Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Xbox Live Arcade (2006)
Plate-forme de jeux dématérialisés sur console Xbox, puis Xbox360, le Xbox Live Arcade a popularisé un système de distribution inédit à une telle échelle. Ce dossier propose une description du "catalogue" de ce système et de son évolution, qui se révèle fabuleux mais n'est pas exempte de défauts pour le joueur.

2006 - It's (a)Liiiive !

Il se déroule pratiquement 3 mois sans qu'aucune nouveauté ne fasse son apparition sur le XBLA. Microsoft, avec les gros problèmes logistiques d'approvisionnement de sa console liés à sa sortie mondiale, a d'autres chats à fouetter. Le prometteur Live Arcade joue donc une nouvelle fois les laissés pour compte, à peine quelques semaines après son arrivée en grandes pompes. Toutefois ce n'est que temporaire, et cela permet aux joueurs de digérer la bonne quantité de jeux précédents, et on l'espère permet aussi peut-être aussi aux développeurs de s'atteler à des softs spécialement créés pour la 360. En attendant, il faut s'armer de patience. Les amateurs de jeux Live Arcade se rendront d'ailleurs rapidement compte à quel point le mot patience prend tout son sens sur XBLA : en effet, il n'y aura pour ainsi dire pas un seul jeu XBLA dont la date de sortie sera respectée (si ce n'est lorsque celle-ci a été annoncée seulement 3 jours à l'avance... et encore, pas toujours). Par la suite, certains jeux vont ainsi se faire attendre longtemps, très longtemps après leur annonce.

Le 10 mars, les premiers chiffres officiels tombent : au total 3 millions de démos ont été téléchargées, et pas moins de 600.000 "exemplaires" de jeux XBLA ont trouvé acquéreur dans leur version complète. Peut-être aidé par ces statistiques encourageantes, et après avoir hiberné tout l'hiver, le Live Arcade se réveille doucement durant tout le mois de mars, mais c'est malheureusement pour mieux somnoler par la suite. Cette attitude en dents de scie confère au Live Arcade une moyenne peu enviable de seulement 1 nouveau jeu par mois depuis le début de l'année :

Jewel Quest
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 08 mars 2006
Développeur : iWin Inc.

Le XBLA signe aussi le retour d'équipes de taille plus modeste : Le développement de Jewel Quest se résume surtout à trois hommes, Warren Schwader, Charles Wolf et David Fox, cofondateurs du studio iWin qui a signé le jeu. Issu du monde PC où il a connu un certain succès, Jewel Quest est un soft de réflexion dont la surface de jeu est une grille dans laquelle sont placés des icônes et des artéfacts : à l'image de Bejeweled 2, le joueur devra intervertir ces objets deux par deux afin de former des lignes de trois objets identiques, ce qui aura pour effet de colorier les cases de la grille sur lesquelles la ligne en question a été réalisée. Le but est de colorier la grille entière avant la fin du chronomètre. Et ceci se répète tout au long des quelques 200 niveaux du jeu. Bien sûr, tout se compliquera lorsque de nouvelles difficultés apparaîtront comme les pièces que l'on ne peut pas bouger ou les grilles aux formes bizarroïdes. Jewel Quest est un jeu très prenant au concept simple et accrocheur qui sait entretenir l'envie de progresser. De plus, l'univers basé sur l'exploration archéologique ajoute beaucoup de cachet à Jewel Quest. On regrettera juste un certain manque de fantaisie au niveau des succès du jeu, étant donné qu'il 'suffit' de finir l'aventure pour tous les obtenir.

Feeding Frenzy
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 15 mars 2006
Développeur : Sprout Games

Vous voilà dans les écailles d'un joli poisson d'aquarium (qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler certains vieux économiseurs d'écrans PC). Le but est d'avaler tous les poissons plus petits que celui qu'on dirige, et d'éviter tous ceux qui sont plus gros. Après un certain nombre de poissons avalés, il grossit, et les poissons ennemis qui parcourent l'écran deviennent de plus en plus dangereux et nombreux, d'où une certaine confusion à l'écran supposée rendre le jeu addictif et marrant (et au cas où ça ne suffirait pas, le poisson lâche des rots après un combo d'absorptions). Il est aussi possible d'avaler des étoiles de mer-bonus et des perles lorsqu'une huître située en bas de l'écran s'ouvre. Le principe de jeu est identique à celui de flOw, un jeu qui sortira par la suite sur le Playstation Network, sauf qu'ici les graphismes sont mignons, rigolos (là où flOw est abstrait et conceptuel, et de façon générale plus reposant pour les yeux). Le jeu, qui au bout du compte est assez limité dans son principe, s'adresse aux plus jeunes.

