Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Rally-X & New Rally-X
Année : 1980
Système : Arcade, FM-Towns, MSX, Vic-20
Développeur : Namco
Éditeur : Namco / Midway
Genre : Arcade / Labyrinthe / Action
Par JPB (28 novembre 2016)

Les jeux peuvent prendre une apparence trompeuse.
Prenez Rally-X par exemple. On y dirige une voiture bleue, au milieu d'une zone dans laquelle patrouillent plusieurs voitures rouges. Le marquee (la marquise en français) que vous voyez juste en-dessous ne laisse planer aucun doute : c'est une course de voitures.

Maintenant, je vous invite à regarder la zone dans laquelle vous évoluez plus attentivement. Il s'agit d'un immense rectangle dans lequel sont tracées des routes perpendiculaires (oui, tout est à angle droit dans le jeu). Avec un peu de recul, vous conviendrez qu'il s'agit ni plus ni moins d'un labyrinthe.
Et vous pourriez remplacer les voitures par des hippopotames, des chenilles ou même des bateaux à voile, le but du jeu resterait le même : récupérer dix drapeaux disséminés dans la zone. 

Le flyer : cliquez sur une des deux images pour une version plus grande.
Merci au site Arcade Flyer Archive !

Et je conclus mon introduction en revenant sur ce que je vous disais au début : contrairement aux apparences, Rally-X n'est pas une course de voitures. C'est un jeu de labyrinthe, tout comme Pac-Man ou Crush Roller.

Un jeu, deux versions.

Apprenez que Rally-X est sorti en octobre 1980, et en février 1981 sous le nom de New Rally-X, en version « remasterisée » : corrigée de bugs, plus accessible au joueur, et avec une nouvelle musique. Je vous indiquerai les différences entre les deux versions dans l'article, mais déjà pour les reconnaître, c'est facile : en dehors du titre, les voitures font plus "moderne" dans New Rally-X.

Rally-X.
New Rally-X.

À l'instar de Bosconian du même développeur, l'écran est divisé en deux parties (3/4 - 1/4) : à gauche, l'écran de jeu proprement dit, un carré de 224 pixels de côté ; à droite, sur 64 pixels de largeur, une barre verticale affichant le hi-score, le score de la partie en cours, la barre de carburant (Fuel), et surtout le radar : y figurent tous les éléments du jeu sauf les routes. Je vous en reparlerai un peu plus tard.

Les instructions de Rally-X.
Celles de New Rally-X.

L'écran de jeu est donc le labyrinthe, dont vous voyez une petite partie du dessus. Les conventions sont faciles à comprendre : les routes sont beiges, l'herbe impraticable est verte (ou d'une autre couleur par la suite), et tout le pourtour de l'arène est bloqué par la forêt. Ces routes qui, finalement, sont limitées par des murs colorés, ne dessinent rien de particulier ; mais comme on est en présence d'un labyrinthe, elles sont plus ou moins tortueuses : on peut avoir plusieurs petits îlots d'herbe les uns à côté des autres qui vous donnent une grande marge de manœuvre pour zigzaguer, ou au contraire de grandes routes droites et étroites qui ne vous laissent aucune chance en cas de bagarre.

Au départ de Rally-X.
Un drapeau et une voiture rouge qui me poursuit.

Vous ne risquez rien à essayer de sortir de la route en percutant un mur, vous ne pouvez pas, c'est tout. La seule sanction est que si vous insistez, vous allez "glisser" et longer le mur, ce qui ne sert en aucun cas vos intérêts, parce que figurez-vous que vous êtes pris en chasse par les voitures rouges.

Que trouve-t-on dans ce labyrinthe ?

En premier lieu, vous - enfin, votre voiture. Représentée sous la forme d'une Formule 1 bleue sur l'écran de jeu, et d'un petit point clignotant sur le radar, vous pouvez la diriger dans les 4 directions standard grâce à la manette de la borne d'arcade. Une fois que la partie est lancée, sa vitesse est continue et ne peut pas être changée. Elle consomme du carburant régulièrement, c'est votre limite de temps : s'il n'y en a plus, la partie est pour ainsi dire finie (j'y reviendrai). Juste au-dessus du radar, vous pouvez surveiller votre jauge de carburant : le trait jaune indiqué Fuel.

Deuxième objet : les rochers. Ce sont des blocs présents sur la route qui bloquent une case. Ils ne figurent pas sur le radar, donc vous devez rester vigilant pour ne pas les percuter bêtement.

Le drapeau Special est juste à côté.
Un rocher, prudence.

