Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Sega Rally Championship
Année : 1995
Système : Arcade ...
Développeur : Sega
Éditeur : Sega
Genre : Jeu de Course
Par Djib (27 septembre 2002)

Certains jeux arrivent naturellement à la perfection, ils deviennent des jeux « cultes », des jeux qui ne pourront jamais être recréés, ni améliorés et dont l'alchimie si particulière est impossible à retrouver. Des jeux dont les éléments constitutifs sont en parfaite harmonie et créent une expérience inoubliable. Sega Rally fait partie de cette poignée de jeux si particuliers et dont le souvenir continue à hanter des générations de joueurs. Si de nos jours les jeux de rallye sont devenus si populaires qu'ils sortent par paquet de 12, c'est bien à Sega qu'il faut rendre hommage. On lit d'ailleurs très souvent d'un jeu de course que son gameplay est « à la Sega Rally » et les deux ténors actuels de la catégorie (V Rally et Colin Mc Rae) en sont les héritiers.

Le jeu fut développé sous la houlette de Tetsuya Mitsuguchi par le célèbre studio interne de Sega, AM3, connu actuellement sous le nom de Hitmaker, et leur nom n'est pas vraiment usurpé quand on se rappelle quelques-uns de leurs titres :Virtual On, Gunblade, Manx TT, Last Bronx, Crazy Taxi, Virtua Tennis...

C'est en 1991 que le studio AM3 sort son premier titre, Rail Chase, en arcade, qui connaît un certain succès. Deux jeux à licence suivront (Star Wars Arcade ainsi que Jurassic Park) mais c'est véritablement en 1995 que AM3 accède à la gloire avec l'incroyable succès de 2 titres en salles d'arcade : Virtual On et bien sûr Sega Rally Championship. Ces deux titres ont en commun de proposer une réalisation en 3D à la pointe de la technologie qui sera une véritable claque visuelle pour les joueurs de l'époque. Le Hardware de Sega Rally est la carte Model 2A CRX, fondée sur un processeur Intel épaulé par des chips Fujitsu capable de calculer 300 000 polygones par seconde dans une résolution de 496 x 384 en 65536 couleurs. C'est sur cette carte que tourneront quelques uns des grands hits de sega : Virtua Fighter 2 et Virtua Cop 2 entre autres.

Le jeu tourne à 30 images/secondes, une vitesse d'animation tout bonnement hallucinante pour l'époque. Les décors sont en 3D texturée et profitent d'une excellente palette de couleurs, de plus certains détails sympathiques, comme l'animation d'animaux sur le bord de la piste, ajoutent à la magnificence visuelle de l'ensemble. Les voitures sont superbement modélisées d'après de vrais modèles de constructeur (Lancia, Toyota). Les replays des courses sont alors vraiment magnifiques et incitent les joueurs à mettre une pièce dans cette fabuleuse borne d'arcade. D'autant qu'elle avait de la gueule cette borne, surtout dans sa version avec ses deux écrans jumeaux, son volant et ses sièges baquets. Il y eut même une version « deluxe » de la borne qui se présentait comme une réplique d'une voiture de rally montée sur des suspensions hydrauliques (comme Afterburner en son temps).

L'environnement sonore n'est pas en reste avec des bruitages très réalistes du moteur, des dérapages sur les différents revêtements, des collisions. La voie du copilote contribue également à nous plonger dans une ambiance extraordinaire.
Mais au delà de la technique, c'est le gameplay de Sega Rally qui est à l'origine de son succès. Un gameplay inégalé, qui reste encore aujourd'hui une référence. La base de tout bon jeu d'arcade réside dans sa capacité à être rapidement pris en main par le joueur qui va pouvoir s'amuser quasi- instantanément mais également dans sa faculté à proposer une difficulté et un challenge motivant, ni trop frustrant ni trop facile et qui incite à remettre des pièces dans la machine. Ainsi Sega Rally propose ce mélange entre accessibilité et richesse ludique qui est la marque des grands titres.
Concernant la difficulté, Sega Rally se démarque des autres jeux de course par son côté intransigeant. Dans la plupart des autres jeux, lorsque vous commettez une erreur de pilotage, les adversaires contrôlés par l'ordinateur ralentissent afin de vous donner une chance de les rattraper (de la même façon ils ont tendance à conduire mieux lorsque vous êtes en tête de la course). Dans Sega Rally, votre seule chance de gagner la course est de conduire de manière quasi-parfaite tout du long, une seule erreur vous empêchant bien souvent de rattraper vos adversaires.

Décrire le gameplay de Sega Rally est délicat tant le jeu repose sur un feeling très particulier du véhicule. Très rapidement le joueur parvient à maîtriser sa voiture mais surtout à la « sentir » réagir. Il suffit de quelques tours pour sentir le poids et l'inertie de son véhicule et comprendre ce pilotage tout en feeling fait de dérapages contrôlés, de braquages contre-braquages et d'accélérations. La maîtrise des dérapages contrôlés qui permet de passer certains virages à fond est l'un des éléments essentiels pour faire exploser le chrono. La borne possède un excellent volant à retour de force et une boite à 4 vitesses permettant de conduire avec une grande précision.

