Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Xybots
Année : 1987
Système : Arcade
Développeur : Atari
Éditeur : Atari
Genre : Action
Par Bernard (16 avril 2004)
Les flyers. Cliquez sur une image pour une version plus gande (merci au site Arcade Flyer Archive !)

1987, une fois de plus l'immense talent d'Ed Logg d'Atari Games (à qui on doit d'autres petites merveilles telles que le mythique Asteroids, Centipede ou Gauntlet) nous plonge dans une aventure passionnante. La station EarthBase 26-B9, située aux confins du réseau de surveillance de la Fédération a été l'objet d'une attaque surprise. Les forces armées droïdesques Xybots se sont emparées de la station... mettant en péril les plans stratégiques de la Fédération... et comble de l'ironie, vous êtes le(s) seul(s) agent(s) disponible(s) dans le secteur !

Charge à vous donc de remettre de l'ordre dans tout cela, d'infiltrer la station et de bouter ces robots hors des 52 niveaux de la station EarthBase 26-B9 tout en n'oubliant pas au passage de "dévitaliser les composants primaires" des Master XyBots (les mettre en pièces quoi...).

Xybots se distingue en 1987 par son concept novateur, mélangeant shoot-em up, vision 3D "presque-vue de l'épaule" et un petit côté aventure/donjons (doux mix entre Gauntlet, dont Ed Logg reprend le principe du multi-joueurs collaboratif, et Robotron 2084 pour l'ambiance robotique). Vous incarnez le capitaine Rock Hardy ou son fidèle compagnon le major Ace Gunn, la borne d'arcade permettant à deux joueurs de jouer simultanément et en équipe.

Face au défi que représente Xybots, une fois le jeu lancé il faut réfréner ses ardeurs guerrières. Non seulement vous pourrez profiter de l'introduction (ci-après une petite version animée) mais Xybots vous propose aussi un petit "tutorial" présentant son univers et proposant des tactiques de jeu... Attention plutôt sympathique des programmeurs, non ?

Chacun d'entre vous dispose d'un équipement de départ qu'il peut compléter au cours de l'expédition punitive (je reviens sur l'équipement un peu plus loin).

L'écran lui-même est divisé en 5 zones majeures :

  • Deux fiches de personnage (en haut à droite et à gauche de l'écran) présentant une synthèse des éléments en votre possession
  • Un plan du niveau actuel en haut au centre (il s'élabore au fur et à mesure de votre exploration
  • Deux vues en 3D de la situation, une pour chaque joueur !

Le plan du niveau se révèle particulièrement utile, non seulement pour se diriger mais aussi pour affronter à distance certains adversaires... Vous pourrez acquérir des gadgets vous facilitant la tâche, mélange entre le "Fil d'Ariane" et le radar anti-aliens de Cameron.

La particularité de Xybots réside dans la présentation en 3D pleine et les capacités du moteur d'animation permettant le changement de perspective... ce qui est fort utile pour se mettre en embuscade. Certes, le rendu est moins fouillé que pour les jeux récents mais bien que démodé aujourd'hui, il reste l'un des tout premiers moteurs 3D performants, et présente même quelques touches d'humour, telle la satisfaction de votre héros lors du nettoyage parfait d'un niveau.

De plus, Xybots pouvant se jouer à deux simultanément, ceci implique une certaine coordination (voire une compétition) entre les deux joueurs pour gérer au mieux les ressources disponibles en chemin, et l'approche du chemin à parcourir. À noter que dans un esprit de coopération, il vous est possible de transférer à votre partenaire une partie de votre pécule s'il se trouve en manque de fonds...

L'univers de Xybots est très riche, quoi que puissent en laisser penser les apparences (murs gris sans textures spécifiques, atmosphère aseptisée...). Pour libérer la station EarthBase 26-B9 du joug des machines, vous allez devoir affronter une kyrielle d'adversaires. En voici une petite présentation, certains sont plus résistants que d'autres, voire ne s'affichent pas sur votre radar normal (les Gardiens par exemple).

Dans l'ordre : une mouche, un Xybot, un Gardien, deux Tanks et une Soucoupe Volante.

En termes d'armement, votre fusil d'assaut possède une réserve illimitée de munitions. En outre vous pourrez activer un rayon "Zap", aux puissants pouvoirs de paralysie et de destruction, qui permet de se sortir de situations difficiles mais au prix d'une ponction non négligeable sur vos réserves énergétiques. Votre survie dépend non seulement de votre habilité au tir, mais aussi de votre réserve d'énergie nécessaire au bon fonctionnement de votre scaphandre de protection. Des "Pods énergétiques" sont disposés aléatoirement sur les niveaux et des Soucoupes Volantes en transportent parfois... charge à vous de les intercepter. Attention cependant, les tirs ennemis vont entamer ces réserves, et si jamais celles-ci s'épuisaient, vous tomberiez aux mains des Xybots...

EarthBase 26-B9 dispose de ressources cachées non négligeables, en particulier les points d'approvisionnements disponibles entre 2 niveaux. En fonction du butin accumulé au fil de vos pérégrinations, vous allez pouvoir renforcer votre équipement. Vous démarrez votre mission avec 35 pièces en poche, ce qui laisse une petite marge pour les premiers niveaux.

Ce point d'étape ne doit pas être négligé. Non seulement il vous permet de renforcer vos défenses et la puissance de vos armes (vitesse de déplacement, vitesse de tir, puissance de tir, ralentisseur de perte d'énergie), mais en plus vous pouvez acquérir des gadgets forts utiles (carte automatique, radar anti- ennemis, détecteur de Gardiens...)

Régulièrement au cours du jeu, vous serez confronté à un Master Xybot. Loin du dédale classique des niveaux précédents, la scène ici se déroule en huis-clos. Vous les trouverez notamment aux niveaux 15, 17, 24, 35, 42 et 47... Vous aurez besoin de toute votre habilité et d'un équipement dûment choisi afin d'affronter le déluge de feu qui s'annonce.

L'objectif est de détruire chacun des 6 canons du Master Xybot pour accéder au niveau suivant. Attention, si vous échouez dans votre tâche vous repartez quelques niveaux en arrière... lourde sanction qui pimente le suspense ! En revanche, si vous réussissez à mettre en échec le Master Xybot, outre le bonus de 5000 points, votre pécule augmentera de 15 pièces.

Un autre aspect sympathique de Xybots réside dans la présence ici et là de télétransporteurs. Ces disques présents sur le sol vous permettent de vous déplacer vers un autre point du même niveau. Attention cependant lorsque vous jouez à deux de ne pas vous perdre...

Il n'est point nécessaire de vider systématiquement un niveau de tous ses envahisseurs (même si parfois cela permet d'accumuler plus de points et de crédits). L'objectif est non seulement de "dévitaliser" le Final Master Xybot tapi au fond de la base (au niveau -52, beau parcours en perspective), mais surtout pouvoir figurer dans la liste tant convoitée des plus beaux scores.

Xybots fut porté sur plusieurs systèmes dont Amstrad CPC, Amiga et Atari Lynx parmi d'autres. Les adaptations furent plus ou moins réussies... Autant celles sur Lynx et Amiga sont relativement conformes à l'original...

Version Amiga.
Version Lynx.

... autant l'adaptation pour Commodore 64 et Amstrad CPC sont à la limite du désastre en terme de graphismes.

Version C64.
Version Amstrad.
Bernard
(16 avril 2004)
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(10 réactions)