock (Xybots, Road Runner), Susan G. McBride (Return of the Jedi) et Earl Vickers (Star Wars, Discs of Tron, Indiana Jones & the Temple of Doom).

La DreamTeam Gauntlet.

Gauntlet innova sur bien des aspects : ce fut le premier jeu d'arcade 4 joueurs, la premire borne d'arcade non-standard (ncessaire pour permettre le jeu 4 en mme temps), le premier jeu pousser l'extrme le racket du joueur par la perte de points de vie au fil de l'eau, 5 brevets d'innovations techniques, notamment celui permettant de dpasser les limites du hardware en matire d'animation (limite l'poque 58 sprites en mme temps)... bref un prcurseur dans bien des domaines.

Gauntlet, la gense.

Au milieu des annes 80, les jeux de rles type "Dungeons & Dragons" furent une source d'inspiration pour de nombreux dveloppeurs. Citons par exemple Wizardry ou UltimaII sur Apple, et Dandy sur Atari 800. Quel lien entre Dandy et Gauntlet me direz vous ? Eh bien le premier fut tout simplement le prcurseur du second. Son auteur, Jack Palevich, tudiant au MIT, adapta sa thse "Thesis of Terror" en jeu vido ; et c'est ainsi que naquit Dandy, commercialis l'poque via Atari Program Exchange (APX). Jack Palevich intenta un dbut d'action en justice pour plagiat, Gauntlet prsentant des caractristiques bien trop similaires (vision 2D vue du dessus, concept de labyrinthes peupls de monstres...)

La bote du jeu port sur ZX, et un aperu de Dandy... Troublant, non ?

Ed Logg, d'ailleurs, ne s'est jamais cach de cette inspiration. Dandy comprenait 26 niveaux ainsi qu'un diteur de niveaux afin de personnaliser son univers. Ed le transformera en un jeu multi-joueurs disposant d'une centaine de niveaux pour puiser les candidats... mais ceci n'tait pas du got d'Atari, qui souhaitait scuriser le lancement du jeu, et rsolut ce conflit en puissance en achetant le silence de Jack Palevich. Celui-ci vendit son me Atari au prix d'une borne Gauntlet pour son usage personnel. C'est dire le statut mythique que le jeu acquit ds son lancement. En parlant du lancement, on raconte qu'en priode de pr-test auprs d'une cible de joueurs, la direction de la salle d'arcade dut afficher un panneau limitant le montant autoris par joueur afin de permettre ceux prsents dans la file d'attente de pouvoir tester Gauntlet. Le butin pour cette premire semaine de pr-exploitation fut de 1000$, soit 4000 quarters (pices de 25 cents)... la machine Gauntlet tait prte inonder le march.

16me niveau, et on continue...

Comment transformer un succs en une machine cash ?

L'accueil que le grand public rserva Gauntlet fut tel qu'Atari remit plusieurs fois son ouvrage sur l'tabli pour tirer le meilleur profit de cette manne providentielle. Gauntlet a connu pas moins d'une vingtaine de rvisions, soit dans le but de pntrer de nouveaux marchs (Allemagne, Japon), soit en dclinant le concept (versions 2 ou 6 joueurs), soit, enfin, en introduisant de nouvelles fonctionnalits (notion de points de vie dclinant au fil de l'eau, quelques trucs & astuces qui seront tudis ci-aprs).

Attardons-nous un peu sur le concept pernicieux introduit par Gauntlet. Avant, dans tout bon jeu d'arcade qui se respectait, l'introduction d'une somme d'argent vous donnait droit un certain nombre de vies (avec une certaine latitude au grant de la salle pour dterminer le "bon" niveau par pice)... Charge vous, donc, de mener bien le jeu, rsoudre les nigmes et pourfendre les monstres "adversaires". Dans Gauntlet, la notion de racket est raffine. Chaque pice introduite vous donne droit en moyenne 700 points de vie - un bon capital de dpart mais, pour votre plus grand malheur, votre simple prsence dans les murs de ce donjon vous affaiblit, au rythme rgulier d'un point de vie par seconde ! Certes la nourriture et certaines potions peuvent vous revitaliser, mais dans une bien moindre mesure... qu'une bonne dose de crdits ! Ce principe simple est au cur mme du succs financier de Gauntlet, l'ambiance et la qualit du jeu se chargeant de vous rendre accro.

Une bonne gestion des paramtres pour une rentabilit maximum.

