Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Dune
Année : 1991
Système : Amiga, Mega-CD, PC
Développeur : Cryo Interactive
Éditeur : Virgin Interactive
Genre : Aventure
Par Djib (21 avril 2004)
La boîte du jeu (cliquez sur une image pour une version plus grande). Merci au site LTF Abandonware France !

Dune, la célèbre saga de science-fiction de l'américain Frank Herbert, a depuis sa sortie en 1964 frappé l'imagination des lecteurs au point d'en faire un mythe, une légende, une épopée culte. Ainsi les droits des ouvrages furent âprement négociés pour tourner une adaptation cinématographique (celle-ci fut finalement réalisée par David Lynch après qu'un premier projet Moebius/Jorodowski ne soit abandonné) et tout naturellement une adaptation vidéoludique. De Laurentis, détenteur des droits, les confia ainsi à l'éditeur anglais Virgin qui lui-même chargea (par cafouillage) deux studios de se pencher sur le projet : les américains de Westwood et les français de Cryo. Le résultat fut tellement bon de la part des deux éditeurs que Virgin édita le premier projet de Cryo sous le nom de Dune et celui de Westwood sous le nom de Dune 2: la bataille pour Arrakis.

Se pencher sur la genèse de Dune revient à se pencher sur un des fondateurs de Cryo, Phillipe Ulrich. En 1980, Phillipe Ulrich, alors chanteur et musicien, programme ses premiers jeux sur une machine mythique, le ZX80 de Clive Sinclair, et crée la première société d'édition de jeux en France : Ere Informatique. En 1987 il connaît une reconnaissance critique unanime avec L'Arche du Captain Blood. En 1990, avec Jean-Martial Lefranc et Rémi Herbulot, Phillipe Ulrich fonde Cryo suite à leurs déboires avec l'éditeur lyonnais Infogrames.

Philippe Ulrich et Remi Herbulot.

Les débuts du mythique développeur français sont cependant difficiles. Travaillant d'arrache-pied sur Dune, les membres de l'équipe française, qui y voient la réalisation d'un de leurs rêves de joueurs (ce sont tous des fans de l'oeuvre de Frank Herbert) passent tout près d'une énorme désillusion. En effet, Virgin Games qui se retrouve avec deux projets d'adaptation sur les bras, est tout proche de lâcher Cryo avec lequel aucun accord écrit n'a été signé. Cependant, devant la qualité de l'adaptation et les talents de persuasion d'Ulrich, l'éditeur anglais signera le contrat (et même un second pour le jeu KGB). Dune version Cryo est sauvé !! Alléchés par les previews, des milliers de fans se réjouissent (ou s'inquiètent) de l'arrivée de cette adaptation.

En 1991, quand Dune sort dans les magasins, les attentes des joueurs sont enfin récompensées. Le jeu, qui propose une expérience ludique totalement originale, est une franche réussite et la presse ne s'y trompe pas (Tilt lui donne à l'époque 18/20), le public non plus. Surtout que Dune est un jeu « grand public », mais qui reste intéressant pour les hard-core gamers, alchimie difficile que Cryo essaiera de retrouver par la suite sans succès (les jeux suivants tombant beaucoup trop dans le « grand public »). On peut à ce titre considérer Dune comme le chef-d'œuvre de Cryo.

Graphiquement, Dune creuse la différence avec les productions de l'époque. Les graphismes en VGA sont absolument magnifiques du point de vue des animations (ah, le ver qui plonge dans le sable !!), des palettes de couleurs et des nombreux effets (fondu enchaîné, distorsion de l'image, arrière plan chatoyant etc.) Ce n'est pas techniquement que l'écart est énorme, c'est d'un point de vue artistique. Quant à la musique signée Stéphane Picq, elle renforce admirablement l'ambiance et est devenue un classique (Tilt d'Or de la meilleure bande son, elle fut même éditée en CD audio, voir en fin d'article).

