les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Discussions & Débats » » Le Bilan 2020
67 messages • page
1234
Auteur Le Bilan 2020
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-12-24 20:12
BILAN 2020
Lien des précédents:

2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 -
2016 - 2017 - 2018 - 2019

------------------------------

Allez hop cette année j'ouvre le bal
Par contre ca va etre très long, vu les nombreux confinement j'ai fini 20 ou 30 jeux ^^ du coup je posterai plus tard

En attendant un lien vers les most wanted 2020
http://grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=16068&forum=12


Et donc mon bilan sur les jeux que j'attendais ^^

Ghost of Tsushima => au final j'ai été un peu refroidi après quelques videos du jeu. En plus c'est ps4 only.
DOOM Eternal => Finalement je ne l'ai pas pris. Pas assez bourrin et surtout je me suis concentré sur le finissage de mes jeux. J'etais presque à 20 et puis j'ai craqué et j'ai racheté pleins de jeux à cause des soldes

GhostWire Tokyo => Je l'attend toujours. Tout comme Dusk sur switch qui a totalement disparu des planning

Breakers Collection => Idem j'attend toujours

Daymare 1998 => Ma grosse deception de l'année

Disaster Report 4 : Summer Memories => Pareil j'ai choppé la démo, j'ai été decu. J'ai lu les tests et au final c'est pareil que la démo. Donc c'st mort

Deadly Premonition 2 => J'en ai déjà parlé. J'adore je 1 mais le 2 a pas mal de mauvais coté. Faudrait que je finisse mon 2er run pour le finir à 100%... Sympa mais très moyen. Et si vous n'avez pas aimé le 1 le 2 vous paraitra plutot mauvais...

doom 64 => Grosse joie. Un bon jeu bien bourrin, ca me manquait. Dommage qu'il y ait autant de passages labyrinthique


_________________

Image


François
Gros pixel


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 1544
De : Paris-sur-blues

Hors ligne
Posté le: 2020-12-25 16:15   [ Edité le: 2020-12-25 16:17 ]
Arcade
====
Mon jeu de l'année sera sans doute Hang-On, sur lequel je me suis amélioré jusqu'à être en mesure de parvenir systématiquement au troisième stage, City Night. Je sens que le stage suivant, Seaside, est à portée, ça se joue à une poignée de secondes.

Quelques heures consacrées au premier Nemesis / Gradius, ainsi qu'à U.N. Squadron : je reste définitivement une quiche aux shmups, mais ça ne m'empêche pas de persévérer quand les jeux sont aussi bons.

Ai tenté de perfectionner mon skill sur Ghosts'n Goblins, mais rien à faire, le niveau 3 reste rédhibitoire sur ce jeu, avec la multiplication des Red Arremer et un level design rendant leurs attaques encore plus vicieuses.

Et comme toujours un beat'em up arcade : cette fois-ci, le très mésestimé The King of Dragons. Oserais-je l'avouer ? Je le préfère à Knights of the Round, par sa plus grande accessibilité, son fun immédiat, et sa patte graphique. Il n'a évidemment pas la profondeur de KOTR, mais que voulez-vous, les goûts et les couleurs...


Consoles
======

Un peu d'exploration du goodset Game Boy / Game Boy Color, avec comme coups de coeur la conversion d'Adventure Island, Aero Star et Adventure of Lolo, sans oublier Adventures of the Smurfs, choupinou à souhait.

Sur GBA, gros coup de coeur pour Bruce Lee et Jackie Chan Adventures. Ce dernier, que j'avais abordé une première fois en me pinçant le nez, recèle finalement un bien plus grand potentiel ludique qu'attendu, entre une palette de coups qui se développe au fil des niveaux et pas mal d'interactivité avec les décors. Pas un grand cru en matière de Beat, mais un jeu avec lequel on peut s'amuser, si on se donne la peine de lui laisser sa chance. Autre coup de coeur : l'improbable conversion en 3D iso de Max Payne !!! Je ne croyais pas le pari tenable mais les développeurs ont fait du très bon boulot et c'était un régal de retrouver la quasi-totalité des niveaux fidèlement rendus, en plus de la narration sous forme de BD.

Megadrive : après les mythiques Road Rash I&II, ai débuté le tout aussi mythique Shining Force. Aussi beau que ce à quoi je m'attendais, cependant très exigeant en matière de leveling, du coup j'ai un peu laissé le jeu en stand-by, en me promettant d'y revenir ^^°

Super Famicom : ai tâté de l'excellente conversion d'UN Squadron (presque un jeu différent de l'arcade, tant les ajouts y sont nombreux) et surtout relancé le marathon Secret of Mana qui arrive bientôt à son terme.

Sur Playstation, consacré quelques semaines à cette délicieuse friandise acidulée qu'est Ape Escape. Embrayé sur Final Fantasy IX qui m'a laissé une impression mi-figue, mi-raisin : les plus beaux décors en 3D précalculée qui soient sur PSX (Rhaaa... le palais de Kuja !) mais des personnages et une intrigue qui m'ont laissés en plan.


Micros
====

Amstrad CPC : jamais été trop à l'aise avec WinApe, aussi la découverte de l'émulateur CPCE a changé ma vie (et m'a rendu riche et séduisant, pendant qu'on y est). L'Autorun, c'est le bien, le Quick Save, c'est divin. Quoiqu'il en soit, je peux désormais explorer à ma guise le goodset. Après quelques retrouvailles avec Billy Banlieue et Mach 3, me suis frotté au redoutable AMC sans toutefois parvenir à passer l'espèce de puits du Saarlac, avec la plante carnivore qui en jaillit pour vous saisir au vol si vous tentez de sauter par-dessus. Autre excellente découverte, le 5ème axe, sur laquelle je reviendrais dans le topic dédié.

Sur Amiga, le sublime Turrican II m'a réconcilié avec la ludothèque des micros 16 bits et ça, ce n'est pas un mince exploit.


PC
===

Sous Dos Box, un peu de Rise of the Triad pour goûter à un FPS bien délirant et bourrin. Mais surtout grosse session de Baldur's Gate avec un perso d'archer demi-elfe. Je suis loin d'avoir achevé le jeu mais je sais désormais que celui-là sera un compagnon de route durable par ce qu'il propose et la liberté laissée au joueur.
_________________

Image


Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à XIII, Pokémon Insurgence

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2744
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2020-12-25 19:24   [ Edité le: 2020-12-26 11:20 ]
Une année assez remplie (55 jeux, dont 38 terminés !), où clairement les jeux en démat' remportent la palme de la qualité. Il faut dire que j'ai joué à la plupart des "classiques" sur console...
Je vais écarter d'office les jeux refaits. Donc exit Dark Souls Remastered, Borderlands 1, Quackshot, Might & Magic Clash of Heroes, Soulblade, Soulcalibur 2 et Aquaria, sur lesquels je n'ai rien à ajouter de particulier. On a donc se concentrer sur les découvertes et re-découvertes de 2020. Attention, post chargé, mais vous avez l'habitude maintenant

--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------

(GoG) Return of the Obra Dinn, fournisseur de douche écossaise depuis 1807
1-bilan-obra

Un jeu excellent avec un parti-pris global osé, même si le graphisme gêne un peu la lisibilité de temps en temps. Il m'a fallu plusieurs mois avant de tout comprendre, notamment le chapitre 8 au sujet du marchandage...et c'est génial. La charge contre l'exploitation de l'homme par l'homme est brillante, bien mieux amenée que dans Papers, Please à mon avis.

(Switch) Pokémon Bouclier, le tout petit, tout petit, tout petit pas en avant

Bien meilleur que l'épisode précédent, cette 8G de Pokémon ose des choses...un tout petit peu. Les nouveaux Pokés sont très bons et les Terres Sauvages, première inclusion de la série dans le monde ouvert, augurent du meilleur. Mais le tout est très mal rythmé, sous-utilisé, et techniquement à la traîne.
En ce moment, Pokémon me pose un véritable dilemme moral, puisque j'ai décidé de ne plus donner à Game Freak, et à Nintendo, le moindre sou tant qu'ils ne se secoueront pas la pulpe pour faire évoluer cette série qui prend la poussière. Pokémon doit évoluer, comme ses habitants, mais refuse de le faire, et je refuse à mon tour de cautionner une absence d'audace pareille. Est-ce que cet épisode est le signe d'un changement de politique interne ? Je l'espère...

(Megadrive) Flashback, celui qui passe à travers les murs
2-bilan-flashback

J'ai donc rattrapé un des trop nombreux retards dans ma culture JV : jouer et finir Flashback, et ce fut un véritable plaisir ! Malgré un dernier niveau vraiment merdique, le jeu est très bon, et j'aime de plus en plus ce schéma de contrôle. C'est daté par moments (normal), mais il a une atmosphère très S.F française que j'apprécie beaucoup.

(Steam) Céleste, la petite bête qui monte, qui monte, qui monte
3-bilan-celeste

J'ai beaucoup aimé mon temps sur Céleste, un platformer hardcore très bien fichu et rythmé. Il y a juste que si l'on sort de la relation Madeline/Badeline, le propos m'apparaît comme un peu nunuche, tout de même.

(PS1) Xenogears, le réalisateur amateur (et pas très doué)

Dans le passé, j'aimais beaucoup Xenogears. Maintenant...je le trouve assez mauvais. Il parle beaucoup trop et mal, on joue trop peu et le peu que l'on joue n'est pas très intéressant, et sans marge de progression digne de ce nom. Cela étant, il est très intéressant d'un point de vue analytique et historique. Parfois, un jeu a plus d'intérêt comme témoin de quelque chose, que comme jeu en soi...

(PSP) Castlevania Symphony of the Night, le grand huit

Mon avis n'a pas changé, je le trouve toujours aussi surestimé. Très passif, il ne soulève aucune menace, aucune réelle adversité, on se balade dans le château de Dracula comme un groupe d'allemands sur un site touristique. Cela dit, il me faut admettre qu'il se joue, ou plutôt se déroule avec un certain plaisir.

(Steam) Through the Ages, le jeu de société qui ne prend pas une table entière
4-bilan-ages

J'ai passé plus de 60 heures dessus...en solo. Je n'ose même pas imaginer ce que ça aurait été si j'avais eu sous la main des joueurs aussi friands que moi de jeux de cartes type 7 Wonders. L'adaptation du jeu de plateau y est réalisée de main de maître, et en plus c'est un jeu génial. Je conseille chaudement.

(Switch) Panzer Dragoon Remake, le vieux dragon sorti des ruines

Le travail abattu est impressionnant et devrait faire date dans l'histoire des remakes, d'autant que le suivi post-sortie est exemplaire. Mais, et c'est peut-être une question de nostalgie qui me fait préférer (et aimer d'amour) le deuxième épisode, je n'arrive pas à apprécier ce jeu, trop imprécis et brouillon pour moi.

(Wii) Little King's Story, le porteur de kryptonite

La déception vient de moi, je pense, car je n'arrive tout simplement pas à jouer à ce jeu, à cause de son ambiance sonore insupportable. C'est certainement un très bon jeu d'ailleurs ! Mais là, il est question d'instinct, de tripes, de quelque chose d'indicible qui va bien plus loin qu'une analyse bêtement objective : je ne peux pas jouer à ce jeu. Et ça me rend triste.

(Megadrive) Spiderman & X-Men Arcade's Revenge, le héros pas super, mais alors pas du tout

C'est...nul. Les illustrations sont plutôt belles, et c'est la seule chose positive que j'ai à dire sur ce jeu. L'ironie étant qu'il était sur mon étagère depuis longtemps, j'attendais juste de lui donner une boite. Si j'avais su, je me serais épargné cette peine.