La sensation de maîtrise est alors extraordinaire et les trajectoires deviennent de plus en plus précises. Les 3 parcours (Desert, Forest, Mountain) proposant différents revêtements (gravier, bitume, boue) sont effet particulièrement bien conçus, chaque bosse, chaque virage, chaque changement de revêtement, bref chaque difficulté ne sont pas là par hasard et il convient de les connaître par coeur (même si un copilote vous les indique assez clairement pour les anticiper) afin de pouvoir rechercher les meilleures trajectoires. Cela dit avec seulement 3 circuits, il est un peu normal que ceux-ci soient parfaitement conçus. Quant aux véhicules il n'y en a que deux : la Lancia Delta et la Toyota Celica qui proposent des sensations de conduite légèrement différentes (la Toyota se montrant plus maniable). Le mode arcade vous propose bien évidemment de compléter les trois parcours (circuits fermés) dans le temps imparti en passant sous les inévitables checkpoint. Les concurrents ne sont pas vraiment en compétition avec vous et tournent sur le circuit à leur rythme en gâchant vos trajectoires. C'est surtout le jeu à deux qui propose l'expérience la plus passionnante avec un système de boost qui permet à l'adversaire en difficulté de ne pas être trop largué. Les courses sont alors très disputées.

Les sensations de vitesse, de maîtrise du véhicule, la technicité ainsi que la possibilité de s'affronter à deux (borne « twin ») ont fait de Sega Rally l'un des jeux les plus populaires des salles d'arcade. C'est naturellement qu'une conversion pour la Saturn, afin de doper les ventes de la console, fut mise en chantier.
Cette conversion sortie fin 1995 s'impose comme l'un des meilleurs titres de la Saturn. Les graphismes sont assez fidèles à la version arcade avec une animation parfaitement fluide et procurant d'excellentes sensations de vitesse. La maniabilité au pad est remarquable et on retrouve rapidement ses marques. Sega Rally constitue alors la meilleure des conversions de jeux d'arcade sur Saturn.
Le point noir de cette version réside toutefois dans sa fidélité absolue à la borne d'arcade. En effet on y retrouve les 2 voitures (+ une cachée la Lancia Stratos) ainsi que les 3 circuits (+1 caché Lake Side) ce qui pour un jeu console est quand même extrêmement limité...

Une adaptation pour PC sera également réalisée tardivement fin 1996. Aux limitations de la version Saturn s'ajoutera alors des graphismes dépassés et les magazines s'acharnèrent sur la médiocrité de cette version.. Malgré ça, la maniabilité reste parfaite et cette adaptation est intéressante pour les possesseurs de PC.

C'est au studio AM9 que fut confiée la lourde tâche de produire le successeur de Sega Rally Championship. En effet Mizuguchi, le programmateur principal de Sega Rally fonda son propre studio en 1996 et sortit peu de temps après Sega Touring Car Championship, un titre proche de Sega Rally mais dédié aux voitures GT comme la Mercedes classe C. Le studio AM9 est désormais connu sous le nom de United Games Artists et leurs dernières productions sont plutôt originales avec des titres commeSpace Channel 5 et Rez.

En 1998, Sega Rally Championship 2 est terminé et sort dans les salles d'arcade. Fondé sur le hardware Model 3 (plus d'un million de polygones par seconde) la qualité graphique atteinte est excellente.

La maniabilité légendaire a été conservée (même si les voitures ont tendance à déraper encore plus qu'avant !!) et les efforts des développeurs se sont portés sur la création de nouveaux circuits ainsi que de nouvelles voitures. 4 environnements sont proposés : Desert, Mountain, Snowy et Riviera mais avec différents tracés. 8 voitures de constructeurs prestigieux sont présentes (Ford, Mitsubichi, Renault, Subaru, Lancia et Toyota). Le succès en salle d'arcade est alors au rendez-vous.

Tour comme son prédécesseur, Sega Rally 2 est rapidement adapté sur la console Sega du moment, la Dreamcast. Il constitue avec Virtua Fighter 3 et Sonic Adventure l'une des « killer apps » du lancement de la console en 1999. Malheureusement, la conversion va entraîner, dans sa version japonaise, une grande déception. En effet si les graphismes sont parfaits, en tout point fidèles à la borne d'arcade, la fluidité de l'ensemble n'est pas optimale, nuisant au plaisir de jeu. Ce défaut de jeunesse sera en partie corrigé sur la version européenne sortie plusieurs mois plus tard.
Le bilan de cette version est quand même largement positif : graphismes excellents, très bonne maniabilité et surtout une richesse de jeu largement revue à la hausse : 16 circuits (deux environnements supplémentaires : Isle et Muddy), 19 voitures et un mode 10 years championship. Signalons au passage que le jeu à deux sur écran splitté est remarquable, sans doute l'un des plus passionant que peut offrir la DC (grâce au système de boost qui avantage les plus faibles). De plus les fonctions online de la DC permettent au joueurs des zones Europe US et Japon de comparer leurs records en mode time attack.

Rapidement, le jeu est adapté par Empire sur PC. Le jeu ne reste pas une exclusivité dreamcast très longtemps. La conversion PC est correcte même si la maniabilité ne peut être aussi bonne que celle de la DC et de sa manette particulièrement adaptée au jeux de courses avec ses gâchettes analogiques. Le titre reste quand même enthousiasmant pour les fans.

Sega Rally est en cours d'adaptation sur Gameboy advance et on murmure qu'un troisième volet serait actuellement en préparation chez Sega.

Même si les dernières production en matière de jeu de rallye privilégient un aspect plus réaliste dans la conduite ainsi que des pistes et des environnements plus variés, il ne faut pas oublier le fun et le feeling de Sega Rally Championship, le summum de la course de voiture en arcade. Le titre offre toujours une expérience extraordinaire malgré les années qui passent.

Djib
(27 septembre 2002)
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(9 réactions)