Atari avait particulirement soign l'aspect "retour sur investissement" pour les grants des salles d'arcade en crant pas moins de 8 niveaux de difficults paramtrables et 32 taux de conversion "Crdit/Points de vies", allant de 100 2000 points de vie par crdit... De quoi scher les pauvres tudiants en herbe que nous tions ! ceci s'ajoute l'immense sentiment de travail inachev lorsque notre hros meurt de faim ou sous les assauts d'adversaires en surnombre... Un vritable crve-cur. Las, dpit, le joueur ayant vaillamment combattu jusqu'au 45me niveau aprs avoir gliss moult picettes dans la borne ne peut mme pas "apercevoir le bout du tunnel", car Gauntlet est sans fin, ou presque ! L'un des traits de gnie de ce jeu rside dans l'absence de fin ou de but, les niveaux s'enchanant les uns aux autres, certains se rptant dans l'organisation du labyrinthe avec quelques variantes de couleurs ou de types de gnrateurs de monstres... La rumeur prtend mme qu'au bout de 999 niveaux, le Destin vous renvoie... au niveau 8 ! Sans fin je vous dis, seul votre compte en banque a une limite, pas l'apptit de cette borne d'arcade !

Dernire innovation de Gauntlet : un tableau des "High Scores" calculs sur le score ralis avec 1 crdit pour chacun des 4 hros, et non plus le simple score cumul quel que soit le pcule introduit dans la borne... Cela incite un style plus subtil que l'approche brutale si l'on souhaite voir son nom apparatre dans ce tableau d'honneur !

L'ambition de tout joueur: tre numro 1 !

Une vaillante quipe de hros looks la "Dungeons & Dragons"

  • Thor : un guerrier de type Conan le Barbare, adepte de la hache, fort en gueule mais pas trs rapide.
  • Thyra : une valkyrie chappe des contes nordiques, charmante dans sa cotte de maille, maniant l'pe comme personne.
  • Questor : un Elfe vif comme l'clair, possdant quelques talents de magie mais surtout trs dou pour le tir l'arc
  • Merlin : fameux magicien vers dans les arcanes blanches et noires ; frle, acadmique mais bien motiv comme ses compagnons, il prfre les jets de boules de feu au corps corps.
Le quart dans l'ordre : Thor, Thyra, Questor & Merlin.

Au-del de ces diffrences en terme de caractristiques (on retrouve toute l'influence des univers des jeux de rle), ces 4 personnages ont tout de mme quelques traits communs... commencer par un immense apptit de gloire et de richesses, car c'est bien l leur seule motivation. Ils n'ont pas choisi de sauver le monde d'un dsastre imminent, ils ont juste une soif infinie d'en dcoudre avec de pauvres monstres qui ne demandaient rien quiconque, dans le simple but de mettre la main sur leurs trsors et talismans magiques... Un rien vnal ? Non, peine !

En avant compagnons, par Saint-Or et Saint-Diamant !

Ajoutons ceci la rvolution introduite par Gauntlet dans le gameplay : la premire opportunit de coopration/comptition entre les joueurs. Auparavant, un jeu deux consistait... tre deux pour affronter les adversaires, sans pour autant se tirer dans les pattes, point-barre. Grce Gauntlet, les joueurs ont l'opportunit non seulement de cooprer pour quitter chaque niveau (il faut qu'ils avancent in-fine dans la mme direction...) mais aussi de s'affronter dans le partage du butin (et c'est dans ces moments-l que la bonne humeur s'estompe au profit de joutes verbales et virtuelles dans une folle course la maigre nourriture). Une vritable rvolution dans le traitement du gameplay qui influencera des gnrations de jeux futurs (ex: Operation Wolf, Xybots, Golden Axe...)

Merlin, le corps corps, c'est pas son truc !

Un vrai foutoir ce donjon !

tudions de plus prs l'univers de Gauntlet. Celui-ci est compos d'un nombre fini de types de cratures et de bonus...

Gauntlet : le casting au grand complet !

... mais aussi d'un nombre infini d'adversaires. Explication : hormis les personnages "Death" et "Thief" qui apparaissent de manire ponctuelle, les adversaires sont dverss par des gnrateurs de monstres, vritables cornes d'abondance malfiques. Ces gnrateurs se prsentent tous sous la mme forme mais peuvent engendrer des ennemis de puissances diffrentes (le distinguo se fait sur les yeux rouges) - un gnrateur ne pouvant crer qu'un seul type de monstre.

Plus les yeux virent au rouge, plus les monstres sont coriaces.

Les Demons (sorte de dragons chinois), les Grunts (vritables brutes nandertaliennes mtines d'Orc) et les Ghosts (fantmes suceurs de vie disparaissant au premier contact) ne posent pas vritablement de problmes.

Les plus rustres : Demons, Grunts & Ghosts.

