Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Rage of the Dragons
Année : 2002
Système : Arcade
Développeur : Evoga / Playmore
Éditeur : Evoga / Playmore
Genre : Jeu de Combat (VS fighting)
Par Dead JFK (25 octobre 2003)

Un soir dans une salle d'arcade de Nice, je vois un jeu, ça scintille (attention pour nos amis épileptiques), il y a des combos de folie, et surtout des furies IMPRESSIONNANTES ! Quoi ? Comment ? Les maîtres du Kempo sont de retour ? Les faux jumeaux les plus connus de l'histoire du jeu vidéo reviennent et il ne sont pas contents, j'ai nommé Billy et Jimmy Lee (un blond en bleu et un châtain en rouge) de Double Dragon.
Résumons un peu leur histoire : Double Dragon (DD) fut la référence du beat'hem all avant d'être détrôné par un certain Final Fight et enterré par la série Streets of Rage. Un come-back sera tenté avec DD 2, plutôt mitigé, et ne parlons pas du 3 et 4 qui sont complètement nuls. Je passerai rapidement sur un petit crossover (ou spin off pour certains) intitulé Battle Toads. Puis les deux dragons se sont dit : Si on tentait de mettre la pâtée à Street Fighter ? Ce ne sera pas le cas, DD 5 (tiré du dessin animé) étant plus que raté. SNK leur propose alors un petit retour en salles d'arcade, mi-figue mi-raisin, bien mais pas top, surtout que le jeu est librement inspiré du film (avec le magnifique Mark Dacascos et Robert 'T1000' Patrick dans le rôle du méchant)... Pas concluant tout ça ! On en arrive à Rage of the Dragons.

Je pense qu'il n'est pas nécessaire de s'attarder sur le scénario qui tiendrait sur un ticket de métro, et puis qui a besoin d'une raison ou d'excuses bidon s pour se battre ? En gros, les dragons sont de retour pour détruire la menace que représente le dragon noir, un guerrier surpuissant.

Il est des jeux qui pompent leurs idées sur d'autres et s'en sortent très bien sans que l'on puisse hurler au plagiat. Récupérant l'idée du Tag Team façon Marvel vs Capcom 2, avec intervention et attaque du coéquipier, le jeu tout entier s'articule autour d'un binôme complémentaire ou opposé. Pour ce qui est de la maniabilité, on est en terrain connu : Quart de cercle avant poing, shoryuken (TM) avant poing, et j'en passe, les commandes répondent au quart de tour. On a droit aux fameuses esquives de KOF, avec une petite touche originale : Une espèce d'oricon permettant de projeter l'adversaire et de pouvoir le reprendre de volée. Donc, pas de soucis pour nos amis gamers de tout poil. Seul petit regret, pourquoi en fonction de la team constituée, n'y a-t-il pas de fury collective, comme dans Rival School ou bien Marvel Vs Capcom 2 ? C'eut été un petit plus dans ce délire pyrotechnique, non ? Et La difficulté ? ÉNORME ! Surtout que l'ordinateur est loin d'être stupide. On ne peut parler de vraie stratégie de groupe, mais on sent que ce dernier est particulièrement vicieux dans ses tags. Il est surtout prêt à jouer l'anti-jeu, aussi les gamers du dimanche et les débutants risquent-ils d'être mis à mal. Ceci dit rassurez-vous, une fois trouvé le point faible de votre ennemi, il finira par mordre la poussière, donc soyez perséverant.

Les graphismes sont beaux mais un peu fouillis, trop flashy (mais pas autant que Waku Waku 7), et je ne sais pas si ça vient de ma borne Niçoise, mais ça pixellise beaucoup. Mais ne vous méprenez pas, je ne dis pas que le jeu est laid, bien au contraire, il ne s'agit que d'un petit défaut. À propos des graphismes, on peut parler du look hype des combattants. Est-ce l'air du temps ou tout simplement Playmore qui impose cela (remember Kula, K' et Angel au look si... hype !), mais l'effet est là, et les persos sont charismatiques. L'intro en jette à mort, avec certaines séquences dignes d'un dessin animé. Autre emprunt : la page d'accueil, ressemble à s'y méprendre à celle de Path Of Warrior - Art Of Fighting 3. Si si si, comparez, vous serez surpris.

Les persos font vraiment impression (au risque de me répéter), mais puisqu'on parle de plagiat, on pourrait évoquer le cas d'Alice Carroll, complètement folle. Hommage ou copie de l'héroïne du jeu American Mcgee's Alice sur PC ? La question reste posée. On retrouve aussi une sorte de clone de Jim Kelly, l'acteur afro-américain qui joua dans Enter The Dragon (Operation Dragon,1973), avec Bruce Lee. À noter que ce dernier porte une combinaison, tout comme Bruce dans Le jeu de la mort. On peut aussi noter la présence d'un « padre » tout en soutane et muscles, le père Ellias, ainsi que Oni et Cassandra et leur look... si étrange. Tous ont une apparence et une personnalité originales (sauf pour Alice, quoique je fais mon rabat-joie, là). Le son est bon mais crachouille un peu, comme lorsqu'on lit un fichier wave enregistré en basse qualité. Lorsqu'on entend une bonne musique, entraînante, et que la qualité de son est médiocre, cela surprend mais quand on entend que les voix digitalisées sont du même accabit... On s'y fait en quelques minutes, donc rien de grave, mais rien de bien transcendant non plus. On a vu mieux mais sur des cartes plus récentes (notez que la MVS a encore de beaux restes face à la concurrence).

Au final, on a un très bon jeu, mais pas aussi passionnant qu'un KOF, un Garou Mark of the Wolves ou encore un Street Fighter 3 Third Strike. Il ne manquait pas grand-chose : des sons mieux digitalisés et des graphismes un peu moins pixellisés. Il est vrai que j'ai dit que ce jeu pique des idées à droite et à gauche, mais comment être original alors que TOUT a été fait et exploité. Dans certains cas, il vaut mieux appliquer les recettes qui marchent pour en faire de bonnes choses plutôt que copier bêtement, donc résumons nous : 1/3 de Marvel Vs Capcom 2 (pour le tag), 1/3 de KOF (pour le principe d"équipe logique) et 1/3 d'une licence laissée en jachère depuis près de 7 ans, vous servez à la sauce Playmore et vous obtenez un jeu à longue durée de vie qui mérite sa place parmi les 5 meilleurs jeux de baston sur MVS. Si ça continue comme ça, Billy et Jimmy resteront dans la légende des jeux comme Ryu, Kyo ou Terry Gogard.

Dead JFK
(25 octobre 2003)
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(22 réactions)