Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Fire Pro Wrestling - La série
Année : 1989
Système : Arcade, Game Boy, Megadrive, PC Engine, Playstation, Saturn, SNES, Wonderswan
Développeur : Human
Éditeur : Human
Genre : Jeu de Combat (VS fighting) / Sport

Avant de passer au prochain jeu « officiel » de la série Fire Pro, faisons une petite pause en parlant de deux épisodes hors-série :

Puroresu / Hal Wrestling
(Gameboy - 1990)

Un an après le premier Fire Pro, l'équipe responsable développe un jeu de catch sur Gameboy qui, sans porter le nom de la série, montre de grandes similitudes. Baptisé tout simplement Puroresu au Japon et HAL Wrestling aux États-Unis (distribué par Hal Laboratory), il propose également d'incarner des « sosies » de catcheurs célèbres. Étrangement, les noms sont différents de ceux utilisés dans les Fire Pro, mais là encore les illustrations et, dans une moindre mesure ici, la palette de coups ne laisse pas de doute sur leur réelle identité. Ce sont encore une fois les stars du catch japonais des années 80.

Le système de jeu est bien basé sur le timing lors des prises mais il ne semble pas y avoir de hierarchie dans les différents coups : on peut placer ce qu'on veut quand on veut sans risque d'être contré. La panoplie est assez riche, surtout pour un titre Gameboy, avec de nombreux coups différents au contact, des prises au sol ou des attaques aériennes et en courant. Le tout s'exécute avec les 2 boutons de face pour frapper, porter les prises et le bouton START pour courir et effectuer les prises de soumission. On trouve donc exactement la même maniabilité que dans le premier Fire Pro sur PC Engine, ce qui est appréciable !

Une palette de coups très variée pour un titre Gameboy.

Techniquement, Puroresu n'est pas très bon. Les animations sont minimalistes, les graphismes peu détaillés et victimes de clignotements parfois, et les sons horribles. Il n'y a pas d'arbitre présent sur le ring, qui n'est d'ailleurs pas montré en entier et il arrive parfois, lorsqu'on envoie l'adversaire dans les cordes par exemple, qu'un catcheur sorte de l'écran. Malgré tout, ça reste acceptable pour l'un des premiers titres de la machine, c'est lisible en toutes circonstances, et les coups sont clairement identifiables.
Les modes de jeu sont restraints avec des combats simples qui se déroulent en 2 rounds gagnants, des matches par élimination entre 2 équipes de 4 catcheurs, et bien sur (surtout !) la possibilité de jouer à 2 avec le câble link.

Ce titre brille donc par sa jouabilité et la variété de ses combats grâce aux nombreux coups disponibles. Il est même carrément impressionant de ce côté-là si on le compare avec les autres titres de catch sur Game Boy. Il faudra en fait patienter jusqu'à Fire Pro Wrestling sur Wonderswan pour trouver un jeu de catch aussi intéressant sur une console portable ! Mais ça ne veut pas dire que Puroresu est un jeu parfait, et il a particulièrement mal vieilli. Ainsi le timing pour placer ses coups est un peu trop serré, les coups de poing et pied ont du mal à sortir au moment ou on appuie sur les boutons, le CPU attaque à une vitesse infernale, laissant peu de chances de le contrer, et lorsqu'on subit un tombé on doit marteler le bouton B pour se relever, avec une cadence infernale qui épuise rapidement. Malgré cela, le fait de retrouver le gameplay magique de la série Fire Pro dans sa poche fait bien plaisir.

Les combats se terminent par un tombé...
...sauf si on est disqualifié en combattant trop longtemps hors du ring.
On reconnait Antonio Inoki à sa prise de soumission.

Nous trouvons dans ce titre les catcheurs ci dessous. À noter que leur ressemblance avec les vrais catcheurs est plus approximative que dans Fire Pro dans certains cas, avec des coups qui ne correspondent pas vraiment.

  • Ryu Masaki (Antonio Inoki : New Japan Pro Wrestling).
  • Yamada Kansuke (Tatsumi Fujinami : New Japan Pro Wrestling).
  • Kim Riki (Riki Choshu : New Japan Pro Wrestling).
  • King Samson (Stan Hansen : All Japan Pro Wrestling).
  • Death Monster (Bruiser Brody : All Japan Pro Wrestling).
  • Super Cyber (Jushin Thunder Lyger : New Japan Pro Wrestling).
  • Joker (Roadwarrior Hawk ou Roadwarrior Animal : Freelance).
  • Big Crusher (Big Van Vader : New Japan Pro Wrestling / World Championship Wrestling).
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(54 réactions)