Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Legend of Kyrandia - La série
Année : 1994
Système : PC (DOS), PC
Développeur : Westwood Studios
Éditeur : Virgin Interactive
Genre : Aventure / Point'n click

Fables & Fiends : The Legend of Kyrandia Book 3 : Malcolm's Revenge

Malcolm's Revenge ? Eh oui, vous l'aurez deviné, dans cet opus, on jouera avec l'ignoble Malcolm. La séquence de fin de Hand of Fate nous laisse sur notre faim : un éclair frappe le bouffon alors transformé en pierre, puis un doigt se met à bouger.. Malcolm serait-il de retour ? Eh bien oui, et il n'est pas content ! En fait, on a toujours vu Malcolm comme un malfaisant psychotique... La réalité est bien différente : le 3eme opus nous informe qu'en fait, Malcolm a été accusé à tort du meurtre du Roi William et de la Reine Catherine. Il vous appartient de faire éclater la vérité au grand jour ! Malcolm a perdu ses pouvoirs magiques, mais il n'est pas sans ressources : il pourra utiliser son bagout et son esprit tordu pour se racheter aux yeux des habitants de Kyrandia.

Cette bonne vieille île de Kyrandia...
Le titre.
Malcolm étant bébé...
Puis ado, ses 2 consciences se battant toujours.
Malcolm est de retour !

Une fois encore, l'interface a subtilement changé : première chose, elle est désormais escamotable automatiquement. Il suffira de bouger son curseur au bas de l'écran pour qu'elle apparaisse : ça laisse plus de place à la fenêtre de jeu. Deuxième chose qui frappe : l'inventaire revient presque à ses dimensions du premier épisode, c'est à dire qu'il comporte seulement 12 cases, pas une de plus. C'est bien dommage, d'autant que le jeu est basé sur des énigmes demandant de multiples combinaisons d'objets pour être résolues. Troisième chose : le jeu comptabilise désormais des points : a chaque action, bonne ou mauvaise, Malcolm se voit attribuer des points (au noms totalement loufoques : points de "tiens mon gars", points de portemanteau, point de déception cruelle...) qui se cumulent aux autres points... Honnêtement, je n'ai vu aucun intérêt à ces points à travers le jeu, mais bon, c'est toujours drôle de se voir attribuer des points de vandalisme pour avoir coupé les drapeaux qui ornent l'entrée du château de Kyrandia... Il y a 911 points en tout, mais vous n'arriverez jamais à tous les avoir, le jeu possédant de multiples solutions pour chaque énigme.

Au tout début, dans la décharge du château.
Ces chers Darm et Brandywine.

A côté de ce compteur de points se trouve l'une des meilleures trouvailles de la série, le Mood O' Meter. Kyrandia 3 offre une possibilité inédite au joueur : vu que Malcolm est naturellement fourbe, on aura la possibilité d'influer sur le comportement de notre bouffon favori grâce à ce Mood O' Meter (à traduire grossièrement par "curseur d'humeur"), qui aura pour conséquence de rendre Malcolm (faussement) gentil et naïf grâce à la position Gentil, d'être lui même grâce à la position Normal, ou résolument menteur en sélectionnant la position... Menteur. Chacune de ces humeurs a ses avantages et ses inconvénients, et certaines situations demanderont d'être gentil, d'autres demanderont des mensonges éhontés... Ca sera à vous de voir, les réactions des protagonistes changeant du tout au tout en fonction de l'humeur choisie.

L'autre grosse innovation de cet épisode est la présence des consciences de Malcolm. Au début du jeu, vous n'aurez que Gunther, votre mauvaise conscience. Mais un peu avant la fin, vous retrouverez Stewart, votre bonne conscience. Les deux consciences sont en lutte depuis l'enfance de Malcolm, et naturellement c'est Gunther qui l'a emporté. Mais le côté gentil de Malcolm n'a pas dit son dernier mot : dès que vous le retrouverez, je jeu vous mettra en face d'un dilemme à la Star Wars. Côté clair ou côté obscur ? Ou les deux ? Sachez juste que le cheminement vers la fin du jeu sera radicalement différent selon vos choix, et que grossièrement, chaque choix correspond à une position du Mood O' Meter (celui ci étant cassé à votre retour à Kyrandia).

