Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Caveman
Année : 1982
Système : Arcade
Développeur : Gottlieb
Éditeur : Gottlieb
Genre : Flipper / Action / Labyrinthe
Par JPB (22 avril 2019)

Je vous ai déjà parlé du Jean Bart ? Ce petit café clermontois où je passais pas mal de temps à m'éclater à plein de jeux d'arcade ? Il me semble bien, avec tous les articles que je vous ai concoctés depuis presque vingt ans... Le gros avantage de ce café, en dehors du fait que des fois j'y jouais gratuitement, c'était sa disposition avec une espèce de véranda sur le côté en plus de la salle principale. Vu qu'ils y mettaient principalement des bornes d'arcade version debout, on pouvait avoir jusqu'à trois jeux différents en même temps : c'est ainsi que j'ai pu jouer à Defender, Carnival, Q*Bert, Buck Rogers... Il y a eu quelques exceptions en versions assises : l'inoubliable Space Panic qui fut - hélas - remplacé par Magical Spot. Tout ça pour vous dire qu'il y avait de la place.

Et puis, un jour de 1983, j'arrivai dans le Jean Bart et dans cette véranda, à la place des jeux habituels, je vis une drôle de machine.

Le flyer. Cliquez sur une image pour une version plus grande.
Merci au site Arcade Flyer Archive !

J'aimais bien les flippers et j'y jouais chaque fois que j'en voyais un qui me plaisait ou qui sortait de l'ordinaire (j'avais ainsi déjà fait quelques parties sur Xenon, Haunted House, Black Hole à Clermont, ou Génie à Meschers...), mais j'étais très mauvais : je n'arrivais jamais à viser et je perdais très vite - c'est toujours le cas aujourd'hui ! Alors ma première réaction fut loin d'être de l'emballement. Mais après m'être approché du flipper, je remarquai la petite manette rouge à l'avant, une "vraie" manette de jeu d'arcade. Et je fus fort surpris de voir un écran en haut du plateau, un "vrai" écran de jeu vidéo, dans lequel un petit homme préhistorique essayait d'attraper des dinosaures dans un labyrinthe !

Je peux vous dire que d'un coup, mon intérêt pour ce jeu remonta en flèche... Et tout naturellement, je suis allé l'essayer.

Préservons l'environnement

Caveman - qui signifie, vous vous en doutez, "Homme des cavernes" - est le premier flipper hybride. Ce n'est pas parce qu'il fonctionne à l'hydrogène (je sais, elle est facile) mais parce qu'il inclut un écran cathodique en haut du plateau. La première fois que j'en ai entendu parler, c'était dans le tout premier numéro de Tilt... Un article consacré justement au comparatif entre deux flippers hybrides : Pac-Man et Caveman. Mais les couleurs des photos de ce dernier ne lui rendent pas justice, comme vous pouvez le voir ci-dessous...
La création de flippers hybrides s'est soldée avec une troisième tentative : Baby Pac-Man. Mais là, c'était l'inverse : c'était plutôt le flipper qui s'intégrait dans une borne d'arcade.

À gauche : le test de Caveman et Pac-Man, par Philippe ADJUTOR, dans le Tilt n°1 de septembre-octobre 1982.
À droite : celui de Baby Pac-Man par Jean-Pierre CUVIER, dans le Tilt n°5 de mai-juin 1983.
Cliquez sur une image pour une version plus grande.

J'ai eu l'occasion, un après-midi, de faire quelques parties sur le flipper Pac-Man : je n'ai pas réussi à comprendre comment gérer la partie "jeu", avec l'allumage des lampes au centre du plateau ; hélas, le flipper n'était plus là quand j'ai voulu retenter l'aventure. Quant à Baby Pac-Man, je crois l'avoir vu une fois quelque part mais je n'ai pas pu m'arrêter pour l'essayer.

Flipper préhistorique

De quoi se compose Caveman ?

Le plateau est assez large, relativement standard si on excepte l'écran de jeu vidéo en haut. On y trouve les éléments habituels (cibles, 3 bumpers au centre, slingshots...). On contrôle en tout 4 flippers : 2 flippers en bas au centre (position habituelle) et 2 plus haut, un peu plus écartés ; du coup l'appui sur le bouton d'un côté gère les deux flippers de ce même côté. Le plateau est décoré de petites saynètes : on voit l'homme des cavernes, la femme des cavernes, des dinosaures et d'autres bestioles dans des situations amusantes. Vous en verrez une version vue du dessus ici (c'est le fichier servant à l'émulation du flipper sous Visual Pinball).