Astropop
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 22 mars 2006
Développeur : PopCap Games

Avec Astropop, PopCap Games nous livre un autre tetris-like ayant déjà fait ses premières dents sur PC. Le principe est simple, le petit vaisseau que le joueur dirige en bas de l'écran peut "aspirer" une pierre jusqu'à lui et la ré-expédier à l'endroit de son choix, le but étant, comme de coutume, de provoquer la réaction de plusieurs pierres de même couleur pour les faire disparaître. De part son gameplay, on sent qu'Astropop tente de renouveler le désormais ultra classique concept de tous les tetris et puyo-puyo existants en lui appliquant un feeling typique du casse-briques. Mais le résultat est assez mitigé, la sauce ayant du mal à prendre même au bout de plusieurs parties. L'idée n'est pas plus mauvaise que pour un Zuma ou un Hexic, mais voilà, Astropop n'est pas très passionnant... On lui préfèrera donc d'autres productions du XBLA, d'autant que ce ne sont pas les puzzle-games d'inspiration tetrissienne qui manquent sur le Live Arcade, ce genre étant le mieux représenté quelques mois après la sortie de la console (et de nouvelles variantes sortiront régulièrement pour les plus affamés, comme Lumines ou Luxor --voir plus bas--).

Uno
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 09 mai 2006
Développeur : Carbonated Games

Tout simple, tout bête, et n'exploitant en rien les capacités de la 360 (mention spéciale aux effets visuels très cheap, option cotillons qui tombent du ciel et musique ‘bontempiesque' à souhait), Uno est pourtant l'un des jeux les plus addictifs du catalogue. Simple au possible et supportant la Live Vision, c'est le jeu parfait pour une session relaxante avec des amis, à mi-chemin entre le jeu et le chat vidéo. Il faut savoir que depuis la sortie du jeu, il y a eu plus de parties de Uno que de parties de Halo 2 jouées sur le Live en France. Un vrai succès, qui s'appuie sur le côté convivial et rigolo du jeu. Bref, les jeux les plus simples et immédiats sont très souvent les plus populaires. A noter qu'ici la notion de compétition n'existe quasiment pas : la communauté est très sympathique, et jouer à Uno n'a d'autre but que de détendre après une journée harassante. Idéal pour les casual gamers... Signalons la commercialisation de trois packs pour Uno apportant chacun des règles différentes : le pack '35e anniversaire' (gratuit) avec une carte 35 spéciale, le pack PGR 3 (100 pts) avec la carte permettant de voir le jeu d'un adversaire et le pack Kameo (100 pts) avec la carte pour échanger son jeu avec un autre joueur.

Frogger
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 12 juin 2006
Développeur : Backbone (Digital Eclipse)

Frogger nous revient, plus en forme que jamais, dans une version retravaillée assez réussie. Aucune nouveauté de gameplay, simplement un meilleur graphisme et une bande son guillerette, auquel on pourra préférer la version d'origine, également disponible. Bien que les modes de jeu en ligne et les 12 'succès' à débloquer n'apportent vraiment rien à ce classique des années 80, la possibilité de comparer son score à celui des joueurs du monde entier peut suffire à convaincre les plus réticents à (re)faire la grenouille des heures durant.
(article de GP sur le jeu original)

Cloning Clyde
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 19 juin 2006
Développeur : NinjaBee