(Megadrive) Garfield Caught in the Act, Nermal est moins agaçant que lui

Le jeu est beau, très, beau, très très beau. Et c'est tout. Tout le reste est raté, du game design à la jouabilité, c'est aussi amusant à jouer qu'un crissement d'ongles sur un tableau noir.

(Megadrive) Fatal Labyrinth, l'incompris

Attention, pas « incompris » dans le sens général du terme, qui en ferait une œuvre culte difficile d'approche. Il est incompris...de moi. Comme pour Dragon Crystal sur SMS, Fatal Labyrinth propose de toute évidence quelque chose d'unique, mais que je n'arrive pas à saisir. Je sens bien qu'il y a quelque chose, presque à ma portée, mais pour le moment, en décembre 2020, pas moyen pour moi d'aimer ce jeu. Il y a quelque chose qui bloque entre nous, et je n'attends qu'une chose : que ça se débloque.

(GoG) Streets of Rage 4, le power-BANG dans ta face !
5-bilan-sor4

SoR 4 devrait faire école dans les écoles de game-design justement, pour montrer comment on actualise une licence vieille de 30 ans sans lui faire perdre son âme. Un des tous meilleurs BTA en 2D.

(PS4) Persona 5 Royal, l'as de trèfle qui pique ton cœur
6-bilan-p5r

Assurément la meilleure version du jeu, même si il faut reconnaître qu'il en devient peut-être un peu trop long... et tout de même un peu trop facile. Étrangement, il réussit à s'affranchir un peu de l'épisode original par des choix de design et musicaux subtils mais assez visibles pour en faire une relecture plus qu'un simple add-on.
Merci à Atlus de faire l'effort de traduire leurs jeux, et d'intégrer enfin l'Europe dans leur cible. Mieux vaut tard que jamais, surtout au vu du boulot abattu et du peu d'erreurs commises (bon, le coup de la « clé des champs », c'est vraiment dommage).

(Super Nintendo) Equinox, le membre V.I.P du club des jeux qui m'énervent

Alors attention, je ne dis pas, et ne dirai jamais qu'Equinox est un mauvais jeu. Tout comme Solstice, il est très bon dans sa partie. Seulement voilà, c'est très amusant de s'imaginer progresser dans un labyrinthe d'Escher...jusqu'à ce que l'on se rende compte que les œuvres d'Escher restent fascinantes parce qu'on ne vit pas dedans ! Il me donne l'impression de passer plus de temps à se jouer de moi, qu'à jouer avec moi, ce qui me gonfle très vite...

(GoG) Disco Elysium, celui qui rattrapait sa cravate sans se tuer
7-bilan-disco

J'ai adoré ce jeu qui dispose d'une des toutes meilleures écritures de l'histoire du jeu vidéo. Par contre, c'est très bourratif, il faut être prêt à lui consacrer une attention toute particulière pour ne pas décrocher de son histoire.

(PS2) Raw Danger, le sauveteur qui se noie

Si j'avais considéré SOS the Final Escape comme un brouillon prometteur, Raw Danger est justement beaucoup trop « raw », mal pensé pour valoir le coup. Sa localisation n'aide pas, certes, mais même sans ça, il se prend trop au sérieux (et même pas comme un nanar, en plus), sans arriver à proposer un gameplay suffisamment sérieux.

(PS2) Knights of the Temple, le croisé qui marche pas droit

Il partait pourtant bien, à mélanger BTA, horreur et narratif historique...quel dommage qu'il soit si bancal et désagréable à jouer.

(Xbox) Jade Empire, l'empereur est à poil

Malgré tous ses égarements et son incapacité notoire de faire une mise en scène digne de ce nom, je garde malgré tout une certaine tendresse pour Jade Empire, surtout pour ses moments de fulgurance.

(GoG) The Infectious Madness of Dr Dekker, qui est sur le divan ?

Bizarre, mystérieux, animé par des acteurs que j'ai trouvé très convaincants, je ne sais pas où il veut en venir, au juste. Il me laisse pour le moins perplexe...comme une consultation chez le psy où les rôles ne seraient pas clairement définis. A votre avis, ça donnerait quoi, de faire le boulot d'un psy à sa place ?

(GoG)Blasphemous, le fanatique aveugle

Loin d'être blasphématoire, je le considère comme un fier adorateur, un fervent zélote de Symphony of the Night. Il ne fait que répéter en boucle les psaumes que tout le monde connaît par cœur depuis 1997. Aucun intérêt, donc...si ce n'est d'être la preuve par neuf de l'inanité d'une partie de la scène néo-rétro.

(Steam) Way of the Passive Fist, un chouïa trop passif tout de même

Le principe de marier le BTA au jeu de rythme est très sympa – en plus de faire sens, mais on subit trop le gameplay sans jamais s'en emparer vraiment.

(GoG) Star Wars Dark Forces, la Force est dans son fusil à concussion
8-bilan-dforces

Une grosse surprise, surtout venant d'une licence qui me laisse indifférent. Pêchu, c'est une excellente évolution de Doom II qui propose un vrai rythme et une logique de level-design imparable. J'ai dû me contenter du mode Easy, nul que je suis en FPS, mais ça ne m'a pas empêché de l'adorer.

(Xbox) Gun, l'habile pistolero

Un western étonnant par son punch et son inventivité. Il se sert de sa narration maîtrisée pour amener beaucoup de choses sur le tapis, qu'il ne manie pas toujours très bien certes, mais qui confère au tout une énergie unique.

(GoG) Vampire the Masquerade : Redemption, l'acteur jamais dans le ton

Ce que j'avais envie de l'aimer ! J'ai été attiré par son phrasé théâtral, avant d'être repoussé par son gameplay rigide, peu lisible et brouillon. Chaque session devenait plus agaçante que la précédente, et c'est avec beaucoup de regrets que je l'ai désinstallé.

(Steam) Zeno Clash, le papi de Panzer Dragoon
9-bilan-zeno

Je trouve énormément de charme à Zeno Clash, et pas seulement à son univers qui me fait penser à la préhistoire du jeu de la Team Andromeda. Il réussit à retransmettre la violence et l'aspect viscéral d'un combat à mains nues en vue à la première personne, un exploit rare dans le jeu vidéo. Dommage que ça s'accompagne de problèmes de lisibilité...qui sont peut-être autant de preuves de la réussite du système, quelque part. Une de mes plus belles surprises de cette année.

(Steam) Behold the Kickmen, celui qui fait passer Ibrahimovic pour un gendre idéal

Le créateur de The Swindle livre un jeu plein de haine et d'ignorance crasse, sous lequel se cache le prototype d'un jeu de foot novateur. Compliqué d'aimer un jeu qui ne s'aime pas lui-même...mais j'y vois malgré tout une possibilité de renouvellement pour le genre. Pas sûr que le genre ait envie de se renouveler, cela dit.

(GoG) Vampire the Masquerade : Shadows of New York, les ombres qui nous étreignent
10-bilan-vampire

Suite directe de Coteries of New York, il est certes plus dirigiste mais aussi bien mieux maîtrisé – et toujours aussi bien écrit. Le fait d'écrire son personnage à rebours des actions est un système intéressant que je vois rarement (dans Jeux d'influence, par exemple). Les deux jeux se font fort de parler à tous, même à ceux qui ne connaissent rien de la licence ou du JdR papier.

(Steam) Football Drama, le match annulé

Il est crispant de voir un jeu partir d'une si bonne idée, pour ne rien en faire du tout. Ce n'est même pas qu'il se plante ! Non, c'est qu'il n'en fait rien. Un vrai gâchis.

(GoG) Slay the Spire, celui avec qui on joue une 406e « dernière partie »

J'ai crée un topic pour l'occasion. Un jeu diablement prenant et réussi.

(GoG) Elderborn, l'ancien un peu mou qui radote

Disons qu'il se défend...mais il est trop long pour ce qu'il propose. J'ai beaucoup lu que le dernier chapitre était de trop...pour ma part, je pense qu'il aurait dû s'arrêter à la fin du premier chapitre. Zeno Clash est bien plus marquant.

(Saturn) Dark Savior, celui qui n'a pas sauvé la Saturn
11-bilan-darks

Mon article arrive sous peu, mais je lui trouve plein de charme et de bonne volonté, notamment celle de proposer quelque chose de différent avec des outils connus. Il est aussi très ancré dans son époque.

(Steam) Among Us, le grand vainqueur du confinement

Sorti deux ans auparavant, ce Loup-Garou dans l'espace a connu un boom à cause du besoin grandissant de jouer en société en étant éloignés. Et ce qu'il fait, il le fait ma foi très bien, mais sous les mêmes conditions que le Loup-Garou : avoir le bon public. Pour ma part, je ne suis pas friand des jeux de traîtrise sociale donc j'en fais quelques parties de temps en temps, mais il me faut rendre aux aliens ce qui leur appartient : Among Us est foutrement efficace.

(PS4) Genshin Impact, l'exercice de vanité

Je savais ce qui m'attendait, mais je voulais essayer...par curiosité, pour savoir si c'était vraiment aussi vide que ça en avait l'air. Et ça l'est. La réalisation est aussi réussie que ce qu'elle décrit est inepte. Tant de talent déployé sur l'esthétique et la réal pour un shonen délavé et bas du front, avec un gameplay tout juste fonctionnel, ça force presque le respect. Presque. J'ai manqué de peu une faute d'orthographe, et failli écrire « gameplat ». Mais ça lui va très bien ! Genshin Impact a un gameplat. Voilà, c'est officiel.
Reste tout de même une exploration plutôt réussie, ça serait bête de le lui enlever. Mais ça s'arrête là. J'ai tout de même un certain niveau dessus (AR 33, pour autant d'heures de jeu j'imagine), mais à chaque session de jeu, j'éteignais la console avec le sentiment de n'avoir rien accompli du tout qui me collait à la peau comme un liquide poisseux.

(Steam) Yakuza Kiwami, celui qui s'habillait comme un gigolo

Kiwami est probablement un des meilleurs remakes, et la meilleure manière de jouer au premier Yakuza, même si je préfère la sensation de frappe de l'original. Sinon, meilleure traduction, pans de scénario plus compréhensibles (notamment sur Nishiki), jeu plus complet, bref c'est le premier en meilleur. Après, je n'aime pas le traitement qui a été réservé à Majima, qui est passé d'inquiétant psychopathe à comic relief et gros relou qui casse le rythme (et autre chose...) en s'imposant toutes les 5 minutes pour des combats pas bien passionnants.

(Megadrive) Dragon's Fury, le flipper à domicile

Étant né probablement trop tard, je n'ai aucune affection particulière pour les flippers sur lesquels je m'ennuie sec. Cela étant, je dois reconnaître à Dragon's Fury la volonté d'avoir voulu adapter le concept sur consoles sans aucune forme de fainéantise, ce qui est tout à l'honneur de Tengen, qui est une firme surprenante.

(Steam) Borderlands 3, celui qui en faisait un peu trop

Il m'a fallu attendre d'avoir un nouveau PC pour faire tourner BL3, qui est décidément optimisé n'importe comment. Je sais que « c'est la norme » que de sortir des gros jeux buggés jusqu'au trognon, on a même osé me dire que c'était « la marque des grands jeux »...ce n'est pas parce que tout le monde fait de la merde que ça la rend plus acceptable.
Ceci étant dit, si BL1 reste mon épisode préféré, ce BL3 vient se placer derrière. J'aime bien le parcourir, sa progression est relativement fluide malgré un ventre mou sur Eden 6, les combats ont gagné en punch et en lisibilité et les boss sont enfin agr »ables à affronter. Il a également de gros ratés, notamment un running-gag sur le caca dont je me demande à quel moment son géniteur a pu penser que c'était drôle...mais tous les reproches qu'on a pu faire à BL3 sont tout aussi valables pour le 2 et le Pre-Sequel, mais le fanboyisme teinté de révisionnisme historique semble être la norme dans le milieu...