Le fronton a un look unique. Il ne s'agit pas simplement d'une "boîte" rectangulaire avec, à l'avant, une plaque en verre rétro-éclairée dans laquelle les scores sont visibles. Le fronton est d'un seul bloc, mais on trouve d'abord tout au bout du plateau, en bas, le logo Caveman rétro-éclairé (si vous voulez le voir de près, cliquez sur la première image en haut de cet article), puis au-dessus le fronton s'avance vers le joueur et affiche les scores digitaux bleus. C'est un peu délicat à expliquer mais vous le verrez très bien sur la photo ci-dessous.

Caveman vu du côté. On voit bien la forme spécifique du fronton.
Cliquez sur l'image pour une version plus grande. Merci au site http://www.gallopingghostarcade.com/ !

En dehors de ce design agressif et attirant, l'avancée du fronton permet de faire un peu d'ombre sur l'écran - plus en tout cas que si on avait utilisé un fronton standard.

Néanderthal ou Cro-Magnon ?

Je ne vais pas m'étendre sur la partie flipper que je ne maîtrise pas vraiment ; vous pourrez lire les infos du flyer et de Tilt pour en savoir plus. Je vais plutôt vous expliquer ce qui fait l'attrait de ce jeu unique.

Les infos de la partie jeu vidéo. Désolé pour la mauvaise qualité de l'image et les reflets.
Cliquez dessus pour une version plus grande.

Il existe 2 entrées où envoyer la bille pour passer au jeu vidéo : elles sont juste sous l'écran, à l'extérieur des bumpers jaunes. On y accède soit depuis les bumpers justement, s'ils envoient la bille dans la rampe au-dessus d'eux ; soit en arrivant à viser une des cibles tout en haut, une de chaque côté de l'écran : la bille redescend ensuite jusqu'à l'entrée correspondante, et dans ce cas la puissance avec laquelle la bille a frappé la cible vous donnera plus ou moins de temps pour attraper vos proies tranquillement.

Le principe est simple. Vous devez abattre les 5 brontosaures qui se baladent dans le labyrinthe. Pour cela il suffit de les toucher, paf ! un coup de massue et ils s'écroulent. Mais ils ne restent pas immobiles bien longtemps : ils se transforment rapidement en tyrannosaures rouges indestructibles qui prennent en chasse votre personnage. Deux solutions pour en venir à bout : soit s'échapper par une des quatre sorties, dans ce cas vous revenez au flipper et la bille est relancée pour que vous puissiez continuer la partie ; soit réussir à éliminer les 5 brontosaures, et dans ce cas tous les dinosaures se transforment en tricératops que vous pouvez chasser en restant dans le jeu vidéo... et ainsi de suite.

Le Caveman est dans sa grotte, à droite. Les 5 brontosaures sont déjà de sortie, il faut les attraper !
Cliquez sur l'image pour une version plus grande. Merci au site http://www.gallopingghostarcade.com/ !

Si un tyrannosaure vous touche, vous perdez la vie, et la bille. Il faut donc faire attention et privilégier la fuite dans les situations délicates : il est plus simple de revenir au flipper, réussir à aligner certaines cibles qui vont transformer provisoirement les tyrannosaures en ptérodactyles bonus (enfin, pendant un temps plus ou moins long en fonction de vos actions et de vos tirs), et retourner ensuite dans le jeu.

La réalisation du jeu est correcte. Les sprites se déplacent vite et de façon fluide, leur look est amusant et bien dans le style du flipper. Les bruitages sont simples mais efficaces. Bref, le jeu aurait certainement été un peu trop simple et répétitif s'il était sorti tout seul, mais dans le cadre d'un apport au flipper, il est parfaitement dosé.

Exhumation du fossile

Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous parle de Caveman aujourd'hui, en 2019 ?
Parce que je suis allé faire un petit tour à une exposition dans la banlieue de Nancy : le Salon du flipper 2019 d'Essey-lès-Nancy. J'y ai emmené ma grande fille Léa, qui jusqu'ici ne connaissait les flippers qu'à travers l'émulation : Pinball Arcade sur Steam. Elle a enfin pu essayer de vrais flippers, et elle a adoré.

