Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Dynasty Warriors - La série
Année : 1997
Système : Playstation, Playstation 2
Développeur : Koei
Éditeur : Koei
Genre : Beat'em all

DYNASTY WARRIORS : Spin-offs et add-ons

Dynasty Warriors à été un gros succès, et Koei a vite compris qu'il pouvait rentabiliser un max dessus, d'autant plus qu'au fina,l c'est une formule facilement adaptable àd'autres univers que les Trois Royaumes. Dans cette partie, nous évoquerons les jeux et suppléments développés par Koei, s'inspirant des bases de Dynasty Warriors.

DYNASTY WARRIORS XTREME LEGENDS
(PS2/Xbox)

Les Xtreme Legends sont ce qu'on pourrait appeler des Add-on. Des missions supplémentaires, des nouveaux objets, niveaux en plus, voire de nouveaux persos sont proposés par rapport aux jeux originaux. Le premier Xtreme Legends est sorti pour Dynasty Warriors 3 et le dernier pour Dynasty Warriors 5. Koei n'a pas continué cette série avec l'arrivée des nouvelles consoles.

DYNASTY WARRIORS EMPIRES
(PS2/PS3/Xbox/Xbox360)

Si la saga Empires reprend le gameplay et les moteurs des jeux qu'ils suivent, le fond est changé. Ici, il faudra conquérir la Chine, soit en jouant un officier, soit en tant que dirigeant. Pour cela vous devrez gérer vos troupes et régions. Vous pourrez utiliser des cartes aux effets divers (donne de l'argent, négocie des traités de paix etc...). C'est dans ces versions qu'on retrouve les éditeurs de perso.
La saga des Empires a commencé avec le 4 et continue aujourd'hui. En attendant de savoir ce que vaudra l'hypothétique Dynasty Warriors 7 Empires, si vous devez en jouez un, je vous conseille le 5. En effet, si le 6 propose un éditeur de perso vraiment riche et une situation de montée en grade plus poussée, il enlève toute notion de diplomatie, gestion des troupes par territoire et réputation.

La carte du monde à conquérir.

SAMURAI WARRIORS
(PS2/PS3/Wii/Xbox/Xbox360)

Vous prenez Dynasty Warriors, vous le mettez dans la période du Sengoku japonais, et voilà, vous avez Samurai Warriors. Bon c'est un peu aller vite en besogne, évidemment. Le jeu propose un gameplay qui diffère légèrement, notamment sur le point que chaque perso a des attaques particulières (un ninja peut se dédoubler et causer ainsi plus de dégâts). Bien que moins présente et mise en avant en occident que sa grande sœur, cette saga connaît un petit succès et connaîtra aussi des versions Empire. Cette série connaît à ce jour 3 épisodes et une adaptation 3DS plutôt honnête.

WARRIORS OROCHI
(PS2/PS3/Wii)

Les Dynasty Warriors Orochi, c'est le cross-over entre les Dynasty Warriors et les Samurai Warriors. Une orgie de personnages et de niveaux (95 personnages pour le dernier épisode !!), avec bien sûr ses propres nuances de gameplay, comme le fait de faire des équipes de 3 personnages (comme dans un tag battle, ceux au repos se régénèrent) ou le système de fusion des armes.
3 épisodes sont sortis à ce jour, mais le dernier, Orochi Z, est encore inédit en occident.

Rencontre improbable entre Ieyatsu (futur empereur du Japon) et Sun Ce, (le premier roi du Wu).

DYNASTY WARRIORS ONLINE
(PC)

Un Dynasty Warriors exclusivement pensé pour le PC et le jeu en réseau. Si les portages étaient loin d'être convaincants sur cette machine, Dynasty Warriors Online semble bien plus réussi.
Notez que j'emploie l’interrogatif, parce que le jeu n'a jamais quitté les frontières nippones bien qu'il soit possible de le trouver en anglais apparemment.

DYNASTY WARRIORS STRIKEFORCE
(PSP/PS3/360)

2ème épisode PSP à l'origine, porté sur consoles de salon, Strikeforce est un épisode fondé sur le jeu en ligne. Si l'on retrouve le principe d’affronter des armées entières, il faudra aussi mettre à terre des monstres géants à l'instar d'un Monster Hunter. Les niveaux sont partagés en zones, et il est possible de se retrouver à 4 pour les nettoyer. Comme Monster Hunter, Strikeforce est riche dans son contenu, mais demande beaucoup d'implication. On reprochera également que les versions consoles ne soient qu'un portage de la version PSP, avec ce que ça implique de soucis techniques.

