Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Prisoner of Ice
Anne : 1995
Systme : Windows, Playstation, Saturn
Dveloppeur : Infogrames
diteur : Infogrames
Genre : Aventure
Par Tonton Ben (24 septembre 2004)
Une superbe introduction en images de synthse expose comment le H.M.S. Victoria s'approprie deux caisses mystrieuses destines aux nazis...

Aprs le succs mrit de Shadow of the Comet, Infogrames tente nouveau l'exprience du jeu d'aventure classique dans l'univers d'Howard Phillips Lovecraft, mais avec cette fois-ci un peu plus d'audace. Le rsultat se nomme Prisoner of Ice, un vritable "point'n'click" qui se voulait la pointe.

Alors la caisse, quand elle dgle...
...elle n'est pas contente du tout !

Alors que Shadow of the Comet se situait dans un contexte somme toute trs classique dans la mythologie lovecraftienne, Prisoner of Ice nous transporte quelques dcennies plus tard l'aube de la Seconde Guerre mondiale, bord de l'H.M.S. Victoria, un sous-marin anglais mouillant proximit des banquises du Ple Nord. Le joueur y incarne le lieutenant Ryan, et qui doit rapidement grer un incendie bord, suite l'attaque d'un croiseur nazi en surface. Les allis ont en effet rcupr une caisse ennemie bien mystrieuse, entrepose en chambre froide, et qui commence se rchauffer. La cargaison semble vorace, et engloutit le commandant en second. On ne pouvait pas commencer plus mal une aventure.

Il est toujours possible de poser plusieurs questions.
Des effets spciaux spectaculaires.

Ryan, un sous-marin, un commandant barbu... il ne s'agit pas, malgr les apparences, d'une adaptation vidoludique de " la poursuite d'Octobre Rouge", mais bel et bien de la suite des prgrinations de John T. Parker et de la comte de Halley. Cela peut paratre confus, mais croyez-moi, il y a un fil rouge. Pour le dcouvrir, l'ami Ryan va devoir entre autres rsoudre quelques mystres d'un camp alli, s'vader d'une base Antarctique nazie o des choses tranges se droulent, retrouver un livre et un artefact au fond du muse national de Buenos Aires, et faire face la plus grande menace qui pse sur l'humanit. Le programme est non seulement copieux, mais trs allchant. Car en vrit, et sans trop dvoiler la trame de l'intrigue, il se pourrait que les nazis aient russi entrevoir les possibilits de la puissance offerte tous ceux qui vouent leur me au grand Cthulhu et ses mignons.

Le travail des dessinateurs est poustouflant dans les dcors...
... comme dans les scnes cinmatiques !

Le scnario n'est pas le seul avoir fait un bond dans le temps : le moteur du jeu a connu une refonte complte, avec lustrage de la carrosserie, quilibrage des essieux, et nettoyage du pare-brise. la trappe, les fondations techniques hrites d'Eternam, Prisoner of Ice se la joue moderne, avec des graphismes en haute rsolution (le mode VGA 320*240 reste disponible pour les petites configs), des dcors certes toujours dessins la main mais bien moins pixeliss, des scnes cinmatiques de toute beaut, avec un coup de crayon qui force le respect, et des sprites raliss partir de motion capture sur des acteurs, un travail qui a ncessit des centaines d'heures de mouvement excuts pour la numrisation. On ne lsine pas sur les moyens chez Infogrames, a sent la superproduction.

Encore un trs beau plan de vue.
trange, voire mme angoissant...

Malheureusement, le rsultat n'est pas la hauteur des ambitions affiches par l'quipe de dveloppement : si l'apparence des personnages est assez russie en soi, malgr une espce de flou au niveau de leurs visages, leurs mouvements sont quant eux particulirement rats. Les animations brillent par leur qualit d'animation, certes, mais les dplacements ne prsentent rien de naturel, avec des positionnements sur l'espace de jeu dignes des grandes manuvres militaires de chars Leclerc, et des transitions brutales entre les diffrentes squences d'animation qui sapent tout le travail accompli par la motion capture. Dommage, lorsque l'on voit ce que la technique avait permis de raliser sur un titre comme Flashback. L'ensemble manque cruellement de naturel, alors qu'il s'agissait prcisment de l'effet escompt.

Argh ! Les nazis !
Pendant ce temps-l, au pays maya...

Dans le mme registre, Prisoner of Ice est accompagn de voix digitalises tout en franais : le genre d'initiative jusqu'ici pas vraiment rpandu dans le domaine des jeux d'aventure, principalement cause de la taille du travail accomplir par les doubleurs, alors que les lois de l'exportation dictent gnralement l'emploi de l'anglais pour ce type de produit. Pour mmoire, le premier jeu Lucasarts accompagn de voix french, c'est Sam & Max Hit the Road. Le problme, dans Prisoner of Ice, vient du fait que les doublages prsentent aussi peu de naturel que les mouvements : si leur qualit sonore, grce au support cd, est impeccable, en revanche trop de textes sont lus avec un manque de conviction navrant. Les exclamations sont mal places, les tons tantt monocordes, tantt exagrs, et les timbres de voix de certains personnages tendent plus vers le cartoon que l'univers de Lovecraft. Les musiques, quant elles, sont contrario vraiment russies, du dbut jusqu' la fin. Leurs thmes sont vraiment bien choisis, et posent une ambiance pesante.

