Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Karate Champ
Année : 1984
Système : Arcade ...
Développeur : Technos Japan
Éditeur : Data East
Genre : Jeu de Combat (VS fighting)
Par chatpopeye (05 mars 2012)

Dans la salle de jeu qui se situait tout près de chez mes parents, au milieu des années 80, on pouvait trouver un juke-box, des flippers affriolants, et de belles bornes d'arcade. Parmi celles-ci, une se démarquait du lot. Outre le fait qu'elle était l'une des seules de la salle à comporter une musique d'attract mode, Elle comportait en effet non pas un, mais deux joysticks. En revanche, elle ne possédait pas de boutons, hormis les traditionnels boutons 1 joueur/2 joueurs. Certes, d'autres jeux telsRobotron : 2084 (Williams) en 1982, Draco (Cidelsa) ou Space Dungeon (Taito) en 1981 proposaient déjà une telle configuration, mais pour le jeune garçon que j'étais, c'était une nouveauté.
Le jeu hébergé par cette borne vous mettait dans la peau d'un karateka, qui, de dojos en salles de sport, affrontait différents adversaires à l'occasion de douze tournois, en vue de devenir le champion, d'où le titre, Karate Champ.

La borne Player Vs player et le flyer japonais. Merci aux sites Arcade Flyer Archive et Rideland.com.

Karate Champ est un jeu historique. Il s'agit du premier jeu de Vs Fighting dans le domaine des arts martiaux. Par ailleurs, si l'on excepte Heavyweight Champ, jeu Sega sorti en 1976 mettant en scène un combat de boxe, et dont les coups étaient pour le moins limités, il s'agit du premier jeu de Vs Fighting tout court. Développé par les Japonais de Technos, déjà auteurs de Tag Team Wrestling, et qui allaient par la suite développer le mythique Double Dragon et ses suites, ou encore Renegade, le jeu est édité et distribué par la société Data East en 1984.

La borne Heavyweight Champ.

Comme indiqué plus haut, le joueur n'a que les deux joysticks à sa disposition pour effectuer ses mouvements et frappes. Le joystick de gauche sert à se déplacer (à droite et à gauche), à sauter et à se baisser. Celui de droite sert à frapper. En combinant les deux, notre karateka va avoir à sa disposition toute une palette de coups. Bien évidemment, la connaître par cœur demandera du temps. La maîtriser requerra de nombreuses parties. Comme souvent à cette époque, aucune indication particulière sur la borne n'indique au joueur comment effectuer les mouvements. Ainsi, à l'instar des Street Fighter 2 et autres Mortal Kombat quelques années plus tard, c'est par l'observation d'autres joueurs et par l'échange d'informations entre initiés que l'on pourra jouer à Karate Champ dans de bonnes conditions.

Le joueur dispose donc de 14 coups différents, auxquels s'ajoutent les mouvements de déplacement, un mouvement de défense et deux sauts périlleux (!), un avant et un arrière. Avant que le premier combat ne débute, vous êtes invités à vous exercer durant une petite dizaine de secondes. C'est le moment pour vous de vérifier que vous maîtrisez au moins quelques mouvements de base. Les joueurs les plus aguerris peuvent sauter cette étape, mais celui qui tient à faire péter le score s'en abstiendra car cette courte phase d'entraînement peut rapporter des points en fonction des mouvement réussis.

Sur le chemin de la gloire, mieux vaut prendre le temps de s'entraîner.

Le combat peut enfin commencer. Chaque coup réussi rapporte un point ou un demi-point, selon le mouvement effectué. Lorsque l'un des combattants remporte deux points, il remporte la manche. Commence alors une phase-bonus, puis une nouvelle manche commence. À l'issue de celle-ci, une nouvelle phase-bonus a lieu, puis le joueur peut tenter alors de remporter le titre national. Un nouvel affrontement a lieu, dans une salle différente, et les différentes phases s'enchaînent.

Comme dans tout bon jeu de Vs Fighting, avancer et frapper comme un sourd ne mènera pas à grand-chose. Tout d'abord, les deux joysticks doivent être parfaitement manipulés pour que le coup choisi soit correctement effectué. Si, lors de la première manche, on peut facilement placer un Front Kick, il est bien évident qu'après, votre adversaire, qu'il soit humain ou non, parera ce coup plutôt simple et enchaînera directement par un coup que dans votre grande naïveté vous n'aurez pas anticipé. Pour ma part, voici comment à l'époque je remportais la première manche (contre la machine). Tout d'abord, j'avançais droit vers l'adversaire puis le frappais d'un Front Kick. Ensuite, j'avançais, faisais un saut périlleux avant afin de passer derrière l'adversaire, et effectuais un Jumping Back Kick. Enfin, j'avançais et remportais la manche par un majestueux Jumping Side Kick. Vous pouvez applaudir.