Un autre ajout concerne l'intégration d'un élément essentiel à tout bouffon : son bâton de bouffon ! En pratique, cet artifice ne vous sera utile qu'une paire de fois, mais il a le mérite d'être là : vous pourrez cliquer avec ce bâton sur tous les protagonistes du jeu. Ils se mettront tous à rire aux éclats.

Dans la jungle de l'île aux chats
Dans Limbo, le pays des poissons (notez l'interface)

Dans Malcolm's Revenge, on prend contrôle du bouffon là où nous le montre Kyrandia 2 : dans la décharge du château de Kyrandia, ce qui fait de cet épisode la suite directe de Kyrandia 1, preuve en est qu'on croisera presque tous les intervenants du 1er opus : Kallak, Brandon (qui est désormais Roi et arbore une barbe naissante à la Guybrush Treepwood), Darm, Brandywine, Zanthia... Tous seront là, mais on verra apparaître de nouvelles têtes, le plus remarquable étant Jean Claude Barbecue, le corsaire Français à l'accent bien de chez nous.

Les endroits visités sont aussi variés que dans les autres épisodes : notre bouffon jaune et violet ira se balader dans Kyrandia, au bout du monde, sur l'île des chats, en enfer (qui, curieusement, ressemble à un paysage de carte postale, et où tout le monde semble l'attendre, et l'apprécier), dans un monde peuplé de poissons...

Que de têtes connues : Brandon, Kallak, Hermann.. Et ce cher Jean Claude Barbecue.
A la fin du monde, un niveau vertical.

Les énigmes du jeu sont très corsées, ce qui fait que vous ne finirez pas Kyrandia 3 en peu de temps, car en fait, ce qui est ardu ici, ce n'est pas le niveau de difficulté en lui même mais plutôt les solutions, extrêmement tordues. On est vraiment proche des énigmes à la Monkey Island 2, et bien souvent vous en viendrez à essayer tous vos objets sur tout ce que vous pourrez trouver... C'est assez frustrant, totalement dans l'esprit du jeu -déjanté au possible- mais source de fréquentes prises de tête. Pour rester dans le même domaine, sachez que Kyrandia 3 est bourré de passages que qualifierai de "lourdingues" : plusieurs fois dans le jeu, vous devrez parler ou effectuer des actions à répétition jusqu'à obtenir ce que vous cherchez : je pense aux passages de la déchetterie dans le monde aquatique (appelé Limbo), les discussions sans fin avec Hermann, devenu prêteur sur gage lors de votre retour sur Kyrandia, ou encore le passage dans la jungle de l'île aux chats, rappelant furieusement le labyrinthe du 1er épisode. La première fois que j'ai joué au jeu, j'ai souvent fait de longues pauses à cause de ces passages.

Dans cet épisode aussi, il vous sera possible de mourir, de multiples façons : attaqué par un écureuil sanguinaire, embrassé par des serpents bleus venimeux à lèvres opulentes, poignardé par le même couteau qui a tué le Roi et la Reine... Cette fois ci, après votre mort, le jeu vous proposera de charger une partie (classique), ou d'avoir une deuxième chance : vous reprendrez ainsi juste avant d'être mort, ce qui est plutôt sympathique.

Une partie de morpion avec la reine de Limbo ?
Une des séquences 3D qui parsèment le jeu.

En revanche, il y a encore une évolution certaine : dans cet épisode, votre but pourra être atteint de plusieurs manières différentes : par exemple, en sortant de la décharge, vous devez quitter Kyrandia. Le jeu vous laisse carte blanche, mais vous aurez par exemple 6 manières pour quitter l'île : en buvant une potion de téléportation, en vous transformant en Pégase, en tant que jongleur ou mime dans un cirque, en tant que prisonnier ou avec l'aide de Brandywine... chacune de ces solutions étant plus ou moins longue à mettre en oeuvre. C'est inédit dans la série et vraiment rafraîchissant. Le jeu finit en apothéose : Malcolm ayant sauvé Kyrandia des pirates (oui, pendant votre absence, ils ont pris le pouvoir), il a le droit à son procès, le fantôme du Roi William lui même disculpant notre cher bouffon... On apprend aussi qu'en fait, Malcolm possède aussi du sang royal, que toute sa famille est intimement liée à la famille royale, et qu'il serait le cousin de Brandon !