Ensuite, 10 drapeaux jaunes. Ils sont disséminés un peu partout, sans logique précise, et apparaissent sous la forme d'un point jaune sur le radar. Vous devez tous les ramasser en roulant dessus, tout simplement, sachant que l'ordre n'a pas d'importance. Leur valeur commence à 100 points pour le premier atteint, puis 200 pour le deuxième, et ainsi de suite jusqu'à 1000 points.
Un drapeau S (comme Special - pas besoin de traduire !) se cache parmi eux : dès que vous le récupérez, vous doublez les points des drapeaux suivants. Dans New-Rally-X, le drapeau Special clignote sur le radar, alors que dans Rally-X on ne peut le différencier des autres que quand on le voit dans l'écran principal. Si vous êtes touché par un adversaire ou si vous percutez un rocher, vous perdez l'effet du Special : le prochain drapeau vaudra à nouveau 100 points.
Il existe aussi - mais dans New Rally-X uniquement - le drapeau L, (comme Lucky - Chanceux) : dès que vous le ramassez, vous convertissez tout le carburant restant en points, comme à la fin d'un tableau. Autant dire qu'il est plus qu'intéressant de trouver ces deux drapeaux au plus tôt, si vous faites la chasse au hi-score.

Je viens de ramasser le drapeau Lucky : 
le carburant diminue et le score augmente un bon coup !

Enfin, les voitures ennemies rouges, représentées sur le radar par des points rouges. Dans Rally-X, elles sont trois à vous prendre en chasse dès le début du jeu ; dans New-Rally-X on ne vous en oppose qu'une seule au premier tableau, et leur nombre augmente petit à petit. Il peut y en avoir jusqu'à huit dans une même zone !

Comment jouer ?

Les voitures rouges vous pourchassent à travers le labyrinthe. Dans l'ensemble, elles ne sont pas aussi retorses que les fantômes de Pac-Man, mais ne relâchez pas votre vigilance pour autant !
Vos ennemis sont imprévisibles, et peuvent changer de direction à tout moment, pas nécessairement à une intersection ou contre un mur. À part lors du premier niveau, elles roulent plus vite que vous : vous ne pourrez pas les battre à la régulière.
Quand il n'y en a que 2 ou 3, c'est encore relativement facile de les éviter ou de les entraîner toutes derrière soi, mais à plus de 4 ça devient vraiment délicat.

On me serre de trop près ? Hop, un écran de fumée.
Notez que mine de rien, le carburant (FUEL) a un peu diminué.

Le fait qu'il y ait des rochers à certains endroits peut être un avantage ou un inconvénient, car vos adversaires vont devoir les contourner. Ceci peut vous aider en les empêchant de vous prendre à revers (attention à ne pas percuter le rocher à votre tour) mais du coup, certaines voitures peuvent justement se séparer pour vous prendre en tenaille un peu plus loin. Les surveiller sur le radar est indispensable, mais ce n'est pas facile de garder un œil sur lui en conduisant.

Chaque fois que vous percutez une voiture ou un rocher, vous perdez une vie. Au départ vous en avez trois, mais vous en obtenez une nouvelle à 20 000 points (et en plus dans New Rally-X à 80 000 points).

Heureusement, vous n'êtes pas dépourvu de moyens. Vous disposez d'un écran de fumée (smoke screen) qui, quand vous l'activez en appuyant sur le bouton de la borne, prélève une partie du carburant pour déployer derrière vous un nuage de fumée sur 3 cases. Il est préférable d'utiliser l'écran de fumée dans une route étroite, pour être sûr que vos adversaires ne vont pas le contourner. Si elles le touchent, les voitures ennemies sont paralysées un court instant, mais attention car elles se ressaisissent rapidement. De plus, votre réserve n'est pas illimitée, comme je le disais chaque pression sur le bouton pompe dans votre carburant. Si vous l'utilisez à répétition, vous consommerez de plus en plus de fuel ; si vous vous acharnez, vous allez vite vous retrouver à sec...

Un petit carambolage, y'a que ça de vrai.
L'écran de fumée n'a qu'une case de largeur.

Si vous n'avez plus de carburant, vous continuez à rouler mais vous n'avez plus de nuage de fumée, et les autres voitures sont boostées. Impossible de s'en sortir - à moins que le dernier drapeau soit juste à côté de vous.

L'étape bonus

Au troisième tableau, puis tous les 4 tableaux, le jeu vous propose un stage bonus, dans lequel vous devez ramasser tous les drapeaux avant que le carburant ne tombe à zéro. Tant que vous en avez, les voitures ennemies ne bougeront pas et vous ficheront la paix, ce qui vous permet de ne pas trop stresser pour la collecte - et dans New Rally-X, de planifier un itinéraire idéal en commençant par ramasser le Special.
Vous pouvez finir le tableau bonus et passer au niveau suivant soit en ramassant les 10 drapeaux, soit en percutant une voiture ou un rocher - dans ce cas vous ne perdez pas de vie.

Dans Rally-X, il y a une faute de frappe...
... qui est corrigée par la suite dans New Rally-X.

Petite différence dans New Rally-X : en dehors de la correction du mot "charanging", le nombre de rochers est indiqué avant chaque tableau bonus. Ce n'est pas que ça aide vraiment, mais ça permet d'être plus attentif s'il y en a 8 que 4. Pour les voitures, vu que vous êtes censé réussir la collecte avant qu'elles ne démarrent, ça n'a pas une grande importance.

Après chaque tableau bonus, le labyrinthe change de couleur et de tracé pour les 4 prochains tableaux (3 niveaux + tableau bonus), et ainsi de suite.