(Super Nintendo) Super Mario World, le classique surprenant
12-smw

Pendant très longtemps, je suis resté sur une impression très mauvaise de SMW, peut-être suite à un premier essai non concluant sur GBA...je ne sais plus, en fait. Des fois, on se fait des idées sur des jeux comme sur n'importe quoi d'autre sans trop savoir d'où ça vient.
96 sorties plus tard, je me suis dit que je ne pouvais pas être plus dans l'erreur. SMW est non seulement un excellent jeu avec très peu de problèmes (les Control Coins pénibles), mais aussi une proposition d'évolution de SMB 3 fascinante en ce qu'elle penche plus sur la réflexion que vers la plate-forme pure.

(GoG) Dandara, la légende enchaînée

La prémisse de Dandara est prometteuse, puisque l'on joue une figure tutélaire quasi-divine, qui n'obéit pas aux règles habituelles de la gravité. L'effet fonctionne très bien...jusqu'à ce que l'on rencontre le premier ennemi. Et là, le jeu s'enferme dans une structure de Metroïdvania vue et revue qui n'apporte rien en général, mais qui ne lui apporte rien non plus. Heureusement que certaines musiques et affrontements relèvent un peu le niveau, parce qu'à part ça, je n'ai pas retiré grand-chose de ce Dandara...

(NES mini) Double Dragon, le souvenir trompeur
13-bilan-dd1

Pendant longtemps, je me suis souvenu avoir un DD sur ma NES étant petit, mais j'étais bien incapable de me souvenir duquel...j'ai cru qu'il s'agissait du deuxième, mais relancer la série sur ma NES Mini m'a permis de confirmer que c'était bien ce premier épisode qui hantait mes souvenirs (j'ai reconnu ce mode Versus complètement nul) ! Et de me rappeler que je bloquais bel et bien au niveau 3 avec le duo d'Abobos...
J'ai donc affronté ce vieux souvenir et je l'ai terminé...deux fois. Parce que la première fois m'a tellement plu que je n'ai pu m'empêcher de le relancer le lendemain parce que j'avais une demi-heure de libre. Certes, son système de gain d'expérience est un peu étrange, et oblige à faire attention aux techniques que l'on emploie, notamment à se restreindre aux coups de poings nature et pas aux choppes qui ne rapportent aucun point ; certes, ses quelques phases de plate-formes apparaissent comme quelque peu déplacées et font très « jeu NES » (car je les devine absentes de la version arcade).
Et malgré ça, je trouve un charme incroyable à ce DD.
C'est un tout. La sensation de frappe, le rythme, les musiques, les techniques toutes très différentes avec très peu de gras (tout juste le coup de tête et le spin kick qui sont inutiles), cette progression qui laisse penser qu'on a de moins en moins affaire à un gang mais plutôt à un culte ténébreux

(Steam) Crypt Stalker, la nouvelle garde des Belmont

Crypt Stalker, c'est le premier Castlevania si celui-ci était né en 2020, et se passait dans une époque moderne. C'est très très bon, surtout parce qu'il propose un déroulement et une jouabilité fluide et très "naturelle". C'est un peu dommage qu'en se posant comme hommage au jeu de Konami, il se limite tout seul...
Mention honorable à la version Game Boy du jeu, aussi mauvaise que l'originale !

(Steam) Slipstream, l'heureux dérapage
14-bilan-slip

J'ai totalement adoré, de bout en bout, et il participe à me réconcilier avec un genre envers lequel j'ai toujours eu du mal. Un des meilleurs jeux de course disponibles sur le marché. Amateurs d'Outrun, vous attendez quoi, au juste ? Le signal de départ ?

(PS1) Kurushi, le Schtroumpf à lunettes

J'avais envie de jouer à Kurushi depuis longtemps pour une raison : il s'est fait connaître via les nombreux CD de démo distribués par les magazines de l'époque. Pour moi, il est directement associé à ces couleurs criardes et aguicheuses aux côtés de Tombi ou Lifeforce Tenka.
Donc voilà c'est fait, j'ai enfin joué à Kurushi qui aurait mieux fait de garder son nom d'origine- Intelligent Qube – et je n'accroche pas.
Si ludiquement il est plutôt réussi, je le trouve trop froid, trop « test de logique » pour me plaire. Et puis, ce côté donneur de leçons via le Q.I à la fin d'une épreuve ou d'un échec a tendance à m'agacer, même si je sais qu'il est justifié par le scénario.

(Switch) Joe Dever's Lone Wolf, celui qui n'était pas à sa place

Joe Dever fût (paix à son âme) un écrivain prolifique, connu pour la saga Loup Solitaire parmi les fameux Livres Dont Vous êtes le Héros. Je ne pense pas être le seul ici à avoir suivi les aventures du Seigneur Kaï dans le Magnamund, Glaive de Sommer en main, en pourfendant les Armées des Ténèbres. En ce qui me concerne, Dever n'est pas mon auteur favori, je lui trouve un style trop « campagne de D&D », et lui préfère Ian Page à la plume plus sombre et viscérale (Astre d'Or est pour moi supérieur à Loup Solitaire, même si Dever en a inventé les deux univers). Mais il est clair que Dever est très bon dans sa partie.
Ce qui nous amène à cette adaptation en jeu vidéo sur mobile, amené sur consoles, Switch pour ma part. Outre le fait d'être en promo, c'est l'existence même d'un LDVELH en jeu vidéo qui m'a interpellé...car il y a un problème structurel dans cette démarche qui s'est trahi dès le premier combat. Si les LDVELH sont exceptionnels, c'est avant tout parce que ce sont des livres, et en tant que tels ils s'affranchissent des limites inhérentes du format en proposant une narration ludique et non-linéaire. L'ennui ? C'est que ce qui est unique en littérature est normal dans le jeu vidéo. Et une fois transposé dans ce format, le révolutionnaire devient parfaitement anonyme et n'a plus rien pour lui. Pas que le jeu soit « mauvais », on garde tout de même une écriture solide, mais il n'épouse pas le format, à part dans des combats très fades où le noble Seigneur Kaï est décrit comme une version premier prix du Prince de Perse (version Warrior Within en plus ) à et d'Ezio Auditore d'Assassin's Creed.
On dépasse à mon sens la considération du simple « avis », pour entrer dans quelque chose de plus fondamental : il ne suffit pas de mettre des graphismes et un contrôleur pour être un jeu vidéo, il faut un traitement, un minimum de vision. Ce que n'a pas ce jeu.

(Wii) Super Paper Mario, le jeu hypertexte

SPM est un cas unique en son genre. En effet, quand je lance un jeu auquel j'ai joué depuis un certain temps, soit mon avis ne change pas, soit je mets de l'eau dans mon vin car avec l'expérience et le recul, je comprends mieux certains choix et réalités. Mais pas SPM, qui réussit à faire le tour de force d'être encore pire que dans mes souvenirs ! C'est mou du genou, tout est lent sous prétexte de garder le joueur émerveillé devant l'esthétique « papier plié », téléphoné à des kilomètres à la ronde, ludiquement vide (je me demande même pourquoi avoir gardé des mécaniques de RPG, tant elles ne servent à rien), et il utilise son histoire et ses références vidéoludiques n'importe comment, avec la subtilité d'un 15 tonnes roulant à sens inverse. Je me suis arrêté...eh bien, pile au même endroit qu'à ma première partie, après Francis l'Otaku. J'en ai vu assez en 7H de jeu qui m'ont paru trop longues – et dans le mauvais sens du terme...

(NES Mini) Double Dragon II, le faux souvenir

Dans la foulée du premier, je me suis dit "quitte à disperser un faux souvenir, autant le faire dans les règles de l'art !". J'ai donc terminé DD II en mode Supreme Master, c'est-à-dire avec le vrai boss final. Je crois avoir le même rapport avec ce jeu qu'avec Streets of Rage 2, mais en plus appuyé : autant je reconnais qu'il est plus péchu que le premier épisode, je préfère quand même son grand-frère, pour son épure, pour son esthétisme, pour sa simplicité directe comme un pain dans la tronche.
Parce que DD II est laid, fourre plein de phases de plate-forme H.S, ajoute plein de coups là où il n'y en avait pas besoin, use et abuse du A+B en même temps pour faire les meilleurs coups, ce qui rend la maniabilité désagréable...et propose un boss final abominable.
Il est peut-être très bon, mais pour moi, le meilleur c'est DD 1 !

(GoG) The Outer Worlds, celui qui était tout à fait dans le monde
15-bilan-tow

Un jeu charmant, unique même en étant perclus de manques dans tous les compartiments. Décidément, je préfère le travail d'Obsidian à celui de Bioware.
_________________

"Moi je sais marcher sur les doigts...mais c'est pas sur les miens !"

Blague grospixellienne, travail collaboratif.


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7513
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2020-12-26 14:32
Citation :
Le 2020-12-25 16:15, François a écrit :
me suis frotté au redoutable AMC sans toutefois parvenir à passer l'espèce de puits du Saarlac, avec la plante carnivore qui en jaillit pour vous saisir au vol si vous tentez de sauter par-dessus. Autre excellente découverte, le 5ème axe, sur laquelle je reviendrais dans le topic dédié.

Pareil pour AMC : jamais passé à l'époque, jamais passé de nos jours non plus en émulation. Et pourtant c'est possible. Ca doit se jouer au micro pixel près.
Ceci dit, le problème (pour moi), n'est pas tant le Saarlac : tu peux le buter en lançant des grenades dans le trou alors que tu te trouves encore un peu en hauteur sur la gauche. Mais même avec cette cochonnerie anéantie, je suis incapable de réussir à sauter de l'autre coté du gouffre ! Pour info, ce passage se négocie beaucoup plus facilement dans la version Amiga si tu veux l'essayer.
Ahhh le 5ème Axe, le jeu culte de mon enfance Curieux de lire ce qu'en pense quelqu'un découvrant le jeu en 2020.

Citation :
Le 2020-12-25 19:24, Tama a écrit :

(Megadrive) Fatal Labyrinth, l'incompris
Attention, pas « incompris » dans le sens général du terme, qui en ferait une œuvre culte difficile d'approche. Il est incompris...de moi. Comme pour Dragon Crystal sur SMS, Fatal Labyrinth propose de toute évidence quelque chose d'unique, mais que je n'arrive pas à saisir. Je sens bien qu'il y a quelque chose, presque à ma portée, mais pour le moment, en décembre 2020, pas moyen pour moi d'aimer ce jeu. Il y a quelque chose qui bloque entre nous, et je n'attends qu'une chose : que ça se débloque.

C'est pourtant juste un clone de Rogue (donc en effet, une expérience assez unique sur console à l'époque). Perso j'aime bien malgré la réalisation pas terrible et l'interface un peu lourdingue. C'est largement moins punitif que Rogue (ou Nethack ou autre clones ...) car tes points de vie remontent assez vite, il y a moins de monstres, et surtout tu tombes largement moins souvent sur des objets ayant des effets négatifs. Dans le même genre, tout récemment (c-a-d le mois dernier), j'ai acheté Quest of Dungeons sur Switch en promo à 1 euro. Je le recommande pour ce prix modique (j'en parlerai peut-être plus en détails si je fais aussi un compte rendu de l'année).

