Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Terminator 2 - Judgment Day
Année : 1991
Système : Arcade
Développeur : Midway
Éditeur : Midway
Genre : Rail Shooter
Par François Fischer (25 juillet 2006)

Souvenez-vous... C'était en 1991 : une vue de Los Angeles, des enfants jouant dans un parc et cette soudaine lumière aveuglante qui ne laisse derrière elle qu'un no man's land peuplé de squelettes calcinés... Puis, une voix féminine : "3 milliards de vies humaines prirent fin le 29 Août 1997. Les rescapés de l'incendie nucléaire, appelé La Guerre Du Jugement Dernier, ne vécurent que pour affronter un nouveau cauchemar, la guerre contre les machines."

C'est alors que survient l'apocalypse, un affrontement dantesque entre une poignée d'humains et un groupe de titans mécaniques crachant des lasers par centaines, tandis qu'une armée de machines humanoïdes progresse inexorablement en éliminant toute résistance... Comment oublier cette scène d'anthologie ouvrant Terminator 2 - Judgment Day ?

L'impact laissé par ce passage sur l'esprit des spectateurs n'échappe pas à Midway, grand vainqueur de la lutte menée pour l'adaptation vidéoludique du long métrage. Une partie importante du jeu se déroule donc dans le cadre de la guerre du futur, quitte à s'éloigner du scénario initial ainsi présenté par Sarah Connor : "L'ordinateur qui avait le contrôle de ces machines, Skynet, envoya deux Terminators remonter le temps. Leur mission, éliminer le chef de la résistance humaine, John Connor, mon fils. Le premier Terminator avait été programmé pour s'attaquer à moi en 1984, avant la naissance de John. Il avait échoué. Le second devait s'attaquer à John lui même lorsqu'il était encore enfant. Comme la première fois, la résistance fut en mesure d'envoyer un guerrier solitaire, un protecteur pour John. Toute la question était de savoir qui l'atteindrait le premier."

Le "guerrier solitaire" c'est vous, terminator capturé par les résistants et reprogrammé pour servir leur cause. Dans la droite lignée d'Operation Wolf, l'accomplissement des différents objectifs du jeu va nécessiter de faire le grand ménage à l'écran, où l'action est représentée en vue à la première personne et suit un scrolling latéral automatique. La borne d'arcade étant équipée de 2 répliques du fusil de combat Endo, un second joueur pourra se joindre à vos côtés : il ne sera pas de trop, vu l'extrême difficulté des épreuves qui vous attendent...

Terminator 2 (T2 pour les intimes) se compose de deux missions principales, subdivisées en plusieurs niveaux, à l'issue desquels Tonton Schwarzenegger évalue vos performances : bilan des cibles éliminées, de la précision de tir et des pertes humaines accidentelles (source de malus pour le score).

La première mission se déroule en 2027 : après avoir repoussé une offensive des Cyborgs, vous devrez rejoindre le Sgt. John Connor situé à l'autre bout d'un champ de bataille surpeuplé de machines ennemies. Une fois la jonction effectuée avec le leader de la résistance humaine, il faudra l'escorter jusqu'au Quartier Général de Skynet, détruire l'entité et prendre le contrôle du générateur de Champ Temporel permettant de voyager dans le passé... Voici une petite astuce, valable uniquement dans le niveau d'introduction : décapitez les endoskeletons apparaissant au premier plan pour obtenir un bonus CPU. Ce bonus va déclencher une sorte de loterie où vous pourrez gagner des points, vies et armes supplémentaires...

Bienvenue en 2027 : endoskeletons et T- 800 vous réservent un accueil des plus chaleureux...
L'escorte de John Connor et l'invasion du QG adverse sont loin d'être des promenades de santé

La seconde mission se passe en 1995, soit deux ans avant la révolte de Skynet : il vous faudra cette fois protéger un John Connor adolescent (et d'une précocité sidérante du haut de ses 10 ans...), puis détruire les recherches menées par la société Cyberdyne, afin d'épargner l'humanité du "Judgment Day", avant d'en finir une fois pour toute avec l'invincible T-1000.

