Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Le flux RSS est introuvable...
Souvenirs de Grospixeliens
Ce dossier est le récapitulatif d'un concours lancé début 2005 sur le forum de Grospixels. Il s'agissait pour les participants de raconter leur vie de joueurs dans un essai d'environ 4 pages. Cher lecteur, ne manque surtout pas de lire ces textes qui sont tous passionnants, vivants et la plupart du temps plein d'humour.

Le 21 janvier 2005, Grospixels lançait sur son forum un concours rédactionnel intitulé "Souvenirs de Grospixeliens", ouvert à tous. Le but était de raconter à sa manière son parcours de joueur, sur un ton à la fois humoristique, introspectif et autocritique, dans une limite de 20.000 caractères. A l'origine, les 5 meilleurs textes devaient être publiés dans un dossier, les autres ne restant accessibles que via le forum. C'était l'unique récompense prévue pour les gagnants. La limite d'inscription était fixée au 28 février et la date limite de livraison des textes au 15 mars.

34 personnes se sont inscrites (ce qui était bien plus que prévu), et au final nous avons reçu 27 textes, dont certains nous sont arrivés de Belgique (où Grospixels est aussi diffusé ! :) ). Cela représentait plus de 60 pages au format A4 ! Le dépouillement et la lecture nous ont pris beaucoup de temps, et c'est seulement aujourd'hui, fin octobre 2005, que ce dossier est publié. Avant tout, nous présentons nos excuses aux participants, qui se sont mis la pression pour livrer leur texte à temps. L'équipe de Grospixels a toujours été très efficace pour fournir du contenu pour le site, mais dès qu'il faut respecter une date, les choses se compliquent énormément... En guise de compensation pour ce retard, une décision simple a été prise : tout le monde à gagné ! En effet, ce dossier contient tous les textes qui ont présentés au concours.

Même s'ils sont nombreux et souvent longs, ces témoignages méritent vraiment votre attention. Les gens qui les ont rédigés ont tous totalement joué le jeu, sans toutefois manquer de faire preuve d'un style bien à eux. Certains textes sont purement autobiographiques, d'autres sont des fictions, certains se sont cantonnés à un épisode ou un aspect marquant de leur vie de joueur, et d'autres se sont totalement livrés, depuis la petite enfance jusqu'à aujourd'hui. Certains ont travaillé la forme, d'autres ont privilégié la complicité avec le lecteur... Camite, par exemple, explique avec une grande franchise pourquoi malgré son ouverture d'esprit il revient systématiquement vers Nintendo. Cerebus raconte son parcours à la manière d'un "walkthrough" de jeu vidéo (ces solutions de jeu complètes point par point qu'on trouve sur des sites comme Gamefaqs). Corentin a articulé son texte autour de sa passion pour Sega et les achats récurrents de jeux et consoles qu'elle a provoqués au fin des années. dante2002, autre fidèle de Nintendo, décrit jeu après jeu ses relations avec la production du géant japonais. Gregoss nous offre un texte vraiment émouvant sur la manière dont un jeu vidéo pourtant quelconque à pu l'aider à établir une communication avec quelqu'un de proche. Lampauneon explique comment sa passion pour le jeu vidéo a fini par déboucher sur une collection de micros et consoles importante autour de laquelle il n'est pas toujours aisé d'organiser sa vie. Lerbours1 s'est limité à une console, la NES, tant celle-ci fut présente dans sa vie. NesLP, lui, est un pur fan de micros, indécrottable. Riki développe un point de vue souvent oublié, selon lequel le jeu vidéo peut ne valoir que par sa fonction sociale. Idem pour Solonce, qui en outre revendique clairement sa condition de casual-gamer. TITAN, lui, assume sans problème son passé de cracker (on disait à l'époque qu'il "déplombait"), et sans cela sa culture vidéo-ludique ne serait pas ce qu'elle est.

Il y a ensuite les autobiographies globales, partant des tout-premiers jeux vidéos essayés sur les épaules de son papa pour finir sur les 128-bits et autres PC surpuissants. Dans cette exercice, on remarquera le texte de Wild_Cat, qui a fait preuve de l'humour et de la précision technique qui l'ont rendu célèbre sur le forum. Xirius-Thir revient sur son parcours de fan de micro qui lui fait totaliser plusieurs centaines de machines et jeux possédés. vovo donne des listes précises des jeux qui l'ont marqué sur chaque machine, exercice qu'on recommandera à tout gamer qui aurait l'impression que finalement il n'a pas tant joué que ça. Rainmaker insiste sur l'importance qu'ont eue les salles d'arcade dans sa vie. Niloc-Nomis vient s'ajouter à la longue liste de fans quasi-exclusifs de Sega que l'on rencontre sur le web. Mickmils raconte (entre autres) un passage de sa vie qui se révèle passionnant : le développement d'un RPG de grande ampleur sur PC. MTF fait le bilan de sa passion et s'arrête prioritairement sur un nom : Nintendo. JPB, de son côté, à eu un parcours très geek qui devrait attiser votre curiosité : Colecovision (et aucune autre console !), Amiga, PC. IsKor se disperse un peu plus (Megadrive, Dreamcast, PC, Neo-Geo...). Gonzo a truffé son texte de petits détails amusants et très vintage qui devraient vous ravir. Davios est un représentant d'une catégorie de joueurs qu'on a tendance à oublier, ceux pour qui le rendu graphique d'un jeu PC avec une 3dFX fut un tel choc qu'il éclipsa totalement les consoles, et ce durant des années (aucune autre carte vidéo ne peut prétendre avoir eu un tel impact sur le public). emixam est le contre-exemple : malgré l'émulation et l'avènement de l'Internet en France, la Playstation l'a conquis.

Pour finir cette présentation, signalons 3 participants qui ont su baser leur texte sur une idée totalement originale. Ce sont de véritables petites nouvelles qu'ils nous ont offertes. Happygrumble s'est mis dans la peau de son bout'chou de 5 ans. Tout le texte adopte le point de vue et le langage du petit garçon, c'est un régal. Slowriot s'est fendu d'une petite nouvelle magnifiquement écrite, mélancolique et mystérieuse. Même exercice pour Hardballer, qui décrit un futur sombre où les jeux vidéo sont devenus illégaux.

Certains des participants sont des pros ou semi-pros de la chose écrite, d'autres non. Quelques fautes d'orthographes pointent le bout de leur nez de temps à autre, mais dans l'ensemble tout le monde à fait un gros effort sur ce point. Tout l'équipe remercie du fond du coeur les participants. S'il vous a plu de revenir sur votre passion vidéo-ludique débordante, sachez que les portes du site sont largement ouvertes à tout autre contribution de votre part. Un grand merci également, et d'avance, à tous les internautes qui prendront le temps de lire ces textes. Cliquez sur les liens ci-dessous pour y accéder dans des pages séparées.


- Si le sujet vous a intéressé, nous vous suggérons les articles suivants -

Le retro-gaming, qu'est-ce-que c'est ?

Les Origines de l'Emulation

Les Origines de l'Internet