Citation :

(Megadrive) Dragon's Fury, le flipper à domicile
Étant né probablement trop tard, je n'ai aucune affection particulière pour les flippers sur lesquels je m'ennuie sec. Cela étant, je dois reconnaître à Dragon's Fury la volonté d'avoir voulu adapter le concept sur consoles sans aucune forme de fainéantise, ce qui est tout à l'honneur de Tengen, qui est une firme surprenante.

Ah non, c'est à l'honneur de Naxat Soft qui a fait le jeu original et de Technosoft (les gens de Thunderforce) qui ont fait l'adaptation MD. Tengen s'est contenté de tirer la couverture à lui sur les versions occidentales et de massacrer la licence ensuite avec Dragon's Revenge, une suite très faible développée donc sans les auteurs originaux.
Pour en revenir à ce Dragon's Fury (adaptation du Devil Crash de la PC Engine), il est très chouette si on aime les jeux de flipper (Rollerball, Sonic Spinball, Kirby Pinball ...), et cette version a de superbes décors de fonds dans certains stages bonus.

  Voir le site web de Sebinjapan
JiPé
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0002920 pts.

Joue à STREETS OF RAGE 4 !!!

Inscrit : Apr 26, 2008
Messages : 4814
De : valence passion

Hors ligne
Posté le: 2020-12-26 15:29
Ok...
Deux supports cette année : Switch et PC.

Sur PC ça va être rapide : Deep Rock Galactic est un très bon FPS qui a su se développer au fil du temps.
Le jeu est magnifique, très coloré avec de superbes éclairages. Pensé pour la coop', il se joue très bien tout seul et l'aléatoire des environnements et combats réservent des défis parfois super énervants... ça faisait longtemps que je n'avais pas casser du petit matériel informatique

Switch :

- Jet-Lancer : petit shoot old-shool avec une physique proche d'Asteroïd, c'est un peu répétitif mais les sensations de voltige sont grisantes.

- Dungeon of the endless : découverte lors d'un test pour sega-mag, c'est un mélange entre exploration-RPG-gestion-tower defense au tour par tour qui se joue très bien quand on doit faire autre chose à côté.
Y a des petits bugs un peu bizarres mais rien qui nuit à la pratique du jeu.

- HotShot Racing : technique mais peu joué en ligne et comme il est court (même si très fun), sans potes à la maison, c'est dur de lui accorder le temps qu'il mérite.
C'est un très bon complément si on aime jouer à Virtua Racing.

- PuyoPuyo Tetris 2 : le top du puzzle game, indémodable et plutôt bien par quelques modes aux règles nouvelles. Complètement "noob friendly" en solo, vous n'avez aucune excuse ^^
Merci encore à sega-mag de m'avoir confié le test

- W101 Remaster : j'ai pas vu de changement majeur mais je trouve que ça se joue mieux qu'avec la mablette.
La mise en scène est toujours aussi folle et si vous n'y avez encore jamais joué, il est normal que vous soyez paumés. La navigation dans les menus est assez merdique et les informations ingame sont nombreuses à décrypter mais le jeu en vaut vraiiiiiiiiiiiiiiiiiiiment la "peine".

- Streets of Rage 4 : Chef-d'oeuvre ! Le savoir-faire français ! Une résurrection pour et par des passionnés.
C'est un jeu avec des partis-pris forts (mécaniques, graphiques et musicaux) qui peuvent rebuter mais qui restent magistralement maîtrisés.


_________________

"Je joue avec le gyroscope"


  Voir le site web de JiPé
Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à XIII, Pokémon Insurgence

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2744
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2020-12-26 20:31
Merci pour la précision Sebinjapan, je viens de regarder ma boite et si Naxat Soft ne figure pas dessus, Tengen n'a pas manque d'y faire figurer...Domark, firme de vente et marketing. En 1992
C'est bête parce que Naxat aurait clairement gagné à être sur le devant de la scène avec ce jeu, ils ont fourni un vrai travail d'adaptation. Je reste agréablement surpris par cette esthétique dark-fantasy organique.
_________________

"Moi je sais marcher sur les doigts...mais c'est pas sur les miens !"

Blague grospixellienne, travail collaboratif.


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-12-26 20:36   [ Edité le: 2020-12-26 20:38 ]
46 jeux finis cette année donc je vais faire court

dmc5 : c'est mieux que DMC, mais bon sang ils essaient de faire des nouveaux trucs dans chaque DMC mais ca marche jamais. Je comprend pas, la serie était bonne au début mais ca empire à chaque épisode.
Enfin disons plutot que y'a des hauts et des bas mais ils n'arrivent jamais a atteindre le génie du 1.
En plus ils s'entetent à sortir des suites alors que d'autres séries le meriteraient plus

forza 5 : j'en ai déjà parlé. Une belle démo mais rien autour

Night Trap : alors sans soluce c'est compliqué, mais avec ça va bien mieux. Bonne surprise j'ai bien aimé

Fight'N Rage : mitigé. C'est un bta et j'aime bien y jouer avec ma fille mais ca fait partie des jeux pas super accessibles. Je veux dire des fois on fait des trucs sympas par hasard et on arrive jamais à le refaire

crash bandicoot 1,2,3. Pareil j'en ai déjà parlé, c'est sympatoche mais vraiment dur

gears 5 : même remarque que DMC. Il faut arreter cette serie !

Dragon's Lair 1, Dragon's Lair 2, Space Ace : content d'avoir pu faire ces jeux qui m'avaient fait rever etant gamin. Bon après c'est du par coeur

Doom 64 : un bon jeu bourrin mais avec trop de passage labyrinthe à mon gout

Resident evil 3 Remake : c'est un remake, malheureusement pas à la hauteur de l'original mais ca se laisse jouer.

d&d shadow over mystara : culte

Forza Horizon 4 : un peu plus habillé que forza 5 mais même probleme. Trop long, beaucoup trop long... et on se lasse trop vite

Army of two : le 1er donc. Ca fait bizarre parce que c'est de la 360 mais on dirait de la ps2 bon ca passe mais c'est moyen.


Flashback : ca fait partie des moments où je me dis que je suis devenu vieux et con. Bon sang je l'ai fini sans soluce à l'epoque mais là impossible ! Et c'est pas le seul jeu que j'arrive plus à finir seul


toybox turbo : un clone de micromachine. Gratuit sur le live et je me suis vraiment bien marré. Bon jeu

daymare 1998 : deception, Gardez vos sous


Shantae : Half-Genie Hero / Shantae and the pirate's curse / Shantae and the Seven Sirens : j'adore cette serie. S'il ne vous en faut qu'un : Shantae and the pirate's curse

Alien Isolation : un bon jeu de cache cache.


Dante's Inferno : un clone de dmc mais du 1 donc le meilleur. Je le trouve plutot pas mal, j'ai bien aimé.

Deadly Premonition 2 : A Blessing in Disguise petite deception. Le jeu est moyen mais il ne fait pas honneur à son ainé

Toki remake. Meme en easy j'ai galéré mais à un prix derisoire ca vaut le coup. Pi c'est toki

Double Dragon 1, un de mes 1ers bta. Il a un peu vieillit quand même, mais à faire il reste pas mal.

Paper Mario the Origami King : j'ai vraiment bien aimé. Il relance bien la série, et puis Bobby


Duke Nukem 3d 20th Anniversary, c'est duke. Culte forcément

megaman 1 & 6 : de bonnes idées mais le 2 reste largement devant. Dans Megaman legacy collection 1 (pas le 2) on peut rembobiner et bon sang cette feature devrait etre obligatoire dans toutes les compils de vieux jeux. Je pense que j'aurai jamais pu les refinir sans

Prey: belle surprise. Merci GP de m'avoir motivé à le chopper

doom 3 : deception

Fatal Fury Battle Archive 2 : une compil de fatal fury à acheter obligatoirement si vous vous pretendez etre fan de versus

ADK Spirits : mwai

Asura's Wrath : vraiment bof

metal gear rising revengeance : sympa, de l'arcade dans du mgs c'est plutot pas mal

Power Instinct : j'avais adoré le jeu en arcade à l'époque mais bon sang qu'il est dur. Mitigé

Saints Row 2 : j'aime bien cette serie mais c'est dur de les faire à rebours. Jouez au 3

Control : trop ambitieux. Scenar inbouffable. C'est dommage parce que c'etait prometteur mais au final je reste sur ma faim voire un peu decu

Ion Fury : ca se veut etre une suite de duke nukem mais au final c'est plutot decevant


en resumé les jeux à retenir:
Doom 64
d&d shadow over mystara
Resident evil 3 Remake
Flashback
toybox turbo
Shantae : Half-Genie Hero / Shantae and the pirate's curse
Paper Mario the Origami King
Duke Nukem 3d 20th Anniversary
Megaman legacy collection 1
Prey
Fatal Fury Battle Archive 2

_________________

Image


JC
Camarade grospixelien


Joue à Alpha Protocol

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8237
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2020-12-27 05:44
En 2020 j'ai joué à une quantité astronomique de jeux... C'est autant lié au confinement qu'au fait que j'ai joué à beaucoup de jeux courts et rapides à boucler à 100%. Et puis, maintenant que je fais un peu de bricolage à base d'impression 3D, il faut bien que je m'occupe en attendant que la machine ait terminé .
Bref, mon bilan 2020 contient une bonne centaine de jeux (!), tous sur PC. Les voici dans l'ordre à peu près chronologique, si ce n'est que je vais grouper les jeux d'une même série (par exemple, de mai à décembre j'ai fait un Tomb Raider par mois, mais je vais les évoquer tous en même temps pour éviter les répétitions) :

JANVIER

- Little Inferno (Epic) : Petit jeu sympa, sans challenge (on joue surtout pour l'ambiance), qui ne remplace pas un World of Goo des mêmes auteurs, mais je suis content d'avoir pu le faire (gratuitement, merci Epic Games ^^).
- Please Don't Touch Anything (Steam) : Jeu de réflexion court et original, à faire ! Débloquer toutes les fins n'est pas si simple.
- The Bunker et Late Shift (Steam) : Deux films interactifs dans le vrai sens du terme. L'expérience était intéressante, les histoires prenantes, mais la replay value fatalement proche du néan. "Pour les fans du genre", comme on dit ! Perso j'ai apprécié.
- Marble Skies (Steam) : Dans la lignée de l'excellent Marble Blast Ultra sur 360, cette "suite" n'est pas aussi peaufinée. Ça reste une bonne expérience, et le genre m'avait manqué.
- Contraption Maker (Steam) : Suite spirituelle de The Incredible Machine, on peut dire que cette nouvelle itération du genre tient toutes ses promesses. Le fait de pouvoir uploader ses propres puzzles (et récupérer ceux des autres joueurs), est un énorme plus !
- Echo (GOG) : Acheté en 2018, à l'aveugle, sur une intuition car je n'en avais jamais entendu parler avant, et joué 2 ans plus tard pour cause de backlog surchargé. Qu'est ce que je regrette de ne pas y avoir joué aussitôt : malgré ses imperfections et un concept pas poussé aussi loin qu'il aurait pu, j'ai vraiment apprécié ce TPS, ses ambitions, ses graphismes, sa stratégie originale, ses musiques, et nul doute que je lui aurais fait une publicité plus qu'insistante sur grospix' si j'y avais joué aussitôt. Malheureusement, backlog plein à craquer oblige, j'ai attendu, et les développeurs ont fermé leurs portes entretemps, le jeu s'étant ramassé. Bien sûr, je ne prétends pas qu'un article de ma part y aurait changé quoi que ce soit, mais j'aurais aimé pouvoir dire que j'en avais parlé avant qu'il ne soit "trop tard". Du coup, j'en veux beaucoup à la presse française, notamment jv.com, qui n'a cru bon de parler de ce jeu que pour annoncer la faillite du développeur, sans jamais avoir évoqué Echo avant ça, alors que eux c'est leur boulot !