Si jusqu'à présent le Live Arcade s'était surtout contenté de proposer d'anciens jeux d'arcade et des adaptations de jeux PC, Cloning Clyde est le premier "gros" jeu développé exclusivement pour le XBLA. Mélange de plates-formes, de réflexion et un peu de beat'em all, Cloning Clyde vous propose 25 niveaux plus ou moins complexes dans chacun desquel vous devrez sauver Clyde (c'est-à-dire vous) et si possible ses clones (c'est-à-dire vous aussi). Clyde peut entre outre utiliser des machines diverses, et aussi muter avec un animal, ce qui lui permettra d'acquérir certaines capacités pour compléter un niveau donné (un "Clyde poulet" pourra voler, par exemple). Il faut donc jongler entre les différents Clyde pour atteindre la sortie, tout en collectionnant différents items si l'on veut débloquer les classiques succès du jeu. Cloning Clyde n'est pas très dur ni très long, mais il bénéficie d'une bonne réalisation qui en fait une valeur sûre. Notons aussi la présence toujours très appréciable d'un mode coopératif, ainsi que d'un petit mode versus sympathique.

Durant cette période de vache maigre, on peut toutefois noter quelques dates importantes : le 9 mai 2006 sort UNO, adaptation du célèbre jeu de cartes inventé en 1971 par Merle Robbins. N'en déplaise aux Hardcore Gamers, Uno est devenu depuis sa sortie l'un des jeux les plus joués sur le Live Arcade, accumulant 1 million de téléchargements en moins d'un an, ce qui fait il faut l'avouer un peu tache sur ce monstre de puissance qu'est la 360. Cependant, cela démontre qu'un bon jeu n'a pas forcément besoin d'en mettre plein la vue pour être apprécié des joueurs. L'autre date importante, bien que purement symbolique cette fois, c'est le 19 juin 2006, date de disponibilité de Cloning Clyde. Bien que ce jeu ait, contrairement à Uno, eu un peu plus de mal à trouver son public malgré d'indéniables qualités, il propose des graphismes plus proches de ce qu'on attend des jeux XBLA. D'un certain point de vue, Cloning Clyde est la première vraie "grosse" exclusivité du Live Arcade. Six mois après son apparition sur 360, ce système de console virtuelle commence donc enfin à trouver sa voie.

Parallèlement, le 12 juillet de la même année une annonce de Microsoft tend a démontrer une volonté de régulariser un peu les sorties des jeux, puisque l'on devrait désormais avoir droit à une nouveauté chaque mercredi (aux alentours de 10h00 du matin heure française). Cette cadence est inaugurée durant l'été 2006 (période placée sous le signe du rétrogaming avec pas moins de 6 jeux rétro en l'espace de deux mois). Par la suite les "Live Arcade Wednesdays" seront globalement tenus, à de rares mercredis près...

Galaga
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 27 juil 2006
Développeur : Namco Bandai Games

Grand classique de l'arcade au début des années 80, Galaga est le shoot'em up qui relia l'antique Space Invaders et le shooter à scrolling tel qu'on le connait depuis Gradius (entre autres). Cette version, première d'une longue série de contributions plus ou moins heureuses de Namco au XBox Live Arcade, se contente de proposer le strict minimum, à savoir le jeu original agrémenté d'une douzaine de succès des plus traditionnels. Bien entendu, Galaga demeure un jeu plus que sympa, à la difficulté toutefois assez élevée, donc à réserver pour des sessions courtes mais néanmoins garanties en intensité pour les amateurs de shooter old school.
(article de GP sur le jeu original)

Street Fighter II' Hyper Fighting
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 02 août 2006
Développeur : Capcom USA

Reprenant l'une des variations de la célèbre série de Capcom, Street Fighter II' Hyper Fighting n'est autre que le portage de la version arcade originale, avec néanmoins de nombreux ajouts. On retrouve donc avec plaisir le mode arcade classique qui sanctifie la victoire de chaque personnage par une petite fin illustrée, le mode versus mais aussi un mode entraînement et un mode CPU-Battle, avec menu d'options à la clef. Mais l'apport majeur est sans nul doute lié à toutes les fonctionnalités en ligne. Le traditionnel tableau des scores est de la partie, permettant de comparer son niveau à ceux des autres joueurs à travers le monde. Le plus important reste les combats en ligne, jouables de deux à quatre joueurs, en combats simples ou en tournoi.

