Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Street Fighter - Annexe : trivia

Street Fighter, la série - Annexe 5 : trivia.

Histoire de parfaire votre culture streetfighter-esque, voici quelques infos diverses. Certaines sont assez connues, d’autres beaucoup moins !

- Connaissiez-vous Ken Sei Mogura Street Fighter 2 ? Le soft a été officiellement édité par Capcom en 1994. Il ne s’agit pas d’un jeu de combat, mais on doit taper avec un marteau sur des taupes qui sortent aléatoirement de la borne, et cela se traduit à l’écran par des animations issues de Street Fighter II Turbo.

- Dans SF I, des prototypes de sprites de Ryu et Ken sont disponibles en fouillant dans le programme.

- On y trouve aussi une voix digitalisée s’écriant "Fire Kick". Il devait sûrement s’agir d’un coup spécial de Ryu abandonné ; regardez une des illustrations officielles.

- Dans un premier temps, Ken devait se nommer Ken Andrew Asuka. Son patronyme Masters existe seulement depuis le film animé de 94.

- SF II propose 2 génériques de fin différents : en ayant perdu au moins un round mais pas de match, et sans avoir perdu un seul round.

- Voici une news parue dans Joypad :

C’est un gros fake. Jamais un tel jeu n’a tourné chez Capcom, même en interne ! De toute façon, s’il avait vraiment existé, on peut être sûr qu’il aurait été commercialisé...

- Dans SF II arcade, il y a un gros bug avec Dhalsim. Si on appuie simultanément sur HP + HK au moment de sortir un yoga fire ou un yoga flame, la borne s’éteint !

- Dans SF II arcade toujours, on découvre d’intéressantes choses en farfouillant dans le programme, comme un coup de Chun Li qui ne sera finalement introduit que dans le Dash.

- On y trouve aussi des éléments de décor qui ne seront finalement pas intégrés au jeu, comme des chaînes en avant-plan dans le stage de Ken, probablement supprimées pour des raisons de visibilité (seul le palmier du stage de Sagat bénéficiera d’un effet identique), des fenêtres dans le stage de Dhalsim, ou une poubelle et un panneau indicateur dans celui de Chun Li !

- Et enfin, une musique de victoire et trois voix digitales non utilisées, dont ce qui est sans doute un cri de défaite de Balrog.

- Street Fighter Zero III arcade comporte une étrange icône représentant Juli et Juni. Peut-être était-il prévu d’en faire un duo jouable (comme Yun et Yang dans SF 3) ?

- Street Fighter IV Flashback : il s’agit d’un projet américain avorté de 2006 (donc AVANT le vrai SF IV), auquel participaient conjointement les studios Backbone, Massive Black, et Udon. Le concept consistait en un jeu d’aventure en 3D où l’on incarnait Ryu dans son éternel tour du monde à la recherche de nouveau adversaires. Il y avait évidemment des scènes de combat mais aussi d’exploration. Le projet semble avoir été refusé par Capcom Japan, ce qui explique son abandon.

- Dans une version beta de Super SF II, Balrog disposait d’une couleur assez étrange, qui a fait que les auteurs du jeu l’ont nommé Zombie Balrog. Cette couleur a été changée dans la version finale.

- Dans SF Zero, si Dan gagne en Perfect, il y a une chance sur 256 qu’il prenne sa pose "yoyussu".

- Encore un fake, issu d’un magazine américain, qui prétendait que Sheng Long (Gôken) était un perso caché de Street Fighter III ! En France, il me semble que cette "info" avait été relayée par Consoles Plus.

-Annonce (sûrement dans Joypad) de Street Fighter III en 3D ! Il devait s’agir de Street Fighter EX je suppose, pourtant il est fait mention d’une Chun Li relookée... On aurait aimé avoir des photos!

- On dispose bien d’un screenshot alternatif de l’écran de sélection des personnages du EX, mais le costume est normal. S’agissait-il d’autre chose ?

- En 93 à Osaka, lors d’une parade annuelle, Capcom avait participé à l’évènement, en proposant un char Street Fighter !

- Dans SF 2, il y a un bug qui fait qu’on a 1 chance sur 512 de se mettre en garde involontairement.

- Poisson d’avril de Player One (numéro 41, avril 94), qui proposait une manip toute tordue pour pouvoir jouer avec Dee Jay dans Street Fighter II Dash sur Megadrive !

- Mike et Joe (SF I) sont les combattants de la cinématique d’intro de SF II, SF II Dash, et SF II Turbo.

- Dans la première version de SF III arcade, en fouillant dans la ROM on découvre le sprite de Hugo (non terminé), et même celui de son stage (quasi finalisé) ! Tous deux ne seront effectivement présents que dans l’épisode suivant.

- On y trouve aussi une BGM de type "Noël" dans le sound test du test mode (en numéro 20).

- Un petit encart sur le tournoi national japonais de 1994 (il y a eu au moins 3 éditions, celle-ci était probablement la dernière).

- Un code complètement débile dans SF II version Super Famicom, qui s’apparente plus à un bug. En entrant/sortant 27 fois de suite du menu des options puis en lançant un combat, la barre de vie disparaît...

- Le programme de Super SF II nous révèle l’existence d’un perso nommé Sarah, qui devait très vraisemblablement être le premier nom de Cammy...

... et celui de Super SF II X un mystérieux "Z" lors de l’ecran-titre...

... ainsi qu’une version différente de la map finale...

... également un sprite de Gouki lorsqu’il se fait électrocuter par Blanka...

... et deux coups non retenus pour Cammy et Dhalsim.

- Super SF II X abonde aussi de petits effets de textes laissés au placard comme...

... mais aussi un certain League Battle, proche du Tournament Battle mais avec des règles un peu différentes (en 9 rounds gagnants apparemment).

- Un certain et mystérieux "The Controllar" écumait les salons américains au début des années 90, en se présentant comme un champion invaincu sur Street Fighter... Les Frenchies de chez Banzzai ne semblèrent pas convaincus...

- Dans SF II arcade, Ryu perd davantage de vie s’il est frappé pendant qu'il est étourdi. Au début, les concepteurs du jeu voulaient augmenter la vulnérabilité de tous les persos pendant le court instant où ils sont dans les vapes. L’idée a été abandonnée en cours de route, mais ils ont oublié d’en supprimer l’effet pour Ryu.

- La saga Street Fighter est répertoriée dans le Livre Guiness des Records depuis 2011, comme étant la série de jeux de baston avec le plus grand nombre de versions existantes (plus de 130 en comptant tous les épisodes sur toutes les plateformes).

- On termine avec un autre poisson d’avril, qui date de 2011, signé de l’éditeur Arika himself ! Il laissait présager d’un SF EX IV, ou tout du moins d’un nouveau jeu avec les persos crées par Arika. On peut voir une courte vidéo ici. Fausse alerte...

LVD
(01 décembre 2015)
Page 14 sur 14
>>>
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(198 réactions)