La principale difficulté, qui était de suivre l'histoire originale, a été contournée par Cryo en proposant une toute nouvelle intrigue mais fortement ancrée dans l'univers et l'ambiance de Dune. Cette histoire vous met dans la peau de Paul Atreides (qui reprend d'ailleurs le visage de Kyle MacLachlan, l'acteur du film) et vous conduira à prendre la tête de la résistance façe aux Harkonens sur Arrakis, planète des Sables. Les différents éléments du roman (épices, Fremens, vers, Sardaukars.....) sont très habilement exploités au cours de votre aventure.

Mais le gameplay ne se limite pas à cet aspect traditionnel du jeu d'aventure. Les développeurs ont ainsi intégré des phases d'exploration (qui vous permettent de découvrir Arrakis, mais également ses nombreux secrets), de gestion (exploiter ses ressources et ses alliés les Fremens) et de stratégie (organiser la conquête de Dune contre la maison Harkonnen). L'expérience ludique est alors sous ses diverses formes au service d'une histoire très aboutie, et c'est là que réside le savoir-faire de Dune : un amalgame parfait entre la technique (graphismes, bande son), le gameplay (riche et varié) et l'histoire (ambiance, dialogue). Dune vous plonge au cœur de l'univers imaginé par Frank Herbert et aucune des facettes du jeu n'est un prétexte pour un de ses aspects : tout se tient, tout est parfaitement cohérent...

Dix ans après, Dune reste une expérience ludique envoûtante, même si bien sûr les différentes phases du jeu pourront paraître superficielles pour certains. Évidemment dix ans de progrès dans les jeux de gestion et de stratégie temps réel donne un petit coup de vieux au charme de Dune.

À noter que Virgin proposa l'année suivante une version CD-ROM de Dune (que l'on trouve encore en magasin) et qui comporte des extraits vidéo du film ainsi que des séquences en 3D précalculées du survol de la planète. Pour la petite histoire, c'est avec The 7th Guest, toujours de Virgin, le premier jeu vidéo sur CD-ROM.

Enfin, Cryo a édité en 2001 un second volet d'action-aventure, Frank Herbert's Dune, développé par l'équipe Widescreen Games.

Un autre projet, baptisé Dune Generations, fut mis en chantier. Il s'agissait cette fois d'un jeu de stratégie en temps réel dans un monde en ligne massivement multijoueurs. Malheureusement, dans le même temps Cryo faisait face à de grosse difficultés qui conduisirent à sa mise en liquidation, et tous ses projets furent bien entendu abandonnés...

Vous trouverez peut-être sur internet une copie de la superbe bande-son de Dune. Pour ce qui est du caractère légal de tels liens, le compositeur Stéphane Picq lui-même s'explique sur son site officiel : « J'ai reçu de nombreux courriers me demandant si une réédition de l'album DUNE Spice Opera était prévue. Hélas, après quelques échanges de courriers, il s'avère que la société EMI publishing refuse de me rendre les droits de reproduction, alors même qu'elle n'envisage absolument aucune réedition... Soyez patients, j'ai signé pour 30 ans !!! Enfin, sans entrer dans les détails, disons que j'ai signé en 1992, avec CRYO et VIRGIN records (qui est devenue EMI depuis) un contrat en anglais, que j'aurais dû lire plus attentivement ! MAIS... Je crois bien que l'album entier sera bientôt disponible sur le net, en MPEG3, ce qui est déjà mieux que rien ! mais chhhht ! Je ne vous ai rien dit, d'ailleurs je n'y suis pour rien, c'est un ignoble pirate qui n'a rien à voir avec moi... Enfin, disons que je défie quiconque de prouver le contraire. »

Djib
(21 avril 2004)
- Si le sujet vous a intéressé, nous vous suggérons les articles suivants -

Captain Blood - La série

Dune 2

Paradise
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(33 réactions)