Pac-Man
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 09 août 2006
Développeur : Namco Bandai Games

Qui ne connaît pas Pac-Man ? Première vraie star du jeu vidéo dont la légende veut que sa forme si célèbre ait été inspirée par une pizza, Pac-Man revient dans une version XBLA plutôt réussie, même si elle se contente du strict minimum (aucun ajout, aucun multijoueurs...). Toujours aussi prenant, le jeu de Toru Iwatani bénéficie de leaderboards mondiaux encourageant les joueurs Xbox 360 à essayer d'atteindre le high score planétaire, avec toujours dans un coin de la tête le fameux record historique de 3 333 360 points de Billy Mitchel, score datant du 3 Juillet 1999. Disponible pour pas cher (400 pts), Pac-Man étant un vrai classique indémodable, il demeure une valeur sûre. Les joueurs à la recherche d'un Pac-Man capable de renouveler le genre pourront en outre s'intéresser à Pac-Man Championship Edition, autre jeu XBLA sorti en juin 2007 (voir plus bas).
(article de GP sur le jeu original)
(article de trucs et astuces pour Pac-Man)

Texas Hold'em
Prix : 800 pts (9,30€, gratuit les deux premiers jours) - Date de sortie : 23 août 2006
Développeur : TikGames

Jeu de Poker qui, comme son nom l'indique, se base sur la variante du Texas Hold'em, très à la mode depuis quelques années (règle de base : 5 cartes communes à tous les joueurs, visibles sur la table et ajoutées au fil de la manche et des mises. Chaque joueur possède en plus deux cartes que lui seul voit et qu'il ne peut changer. Le but étant de pouvoir former la meilleure combinaison possible avec ses 2 cartes + celles communes à tous les joueurs). Cette version XBLA propose un mode libre ainsi que quelques scénarios pour le solo, et la possibilité de jouer jusqu'à 8 joueurs sur le Live, en faisant le premier et jusqu'ici le seul jeu XBLA jouable à plus de 4. Pour l'anecdote, le jeu aurait dû se baser baser sur un système de partenariat avec des annonceurs publicitaires (le joueur aurait été "sponsorisé" lors de ses parties par les annonceurs en question), le but étant que Texas Hold'em soit gratuit. Mais l'idée n'a pas pu aboutir pour des raisons apparemment légales. Le jeu a malgré tout été distribué gratuitement les deux premiers jours suivant sa sortie.

Time Pilot
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 30 août 2006
Développeur : Backbone (Digital Eclipse)

Ce hit d'arcade de 1982 nous revient dans deux versions : l'une, identique à la version originale ; et l'autre, profitant d'un graphisme et d'une bande-son retravaillés. Dans les deux cas, le gameplay n'a pas changé d'un iota. Les modes de jeu en ligne inédits à cette réédition, ainsi que les quelques succès à débloquer, n'apportent rien à ce jeu qui a su malgré tout conserver toute sa nervosité.
(article de GP sur le jeu original)

Scramble
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 13 sep 2006
Développeur : Backbone (Digital Eclipse)

Fidèle à sa politique de réédition sur le XBLA, Konami nous livre son illustre Scramble dans deux versions : l'une semblable au pixel près à la borne d'arcade de 1981, et l'autre retravaillée graphiquement et auditivement. A l'instar des autres adaptations de classiques d'arcade de la marque sur 360, Scramble dispose de modes de jeu en ligne totalement dispensables ainsi que de 'succès' franchement inintéressants. Reste un ancêtre du shoot'em up qui, malgré le passage des années, demeure particulièrement jouissif à pratiquer.
(article de GP sur le jeu original)

Doom
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 27 sep 2006
Développeur : id Software

Portage de l'un des plus célèbres First Person Shooter de l'histoire (on a longtemps parlé de Doomlike pour définir ce genre de jeux), cette version Live Arcade de Doom lui reste fidèle jusque dans les moindres pixels, ce qui ne manquera d'ailleurs pas de faire sourire à l'entente de certains sons de guitares électrique MIDI comme on n'en fait plus. Le véritable plus de cette version XBLA réside évidemment dans la possibilité de faire au choix tous ou quelques chapitres du jeu en mode coopération via le Live, jusqu'à quatre joueurs. Un vrai régal d'action qui permet en plus de se motiver pour tenter les modes de difficulté les plus élevés, de partager ses découvertes respectives des multiples passages secrets, et plus simplement de passer un bon moment autour d'un jeu qui demeure une référence. Bref, du bon vieux FPS qui défoule et qui nous rappelle non sans malice que l'on pouvait déjà découper de l'alien à la tronçonneuse bien avant Gears of War.

