Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Reportage : Game On 2004
Voici le compte-rendu de l'exposition Game On tenue à Londres et à Lille. Un reportage sur les gros pixels, à la grospixels.
La deuxième partie de l'exposition est davantage ciblée sur la présentation des genres du jeu vidéo plutôt que sur les machines elles-mêmes. On trouvera ainsi des zones consacrées aux jeux de combat (King of Fighters 96, Street Fighter II...) ou aux jeux d'aventure (The Secret of Monkey Island, ZORK).
Voici une zone consacrée aux shoot'em ups.
Côte à côte, deux des plus grands représentants du genre : Gradius V et R-Type. Les organisateurs de cette expo ont décidément beaucoup de goût.
Plus loin, c'est la plate-forme qui est mise en avant : Sonic, Mario, mais aussi de nombreux autres titres incontournables, sont présents.
Les genres plus éclectiques sont aussi de la partie, notamment ici avec Rez (le gars à la manette joue comme une quiche)...
... Tekki et son tableau de commandes démesuré...
... la simulation de train Densha de Go Go...
... et le plus classique Gran Turismo 4, présenté ici dans une borne très soignée.
Les jeux de rythme ne sont évidemment pas oubliés...
... ni les jeux multi-joueurs. Ici, un comptoir permet de jouer à 5 sur le Bomberman de la Saturn.
Quatre écrans identiques placés perpendiculairement les uns par rapport aux autres de telle sorte qu'ils forment un parallélépipède ressemblant furieusement à un parallélogramme de type rectangulaire, donc un carré, permettent de goûter aux joies de Halo 2 en LAN.
La troisième et dernière grande salle de l'expo, sorte de bric-à-brac regroupant tout ce qui n'a pu être intégré dans les deux zones précédentes, donne la possibilité aux visiteurs de s'essayer, sur écrans géants, aux illustres Guitar Hero et Table Tennis.
Un coin consacré aux bizarreries japonaises présente deux bornes auxquelles nous nous sommes pas intéressés du tout - à tort peut-être.
Deux Pachinkos, hélas non jouables.
Le Pocket Simon est le premier représentant d'une très large gamme de jeux de poche présents sur le salon.
Une belle brochette de jeux électroniques, dont les mini-bornes d'arcade qui me firent baver étant jeune. Il fallait débourser énormément d'argent pour en posséder une, mais elles constituaient le summum en la matière.
Quelques originalités qui, dans le monde du jeu vidéo, ont vite fait d'équivaloir à des flops.
Tous ces objets ne sont pas simplement exposés pour faire joli : nombreux sont ceux à être être testables, comme le prouvent ces jeunes hooligans à droite. Au fond, un homme a froid et met son bonnet alors qu'il fait plus de trente degrés.