Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Bumpy : la série
Année : 1989
Système : Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, CD-I, Game Boy, MSX, PC (DOS), ZX Spectrum
Développeur : Jean-François Streiff
Éditeur : Loriciels
Genre : Action
[voir détails]

Pop-Up
(Amstrad CPC / Atari ST / Amiga / Gameboy - 1990)

Un an plus tard, Bumpy fait un étrange "come-back" après avoir subi une drôle de transformation. Désormais édité par Infogrames, il se nomme Pop-Up et apporte quelques petits changements, d'ordre esthétique principalement. En effet, notre sympathique balle aux grands yeux est remplacée par une petite boule d'énergie qui doit traverser plusieurs époques de l'histoire de notre planète, du big-bang à la conquête de l'espace, en passant par la Préhistoire, le Moyen-Âge, et le 20ème siècle. Concrètement, cela se traduit par des décors qui varient d'un niveau à l'autre, tous réalisés à partir d'une photo ou d'un dessin digitalisé montrant des hommes de Cro-Magnon, un château-fort ou encore la statue de la liberté. Le résultat est de qualité variable en fonction des plateformes : c'est plutot laid sur Amstrad CPC, où la couleur bleue domine un peu trop, et assez joli sur Atari ST et sur Amiga où la série fait ses débuts dans une mouture quasi-identique à celle du ST, profitant seulement au passage d'une musique d'intro inédite.

Le neuvième niveau de Pop-Up sur Amstrad CPC (à gauche) et Atari ST (à droite). La scène se passe au Moyen-Âge...

Autre changement : les objets à ramasser sont inédits et changent en fonction des époques qu'on traverse. Des étoiles lors du big-bang deviendront des haches de pierre à la Préhistoire ou des marteaux ensuite. Quant à l'agencement des niveaux, il est identique à celui de Bumpy, à de toutes petites exceptions près que seuls les fans hardcore de la série remarqueront (un objet qui change de place ici, une plateforme remplacée par une autre là ...). Notons qu'on trouve de tout nouveaux bruitages au rendu métallique plutot cool sur ST et Amiga et que ces versions 16 bits disposent toujours d'ennemis absents de la mouture CPC. L'éditeur de niveaux est également toujours présent.

Ces deux niveaux de Pop-Up se passent à deux époques différentes, le "Big-Bang" et le 20ème siècle. Les objets à ramasser sont différents mais leur fonction est la même. (Atari ST)

En 1991, Pop-Up est adapté sur Gameboy, toujours par Infogrames.
Les graphismes souffrent de la résolution et de l'absence de couleurs du support, mais l'action reste lisible, même si distinguer certains objets est assez délicat. Enfin, c'est jouable, c'est bien le principal.
On trouve deux ajouts sur cette version : d'une part la présence d'une musique pendant le jeu et surtout, SURTOUT, des passwords offerts après chaque niveau, évitant ainsi de tout avoir à reprendre au début.

C'est tout petit ! OK, ça reste jouable, mais il faut avoir de bons yeux.

Etrangement, en 1993, la Gameboy accueille une nouvelle version du jeu, appelée cette fois Cool Ball et éditée par Takara. Surprise : il s'agit d'un mélange improbable entre Pop-Up et Bumpy ! Du premier on reprend les décors digitalisés, et du second les sprites du héros et des objets utilisables (qui du coup ne varient plus en fonction des décors/époques). Tout le reste est identique. La page d'introduction crédite Infogrames, et pas Loriciels, en tant que créateur original.

Le même niveau en version Pop-Up (à gauche) et en version Cool Ball (à droite).

On se demande bien ce qui a motivé ces changements. Simplement la ré-introduction d'un personnage mignon en remplacement de l'anonyme boule d'énergie peut-être ?
Notons que les versions GB ne disposent pas de l'éditeur de niveaux.

Bumpy's Arcade Fantasy
(Amstrad CPC / Atari ST / Amiga / PC (MS DOS) - 1992)

En 1992 sort la vraie suite de Bumpy, éditée par Loriciel (qui a perdu le "s" à la fin de son nom au passage), destinée aux micro-ordinateurs 16 bits mais qui connaîtra aussi une version CPC.
Le principe a été quelque peu modifié. Il faut certes toujours diriger le bondissant Bumpy dans des niveaux de difficulté croissante en ramassant tous les objets permettant de faire apparaître la sortie. Mais les objets "utilitaires" (gouttes, clés et marteaux) ont totalement disparu. L'accent est donc mis ici sur les diverses propriétés des plateformes, bien plus nombreuses, et les déplacements des ennemis à éviter, plus complexes.