TotemBall
Prix : Gratuit (Camera obligatoire pour jouer) - Date de sortie : 04 oct 2006
Développeur : Strange Flavour

Développé en interne par Microsoft, TotemBall est un jeu gratuit destiné à promouvoir la LIVE Vision, donc uniquement jouable avec ce périphérique. A la croisée de Marble Madness, Super Monkey Ball version Eye Toy et Katamari Damacy, TotemBall est un mélange des genres assez particulier. L'objectif consiste à déplacer une petite boule dans des niveaux en 3D en cumulant des éléments qui composent un totem surmontant la boule, ce qui permet de franchir la porte de sortie de chaque niveau, le tout dans un laps de temps limité. De nombreux obstacles parsèment le chemin de votre totem mais aussi quelques précieux bonus qui, théoriquement, vous facilitent la tâche. Le souci est que, dans la pratique, TotemBall est strictement injouable. D'une part à cause de son manque total de précision, d'autre part du fait de l'épuisement physique que le jeu génère. En effet, pour déplacer le totem, il faut placer ses avants-bras à la verticale, face caméra. De cette manière, en bougeant ses bras de haut en bas et inversement, on fait avancer, reculer ou tourner la boule qui sert de base au totem. Hélas, la caméra reconnaissant une fois sur quatre les repères visuels que le joueur lui indique, le totem fonce droit vers les différents pièges disposés dans chaque niveau où se jette littéralement dans le vide... Et ce ne sont pas les six modes de jeu, tous jouables uniquement hors-ligne, qui compenseront cette gigantesque fausse note. Une curiosité très dispensable.

Les jeux rétro de l'été vont être, et c'est une surprise, très bien accueillis. Il faut pourtant bien admettre qu'en dehors de leurs qualités intrinsèques, ils ne sont nullement améliorés par ces versions XBLA, qui flirtent dangereusement avec la simple émulation. Pac-Man, par exemple, est un excellent jeu mais dont on peut se demander s'il est encore honnête de le vendre près de 5€ aussi longtemps après sa sortie initiale en arcade... De la même manière, les options de jeu en ligne de Time Pilot ou Scramble n'apportent pas grand chose. En revanche, Street Fighter II et Doom tirent chacun leur épingle du jeu grâce au Live (le mode solo de Doom est jouable à 4 en coopération, et SFII permet d'affronter des joueurs du monde entier).

On notera aussi la présence de Totemball, premier jeu à utiliser (et donc promouvoir) la camera Live Vision de la Xbox 360, un peu à l'image du Eye Toy de la Playstation. Certes le jeu en lui-même, bien que sympa sur le papier, est un peu raté. Ceci dit, plusieurs jeux du Live Arcade vont être mis à jour pour gérer la caméra et ainsi permettre au joueur de voir ses petits camarades en direct et plus seulement d'entendre leurs voix. Ainsi tous les jeux de cartes comme Uno, Texas Hold'em, ou encore les trois Hardwood, sont updatés dans ce sens.

De son côté, le Live arcade atteint enfin une fréquence de nouveautés raisonnable.

Dig Dug
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 11 oct 2006
Développeur : Namco Bandai Games

Le portage fidèle du jeu d'arcade de Namco de 1982. 25 plus tard, le jeu n'a pas pris une ride. Vous incarnez un petit bonhomme armé d'une pompe à vélo, ce dernier creusant des galeries et faisant tomber des rochers dans les dédales profonds qu'il forme. Le but du jeu est simple : éliminer tous les ennemis du niveau en leur faisant tomber les pierres sur la tête ou en les gonflant jusqu'à explosion avec votre pompe. Dig Dug est un grand classique de l'arcade du début des années 80, faisant penser sur bien des points à Boulderdash (son héritier illégitime). Le plaisir de jeu est complètement intact, et on se prend à enchaîner encore et encore les parties pour viser le high-score (actuellement tenu par un Polonais touché par la grâce sur le XBLA, avec un record frôlant le million de points...). A noter pour cette version XBLA une réédition en HD, des leaderboards mondiaux et des succès à déverrouiller dont un assez original proposant une nouvelle façon de jouer à Dig Dug (le but de celui-ci étant de creuser le niveau dans son intégralité). Un jeu à découvrir si vous l'aviez raté jusqu'à aujourd'hui...