Le trône de Kyrandia a été usurpé !
Choix difficile...l'un, l'autre, ou les deux ?

La technique générale du jeu a grandement évolué : toujours le sempiternel 320x200, mais tous les décors sont en 3D précalculée, et les personnages et objets du jeu sont "à l'ancienne", c'est à dire dessinés. Le résultat est surprenant, mais les décors sont tout de même très réussis. On regrette juste que les graphismes résultant de cette technique ne soient pas aussi "chauds" et aussi aguicheurs que les bon vieux écrans 256 couleurs des autres épisodes. Le jeu est également ponctué d'animations 3D de l'époque (on se croirait presque à Imagina 1994) : l'intro est totalement en 3D.

Une des morts de Malcolm : tué par le couteau enchanté qui a terrassé le couple Royal ! (il y a un avertissement pour les moins de 37 ans juste avant)
Sympa, l'Enfer !

Côté sonore, là aussi il y a pas mal de changements : les musiques, toujours signées Franck Klepacki, sont très bonnes, mais un peu en deçà des mélodies présentes dans Kyrandia 1 et 2. Toutes les musiques du jeu ont été digitalisées, ce qui fait qu'il n'y aura plus de différences sonores que vous possédiez une Gravis, une Roland ou une Sound Blaster. De plus, support CD oblige, l'intégralité des dialogues du jeu est parlée, et les doubleurs sont encore meilleurs que dans Hand of Fate CD, mention spéciale à l'acteur qui prête sa voix à Malcolm, totalement dans le ton, et qui réussit à rendre le personnage attachant. A l'époque, le tout Français n'était pas une règle (avec la qualité désastreuse de certains doublages dans la langue de Molière, on se dit que ce n'était finalement pas plus mal), et donc le jeu Français propose les dialogues anglais et le texte en Français.

Les gars de Westwood ont fait des ajouts inutiles, mais qui sont bien dans le ton délirant du soft : a chaque fois que Malcolm parle, on entendra, à la manière des sitcoms, des rires enregistrés en fond, comme si chaque phrase qu'il prononce était extrêmement drôle. On peut également changer la voix de Malcolm en voix type dessin animé (traduisez : une accélération de la voix de Malcolm).

Le procès de Malcolm.
La femme et le fils de Malcolm ! !

A noter que cet épisode s'est formidablement bien vendu malgré la déferlante Command & Conquer : a lui seul, il a dépassé les ventes des 2 premiers réunis ! Une belle revanche pour Westwood, même si personnellement, ce n'est pas mon préféré des 3.

Une partie du Staff.. oui, c'est tout en vidéo, ça bouge.
Tiens ? Kane dans Kyrandia ? C'est normal, Joe Kucan est d'abord un employé de Westwood avant d'être le tyran mégalomane que nous connaissons.

Ainsi se termine cette aventure au pays de la magie. D'un point de vue personnel, cette série fait partie du top 20 de mes jeux préférés sur PC, tant j'ai été séduit par leur univers... Il faut avouer que la qualité générale du 2eme épisode a grandement contribué à me faire adorer les Kyrandia.

Conclusion

Comme on peut le voir, Westwood a révolutionné le point'n'click avec les Kyrandia. La série apporte une fraîcheur dans le genre, et jouit aujourd'hui d'une popularité immense. Encore un coup de génie de la part de Westwood... On va croire que je suis le chroniqueur spécialisé Westwood de Grospixels à force... Eh bien oui, j'adore Westwood, car je trouve qu'ils sont énormément apporté au jeu vidéo. Forza Westwood !

IsKor
(16 janvier 2006)
Page 3 sur 3
>>>
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(19 réactions)