De la réussite du niveau dans les locaux de Cyberdyne dépend la fin du jeu : s'il reste un seul équipement intact, la société sera en mesure de poursuivre ses recherches et d'engendrer Skynet... Dans ce cas, la victoire contre le T-1000 donnera lieu à une conclusion au goût amer ("le jugement dernier reste possible..."). En revanche, si vous parvenez à détruire la totalité des installations (ce qui relève de l'exploit, même à 2 joueurs), vous aurez droit à une fin un peu plus optimiste ("chacun est libre de décider de son destin...").

Empêchez Cyberdyne de provoquer l'holocauste nucléaire et échappez au T-1000
Le combat final s'effectue en plusieurs étapes où l'arme secondaire est d'une importance cruciale

T2 se joue dans les salles d'arcade avec un lightgun monté sur tourelle pivotante : le fusil Endo. En dehors du tir principal, l'Endo permet d'utiliser une arme secondaire plus puissante (fusil à pompe, lance-grenades ou lance-missiles selon les niveaux), en pressant un bouton placé sur son côté droit. Petite subtilité par rapport à Operation Wolf : Les munitions principales sont ici en quantité infinies. Seulement, une pression constante sur la gâchette finit par provoquer une surchauffe de l'arme, dont le débit et la puissance de tir faiblissent alors dangereusement. Pour remédier à cela, il faut obtenir des cartouches de "cooler" présentes dans les caisses jalonnant les niveaux, dissimulées dans certains éléments du décor ou bien déposées par des alliés potentiels. De la même manière vous pouvez obtenir des power up temporaires (Gatling, Rapid Fire, Warhead...), quelques smart bombs ou des munitions pour votre arme secondaire.

La récupération de tous ces bonus n'est pas évidente, vu la quantité d'adversaires cherchant à vous abattre : qu'il s'agisse des endoskeletons en surnombre, des impressionnantes unités HK (Hunter-Killer) aériennes et terrestres, ou des hordes de SWAT encerclant les labos de Cyberdyne, vous n'aurez pas un instant de répit.

En plus des ennemis connus à travers les films, Skynet vous opposera ses toutes dernières créations : Silver Fish, Orbs... , tandis qu'en 1995, les scientifiques de Cyberdyne n'hésiteront pas à vous attaquer pour conserver le fruit de leurs précieuses recherches...

Les derniers prototypes de Skynet
Des chercheurs assez belliqueux

Côté technique, Midway ne lésine pas sur les moyens en bourrant son titre d'images et de sons digitalisés issus du long métrage : on retrouve de nombreuses scènes-clés de l'histoire servant de transition entre les missions, ainsi que diverses captures des principaux acteurs et autres figurants, intégrées dans les niveaux. Les animations de ces digitalisations sont de qualité pour la plupart et contribuent grandement à l'ambiance du jeu : entre les combats désespérés menés par les résistants, la fuite des civils désarmés ou la famille Connor vous assistant dans les locaux de Cyberdyne, T2 offre un grand spectacle dans les salles enfumées digne de celui concocté par James Cameron pour les salles obscures.

Cerise sur le gâteau, chaque action d'éclat que vous aurez eu l'occasion de réaliser sera récompensée par l'une des merveilleuses répliques de Schwarzy. Et puisque nous abordons la partie sonore du jeu, j'en profite pour signaler que les musiques sont quasiment inaudibles : c'est tout aussi bien, vu leur absence d'inspiration (les thèmes de Brad Fiedel manquent à l'appel). Les bruitages des armes et des explosions rattrapent heureusement le coup, de même que les cris des humains que vous aurez abattus par inadvertance...

Un exemple de transition composée de séquences digitalisées plutôt réussies

Terminator 2 - Judgment Day a fait l'objet de nombreuses conversions, sorties sous le titre T2 : The Arcade Game sur des supports variés : Amiga, Super Nes, Megadrive, Master System, Game Boy et Game Gear. Ces adaptations sont parfois loin d'être convaincantes, vu les limites techniques propres à certaines plateformes, mais T2 était de toute façon assuré de se vendre, quel que soit son support...

Versions Super Nes et Megadrive
Versions Game Boy et Master System
François Fischer
(25 juillet 2006)
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(12 réactions)