Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Dino Crisis 2
Année : 2000
Système : Playstation
Développeur : Capcom
Éditeur : Capcom
Genre : Survival Horror / Action
Par Bruno (15 février 2002)

Après un Dino Crisis (Playstation, Dreamcast) un peu ennuyeux, Shinji Mikami (créateur des Resident Evil) se devait de réagir. Dino Crisis 2 (DC2) est un jeu extraordinaire, un des plus fun auquel j'ai joué, mais je ne le considère pas comme un Survival-Horror contrairement à ce qu'indique la jaquette du soft. Est-il raté pour autant ? Ho que non !

Jurassic Park et Resident Evil ont un fils...

Regina et Dylan font parti d'un commando venu prêter main forte à un groupe de scientifiques menant des expériences sur la Tri-Énergie. L'action se déroule sur une île déserte remplie de dinosaures en tous genres, fruits des recherches de ces hommes en blouses blanches que l'ont nomme scientifiques, justement. Le scénario peut être qualifié de délirant (tout comme le film de Spielberg d'ailleurs), et il l'est, mais il m'a tenu en haleine, donc pas de quoi crier au scandale. Les protagonistes de DC2 sont très charismatiques (encore merci Capcom), spécialement Regina, qui en impose un max.

Le design général est magnifique.

Un « Survival-Action » ?

Voila comment je qualifierais DC2. Pourquoi le qualifier de Survival-Horror alors qu'il ne fait presque jamais peur ? Pourtant, il se présente comme tel avec des plans fixes, des personnages en 3D et des cinématiques ponctuant l'histoire. La différence vient des ennemis (les gentils dinos) qui vous assaillent par paquet de douze sans vous laisser une seconde de répit. La jouabilité se révélant excellente, une sensation de plaisir immense s'empare de vous tant c'est défoulant. DC2 représente, à mon humble avis, le précurseur d' Onimusha et de Devil May Cry (tout deux de Capcom et sur PS2) dans le domaine des Survivals orientés action dont Devil May Cry est le roi (en 60 Hz, la version française étant en 50 Hz, ce qui rend le jeu complètement différent).

Dylan le beau gosse et Regina, sublime en toute circonstance.

Un gameplay aux pitits oignons

Vous incarnez tour à tour la sublime Regina et Dylan, le gros bras de service. Ces jeunes gens sont bien sveltes et les manier est un plaisir, d'autant que vous pouvez courir tout en criblant de balles ces satanées bestioles du temps jadis. Une arme utilitaire (genre matraque électrifiée ou machette) s'ajoute à votre arsenal de base, cette dernière se révélant indispensable pour accéder aux autres lieux de l'île. La mort d'un dino vous donnera des points qui serviront de monnaie d'échange pour s'acheter de nouvelles armes. Un système de combo vous permet d'en gagner encore plus ce qui rajoute un avantage supplémentaire au crédit de DC2. Les armes sont nombreuses, et certaines, vraiment destructrices, demanderont un grand nombre de points. Toute cette gestion est passionnante. Ajoutez à tout cela des phases spéciales ou la jouabilité se trouve modifiée, comme celle où vous prenez le contrôle d'un tank par exemple ou le passage mythique se déroulant sous l'eau. Pour les énigmes, pas de problèmes, elles sont d'une facilité déconcertante. Tant mieux finalement car elles laissent place à l'action.

Gestion, carte, tout est très ergonomique

Une réalisation qui fait boum

La modélisation des personnages impressionne et leurs animations font parties des plus détaillées vues sur la boîte grise de Sony. Les dinos ne sont pas en reste, leurs mouvements inspirent le respect, tout comme les cris émanant de leur ch'tites gueules. Les décors vous transportent directement en pleine jungle, on s'y croirait tant c'est beau. La bande son réveillerait un Raymond Barre en pleine sieste tant cette dernière est entraînante, des compositions sublimes parsèment le jeu. Sans oublier les cinématiques, très bien réalisées (l'intro déchire !).

Les dinos, y sont po gentils.

Vous savez quoi ?

Si vous ne possédez pas ce chef-d'œuvre, courez vous le procurer ! Tant de bonnes idées réunies dans un seul titre, ça fait plaisir à voir. Pour les possesseurs d'une PSone pucée, je conseille vivement la version japonaise ou américaine pour le 60 Hz qui rajoute une classe supplémentaire.

Bref, Dino Crisis 2 est l'un des jeux les plus éclatants auquel j'ai joué, foncez les ami(e)s, vous verrez !

Bruno
(15 février 2002)