Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Alien Trilogy
Anne : 1996
Systme : Windows, Playstation, Saturn
Dveloppeur : Probe
diteur : Acclaim
Genre : FPS
Par Corentin M. (30 janvier 2004)

Nol 1996. La Nintendo 64 fait ses premiers pas au Japon. La guerre des 32-bits fait rage entre la Saturn de Sega et la PlayStation de Sony, qui na pas encore totalement pris lavantage dfinitif quil aura en 1997 avec Final Fantasy VII. La politique des grands diteurs tiers est donc encore dabreuver le march de jeux multi-plates-formes et non pas uniquement sur PlayStation. Alien Trilogy, dvelopp par Acclaim et dit par Probe, dbarque donc avec la ferme intention de sapproprier le secteur des Doom-like sur consoles.

Et le bougre a des arguments. Car, chose rare qui mrite dtre signale, Acclaim fait honneur sa prestigieuse licence, Alien. Le moteur 3D est extrmement fluide, les effets - comme le lance-flammes - trs russis, la modlisation et larchitecture des dcors convaincantes. Les ennemis, en 2D certes mais cest la norme de lpoque, sont eux aussi trs bien rendus car bien anims sans tre monstrueusement pixelliss. Les textures sont aussi trs bien faites dans lensemble, varies et relativement fines, sans jamais faire "bouillie de pixels" en gros plan. Bref, du point de vue technique, si lon excepte les scnes cinmatiques super trippantes mais trs mal rendues (en 12 couleurs seulement !), cest incontestablement du tout bon. Et le reste suit.

La maniabilit est en effet trs bonne, malgr des dplacements un peu lents, et larsenal mis votre disposition permet du dsalinage en force : flingue, fusil pompe, lance-flammes, charges sismiques, blaster (mitrailleur / lance-grenade) et autres ptoires surpuissantes (avec les codes pour tout dbloquer, cest jouissif de dessouder de lAlien)... Les missions sont intressantes, souvent bourrines, mais des objectifs, pas toujours clairs hlas, sont remplir imprativement sous peine de devoir recommencer. Ainsi, si votre intelligence ne sera pas franchement mise contribution, il faudra tout de mme prter une certaine attention au bon droulement de la mission, ce qui vite la monotonie du flinguage basique. Il y a bien aussi quelques passages "secrets", mais ceux-ci restent franchement anecdotiques, et ne relveront pas grandement un intrt de toute faon dj bien prsent.

Les musiques, oppressantes ou dynamiques, accompagnes de bruitages russis, aident une ambiance dmoniaque sinstaller travers des dcors sacrment bien conus et peupls de sales btes en tous genres. Les dambulations dans les mandres obscurs du vaisseau Alien, infest de monstres, jusqu la salle de contrle et son nigmatique et troublant pilote, resteront de grands moments de jeu vido. Un trs bon point niveau ambiance donc, assez fidle au film, surtout que le scnario est assez russi. Le bestiaire comporte les invitables ufs do surgissent les "face-huggers", les aliens du films, mais aussi des aliens entirement nouveaux (aliens-chiens, aliens dors...), des humains contamins ou des scientifiques de la Compagnie et jusqu trois gigantesques Reines pour autant daffrontements danthologie.

Le jeu est dcoup en trois grande parties : une base tout droit tire de Aliens, le Retour, un pnitencier trs Alien3-style, et le vaisseau-alien, plus franchement Alien 1. Un dcoupage finalement assez patchwork, qui ne fait videmment aucune rfrence lAlien Resurrection de Jeunet puisque celui-ci ne sortira que lanne suivante, mais la sauce prend bien. Surtout que le tout est entrecoup dassez longues scnes cinmatiques, qui, si elles sont dcidment trop laides car excessivement mal compresses, restent trs pchues et intressantes. Et, sil vous arrivera de tourner en rond cause dun objectif mal compris ou mal expliqu et cest bien l le seul vritable dfaut dAlien Trilogy finalement -, le rythme est globalement trs soutenu.

On peut ainsi enchaner des heures de jeu la suite, sans jamais lcher laventure. Un trs bon Doom-like donc, qui fait honneur sa licence et rptons-le cest suffisamment rare pour tre salu , que les fans dAlien et de FPS sauront apprcier sa juste valeur. Ceux qui aiment les deux seront servis...

Corentin M.
(30 janvier 2004)
Un avis sur l'article ? Une exprience partager ? Cliquez ici pour ragir sur le forum
(18 ractions)