Lumines Live!
Prix : 1200 pts (13,96€) - Date de sortie : 18 oct 2006
Développeur : Q Entertainment

Tetris-like à succès dont il serait inutile ici d'expliquer le principe par manque de place, Lumines Live se révèle être une expérience assez unique dans le domaine du puzzle game. Développé par l'équipe de Tetsuya Mizuguchi à qui l'on doit, notamment, l'excellent shoot psychédilique Rez, Lumines ne se contente pas d'empiler les blocs de couleur de façon intéressante et originale, il sublime son concept en l'enrobant d'une réalisation graphique et sonore absolument sensationnelle. Chaque niveau explose de couleurs et de notes de musique en 5.1, dont les effets sont intégralement déclenchés par les actions du joueur. En résulte un jeu aussi passionnant à jouer que beau à écouter et à regarder. La richesse des modes de jeu disponibles place sans problème ce titre au sommet des jeux XBLA : modes survie solo entièrement customisables, mode versus contre l'ordinateur ou à deux sur le XBox Live, mode mission, modes contre la montre, mode puzzle... Les possibilités sont réellement énormes. Hélas, tant de luxe a un prix : comptez (gloups) 2400 points Microsoft pour disposer du jeu intégral, soit un peu moins de 30 euros. Mais que ne ferait-on pas pour passer en boucle, et en HD, le clip délicieusement entêtant du groupe produit par Mizuguchi lui-même, les Genki Rockets ?

Ultimate Mortal Kombat 3
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 20 oct 2006
Développeur : Backbone (Digital Eclipse) / Midway

La plus ancienne des licences de jeu de combat rencontrant encore un franc succès fait ici un petit retour en arrière, sur ce qui n'est autre que la vraie-fausse suite de Mortal Kombat 3. Là encore, il s'agit d'un portage de la version arcade d'origine avec de nombreux ajouts directement liés au Xbox LIVE. Ainsi, il est possible de jouer en ligne de deux à quatre joueurs, en versus classique ou en tournoi, avec ou sans classement. Avec sa quinzaine de personnages, ses décors interactifs, son système de combat plutôt fouillé et ses différents modes de jeux, Ultimate Mortal Kombat 3 propose une durée de vie conséquente. Il est cependant dommage que les fatalitiés et autres joyeusetés ne soient pas indiquées dans le jeu et qu'il faille partir les pêcher sur l'Internet.

Contra
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 08 nov 2006
Développeur : Backbone (Digital Eclipse)

Contra, fameux run'n gun sorti en arcade en 1987, débarque sur XBLA. Aussi appelé Probotector ou Gryzor selon les versions, voilà un bon gros shooter comme on les aime. Ce soft de Konami est toujours aussi nerveux, toujours aussi cathartique, mais toujours aussi court; Un des succès du jeu consiste d'ailleurs à finir le titre en moins de 12 minutes ! Cependant la difficulté est vraiment conséquente, et il vous faudra beaucoup d'heures de pratique avant de venir à bout du méchant Alien qui conclut le jeu et qui traumatisa de nombreux joueurs dans le temps. On relance Contra très souvent, pour le plaisir de blaster à tours de bras dans ce jeu survitaminé qui connut un succès vraiment conséquent à la fin des années 80. Comme de coutume avec les jeux rétro, cette version 360 propose des leaderboards mondiaux, des succès à débloquer, et plus intéressant un mode coopération très opérationnel malgré un départ chaotique (à sa sortie le coop' souffrait d'un lag effroyable, problème réglé depuis par un patch salvateur). Contra fera le bonheur des fans nostalgiques et de tous les mitrailleurs en herbe.