Votre but est donc d'arriver à ramasser les 10 drapeaux le plus vite possible, en évitant de percuter un rocher ou une voiture ennemie - l'idéal étant de trouver au plus vite le drapeau Special (et en plus dans New Rally-X, le drapeau Lucky) pour booster votre score. Une fois que vous avez réussi à tous les récupérer, vous gagnez autant de points qu'il reste de carburant et vous passez au tableau suivant. Voilà, vous savez tout : à vous de jouer maintenant !

Un peu de technique...

Rally-X utilise un Z-80 à 3.072 Mhz. Il est épaulé pour le son par un Namco WSG à 3 canaux + un Chipset Discrete pour le bruit du crash.
Sur la borne, un bouton pour la partie à 1 joueur, un autre pour celle à 2 joueurs. Les contrôles sont : une manette pour les 4 directions et un bouton supplémentaire pour l'écran de fumée. Rien de plus simple !

Que ce soit dans Rally-X ou dans New Rally-X, on explose de la même façon.

Commençons par la partie graphique. Le jeu est en 288 x 224 pixels et 16 couleurs, sachant que comme je le disais plus haut, le radar occupe les 64 x 224 pixels de droite. Les infos affichées, tant sur le radar que sur l'écran principal, sont claires et lumineuses.
Les sprites sont simples mais efficaces, on sait tout de suite qu'on dirige une voiture de course et pas un hippopotame. La petite différence de look entre les deux versions du jeu est amusante. Pour le reste, ce sont les couleurs de l'herbe qui ne sont pas les mêmes aux premiers niveaux, mais quand on avance dans le jeu, Rally-X et New Rally-X redeviennent identiques sur ce point.

L'animation est fluide, constante, et permet au joueur d'anticiper les actions des ennemis. Vous noterez que votre voiture reste toujours au centre de l'écran, c'est tout le décor qui défile autour d'elle. Les voitures tournent sur elles-mêmes quand vous changez de direction, ce qui donne une petite inertie aux mouvements (surtout pour le demi-tour : il est fréquent de se faire toucher le temps de faire la manœuvre).

Côté son, la musique plus que moyenne présente dans Rally-X est remplacée dans New Rally-X par une nouvelle composition de Nobuyuki Ohnogi (qui a fait celles de Pole Position, Metro-Cross ou Galaga). Cette musique de fond est très agréable et facile à retenir, je dirais même qu'elle reste longtemps en tête une fois qu'on l'a entendue. Il s'agit de la première musique de fond d'un jeu vidéo de la société Namco.
En dehors de cette musique, les bruitages et les petits jingles (démarrage de la partie, hi-score, etc.) sont communs aux deux versions. Ils sont simples mais pas aussi inoubliables que la musique de New Rally-X.

La jouabilité est excellente, on s'amuse tout de suite vu que le jeu est très simple à maîtriser. Mais il ne faut pas se laisser aller car les véhicules ennemis sont retors, et l'écran principal défile quand même assez vite. On a vite fait de percuter un rocher qu'on n'avait pas vu...

Je m'échappe, cette voiture ennemie est un peu
perdue et j'en profite.
L'écran de hi-score battu (version New Rally-X).

Le jeu était attendu comme LE succès de 1981. Les acteurs du milieu du jeu vidéo le promouvaient, ainsi que Defender ou Asteroids. Au final, Defender se vendit mieux que New Rally-X, mais c'est surtout Pac-Man qui vola la vedette à tous les autres jeux en cette année en explosant le nombre de bornes vendues...

Côté conversions, il y en eut étonnamment peu (mais bon, avec le phénomène Pac-Man, ce n'est pas si étonnant). Pour Rally-X, il y eut une version Commodore VIC-20 en 1981, et une version MSX en 1985. Par ailleurs, des clones apparurent (on avait encore "le droit" à l'époque), tels que Radar Rat Race sur Commodore 64 ou Driver sur Oric Atmos.

Version MSX.
Version VIC-20.

New Rally-X toucha la FM-7 et le Sharp X1.

Des ports sur des consoles récentes furent réalisés par la suite. Je ne vais pas rentrer dans les détails, si vous voulez en savoir plus, passez par Wikipedia. :)

Conclusion

J'ai connu ce jeu (enfin, New Rally-X) quand j'étais gamin, mais je ne me rappelle plus où j'y jouais. Certainement à Meschers, et également dans la salle de jeu place Dellile à Clermont-Ferrand, parce que je ne vois vraiment pas où ailleurs... Mais ce qui est sûr, c'est que c'était New Rally-X et pas Rally-X, la musique fait foi.

J'ai toujours aimé y jouer. La petite musique entraînante n'y est pas étrangère... C'est un jeu tout simple et franchement agréable, qui ne met pas la pression et qui permet de s'améliorer d'une partie à l'autre. L'émulation est parfaite, sans complications de paramétrages, et vous laissera simplement le plaisir de jouer à un bon petit jeu de labyrinthe.

JPB
(28 novembre 2016)
- Si le sujet vous a intéressé, nous vous suggérons les articles suivants -

Crush Roller

Pac-Man

Pepper II
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(5 réactions)