Après chaque affrontement, le joueur se doit de faire montre de ses autres talents de karateka. Ainsi, trois phases-bonus différentes apparaissent au cours du jeu.
Dans la première, vous devez soit éviter, soit détruire différents objets qui vous arrivent dessus. Cette phase est de loin la plus difficile car vous ne disposez que de très peu de temps pour réagir et choisir le bon mouvement, à même d'éviter ou de détruire l'objet.
Dans la deuxième, vous devez casser une pile de dix briques en bougeant le joystick gauche au bon moment. S'il est facile d'en détruire neuf, seul un timing irréprochable vous permettra de casser les dix briques.

Enfin, dans la troisième, vous devez vaincre un taureau furieux qui vous fonce dessus. Cette phase a longtemps été pour moi la plus difficile. N'ayant aucune source d'aide à l'époque, j'essayais en vain de l'éviter en faisant un saut périlleux par dessus la bête. Ce n'est qu'en 2003 que j'ai appris la bonne technique. Il suffit de faire un Squatting Reverse Lunge Punch, c'est à dire un coup de poing en mettant un genou à terre. Pour l'anecdote, sachez que mon deuxième message sur le forum de Grospixels était justement une demande d'aide pour battre ce taureau, et que c'est damdam qui m'a orienté vers gamesfaq. Cependant, même en connaissant le bon mouvement, il me fallait l'effectuer au bon moment, et ce n'est qu'en rejouant à Karate Champ dans le but d'écrire cet article que j'ai réussi pour la première fois à battre le taureau ! J'étais tellement étonné que j'ai sur le moment oublié de faire une capture d'écran. Heureusement, je me suis rattrapé par la suite.

Le plus étonnant est que j'ai réussi à battre ce taureau de la même manière que j'avais jadis réussi à contrer la charge de Bald Bull dans Punch Out : par un heureux mélange de hasard et de dépit. Pour battre Bald Bull, sachant pertinemment que je n'arriverais pas à arrêter sa charge (et surtout ne sachant pas comment faire), j'avais de guerre lasse appuyé machinalement à plusieurs reprises sur le bouton, donnant ainsi des coups de poings bas dans le vide. Et là, miracle, Bald Bull s'était tout simplement heurté à mon poing, qui l'envoya au tapis. Dans Karate Champ, le même phénomène s'est produit. Ne croyant pas une seconde pouvoir contrer la charge du taureau, j'ai effectué le mouvement évoqué plus haut sans y croire une seule seconde, et là........

Alors, les développeurs de Punch-Out auraient-ils injecté dans Bald Bull de l'essence du taureau en furie de Karate Champ ?

Ce maudit taureau va enfin finir en corned-beef !

Évidemment, si tel avait été le cas, nul doute que Data East aurait intenté un procès à Nintendo. Et pourtant, Data East poursuivit bel et bien un éditeur devant les tribunaux de Californie, mais pour une raison bien moins farfelue que celle que j'ai inventée.
En 1986, la société Epyx sortit sur le marché américain un jeu nommé World Karate Championship, développé en Grande-Bretagne par Archen MacLean pour l'éditeur System 3 sous le nom d'International Karate, et qui connaîtra une suite en 1987,International Karate +. World Karate Championship, dont le principe est sensiblement le même que Karate Champ, présente de nombreuses autres similarités avec le jeu de Data East : couleur des combattants, nombre de mouvements disponibles, durée d'un round, présence d'un arbitre, etc. Data East porte alors plainte contre Epyx pour violation du Copyright, se fondant sur les nombreuses similarités entre les deux jeux. Après avoir obtenu gain de cause, Data East est finalement débouté en appel en 1988, la cour estimant qu'un jeu de Karate entraînait de facto la présence de certains protagonistes, mouvements, situations...

Cette décision de justice fut très importante pour l'avenir du jeu vidéo. On peut supposer effectivement que si Data East n'avait pas perdu son procès contre Epyx, bon nombre de jeux de Vs Fighting n'auraient pu voir le jour, chacun comportant des éléments que l'on retrouve dans d'autres. Si cela vous intéresse, vous pouvez lire (en anglais), les attendus du jugement ici.

International Karate, versions C64 et Atari ST.