Defender
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 15 nov 2006
Développeur : Backbone (Digital Eclipse)

Encore un classique incontournable qui débarque sur le Live Arcade. Defender est un shoot'em up qui lors de sa sortie en 1980 avait perturbé plus d'un joueur à cause de la possibilité d'accélérer et ralentir, mais surtout à cause du fait que le joueur pouvait se diriger aussi bien vers la droite (comme beaucoup de shooters) que vers la gauche. Comparé aux autres jeux, cela semblait brutalement très complexe à gérer, la difficulté du soft achevant les plus téméraires, qui pourtant en redemandaient car Defender est un jeu fascinant. Avis aux amateurs de challenge, cette version XBLA semble en outre l'une des plus difficiles sinon la plus difficile jamais sortie. On notera aussi la présence d'un mode coopératif, dont l'intérêt reste très discutable dans la mesure où les deux joueurs jouent chacun une partie indépendante, seuls le nombre de vie et le score total étant partagés. Au final, un jeu de pur rétro(core)gamer, qui demeure toujours aussi prenant malgré les années, mais qui ne vise qu'une partie bien spécifique des joueurs Live Arcade.
(article de GP sur le jeu original)

Small Arms
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 22 nov 2006
Développeur : Gastronaut Studios

Développé par Gastronaut Studios, une société américaine indépendante crée en 2004 à l'occasion de la sortie de Fuzee Fever sur le XBLA version Xbox1, Small Arms est un Power Stone à l'américaine sauce new-gen. Entièrement réalisé dans une 3D très fine, le jeu propose pas moins de 12 personnages jouables aux compétences, forces et faiblesses variables. Chacun d'eux possède une arme de prédilection (arbalète, katana, mitrailleuse lourde, fusil de sniper, etc.), elle-même associée à un élément ou une fonction particulière. Tous pourvus d'un double saut et d'un dash, ces héros au look très cartoon sont aussi en mesure d'utiliser une fury pour générer un maximum de dommages aux adversaires. Se déroulant majoritairement dans des niveaux à tableaux, les joutes offrent un large panel de possibilités via la relative interactivité des décors. Des bonus aléatoires permettent au joueur de regagner de la vie, d'ajouter des munitions voire de changer d'arme. Très nerveux, le gameplay tient en partie sa fougue de la jouabilité à deux sticks : on se déplace avec le stick gauche, on tire dans toutes les directions avec le stick droit. Ajoutez un mode multi jusqu'à 4 joueurs en ligne, et Small Arms offre un challenge conséquent au joueur en mal de sensations fortes.

Roboblitz
Prix : 1200 pts (13,96€) - Date de sortie : 06 déc 2006
Développeur : Naked Sky Entertainment

Avec Roboblitz, Naked Sky nous livre l'un des jeux faisant le plus honneur à la 360 d'un point de vue technique : tout en respectant la fameuse limitation des 50Mo, le jeu propose des graphismes en 3D haute définition de toute beauté (même si l'environnement, il faut l'avouer, ne varie pas beaucoup). Le jeu en lui-même est vraiment sympa quoiqu'un peu facile peut-être. Vous incarnez un robot dont le but est de réactiver différentes machines afin d'empêcher les pirates de l'espace de s'emparer de votre vaisseau. Pour cela, vous gagnerez différentes armes et habilités au fil de votre progression pour venir à bout des ennemis et obstacles. Petit bémol toutefois, attraper des objets pour les déplacer se révèle parfois un peu prise de tête, le maniement du héros n'étant pas vraiment adapté à cet exercice. Au final, un peu de plate-forme, un zeste d'action, et de la réflexion, Roboblitz est un jeu réussi qui vaut le détour, et qui démontre que le XBLA peut aussi proposer des jeux "next-gen" quand les développeurs s'en donnent la peine.