FEVRIER

- The Legend of Kyrandia 2 (The Hand of Fate) et 3 (Malcom's Revenge) (GOG) : Le deux est assurément le meilleur de la série ! Moins injuste que le premier, mieux rythmé, mais toujours difficile. Un classique. En revanche, le trois, bof bof. On y joue le méchant historique de la série, ce qui est plutôt original, mais les dev' ont tenté une ambiance façon rires enregistrés, qui ne m'a pas vraiment convaincu...
- I Have No Mouth And I Must Scream (GOG) : Jeu d'aventure pas banal, à l'ambiance parfois dérangeante. Notez que la vf est censurée d'un chapitre entier, mettant en scène un ancien docteur nazi. Passez donc le jeu en vo pour en profiter.
- Zak McKracken & the Alien Mindbenders (GOG) : Déjà fait en 199x, je ne me souvenais pas qu'il était aussi difficile, tordu, et surtout qu'on pouvait mourir !
- Noctropolis (GOG) : Encore un jeu d'aventure. Le héros est projeté dans l'univers d'un comic book et devient un super-héros à la batman. Chouette ambiance, bonnes énigmes. Petit bijou méconnu.
- Contrast (Steam) : Plates-formes/puzzle de bonne facture, mais qui vaut surtout pour sa superbe ambiance.
- Loom (GOG) : Autre classique déjà fait il y a 30 ans. Sympa et original.
- Prehistorik 2 (GOG) : Meh... La plate-forme de l'époque, ce n'est décidément plus trop mon truc...
- MDK 1 et 2 (GOG) : Plate-forme/FPS/Action. Un jeu plutôt original et bien fichu. Le hic, c'est qu'à l'image des jeux de son époque, MDK 1 est visuellement désagréable (pour moi). Ca m'a un peu découragé sur la fin... En revanche, le 2 c'est du tout bon (il a été réédité en HD), avec la possibilité d'incarner 3 personnages au fil du jeu, ce qui diversifie le gameplay (tactique, bourrin, puzzle)...
- Cyberia 1 (GOG) : Jeu de tir avec un brin de puzzles. Court, intense, un jeu à faire si on aime le genre. Le 2 (que j'avais fait à sa sortie) est encore meilleur, malheureusement il plante sur mon PC moderne, et je n'ai pas pu y rejouer...
- SiNKR 1 et 2 (Steam) : Puzzle games malins, pas difficiles, et courts. Pas grand chose à en dire, si ce n'est que j'ai vraiment bien aimé.

Image

MARS

- King's Quest 6 et 7 (GOG) : Déterminé à achever en 2020 mon exploration des "Quest" de Sierra entamée depuis longtemps, j'ai trouvé KQ6 sympa. Pas exceptionnel, mais un Sierra honnête. J'ai beaucoup plus apprécié le 7, classique et agréable, avec un petit côté dessin animé qui le rend plus moderne que ses prédécesseurs. Le 8, tout en 3D, refuse de marcher correctement sur mon PC (plein de bugs. Je n'ai pas insisté car il n'a pas l'air génial et/car différent, et très dur).
- Broken Sword 4 : The Angel of Death (GOG) : Mieux maitrisé que le 3ème, notamment pour la gestion de la 3D, mais ne rivalise toujours pas avec les deux premiers épisodes.
- Sherlock Holmes vs Jack L'éventreur (GOG) : Le meilleur de la série jusqu'à maintenant ! L'ambiance, l'enquête, j'ai été happé par le jeu jusqu'à sa résolution.
- Tex Murphy : The Pandora Directive (GOG) : Dans la droite lignée de Under A Killing Moon auquel il ressemble comme deux gouttes d'eau. J'ai toutefois préféré l'histoire de ce 4ème opus. Mais les deux se valent et sont les meilleurs de la série.
- Redneck Rampage (GOG) : Mouarf, un FPS oldschool au pays ds Redneck. Très fun, étonnamment peu connu, et clairement oublié. Il mériterait un remake, tiens.
- Screamer 2 (GOG) : Jeu de bagnoles déjà fait à sa sortie, je l'avais un peu oublié. Le 1er reste mon préféré.
- Asseto Corsa (Steam) : Alors j'ai DÉTESTÉ ce jeu ! Censé être la simulation de caisses ultime, les contrôles sont horribles et c'est proprement injouable (sauf peut-être au volant, paye ton élitisme). Changer la difficulté, les aides à la conduite, etc, ne semble rien modifier. A la manette, on ne peut pas accélérer et tourner en même temps... Cerise sur le pompon, le jeu a 54732 achievements, tous infaisables de difficulté, ce qui m'a totalement pourri mes stats de completionniste (j'avais 90% de succès en moyenne, en un jeu je suis passé à 70%). Je hais Asseto Corsa et j'espère que ses développeurs se noieront dans du vomi de pangolin !
- L'Amerzone (GOG) : Déjà fait à sa sortie. Assez facile, linéaire, et toujours aussi dépaysant, dans le plus pur style de Sokal.

Image

AVRIL

- Toonstruck (GOG) : Déjà fait à sa sortie, mais toujours aussi bon et je trouve l'article dédié assez sévère, surtout remis dans le contexte de l'époque.
- Earthworm Jim 1, 2 et 3D (GOG) : Rien à faire, j'ai beau retenter régulièrement les épisodes 1 & 2 depuis leur sortie parce que "je veux comprendre", la manette me tombe vite des mains. Je vais devoir m'y résoudre : je n'aime pas ces jeux. Le 3D, en revanche, m'a étonnamment surpris. Je pensais qu'il était mauvais mais en réalité il est dans la veine des jeux de plates-formes 3D de l'époque, et c'est plutôt pas mal en fait ! (bon, après je suis nul et je n'ai pas été très loin, mais ça c'est un autre souci ^^).
- Messiah (GOG) : Jeu de tir original où l'on incarne un ange pouvant posséder différents personnages. Ça a un peu vieilli mais ça se tient toujours.
- Sam & Max Hit the Road (GOG) : Le seul LucasArts "classique" que je n'avais jamais fait à l'époque. Et c'est une déception. Le rythme, l'humour... Full Throttle ou Day of the Tentacle restent cent coudées au-dessus !
- Afterlife (GOG) : Jeu de gestion où l'on s'occupe de l'enfer et du paradis. Original et plutôt bien fait. Mais forcément, ça ne rivalise plus du tout avec les jeux de gestion plus moderne...
- D (GOG) : Jeu d'aventure/horreur en temps réel, dure deux heures max, pas de sauvegarde. Définitivement une expérience à tenter !
- Project Cars (Steam) : Ha ! Voilà un bon jeu de caisses ! Merci Project Cars de m'aider à effacer de ma mémoire cette horreur d'Asseto Corsa.
- Harvester (GOG) : Allez savoir pourquoi, j'ai toujours confondu ce jeu avec Dark Seed, et du coup je n''ai joué qu'aux Dark Seed à l'époque. Erreur réparée. Harvester est un jeu d'aventure horrifique bizarre, parfois dérangeant et glauque, mais plutôt prenant. A faire, mais ça ne plaira pas à tout le monde.

Image

MAI

- Simon The Sorcerer 2 (GOG) : Autre soft déjà joué à sa sortie. Mieux que le premier sur beaucoup de points, un classique du point'n click (pas facile, par contre).
- Gabriel Knight The Beast Within (GOG) : Déjà fini plusieurs fois, c'est un classique sur lequel j'aime revenir de temps en temps ^^.
- Torin's Passage (GOG) : Déjà fait à sa sortie, je n'en gardais qu'un vague souvenir. Un jeu d'aventure agréable, pas trop dur quoi qu'un peu retord par moments. A faire.
- The Dig (GOG) : Déjà fait à sa sortie mais jamais terminé, c'est maintenant chose faite. Un bon LucasArt, moins réputé que les autres classiques plus humoristiques, mais qui mérite qu'on s'y intéresse.
- System Shock (Enhanced Edition) (GOG) : Jeu intéressant et bien fichu, je comprends pourquoi il a si bonne réputation. Mais bon sang ce que je l'ai trouvé dur ^^'''
- Timelapse (GOG) : Myst-like de très bonne facture (à part la fin, soudain très dure car en temps limité avec un type qui vous tire dessus ! Ouf, j'avais une sauvegarde).
- Hitman GO et Lara Croft GO (Steam) : Excellente surprise ! J'avais entendu dire que Hitman GO était très mauvais car "pas un vrai Hitman". Effectivement, c'est un puzzle game. Et dans son genre il est vraiment très bon ! Je n'ai pas décroché avant le 100%. Pour Lara Croft GO, même constat. Cette série dérivée "GO" est chaudement recommandée aux fans de puzzles games efficaces et pas trop difficiles !

Image

JUIN

- Atlantis 2 et 3 (GOG) : L'épisode 2 est génial. L'ambiance, les énigmes, les musiques (rhâââ Pierre Estève !), le meilleur Atlantis. L'épisode 3 est sympa mais plus brouillon, et la difficulté parfois mal dosée...
- Deus EX 1, Invisible War et Human Revolution (Steam) : Découverte tardive mais fantastique ! Voir les 3 topics dédiés pour des avis plus détaillés.
- Outlaws (GOG) : FPS au far-west, déjà joué à sa sortie. Ça a un peu vieilli mais le jeu reste agréable, et pas très long. Y'a juste l'aspect labyrinthe des niveaux, typique des FPS de l'époque, qui a tendance à frustrer aujourd'hui.
- Monkey Island 3 (GOG) : Déjà fait à sa sortie, c'est décidément mon épisode préféré.
- Orwell Keeping an Eye on You (Steam) : sorte de jeu d'enquête plutôt original. Pas difficile mais prenant.
- The Last Express (GOG) : Je m'en veux un peu d'être déçu mais je suis déçu. Voir topic dédié.
- GTA5 (Epic) : Pareil, plutôt déçu même si je ne suis toujours pas sûr d'avoir compris pourquoi car sur le papier, ce jeu est une tuerie. Et je l'essaierais bien en coop' à 4...

Image

JUILLET

- Pandemonium (Steam) : Plates-formes 2.5D, déjà fait à sa sortie. Je suis moins mauvais qu'à l'époque, et cette fois j'ai même réussi à en voir la fin !
- Syberia 1 et 2 (GOG) : Déjà fait il y a longtemps, toujours aussi dépaysants. Comme il s'agissait initialement d'un seul jeu coupé en 2 pour des raisons financières, il est conseillé de les enchaîner. Le 3, plus récent, est toujours dans mon backlog...
- Cultures 1, 2, 3, 4 (GOG) : Jeux de stratégie à la Settlers, j'avoue avoir essayé les 4 épisodes sans jamais véritablement accrocher à l'un ou l'autre au-delà des premiers chapitres. Le 2ème m'a paru le mieux fichu.
- Realm of the Haunting (GOG) : Avis détaillé dans le topic dédié.
- The Longest Journey (GOG) : excellent point'n click, au scénario solide et captivant. Avis détaillé dans le topic dédié.
- Titanic, une Aventure hors du temps (GOG) : Intéressant. Avis détaillé dans le topic dédié.
- Black Mirror 1 et 2 (GOG) : Prenants et bien fichus. Avis détaillé dans le topic dédié.
- GRIS (GOG) : Un platformer assez facile, au gameplay efficace, graphiquement superbe, et agrémenté d'un zeste de mélancolique. Chaudement recommandé !