En revanche dans la catgorie des "pnibles" comme dirait Audiard, nous trouvons les Lobbers (petits lutins qui jettent des pierres par-dessus les murs), les Sorcerers (Merlin en herbe abusant de leur invisibilit), le Thief (voleur de bas-tage un peu Robin de Bois dans l'me, car il ne s'attaque qu'au joueur le plus riche !) et enfin Death (la grande faucheuse, qui vous siphonne allgrement vos points de vie et n'est accessoirement sensible qu' la magie - il vaut mieux garder une potion en rserve au cas o..)

Les plus pnibles : Lobbers, Sorcerers, Thief & Death.

Si vous laissez Gauntlet tranquille sans l'alimenter en crdits en dbut de partie, vous aurez droit un tutorial dcrivant par le menu vos futurs adversaires et des instructions sur les diverses faons de s'en dfaire.

La fiche d'identit des Ghosts...
... et celle des Sorcerers.

Les diffrentes potions vous permettent d'amliorer temporairement vos caractristiques (et donc vos chances de survie). Les clefs vous serviront ouvrir les portes ; les potions bleues et marrons annihiler sans coup frir vos adversaires (mieux vaut laisser Questor et Merlin s'en occuper, l'efficacit des potions sera dcuple). Une bote outils restreinte, mais efficace.

La Mort, fidle son image.
Comment a marche, quoi cela sert ?

Pour agrmenter l'univers de Gauntlet, outre le dessin tortueux de chaque niveau, vous pourrez tre confronts plusieurs gadgets : zone de tlportation, murs amovibles voire destructibles... Leur utilisation bon escient permet de rejoindre plus ou moins vite la sortie vers le prochain niveau.

Soit il existe un raccourci, soit on en cre un coup de hache !

Enfin, rgulirement au cours de votre pope, vous pourrez mettre en mode "pause" vos rflexes de baston en apprciant une bonne vieille chasse au trsor en temps limit. Que des coffres remplis d'or sur un niveau complet ! Une aubaine pour nos aventuriers avides de gains faciles. Laissons libre cours l'avarice pendant ces quelques 20 prochaines secondes.

Monsignor ! Il est l'or !

Un Matre du Jeu impartial et omniprsent.

Pour vous assister dans votre qute, une voix-off caverneuse, digne des plus grands narrateurs de contes ou de bandes-annonces de cinma type "blockbuster amricain", distille au fil de l'eau de prcieux conseils ou quelques rappels sournois. En effet, pour pimenter les parties plusieurs, cette voix-off effectuera rgulirement quelques bilans propices crer un climat de tension croissante chez les joueurs. Lorsque retentissent conjointement les deux messages sonores "Warrior is about to die" et "Elf has eaten all the food lately", cela risque de mettre le feu aux poudres entre les participants ! Au total, Gauntlet compte 212 bruits et voix diffrents qui agrmentent les courses-poursuites dans le ddale des diffrents niveaux. La qualit des sons et des voix de Gauntlet a largement contribu son succs, en particulier les dlations faites par la machine sur le comportement des joueurs...

Petit guide de survie dans l'univers Gauntlet.

Maintenant que le dcor est plant, que vous tre prt en dcoudre avec les tnbreux personnages de cet univers, voici quelques suggestions pour augmenter votre taux de survie en milieu hostile. Parlons tout d'abord stratgie de jeu. Le vrai plaisir rside dans un jeu plusieurs - c'est l que l'on peut tester son niveau de compassion et d'amiti pour ses partenaires de jeu. De plus ceci permet de composer une quipe quilibre. Il faut savoir que le niveau de difficult (fix dans le cadre des settings) influe grandement sur les aspects du jeu, notamment en terme de quantit de nourriture disponible sur chaque niveau. De plus, le critre discriminant est votre score, le critre mineur tant le nombre de crdits que vous avez injects. En effet, plus votre score est lev, plus les gnrateurs cracheront de monstres rapidement et moins il y aura de nourriture disponible dans les diffrents niveaux. Il vaut mieux donc parfois se laisser vampiriser par Death et perdre quelques points de vie plutt que d'activer toutes les potions dont on dispose et d'augmenter trop rapidement son score... au risque de devoir traverser plusieurs niveaux sans aucun apport de nouriture.

Pour terminer, voici quelques secrets d'arcanes vous permettant de vous tirer des plus mauvais pas :

1/ Les cornes malfiques en premier tu limineras.
Les gnrateurs ont une rserve inpuisable de monstres dverser sur vous... Ceux-ci sont activs ds qu'ils entrent dans votre champ de vision (la portion visible du niveau l'cran). Il est fortement conseill d'aller au cur du combat pour liminer ou affaiblir en premier les gnrateurs avant de nettoyer la zone.

La lenteur peut entraner le syndrome de "Fort Alamo".