Assault Heroes
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 13 déc 2006
Développeur : Wanako Studios

Développé par des chiliens à la solde de Sierra-on-line, et qui devraient sortir d'autres titres XBLA (on les suit de près), Assault Heroes est une petite tuerie. Un shoot'em up dans lequel on se déplace dans un véhicule armé ou à pieds, pour affronter des hordes d'ennemis de robots géants, de tanks, d'hélicoptères... Le gameplay est en 2d mais les graphismes tout en 3d avec une réalisation somptueuse, un souci du détail étonnant (le taux de destructibilité ambiant avoisine les 100%) et d'innombrables références à des standards du genre. Assault Heroes est jouable à deux en ligne, et se caractérise par une difficulté assez abordable qui permet à n'importe quel joueur d'en voir le bout et de se lancer dans le scoring, exercice dans lequel ce jeu excelle par ses nombreuses subtilités (combos, bonus différents selon l'arme utilisée, possibilité d'abandonner son véhicule pour marquer plus de points, niveaux sous-terrains...).

Novadrome
Prix : 800 pts (9,30€) - Date de sortie : 20 déc 2006
Développeur : Stainless Software

[pas de description pour le moment]

New Rally-X
Prix : 400 pts (4,65€) - Date de sortie : 27 déc 2006
Développeur : Namco Bandai Games

Ce très ancien hit d'arcade nous revient dans une version en tous points identique à l'original de 1981. Connu sur micros 8-bits sous des titres aussi variés que Radar Rat Race ou High Way Star, New Rally-X s'apparente à un Pac-Man à scrolling dont l'originalité réside dans l'usage d'un radar permettant d'identifier d'un seul coup d'œil la position de l'ennemi et des cibles disséminées dans la labyrinthe. Bien que ne faisant pas l'unanimité, ce jeu à la réalisation très sommaire compte encore de nombreux fans dans le monde entier, la faute à un gameplay simple mais, comme souvent chez Namco, accrocheur. Côté contenu, cette réédition se contente du strict minimum : pas de graphisme retravaillé, pas de nouvelle bande-son, simplement quelques 'succès' peu inspirés, et un tableau de high-score mondial.

Cette fin d'année alterne classique du rétrogaming, et exclusivités nouvelle génération (qui jusqu'à présent font cruellement défaut au catalogue virtuel du Live Arcade depuis Cloning Clyde et dans une moindre mesure Totemball). On retiendra donc surtout la succession de trois softs de grande qualité : Small Arms, à l'action frénétique et nerveuse, RoboBlitz, intéressant jeu 3D aux graphismes étonnants quand on connait la limite imposée des 50Mo par jeu, et la grosse surprise qu'est Assault Heroes, shooter à l'ancienne tout simplement brillant. La quatrième exclusivité, Novadrome, est en revanche plus dispensable (ce qui est très dommage car les jeux de courses jouables en ligne sont aux abonnés absents du XBLA) et se fait d'ailleurs démolir par à peu près toutes les critiques...

En outre, 2006 touche à sa fin et l'heure est donc au bilan annuel. Voici la liste des 20 jeux XBLA pratiqués par le plus de joueurs durant les douze mois de l'année passée :

01 - UNO
02 - Street Fighter II' Hyper Fighting
03 - Geometry Wars Evolved
04 - Marble Blast Ultra
05 - PAC-MAN
06 - DOOM
07 - Ultimate Mortal Kombat 3
08 - GALAGA
09 - Gauntlet
10 - Frogger
11 - Bankshot Billiards 2
12 - SmashTV
13 - Contra
14 - Zuma
15 - Texas Hold ‘em
16 - Bejeweled 2
17 - Feeding Frenzy
18 - Small Arms
19 - Cloning Clyde
20 - LUMINES LIVE!

Evidemment, plusieurs de ces jeux ont pour eux leur disponibilité sur le Live depuis plus longtemps que d'autres, mais on s'aperçoit malgré tout du carton effectué par certains softs. Uno se hisse sans peine à la première place, de même que Street Fighter II qui dépasse Geometry Wars et Marble Blast Ultra, pourtant deux titres très populaires du line-up de la console. Quant à Ultimate Mortal Kombat 3, il se classe 7ème en à peine deux mois d'existence. Hexic HD, lui, est hors compétition du fait de sa présence sur le disque dur de la console (de fait, Hexic a été le second jeu pratiqué par le plus de joueurs différents en 2006, juste derrière Gears of War).