Player Vs Player

Quelque temps après avoir sorti Karate Champ, Data East lança une nouvelle version de son jeu, Karate Champ, Player Vs Player.
La version Player Vs Player apporte un certain nombre de modifications. Si le principe de l'affrontement contre un adversaire reste d'actualité, cette fois-ci, il vous est possible d'affronter un adversaire humain, car la borne possède désormais deux paires de joysticks. Par ailleurs, on ne combat plus cette fois pour la gloire du titre, mais pour les yeux de plusieurs demoiselles. Celles-ci, avant que le combat ne débute, regardent tantôt vous, tantôt votre adversaire. Rien de tel pour motiver un fier karateka au caractère bien trempé.

Si, à l'issue des deux rounds, vous sortez victorieux, la belle vous gratifiera d'un baiser (sur la joue), qui vous fera prendre la grosse tête, au sens littéral du terme. Si, en revanche, vous vous faites battre à plate couture, il ne vous restera que vos yeux pour pleurer, et quelques mots de réconfort de la demoiselle.

Les phases-bonus n'interviennent cette fois-ci qu'à l'issue de deux rounds, contre un dans la version « solitaire ». Mais dans les deux versions, perdre un seul round vous fera perdre la partie, alors qu'il vous faudra remporter deux rounds pour remporter un match.

Autre différence notable, les décors sont totalement différents. Les dojos et gymnases laissent place à des quais, des bords de mer, des troncs d'arbre faisant office de pont (!)...
Lors de la phase-bonus où l'on doit casser des briques, il s'agit cette fois de les casser avec le pied, dans un mouvement horizontal.

Enfin, la qualité de la synthèse vocale s'est grandement améliorée. On distingue désormais clairement les « Hajime/Begin », « Waza-ari/Half a point » et « Ippon/Full point », qui sont également prononcés de manière plus fluide, renforçant ainsi l'expérience du joueur.

Adaptations

Karate Champ n'a pas été porté sur un nombre important de machines. Seulsl'Apple 2, le C64 et la NES ont eu les honneurs d'accueillir ce jeu. Le fait est qu'un jeu nécessitant deux joysticks n'offre évidemment pas les mêmes sensations sur un micro ou une console ne disposant que d'un joystick, de touches ou de boutons. Sur NES, par exemple, il faut jongler entre la croix de direction et les deux boutons a et b pour effectuer ses mouvements. Pour celui qui a fait ses premières armes sur la borne d'arcade, la sensation n'est pas du tout la même. Sur la borne d'arcade, le fait de devoir avec précision orienter les deux joysticks à la fois, avec un très léger temps de latence, couplé au fait que les deux combattants poussent des cris pour impressionner l'adversaire, donne au joueur une certaine sensation de force et de puissance, sensation que l'on ne retrouve pas nécessairement sur les différents portages.
Enfin, Karate Champ a été porté en 2010 sur les plateformes IOS (Ipad et Iphone), avec notamment la possibilité de jouer à deux pour peu que l'on possède deux machines. Si sur le plan technique, la conversion semble irréprochable, il ne faut évidemment pas être réticent au tout-tactile inhérent à ces plateformes pour apprécier cette version.

Pour y jouer dans les meilleures conditions possibles, à moins de posséder la borne Karate Champ ou la version Player Vs Player, le mieux est encore de s'y essayer via l'émulateur M.A.M.E, avec une manette possédant deux joysticks. Pour ma part, j'y joue avec la manette Xbox 360. Même si ses deux joysticks n'offrent pas la même résistance que des bons vieux sticks d'arcade, elle est très satisfaisante pour un usage en dilettante.

Version Apple 2.
Version C64.
Version NES.
Version iPhone / iPad.

Voici un jeu qui peut paraître difficile d'accès pour les joueurs ne l'ayant pas connu en arcade. Les conditions pour en profiter pleinement sont assez contraignantes, et il vaut mieux apprendre quelques coups de base pour espérer passer le premier combattant. Néanmoins, il serait dommage de laisser sombrer ce jeu dans les oubliettes de l'histoire du jeu vidéo. Les afficionados des jeux de Vs Fighting notamment devraient essayer ce jeu qui a donné naissance à leur style de jeu préféré. Pour les autres, sachez que moi-même qui ne goûte guère aux jeux de Vs Fighting (principalement pour cause d'incompétence totale dans le domaine), je me délecte toujours, de temps à autre, d'une petite partie de Karate Champ, en n'oubliant pas de laisser mon empreinte dans le tableau des High-Scores...

Et puisque vous avez fait l'effort de lire l'article en entier, voici pour vous un tableau avec la liste des mouvements...

chatpopeye
(05 mars 2012)
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(10 réactions)