2/ Si tu ne disposes pas de clef, l'effet Ssame sagement tu attendras.
Il arrive parfois que dans le rush et la prcipitation d'un niveau l'autre, vous ne puissiez rcuprer les prcieuses clefs... Si, par malheur, vous tiez coincs face une porte sans clef dans votre escarcelle, patientez environ 30 secondes et Ssame s'ouvrira !

Et voil, sans les mains !

3/ En dernier recours, de patience tu t'armeras.
Dernier conseil, mais non des moindres. En cas de ncessit absolue (pour ne pas gcher le plaisir du jeu), si vous ne pouviez quitter un niveau (manque de clefs, trop de clefs alors qu'il faut en prendre une obligatoirement, etc.), patientez... patientez et, pour votre plus grand tonnement, les murs se transformeront en autant de cases de sortie !

Patience et longueur de temps...

Le dbut d'une saga.

Ds sa sortie, compte tenu du succs sans faille de la version arcade, plusieurs portages sur micro ont vu le jour. Ceux-ci, de qualit ingale (comme toujours), taient ncessaires pour assouvir les passions dclenches par les bornes d'arcade. Gauntlet fut donc dclin sur tout ce qui tait possible ou presque : Atari 8-bits,Amstrad CPC,NES, C64,MSX, ZX-Spectrum, PC, etc. Des add-ons renouvelant les niveaux du jeu original furent mme commercialiss. Rgulirement, au fil de l'volution des micros, de nouveaux portages virent le jour, comme sur Atari ST ou Macintosh par exemple. L'Amiga, oubli par l'diteur acqureur des droits du jeu en occident, dut se contenter d'un clone trs bien ralis, Garrison, dit par les Allemands de Rainbow Arts.

Gauntlet sur plusieurs plates-formes : Apple IIGS...
... sur Commodore 64...
... la version NES avec une variante pour l'cran de dmarrage...(et une musique additionnelle dont un Gromix est dispo sur GrosPixels)
... US Gold soigna le portage sur Atari ST...
... et mme Macintosh eut droit sa version.
Garisson sur Amiga, un clone d'une fluidit extraordinaire.

Plus rcemment, Gauntlet a t remis au got du jour sur les consoles PlayStation, PlayStation 2, Dreamcast, Gamecube et XBOX dans le cadre d'une compilation de Midway intitule "Midway Arcade Treasure", compilation rendue possible grce au rachat d'Atari Games par Midway.

Midway Arcade Treasures 1 & 2 : Gauntlet et les autres sauvs de l'oubli !

Enfin, il y eut mme un ovni, sous la forme d'une version LCD "Gameboy avant l'heure" fabrique par Tiger Electronics, dans une version abrge de 9 niveaux. Ce jeu lectronique ne prsente que trs peu d'intrt, sauf pour des collectionneurs aguerris.

Pour les inconditionnels, mais pauvre en challenge.

Bien entendu, Gauntlet compta de nombreuses suites officielles en arcade, adaptes sur de multiples machines : Gauntlet II (1986), Gauntlet Legend (1998) et Gauntlet Dark Legacy (2000). Sur consoles et micros, on put mme s'essayer un exclusif, mais trs trange, Gauntlet III (1991) en 3D isomtrique, et un excellent Gauntlet IV (1993) sur Megadrive reprenant toutes les recettes qui firent le succs des deux plus illustres pisodes de la saga, Gauntlet I et II.

Gauntlet II constitue une version amliore du jeu original en terme de jouabilit et de graphisme. Cette fois-ci, chaque joueur peut slectionner n'importe quel type de hros (on vit apparatre des escouades d'Elfes ou de Guerriers !) Par ailleurs, les coffres ne sont plus tous ouverts, charge vous de faire sauter les serrures l'aide des cls pourtant indispensables l'ouverture des nombreuses portes... Succomberez-vous au gaspillage ?

Mais l'ajout le plus intressant de cette suite rside dans l'apparition d'une boule d'nergie nomme "It" qui, si elle est touche par un joueur, procure ce dernier l'innarrable bonheur d'attirer lui l'intgralit des monstres prsents l'cran ! Une vraie galre, dont le joueur peut se dbarasser... en touchant son tour l'un de ses coquipiers ! Vous l'aurez compris : Gauntlet II ne tarde jamais devenir un vritable jeu de "touche-touche", provoquant tour tour chez les joueurs crises de fous-rires et dbordements colriques.

Notre quatuor est de retour !

Gauntlet Legend et Gauntlet Dark Legacy, produits par Midway, portrent le concept en version 3D.

La 3D donne une toute autre ambiance pour Gauntlet Legend.
Midway continuera exploiter le concept dans Dark Legacy, toujours en 3D.
Bernard
(03 janvier 2005)
Un avis sur l'article ? Une exprience partager ? Cliquez ici pour ragir sur le forum
(84 ractions)