Image

AOUT

- Post Mortem (GOG) : Déjà fait à sa sortie, refait avant d'enchaîner avec Still Life. Jeu d'aventure en vue subjective, on enquête sur un tueur en série dans le Paris des années 20. Pas mal du tout.
- Still Life 1 et 2 (GOG) : Suite spirituelle de Post-Mortem, se déroule 85 ans plus tard, de nos jours. On passe en vue 3ème personne, et le jeu gagne en rythme et en souplesse de gameplay. Le premier alterne entre 1920 et 2005 pour suivre deux enquêtes liées. Le second a l'originalité de nous faire jouer en alternance l'enquêtrice, et la victime kidnappée par un tueur en série sadique. Deux excellents softs, bien que Still Life 2 soit plus perfectible techniquement.
- Mountain (Steam) : L'incarnation du non-jeu, avec des bugs en prime. Quelle arnaque. Everything, du même auteur, avait le mérite d'être plus intrigant et ludique (même si tout est relatif dans ce type de productions).
- KIDS (Steam) : Minimaliste, joliment animé, un poil prétentieux, et sans grand intérêt. Tout le monde n'est pas Amanita Design. Regardez plutôt un let's play sur youtube, ça dure 20mn et l'expérience sera strictement la même, sans avoir besoin de cliquer ça et là, ni de mettre la main à la poche.



SEPTEMBRE

- Another World (GOG) : Un petit run en passant, ça faisait longtemps ^^
- Jade Empire (GOG) : Imparfait mais sympa. Mais imparfait. Mais sympa. Avis détaillé dans le topic dédié.
- Dark Fall 2 Lights Out (GOG) : Jeu d'aventure en première personne, mieux maîtrisé que le 1er, et navigant cette fois dans un même lieu sur plusieurs époques, sur fond d'histoires de fantômes. Le 3 m'attend dans mon backlog, paraît-il le plus angoissant de tous...
- Hitman Blood Money (GOG) : Déjà fait à sa sortie, comme tous les Hitman. Après avoir refait les 3 premiers en 2019, je dirais que celui-ci reste le plus maîtrisé. Me reste à refaire Absolution, puis découvrir le reboot...
- Thief 1, 2 et 3 (Steam) : Superbe découverte que cette série ! De l'infiltration de haute volée (avec un bémol sur les morts-vivants du 1er épisode). Le 3ème reste le plus équilibré et aboutit.
- The Moment of Silence (GOG) : Point'n click prenant, dans un futur sur-connecté, à base de conspiration et de sauvetage du monde. Bien !

Image

OCTOBRE

- Daikatana (Steam) : Vue sa réputation, je ne vais pas dire que je suis déçu. Disons juste "bof". Bonnes idées, pas nul, mais oubliable.
- Indiana Jones & le Tombeau de L'Empereur (GOG) : Je craignais un sous-Tomb Raider mais en fait il est pas si mal ce jeu ! Je trouve même qu'il fait un peu office d'ancêtre à Uncharted...
- Secret Files Tunguska (GOG) : Point'n click bien fichu, premier d'une tetralogie qui m'attend dans mon backlog (même si apparemment, seuls les épisodes 1 et 2 sont valables).
- Tex Murphy Overseers (GOG) : 5ème épisode. Moins bon et moins prenant que les deux précédents malgré une qualité technique supérieure, j'ai du me forcer un peu pour en venir à bout.
- Costume Quest (Steam) : Jeu d'action/aventure à tendance RPG sur fond d'halloween, avec des combats au tout par tour. Agréable, bien fichu et long juste comme il faut.
- Anno 1404 (GOG) : 4ème épisode de la série si je ne dis pas de bêtises. Cette série de gestion est vraiment très bonne et cet épisode est celui qui m'a le plus plu pour le moment !

Image

NOVEMBRE

- Tomb Raider 1 à 9 (Steam) : Alors, sans m'éterniser : 1 toujours aussi bon. 2 idem même si j'ai galéré sur la deuxième moitié. 3 trop dur. 4 pas si mal. 5 on commence à tourner en rond et inutilement dur... Le 6 est un ratage complet niveau maniabilité, j'ai abandonné après 30mn. En revanche, le jeu est intéressant sur le papier (je me suis maté un longplay sur youtube), y'a plein de bonnes idées, et c'est typiquement un jeu qui mériterait un remake (pourquoi ne remaker que des jeux qui sont déjà bons ? Corrigez aussi les mauvais !). 7, 8 et 9 déjà faits sur 360, toujours aussi sympas même si ces versions PC laissent parfois à désirer (quelques bugs, maniabilité perfectible....)
- Dragon Age Origins (GOG) : Un RPG, ça faisait longtemps. Ne sachant pas à quoi m'attendre, j'ai été très surpris par les combats, très stratégiques bien qu'en temps réel. Il m'a fallu du temps pour apprivoiser le système, et j'ai trouvé ça très dur par moments ! Au final c'est paradoxal car d'un côté j'ai bien aimé, mais d'un autre côté je n'ai vraiment aucune envie de refaire un jeu avec un tel système de combat .
- Bad Mojo Redux (GOG) : Déjà fait l'original à sa sortie. Ce jeu d'aventure a vraiment une ambiance à part, avec ses décors crados et son humour sombre. Mais j'aime bien, et puis cette fois je l'ai terminé !
- Chuchel (Steam) : Après Bad Mojo, il me fallait un peu plus de couleurs vives ^^. Chuchel est court, pas dur, au gameplay minimaliste. Pas aussi réussi qu'un Botanicula, il demeure très agréable.

Image

DÉCEMBRE

- Neighbours Back from Hell (GOG) : remake HD des deux épisodes Un Voisin d'Enfer ! J'ai évidemment bien aimé, vu que c'est pareil, avec quelques améliorations.
- Sam & Max Season 3, The Devil's Playground (GOG) : Ok, donc j'ai vraiment un souci avec Sam & Max en fait. Entre l'original décevant, la saison 1 que je m'étais forcé à boucler, une saison 2 plus convaincante mais pas non plus extraordinaire, et cette saison 3 où sur la fin je zappais les dialogues pour en finir, on ne peut pas dire que le bilan soit positif. C'est mal rythmé, c'est cadré n'importe comment (!), ça parle pour rien, c'est rarement drôle... Les moins bons Telltale selon moi. /me pas aimé.
- Runaway 3 (GOG) : Après l'épisode 2 en 2017, on peut dire qu'il m'aura fallu du temps pour boucler cette trilogie. J'ai bien aimé cet épisode, moins retors que le 2, mais loin d'être aussi facile que j'ai pu le lire (on progresse parce que le jeu est court et que ça limite les possibilités donc les erreurs, mais on ne progresse pas si vite que ça comparé au nombre d'actions efficaces à effectuer). Ceci dit, quelle fluidité dans les dialogues, le scénario, etc. Après l'ultra poussif Sam & Max saison 3, ça fait un bien fou !
- Dreamfall : The longest Journey (GOG) : Jeu d'aventure qui abandonne l'aspect point'n click du 1er épisode pour quelque chose de plus narratif. Ça fonctionne vraiment bien (hormis l'aspect combat totalement anecdotique). J'ai beaucoup aimé, si ce n'est la fin scénaristiquement abrupte, un travers classique pour un "épisode 2", lorsque le 1 a bien marché et que les dev' se lancent alors dans une trilogie. Sauf que le 3, Dreamfall Chapters, est sorti dix ans plus tard !

Image

MENTION SPÉCIALE "J'AI PAS EU LE TEMPS DE FINIR"

- Golf It (Steam) : Toujours pas terminé depuis janvier. Mais ce jeu est-il seulement "finissable", vu qu'on peut créer et charger des parcours de joueurs à ne plus savoir qu'en faire...
- Cyberpunk 2077 (GOG) : 45h de jeu pour le moment, et je doute fortement d'avoir fini avant de longues semaines. Ce sera pour le bilan de l'année prochaine !

-----

Oualà. Deuxième effet kiss kool, mon backlog a bien baissé ces derniers temps. Alors que mon record historique est de ~250 jeux en attente, il m'en reste désormais "seulement" 149...

  Voir le site web de JC
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-12-27 14:28
bon sang mais t'es addict à Gog en fait.
T'as viré toutes tes consoles ????

POur syberia, choppe le sur swtich si tu veux y jouer
Et pour savoir quel jeu t'as fini c'est sur gog que tu le vois ou tu le notes à part ?
_________________

Image


JC
Camarade grospixelien


Joue à Alpha Protocol

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8237
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2020-12-27 21:21
Ouaip, je n'ai plus rallumé de console depuis 2013 ou 2014, dans ces eaux-là... Entre les problèmes de la 360 (j'en ai eu 3), les annonces pas du tout sexy du lancement de la One, et les catalogues de jeux exclusifs à l'une ou l'autre des 3 consoles qui ne me parlaient pas trop, je suis revenu sur PC... Mais ce n'est pas forcément définitif, je vois ça comme un cycle, par rapport aux types de jeux qui me font envie pour l'instant.
Pour le côté GOG-addict, effectivement je les aime bien . C'est la 1re boutique démat' à laquelle je me suis inscrit, séduit par l'aspect "Good Old Games" et l'absence de DRM. Donc forcément au début j'achetais tous mes jeux là-bas ^^.

Avec le temps, ça s'équilibre. J'ai 518 jeux PC (je ne compte pas les doubles et autres jeux bonus ou romsets) :
- 321 jeux GOG (62%), dont 81 pas encore joués.
- 179 jeux Steam (34%) dont 60 pas encore joués.
- 18 jeux Epic, Uplay, etc (4%), dont 8 pas encore joués.

Ouaip, je note des trucs dans un tableau Calc depuis des années. Au début c'était juste pour surveiller mon budget "jeu vidéo", et puis je me suis rendu compte qu'en ajoutant quelques infos et deux-trois formules automatiques, je pouvais lui faire mouliner quelques stats voire une ou deux courbes . Hey, on est geek ou on l'est pas ^^

  Voir le site web de JC
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-12-27 23:39
Ah ouais quand meme

Bah si tu veux revenir vers de la console, à vue de nez je dirai qu'entre 10 et 20% de ce que tu as fait comme jeu sont dispos sur console. Donc ca vaut ptet pas le coup pour toi d'y revenir
_________________

Image


François
Gros pixel


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 1544
De : Paris-sur-blues

Hors ligne
Posté le: 2020-12-28 16:00
Citation :
- Earthworm Jim 1, 2 et 3D (GOG) : Rien à faire, j'ai beau retenter régulièrement les épisodes 1 & 2 depuis leur sortie parce que "je veux comprendre", la manette me tombe vite des mains. Je vais devoir m'y résoudre : je n'aime pas ces jeux. Le 3D, en revanche, m'a étonnamment surpris. Je pensais qu'il était mauvais mais en réalité il est dans la veine des jeux de plates-formes 3D de l'époque, et c'est plutôt pas mal en fait !



Pareil que toi, JC. J'ai eu beau tenter et retenter les épisodes 2D, je reste désespérément en dehors de ces jeux, surtout pour des raisons de level design, alors que le Earthworm 3D, pour ce que j'ai pu en parcourir, est effectivement un plateformer solide, à défaut d'être révolutionnaire
_________________

Image


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7513
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2020-12-29 11:56
Citation :
Le 2020-12-27 05:44, JC a écrit :
- Zak McKracken & the Alien Mindbenders (GOG) : Déjà fait en 199x, je ne me souvenais pas qu'il était aussi difficile, tordu, et surtout qu'on pouvait mourir !