La fameuse base Schlossadler.
Il sait tout faire, ce Ryan, mme teindre un incendie !

Dernier point ngatif, et non des moindres : l'aventure se boucle en moins de deux jours. L o Shadow of the Comet tendait exagrer dans la difficult de certaines nigmes ou passages, Prisoner of Ice se plie somme toute assez rapidement, sans forcer. En gros, il y a deux ou trois endroits qui peuvent donner du fil retordre, et encore, uniquement parce que l'objet ncessaire est introuvable dans la pice ; un comble lorsque l'on sait que le systme de jeu de Shadow of the Comet vitait ce genre d'cueils, et que la recherche de ce genre d'lments n'apporte absolument rien l'aventure. Le reste se droule tout seul, un peu comme un film interactif, tant la linarit s'impose dans ce jeu. On se rend compte au final que le joueur n'est pas autant sollicit qu'il le souhaiterait, et que le nombre d'actions accomplir pour atteindre la fin est un peu faible, ne serait-ce que compar son prdcesseur. Infogrames aurait-il reu un certain nombre de critiques sur Shadow of the Comet, qui auraient t prises en compte dans le dveloppement de Prisoner of Ice ? Possible, en tout cas, j'ai pay le jeu quasiment 400 francs le jour de sa sortie ; j'ai franchement hsit le revendre le lendemain.

Mais il avait une grosse faim, celui-l !
Aux mains des nazis...

Car, malgr tous ses dfauts qui freinent le plaisir de jeu, Prisoner of Ice constitue une exprience vraiment passionnante, grce un scnario qui sauve tout. Transposer la mythologie Lovecraftienne la priode trouble de la guerre 39-45 dveloppe une atmosphre touffante et malsaine dont le jeu se sert merveille. Il s'avre nanmoins que le jeu ne rpond pas toutes les questions, et que certains vnements, liens ou rcits semblent parfois confus car peu expliqus. En fait, Infogrames, lors de la sortie du jeu, a ralis un partenariat avec les ditions de bandes dessines Vents d'Ouest afin de sortir trois volumes sous le label "Prisoner of Ice". Trois auteurs diffrents, pour trois rcits apparemment sans liens entre eux : "La Gele de Pandore", o un jeune aventurier sombre, au fin fond de la fort amazonienne, dans le chaos d'un culte vou aux Grands Anciens ; "Le Glaive du Crpuscule" qui donne un aperu horrible de ce qu'aurait donn le monde actuel si les nazis avaient remport la guerre grce aux Cratures du Chaos ; et enfin, "La Cit des Abmes", o deux expditions scientifiques partent en comptition pour une ville perdue dans "Les Montagnes Hallucines" (les connaisseurs apprcieront).

Vraiment du beau boulot sur les dcors.
Le gars vraiment rassurant !

Et pourtant, au fur et mesure de l'aventure, tout s'claire, et les rponses apportes par les ouvrages rendent leur lecture indispensable. En plus, les dessins sont de toute beaut. Attention, aucune solution technique n'est dvoile (contrairement la bd sortie en dition spciale avec Alone in the Dark III), je parle bien d'claircissement du scnario. J'ai eu la chance de les acqurir fin '94 lors de la quatrime dition du Multimdia World Show la Porte de Versailles de Paris (ex-Supergames Show), et d'en faire ddicacer une auprs de l'auteur, prsent pour l'occasion au stand Infogrames.

Parker, Parker...
...le mme que dans... ?

Malgr cette dsagrable impression qu'Infogrames est pass ct du chef d'uvre, Prisoner of Ice demeure, pour les frus de jeu d'aventure, les amateurs de Lovecraft, et ceux qui ont termin Shadow of the Comet, un titre dcouvrir. En fermant les yeux sur ses dfauts (mais pas trop, hein, sinon on ne voit plus l'cran), avec l'indulgence qui caractrise les passionns des jeux de la vieille cole, on finit par se laisser trs rapidement envoter par les songes du dormeur de l'infini, qui dans sa cit engloutie de R'lyeh, attend patiemment que son rgne clate de nouveau... Cthulhu Fhtagn !

Les boites de Shadow of the Comet et de Prisoner of Ice, runies pour la postrit...
...et voici les trois ouvrages dits pour la sortie de Prisoner of Ice, dont la lecture est chaudement recommande...
...avec sa petite ddicace de l'auteur du deuxime volume !
Tonton Ben
(24 septembre 2004)
Un avis sur l'article ? Une exprience partager ? Cliquez ici pour ragir sur le forum
(11 ractions)