Quelques flippers présents à l'exposition, tous jouables évidemment !
Cliquez sur une image pour une version plus grande.

En plus, elle a eu droit à un cours sur "les bons comportements pour gagner au flipper", dispensé par Manu sur "La Bête", à la base un Trident de Stern sur lequel il a énormément travaillé pour le retaper - d'une part - et surtout, l'améliorer. Il en a fait un flipper d'initiation, avec lequel on ne peut perdre la balle que lorsqu'on fait n'importe quoi, ce qui permet d'apprendre avant tout la maîtrise de soi, indispensable pour espérer progresser.

Sachez qu'en principe, cette expo sera présente l'an prochain, dans la même période (mois de mars). Si vous n'êtes pas trop loin et que ça vous tente... On s'y verra peut-être !

Bref, Caveman y était présent.

Caveman à l'expo. À droite, c'est Léa qui le découvre. Désolé pour les reflets, mais la salle était très éclairée.
Cliquez sur une image pour une version plus grande.

C'était un des derniers à être allumé : à l'ouverture de l'expo, l'exploitant était encore en train de le réparer, à cause d'une panne de dernière minute. Au bout d'un bon quart d'heure quand même, il l'a finalement mis en marche et j'ai pu immédiatement faire une partie. Quels souvenirs ! Ré-entendre les bruitages que j'avais oubliés jusqu'ici... Retrouver le maniement du flipper... Tout est revenu d'un coup. J'ai pu ainsi constater que l'âge et la sagesse ne sont pas grand chose en face de la machine : je suis toujours aussi nul au flipper.

J'ai quand même retrouvé où et comment envoyer la bille pour accéder au jeu vidéo. Hélas, j'ai vite déchanté : la manette était très grippée, il était pratiquement impossible de déplacer le personnage dans une des quatre directions. L'enthousiasme en a pris un sacré coup. Mais bon, ça ne m'a pas empêché de faire pas mal de parties. :)

Léa, en pleine partie. Cliquez sur l'image pour une version plus grande.

L'exploitant avec qui j'ai un peu discuté m'a vanté la qualité du jeu.
Ensuite, il m'a exposé tous les soucis : la manette justement, les afficheurs digitaux pratiquement uniques dans le milieu du flipper, la difficulté d'entretien et d'accès pour certains éléments... Caveman était cher, et il revenait cher. Il a eu du succès mais n'a peut-être pas été aussi rentable qu'un flipper plus traditionnel. Du coup il semble que beaucoup d'exploitants - et aujourd'hui, de passionnés et de collectionneurs - l'aiment beaucoup mais n'ont pas trop envie d'en avoir un pour ne pas se prendre la tête à l'entretenir.

Conclusion

Caveman est vraiment un flipper à part.
J'ai discuté avec un copain qui adore les flips "vintage" et il n'aime pas du tout. Pour lui, les mondes des jeux vidéo et des flippers ne doivent pas se mélanger, ça n'apporte rien d'intéressant ; pour Caveman, l'écran aurait certainement pu être remplacé par des idées originales purement "flipper", qui auraient peut-être été plus intéressantes et amusantes.

D'autres images de Caveman. Ici, c'est la manette d'origine, avec la boule rouge.
Cliquez sur l'une d'elles pour une version plus grande. Merci au site http://www.gallopingghostarcade.com/ !

Je pense au contraire que l'idée valait la peine d'être tentée. Le jeu vidéo apporte des bonus à la partie de flipper (et c'est réciproque), il est réellement intégré et pas juste là comme un cheveu sur la soupe.

N'empêche qu'il n'est pas resté bien longtemps au Jean Bart. J'ai bien tenté de m'améliorer mais comme je le disais au début, je ne suis vraiment pas doué avec les flippers. Finalement, quand il fut remplacé par un ou plusieurs jeux vidéo en position debout, comme on avait tous l'habitude, je me suis dit que ce n'était pas plus mal...

J'espère qu'il sera encore présent à l'expo d'Essey l'an prochain, avec (croisons les doigts) la manette réparée pour pouvoir faire de vraies parties d'enfer !

JPB
(22 avril 2019)
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(1 réactions)