Oui, ça surprend en effet, mais il y a moyen de mourir ou, il me semble, de se retrouver bloqué (enfermé par les ET avant d'avoir accès à Annie ? Je suis plus sur ... ou à cours d'argent). Je trouve quand même le puzzle design de ce jeu particulièrement inventif et continue de le considérer comme l'un des tous meilleurs du genre.

Citation :

- Sam & Max Hit the Road (GOG) : Le seul LucasArts "classique" que je n'avais jamais fait à l'époque. Et c'est une déception. Le rythme, l'humour... Full Throttle ou Day of the Tentacle restent cent coudées au-dessus !

Ton avis me surprend, j'ai toujours trouvé l'humour du jeu hilarant. Certes, c'est un humour peut-être moins raffiné que celui des jeux que tu cites, beaucoup plus porté vers l'absurde, mais tellement efficace. Je vois que les épisodes de Telltale ne t'ont pas fait rire non plus. Je n'ai fait que la saison 1 pour l'instant et, même si c'est moins réussi, j'y ai trouvé des moments vraiment drôles, en particulier les dialogues avec ce paranoïaque de Bosco.

En tout cas, très beau bilan JC, avec énormément de classiques dans ton année 2020 ! (merci GOG)

  Voir le site web de Sebinjapan
JC
Camarade grospixelien


Joue à Alpha Protocol

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8237
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2020-12-29 14:12
Sam & Max Hit the Road, je lui redonnerai sa chance un de ces jours, car moi aussi je suis surpris de m'être ennuyé en le faisant. Peut-être que je n'y ai pas joué dans de bonnes conditions (début du 1er confinement, avec l'ambiance pas glop qui va avec)... ou/et comme c'est le seul jeu d'aventure LucasArts auquel je n'avais encore jamais joué (j'ai fait tous les autres "à l'époque") j'en avais peut-être des attentes biaisées...

Pour la trilogie de Telltale, en y réfléchissant, le fait que les jeux soient VO only (même les sous-titres) ne m'a clairement pas aidé. En plus le découpage du scénario est particulier, très "in medias res". Bref ces jeux sont un peu difficiles à suivre, et je trouvais parfois les dialogues fatigants, ce qui n'aide pas à en apprécier l'humour ^^.
Il faut aussi dire que la formule Telltale a évolué au fil des années (aussi bien en gameplay qu'en technique), donc revenir sur ces Sam&Max met en avant certains aspect archaïques. Ironiquement, c'est le 3ème que j'ai trouvé le moins maîtrisé (Les cadrages ! Sélectionner un objet ou un personnage est parfois une énigme en soi ^^). En revanche ces jeux ont de bonnes idées, et si ça ne m'a pas parlé, c'est finalement une réaction toute personnelle...

A noter que la Saison 1 (Sam & Max Save the World) a bénéficié d'une version remastered début décembre ! (Mais je n'y ai pas joué, donc aucune idée des changements).

  Voir le site web de JC
François
Gros pixel


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 1544
De : Paris-sur-blues

Hors ligne
Posté le: 2020-12-29 15:20
Et pour Another World, JC ? Tu nous a bien dit que tu avais refait un run, mais pas ce que tu avais pensé du jeu après toutes ces années... Toujours aussi iconique, le passage des cavernes, ou bien n'aurait-il pas soudainement dévoilé un côté "purge ludique" jusqu'ici soigneusement mis de côté ?
_________________

Image


Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Mon Backlog Pc 2021 - Earthlock (Switch)

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 3628
De : En Anjou

Hors ligne
Posté le: 2020-12-29 20:16   [ Edité le: 2020-12-30 10:52 ]
( Evidemment, non tout les jeux survolés cette année ne pourront pas être cités ici. Peut-être plus tard, mais j'ai préféré me concentrer sur les quelques titres qui auront su marquer ou au moins mis un peu de baume au coeur face à cette année pourrie. )

"Pourtant,
Tout avait pourtant bien commencé... "

En sandwich avec Hades, on s'essaye à quelques pépites indés, histoire de voir si c'est vraiment de l'or, ou bien du toc.

* Hades : Un Roguelite mythologique. Nommé parmis les "jeu de l'année', et c'est une place au panthéon bien méritée.
Bien sûr, à ce stade du mois de Janvier 2020, il n'en était rien, mais mon run sur la version "Early Access" était déjà fort plaisant.

Image
Image

( Et pas loin de celui sur Children of Morta, qui avait ,lui, quelques airs de famille avec Moonlighter, etc...
Bref, toutes ces gemmes qui inciterait à s'attaquer a d'autres pépites potentielles, plutôt que d'aller s'esquinter sur des shovelwares mal-ficelés, sous prétexte qu'ils font parti du backlog.
:/ - Ce fut aussi une année de nettoyage de ce dernier. Les fonctions "cacher" et en cas critique, "supprimer" un jeu n'auront jamais autant servies. )


...Et puis bon, il y a aussi quelques perles dans toute cette boue .


Image
"Vous me rappelez quelqu'un, mais qui ?
- J'allais demander de même. "


* Creepy Castle : Je devais en parler lors du bilan 2019 ? ...Ah bon, mince. :/ Il se trouve qu'il à été oublié, ce bilan.
Heureusement que j'y jouait à cheval sur le passage au nouvel an. ^^

ImageImage

Bref... Non, ce n'est pas un demake d'Hollow Knight, malgré les sujets enthomophiles. ( Je ne sais même pas si ce choix à pu être influencer, ou tenir du hasard, à voir les dates de développement des deux projets ? ) Et bref, sans avoir non plus la même aura que son "modèle" abyssal.
Point commun, ce sont des Metroidvania. Mais CC explore le genre sous les facettes de différents épisodes.
Car il n'y a pas qu'un jeu, sur cet executable, mais plusieurs scénarii (épisodes?) et variantes.

Image

De mon point de vue, ce sont clairement les premiers mini-épisodes qui sont les plus aboutie. Le Metroid-Like mettant en scène la Reine-Fourmi ("Reine des punch-lines") reste assez fouilli à côté, et risque de se faire arracher les cheveux à plus d'un. (Mais là, mon opticien m'apprends que le choix de la palette de couleur peux avoir son importance... )
Le dernier, plus axé "spellunking" est un peu mieux fichu, mais assez prise de tête, avec toutes ces portes à ouvrir.
(La chasse aux clefs n'a pas été sans me rappeler Montezuma's Revenge, d'ailleurs.)

Autre point, si jamais l'ensemble échoue à plaire (On aime ou pas...) : Les musiques. C'est même un crime qu'il n'existe pas encore à ce jour d'OST associée sur le magasin.




(Ah si, elle est trouvable au moins sur Bandcamp... Tout n'est pas perdu.)

( Au même titre : Le jeu à l'air d'avoir été laissé au point mort.
Alors bien sûr, il y a bien une conclusion à toutes ces histoires, mais le projet n'en a pas l'air moins encore en chantier. )


*
***
*****
*******
**********
=
=


* MoonQuest : Celui-là, je n'arrive pas à l'expliquer... ça voudrait se ressembler à Starbound ou Terraria ?
Des Ersatz de cet acabit, il faudrait bien plus pour se rendre intéressant. Allez comprendre, j'ai comment ai-je pu passer autant de temps dessus ?

Image

Ah, peut-être, si : Dans Starbound, il y a cette foutue mission principale que l'on souhaiterait bien finir par oublier au fil des parties afin de pouvoir se concentrer sur son petit domaine à entretenir,
alors que dans Moonquest c'est un peu le contraire, l'action viserait plus à se concentrer sur cette quête obstinées des fragments de lunes.

Ce n'est pas un bac-a-sable, ou plutôt c'est un roguevania-lite qui se passerait dans un bac-a-sable ?
Mais au final, ce MoonQuest ne se joue pas du tout comme un Starbound, malgré ses faux-airs.

Intriguant, en tout cas. ( ...Et c'était aussi parfait pour meubler une semaine de crève saisonnière. Ooops ? )


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Image

2020 : Une année "à l'Ombre" ?




"...Tout avait si bien commencé, je vous dit !" - Un peu comme ce sujet qui risque de s'éterniser jusqu'a l'année suivante, au risque d'oublier de le poster.
Du coup, j'abrège en listing résumé.
:s Tant pis si ça ne fait pas très développé, mais au pire, je pourrais toujours revenir en détail sur tel ou tel titres à l'occasion.

Néanmoins, voilà des jeux qui ont bien aidés durant ces périodes de confinement et de déconfitures.

- Panzer Dragoon Remake (Switch) : Voir les détails sur le sujet dédié. En voilà justement qui m'a bien soutenue les premières soirées de confinement, à l'horizon incertain.

Image

( Et coucou à la Crevette ! )

+Petit break, avec un retour sur Stardew Valley, pour voir si les champs sont plus vert sur Switch. ( En tout cas, comme support, c'est un must. )

Image -> Parmi les ajouts de la version 1.4 : Pouvoir choisir un colocataire, plutôt qu'un/e conjoint/e. ( Mais pour l'instant, seul Krobus est autorisé à tenir ce rôle de "voisin de chambre". )


- Streets of Rage 4 (Pc) : Alors, là, la grosse attente de l'année, et il n'a pas déçu d'un iota.
( Et ce malgré certaine chouineries rabat-joie bien bruyantes sur les forums steam... )

Pour le reste des festivités, voir le topic dédié, pour ne pas se répéter.

Image

Et aussi, j'ai un peu menti plus haut, car il fait bien parti des Meilleurs Jeux de L'Année.



- Dandara (Pc & Switch) : "A ne pas oublier." - Même si ce titre à dû rester un peu trop longtemps dans mon backlog Steam.

Image

Du Metroidvania millimétré, c'est tout ce qu'il me fallait.
Merci pour le rappel, et cette magnifique redécouverte.


----

Sélection à part : ces trois quasi-Metroidvania font parti des sélections sur lesquelles j'aimerais bien pouvoir revenir sur un sujet -voir un grosblog dédié aux découvertes indés.
Toutes trois mettant en avant l'aspect atmosphérique de leurs univers, chacune à leur façon.


- :The Longing: (Pc) : Ironie ? Un jeu où le but est d'occuper le temps d'un petit personnage solitaire, ou bien de le laisser attendre. Le tout théoriquement durant 400 jours réels.

Image

Une des occupations consiste à cartographier et découvrir l'ensemble du réseau de cavernes environnantes.


- Inmost (Switch) : Edifiant...

Développé ici : https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=15230&forum=2&start=2000

Image


- Carrion (Pc) : "Le chasseur-chassé sachant s'cacher... Pour ne pas finir en steak-Haché."
( Dédicace aux drones, surement les ennemis les moins drôles de l'affaire. )

Image


----

Reprenons :


- Rayman Legends (Switch) : Au moins, je verrais mieux d'où viennent certaines références.

Image

Du Grand Art Très Fun, mais expérience assez gâchée par des odeurs de poubelles provenant de chez Ubisoft...



- Forager (Pc) : Un bon départ, très zen pour un petit jeu de fermier... Qui se termine sur une apocalypse industriel.
( En trois mots : un sacré bazar )


Image


Fable satirique futée, ou bien game-design aux fraises ? Là est la question...

( En tout cas, voilà un jeu où il est possible d'appliquer la dénucléarisation massive, une fois constatée toute cette débâcle. )



- Breath of the Wild & Super Mario Odyssey (Switch) :

Ce fût aussi l'occasion d'entamer ces classiques. Impeccables :

Image

( Sérieux, la nostalgie des randonnées irl m'est revenue. )

Image

Au moins le père Mario semble à l'aise partout, et en toutes situations.
Sérieusement, ce jeu arrive a garder un certain aplomb, même avec la diversité des environnements proposés.