CRIMSON SEA
(PS2/Xbox)

Changement de contexte avec Crimson Sea. Ici, on se retrouve dans un univers futuriste où l'on blaste et découpe les aliens insectoïdes par paquets. Bien que pas aussi riche que ses confrères sur le plan du contenu, le jeu se montre convaincant et divertissant.
Une curiosité sur cette licence, si le premier épisode était une exclu Xbox, sa suite elle sera une exclu PS2.

L 'art d'éclater 4 insecte d'un coup (Crimson Sea 2).

MYSTIC HEROES
(PS2/Gamecube)

Koei a eu l'idée de sortir Dynasty Warriors sur Gamecube, mais dans une version plus adaptée au jeune public de la console. Ça donne Mystic Heroes et son aspect graphique enfantin. Pas foncièrement mauvais avec son gameplay fondé sur la magie, mais plutôt limité en contenu (4 persos) et pas forcément facile pour le public qu'il vise à la base.
Sorti initialement sur Gamecube, Koei portera le titre sur PS2 afin de le rentabiliser en rajoutant quelques trucs en plus (4 persos, de nouveaux niveaux...). Ah, et édition THQ oblige, le doublage français est bien rigolo.

On a beau se dire que c'est volontaire, ce n'est vraiment pas la même ambiance.

DYNASTY WARRIORS GUNDAM
(PS3/360)

Comme dit plus haut, ce qui est bien avec Dynasty Warriors, c'est que le concept peut coller à plein de trucs. Personnellement, je rêve d'un Dynasty Warriors combiné à l'univers de St Seiya. En attendant cette utopique combinaison, Koei (allié à Namco-Bandai pour l'occasion) a déjà combiné son titre avec une saga animée de légende, à savoir Gundam.
Il s'agit ici de revivre les grandes batailles des séries originales, ou de suivre une histoire inédite regroupant les héros des différentes sagas. Le gameplay est très proche de celui des Dynasty Warriors 3 et 5. Il y a des éléments originaux comme entre autres la capture des zones d'où proviennent les ennemis. Outre les accessoires pour les robots, il est aussi possible de débloquer des compétences, mais surtout à partir de Gundam 2, il est possible de choisir quel pilote pilotera quel Gundam, voire les véhicules de base des sbires (ceux qui se font dézinguer par paquets de 10). Autant dire que les combinaisons sont quasiment infinies.

Le troisième épisode est sorti cette année en France, et s'il y en a un à prendre, c'est celui-là. Il se montre terriblement complet (aucune série ne manque, ça donne 52 persos et 74 mechas à piloter) et bien plus abouti graphiquement. Il propose en plus les voix japonaises originales contrairement à son prédecesseur uniquement en anglais. C'est non seulement le meilleur DW Gundam, mais également l'un des meilleurs Dynasty Warriors toutes séries confondues.

A gauche Gundam 2, vous allez souffrir face à ces robots géants. A Droite Gundam 3 et sa refonte en cell shading.

FIST OF THE NORTH STAR : KEN'S RAGE / KEN LE SURVIVANT
(Xbox360/PS3)

Suite au succès de Dynasty Warriors Gundam, Koei récidive avec une autre licence populaire, celle de Ken le survivant. Enfin, le souci est que cette fois, ce n'est pas Omega Force qui développe, mais une nouvelle équipe interne issue de la fusion avec Tecmo.
Autant dire que cela se ressent dans la réalisation et le level design mal pensé ou le gameplay. On retiendra surtout un bon respect de l'oeuve originale, mais rien de plus.

WARRIORS : LEGEND OF TROY
(PS3/Xbox360)

Changement de contexte historique. Comme son nom l'indique, cet épisode est fondé sur la guerre de Troie, ce qui est l'occasion d'incarner des héros légendaires comme Achille, Ulysse ou Pâris.
Le contexte est bon, la réalisation bonne pour un jeu de ce genre et la narration suit bien. Malheureusement, le jeu ne semble pas avoir été jusqu'au bout de son développement. Le contenu est rachitique, 10 persos, et comme si ça ne suffisait pas, ces derniers ont tous la même animation, attaque et furie.

Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(78 réactions)