Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Coveted Mirror
Année : 1983
Système : Amiga, Apple II, Atari ST
Développeur : Penguin Software
Éditeur : Penguin Software
Genre : Aventure
Par Bernard (24 décembre 2001)
La jaquette. Merci au site Mocagh.org !

L'un des premiers jeux d'aventure graphique sur Apple 2, The Coveted Mirror, vous plonge dans l'univers fascinant de Starbury. En guise d'introduction, l'on apprend que le pays est tombé sous le joug du Roi Voar la Vermine, despote tyrannique, qui a assis son pouvoir en mettant en pièce le Miroir Magique...

Il s'est emparé de 4 des 5 pièces, ce qui lui garantit une place sur le trône ainsi qu'un certain nombre de pouvoirs sur les sujets du royaume de Starbury. Cependant, une des pièces a pu être récupérée et cachée par Munjistan, le fabuleux magicien...

Votre rôle consiste donc à découvrir la dernière pièce du miroir afin de destituer le Roi Voar et rétablir la paix dans ce petit royaume. Malheureusement, au début du jeu, vous êtes en présence du Roi Voar qui attend des explications quant à votre comportement.

Truffé d'énigmes, parfois retors, rédigé en vieil anglais, The Coveted Mirror peut séduire grands et petits. L'une des principales particularités de ce jeu réside dans la gestion du temps. En effet, bien que vous commenciez l'aventure dans le donjon (à moins que vous ayez pu apaiser la colère de Voar), vous pouvez en sortir facilement mais Boris le garde fait sa ronde... Celle-ci dure "un certain temps", pas toujours le même... Si vous n'êtes pas revenu dans votre geôle avant la ronde de Boris, il le signalera à Voar qui utilisera les pouvoirs du miroir pour vous ramener manu militari. Mais Boris est un geôlier sans scrupules, qui ne rechigne pas à améliorer ses fins de mois et peut parfois ne pas être trop regardant sur le temps...

L'autre particularité est d'allier quelques jeux d'adresse (tournoi de joute et concours de pêche) au cours du jeu. L'apprentissage de ces deux techniques, l'agilité et la dextérité, vous permettront de vous emparer de certains éléments indispensables à votre quête. Par ailleurs je vous conseille de réviser votre anglais ainsi que vos connaissances en astronomie... cela peut vous être utile.

Enfin, même si la frustration vous gagne et la tentation d'injurier les différents protagonistes vous titille, ne jamais au grand jamais utiliser d'insultes... Les règles de Starbury sont très strictes, et le seul bon côté de la présence du Roi Voar est que toute personne en injuriant une autre est passible de prison. On vous aura prévenu...

Au cours de votre quête, vous serez amené à rencontrer une pleïade de personnages secondaires, chacun avec leur histoire et leurs tracas... N'oubliez pas d'aider votre prochain, il y a peut-être des indices à la clef !

Bernard
(24 décembre 2001)