- Kaeru no Tame ni Kane wa Naru (Emulation portative) : L'"ancêtre" aux origines de Link's Awakening ?

( A se demander aussi s'il n'aurait pas servi un tout petit peu de modèle à Monster Boy & The Cursed Kingdom ? )

Image

"Ding-Dong !"


- Rimworld (Pc): En attendant le reskin (payant :/) de Dwarf Fortress, voici un jeu qui s'y apparente assez. Ou alors s'apparente à un Sim'Fourmis*, au choix.
( *Ayant pris pour habitude perso de nommer ainsi tout types de simulateurs semi-automatisés, mettant en scène de petites figures aménageant leur propres espaces sur tel ou tel ordres... etc. )

Image

Point a noter : Pour le moment je n'aie pu réussir à trouver d'intérêt qu'en moddant lourdement le jeu.
Aucune idée si c'est bon signe, mais j'ai fait ce choix en préférant me concentrer sur la construction et l'évolution d'une colonie, plutôt que sa survie coûte que coûte.



- ( Invité Surprise) Valkyria Chronicles : "Il est très bien, le nouveau Skies of... Ah bon ? "


Image

( Non, ça aurait pu être sympa si l'interface n'était pas aussi plombante. :/
Pour l'ensemble, une série animée aurait pu couvrir l'histoire, les phases de "petits soldats" faisant assez cases a part en face.*
*Avec une petite exception sur certains niveaux plus scrypté, mais... )

Hum... A développer sur le sujet dédié, s'il en existe un ?


- Untitled Goose Game (Pc) : Retour de l'oie blanche, en même temps que son arrivée généralisée sur pc (Steam/Itch_io).

Image

Et cette fois, elle n'est pas seule.



-----------------------------------------------------------------------------------

Bref,

Image "Honk-Honk !"

"En souhaitant un meilleur départ, pour 2021... "


Pfouh... Rédigé. Mais tant pis si ça reste un peu brouillon.

A vous.




_________________

[...]


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-12-30 01:50   [ Edité le: 2020-12-30 01:51 ]
Allez hop je viens de finir The Sinking City

Image

Ce jeu est développé Frogwares qui a développé les Sherlock Holmes que je ne connais pas. Ils restent donc dans la lignée des jeux d'investigations, mais cette fois avec une touche de Lovecraft.
Je connais pas trop son oeuvre, juste 2-3 trucs notamment que Metallica en est fan et a fait des chansons dédiées ^^

Le jeu est vachement basé sur la folie, mais dans les faits à part quelques hallucinations et déformement d'image, y'aura pas d'énorme conséquences.
Néanmoins quand on commence à avoir sa barre de sanité mentale assez bas, on est moins réactif j'ai l'impression....

Alors concernant le jeu c'est un espece d'open world super scripté. La ville est enorme et c'est un gros défaut en fait. On peut débloquer des teleport mais ca provoque des loading. Et le jeu en a beaucoup des loading qui sont assez long
Donc des téléport mais ils sont rarement bien placés, du coup va falloir souvent marcher marcher.... en plus y'a pas d'A/R à proprement dit, mais on passe souvent son temps à traverser la ville d'un bout à l'autre

En fait pour vous resumer le jeu, et ça je ne l'ai compris que vers la fin (et une soluce), souvent on démarre un chapitre à un endroit, on doit chercher dans les documents que l'on recoit, découvrir un indice, aller dans un lieu pour l'explorer, ou aller consulter des archives pour faire des recherches et savoir où aller.
Et c'est là que j'ai vite craqué. Au début on vous guide un peu, mais rapidement je me suis retrouvé comme un con à ne pas savoir quoi faire.
Comme je l'ai dit la ville est beaucoup trop grande. Et vide. Il y a très peu des PNJ, très peu de quetes secondaires, et surtout très peu de trucs à faire à coté
Le pire c'est que le jeu est énormément scripté, du coup si vous ne faites pas les trucs dans l'ordre vous n'activerez pas un lien.....

Après y'a des combats mais pas super pratique. Le perso vise pas super (j'ai du activer la visée auto mais ca change pas grand chose) et le kraft est couteux.
En fait pareil j'ai compris qu'après. Y'a des endroits infestés de monstres à découvrir sur la map. Et dans ces endroits, outre les monstres, y'a énormément de loot. Faut donc y aller de temps en temps pour fabriquer des balles ... qui servent à tuer les monstres sur place .... qui vous tuent....
Et donc bien souvent aller là bas ca vous coute beaucoup de balle pour un gain assez modique... surtout qu'on crève souvent.
Ok on peut améliorer des compétences mais les monstres peuvent vous tuer quand même assez vite....

C'est dommage parce que y'avait moyen de faire un bon truc. J'aurai bien vu le scenar de ce jeu sur un moteur d'evil within par exemple. Car oui TSC reprend pas mal d'élement d'EW mais mal.
On peut poser des pièges mais ils servent pas à grand chose. ON peut balancer des motof ou des grenades, mais le temps de le faire les monstres ont bouger ....
En fait j'ai l'impression qu'ils ont ajouté le mode combat après coup et ne savaient pas trop quoi en faire.....

Autre défaut, il y a énormément de personnages mais pas d'endroit dans les options où on pourrait avoir une bio.Du coup comme ils ont tendance à se ressembler, j'ai souvent eu du mal à savoir qui est qui. Surtout que certains apparaissent une fois et on les revoit jamais. Ou au contraire viennent au debut puis ne reapparaissent qu'à la fin....
J'ai eu enormément de mal avec l'histoire et pour tout vous dire j'ai pas tout compris. Quand on parle avec des personnages, on a plusieurs options de dialogue mais certaines coupent court à la discu. Du coup il manque plein de détails
Et impossible de leur reparler ensuite....

En fait j'aurai vraiment aimé avoir un truc comme deadly premonition, le heros qui se parle en voix off pour expliquer ce qu'il faut faire ensuite, ou carrément un recap à chaque fin de chapitre pour faire le point. Là j'ai vraiment été perdu et je suis persuadé que y'a des morceaux d'histoires qui ont été zappés....

Ah oui et dernier point négatif, y'a tres peu de quetes annexes. En fait je les ai qausi toutes faites dès le debut. J'ai eu raison parce que du coup j'ai pu farmer de l'xp facilement. Parce que plus on avance dans l'aventure plus le niveau pour passer un level monte. Et donc en faisant tout au debut j'ai pu leveller vite ^^
Par contre les quetes c'est le gros bordel. Dans les soluces sur le net y'a pas tout sur les sites fr. Privilégiez ce site => https://www.neoseeker.com/the-sinking-city/

D'ailleurs y'a que 3 slot de sauvegarde et font jongler avec pour débloquer tous les succès

Car certains trucs se ratent très facilement.

Dommage aussi dans le jeu on peut faire des choix définitif sur l'avenir de certains persos, mais ca ne change pas grand chose au déroulé de l'histoire. Ni sur la fin d'ailleurs.
C'est bien dommage car je me suis fait chier à jouer les mecs cool alors que j'aurai pu butter tout le monde
Et encore une fois vu la longueur du jeu, y rejouer c'est trop long...


Ah et dernier défaut pour la route, la bande son est bizarre. Le doublage FR est génial. De très bons acteurs avec de super voix, mais le mixage est zarbe. Quand ca change de phrase dans un dialogue, y'a un espece de bruit comme quand on saute de plage sur un disque oO.
Y'a un espece de paf avant chaque phrase. C'est super curieux, ca donne vraiment l'impression bizarre d'un vynil qui saute ou une vhs ...


Ca fait beaucoup de défauts vous allez me dire, mais le jeu est plutot sympa. Y'a une bonne ambiance bien stressante, une bonne mythologie, 3 fins et surtout le systeme de recherche d'indice est super bien foutu.
Bon ok c'est pas parfait, des fois tu tournes en ronds des plombes pour trouver l'indice qui te manque. Surtout que les interactions sont marqué par un tout petit point, le même que la visée et le même qu'une lampe allumée... mais une fois tout débloquer on arrive dans un espece de mode interactif où on reconstitue les evenements passés.
C'est vraiment bien fichu et ca explique un peu l'histoire.

Je sais plus combien de temps j'ai passé sur le jeu, avec les vacances je dirai bien une 30aine d'heures. Mais j'ai pas regretté.
J'aime bien les jeux d'aventure avec pas mal de recherches, même si j'aurai pas dit non à plus d'action.
J'ai fini l'aventure avec toutes les munitions à fond et personne à tuer


Que vous dire de plus pour vous convaincre... ? même si le jeu mériterait un 6 / 6.5 je le trouve plutot original et reposant.
En plus y'a pas mal de trucs originaux genre la plongée en scaphandre et la ville qui est construite sur l'eau (donc passage en bateau ou à la nage).

Il mérite d'etre testé, c'est pas le jeu du sciècle mais c'est vraiment un bon petit jeu


_________________

Image


Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Deltarune (Switch) / Ys Origin (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8491
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2020-12-30 08:59
Kollembole, merci pour ton Panzer Goose, il est superbe!
Je n'ai pas encore fait de bilan, mais en tout cas je mets dedans les illustrations de Kollembole. Si c’est juste pour nous alors c'est adorable. Et si c'est pour ailleurs aussi ça reste admirable.
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


François
Gros pixel


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 1544
De : Paris-sur-blues

Hors ligne
Posté le: 2020-12-30 17:04
Citation :
Le 2020-12-29 20:16, Kollembole a écrit :

- Kaeru no Tame ni Kane wa Naru (Emulation portative) : L'"ancêtre" aux origines de Link's Awakening ?

( A se demander aussi s'il n'aurait pas servi un tout petit peu de modèle à Monster Boy & The Cursed Kingdom ? )

Celui-là m'intéresse tout particulièrement
Traduction pro ou amateur, genre romhacking.net ?
_________________

Image


Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Mon Backlog Pc 2021 - Earthlock (Switch)

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 3628
De : En Anjou

Hors ligne
Posté le: 2020-12-30 17:30
Citation :
Le 2020-12-30 08:59, Niloc-Nomis a écrit :

Kollembole, merci pour ton Panzer Goose, il est superbe!
Je n'ai pas encore fait de bilan, mais en tout cas je mets dedans les illustrations de Kollembole. Si c’est juste pour nous alors c'est adorable. Et si c'est pour ailleurs aussi ça reste admirable.


Merci.
( Vu que c'est hébergé pour l'instant sur déviant-tartes faute de mieux, on va admettre que c'est un peu pour tout le monde, enfin pour qui passe par là. ^^' )


Citation :
Le 2020-12-30 17:04, François a écrit :

Citation :
Le 2020-12-29 20:16, Kollembole a écrit :

- Kaeru no Tame ni Kane wa Naru (Emulation portative) : L'"ancêtre" aux origines de Link's Awakening ?

( A se demander aussi s'il n'aurait pas servi un tout petit peu de modèle à Monster Boy & The Cursed Kingdom ? )

Celui-là m'intéresse tout particulièrement
Traduction pro ou amateur, genre romhacking.net ?


Officieusement traduit, bien vu. ( Et romhacking, du coup. )

( Non, mais par contre ce serait vraiment une première si ce jeu se voyait un jour rééditer et traduit officiellement. Mais dans quel contexte ? ...Un bonus à une nouvelle édition de Link's Awakening ?
:/ Quoique ce serait plus probablement sur la console virtuelle de la Switch, avec la politique Big N du moment. )


_________________

[...]



Index du Forum » » Discussions & Débats » » Le Bilan 2020

67 messages • page
1234




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)