Ces plateformes inédites recouvertes de glace font dangereusement déraper Bumpy. (Atari ST)
Dans ce niveau, de nombreuses plateformes qui propulsent le héros dans vers le haut ou vers le bas. (Atari ST)

D'autre part, l'aventure est divisée en 9 mondes thématiques (le cirque, les jouets, les gâteaux ...) composés d'une douzaine de niveaux chacun. Ces niveaux sont accessibles dans n'importe quel ordre à partir d'une carte, ce qui permet de se changer les idées si on bloque sur un passage en particulier. Ils devront cependant tous être réussis afin de passer au monde suivant. On obtient au passage un mot de passe qui évitera d'avoir à tout recommencer.

Les nouveaux éléments de jeu sont très nombreux et apportent énormément de nouvelles situations, enrichissant beaucoup le gameplay par rapport au premier Bumpy. Citons entre autres les nombreux portails qu'on ne peut emprunter que dans un sens, les plateformes recouvertes de glace sur lesquelles on glisse, les interrupteurs colorés, les téléporteurs ou encore les plateformes invisibles (vicieux ça !).
Et vous savez quoi ? Grâce à tout ça, Bumpy's Arcade Fantasy est encore plus dur que son prédécesseur ! Oh oui, et vous allez souffrir dès le deuxième monde. À partir du troisième, seuls les mutants du joystick pourront progresser. Un sacré défi à relever !

Les 15 niveaux du monde du cirque peuvent se faire dans n'importe quel ordre. (Atari ST)
Là, ça devient bien complexe ! (Atari ST)

L'éditeur de niveaux a malheureusement disparu, quelle que soit la version du jeu. En revanche, on trouve trois niveaux de difficulté qui en fait influent uniquement sur la vitesse à laquelle se déplace la balle.
Coté réalisation, les versions ST, Amiga et PC (disponible en VGA) sont très jolies, disposant de sprites et décors aux couleurs vives et d'un design vraiment charmant. De plus, le héros dispose de tout un tas de petites animations, particulièrement remarquables quand il se fait tuer (et vous les verrez souvent !), et qui changent en fonction des situations. Notons que la version Amiga est largement supérieure aux deux autres sur le plan sonore.
Sur Amstrad CPC, on remarque un considérable effort par rapport au premier Bumpy : cette suite est bien plus colorée et agréable à l'oeil. Le jeu exploite même la palette étendue de la gamme CPC+, mais ce n'est vraiment remarquable que sur l'image d'introduction à mon avis.

À gauche la version Amiga, identique graphiquement à la version ST, à droite la version CPC, très colorée et toujours aussi bien animée.

Bref, Bumpy's Arcade Fantasy est une suite tout à fait à la hauteur, apportant suffisament de différences avec l'original (que ce soit Bumpy ou Pop Up) pour justifier son achat à l'époque. Essayez-le donc, je vous garantis que vous ne vous en lasserez pas (et pour cause, vous serez sûrement bloqué par la difficulté avant d'avoir eu le temps d'éprouver la moindre lassitude ^^)

Big Bang Show
(CDI - 1995)

Pour terminer cet article, un petit mot à propos du très rare Big Bang Show, un titre édité par Infogrames sur la console multimédia de Philips, le CD-I.
Je donnerais cher (mais pas trop quand même) pour obtenir une copie du jeu, ainsi que la machine pour le faire tourner. D'après les maigres informations circulant sur la toile, il s'agit d'un titre ludo-éducatif dans lequel des niveaux repris de, semble-t-il, Pop-Up sont entrecoupés de vidéos et quiz de culture générale.

Je n'ai malheureusement pas trouvé d'autres screenshots que ceux figurant au dos de la jaquette dont voici un scan (merci à Gamefaqs).

Voici donc un soft ultra-confidentiel qui met fin à la série Bumpy. Une série qui mériterait de renaître de ses cendres et d'envahir le monde des jeux téléchargeables sur micro-ordinateurs, consoles, tablettes ou téléphones. Un tel retour me ferait bondir de joie !

Sebinjapan
(30 juillet 2012)
Page 2 sur 2
>>>
- Si le sujet vous a intéressé, nous vous suggérons les articles suivants -

CamelTry

Lode Runner

One Step Beyond
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(14 réactions)