Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Undercover Cops
Année : 1992
Système : Arcade ...
Développeur : Irem
Éditeur : Irem
Genre : Beat'em all
Par dante2002 (05 décembre 2005)

Pour ma première participation à Grospixels, j'ai décidé de vous parler d'Undercover Cops, beat'em all d'Irem Corp., sorti en 1992 au milieu d'une avalanche de jeux de ce type made in Capcom.

Irem, principalement connu pour ses R-Type, est un éditeur aujourd'hui disparu qui a contribué à l'essor du shoot'em up, à travers R-type donc, mais aussi avec des jeux plus méconnus, introduisant des concepts originaux, comme In the Hunt (un shoot où l'on contrôle un sous-marin, en étant donc soumis à l'inertie du milieu aquatique).

In the Hunt.

Mais revenons à nos moutons, et donc au sujet du jour, à savoir Undercover Cops.

Beat'em all se déroulant dans un futur proche et apocalyptique qui n'est pas sans rappeler l'univers de Ken le survivant, le jeu a donc un scénario qui comme à l'accoutumée sert de prétexte à une accumulation de castagnes ma foi très jouissives. Scénario bateau donc (un scientifique fou veut détruire la ville et la police infiltre trois agents parmi ses troupes), mais ambiance assez travaillée et surtout une ÉNORME nouveauté : la possibilité de jouer non pas à deux simultanément comme il est de coutume à l'époque, mais à trois.

Graphiquement très travaillé, ce jeu possède un gameplay relativement diversifié, avec par exemple la possibilité de déterrer des poteaux en béton pour littéralement les « exploser » à la face de vos assaillants, comme vous pouvez le voir sur l'affiche du jeu ci-dessus. Il est d'ailleurs intéressant de noter l'impression de « puissance » qui se dégage des coups portés par les gaillards que vous incarnez, impression renforcée par des bruitages convaincants et des coups spéciaux causant des dégâts importants aux adversaires.

On peut donc incarner trois personnages différents :

  • Matt, un ancien footballeur américain, un peu le « Haggar » de l'équipe.
  • Zan, le karateka de service.
  • Roda, jeune mais robuste combattante.

Dans un futur qui est donc très inspiré de celui de notre ami du Hokuto, notre fine équipe va affronter des loubards et cyborgs en tous genres, en pouvant utiliser approximativement tout ce qui tombe sous la main (poutre en béton, en fer, etc.).

Les décors sont on ne peut plus bucoliques.

Sorti en plein boom de ce type de jeu, Undercover Cop s'est cantonné à un certain anonymat, dans l'ombre de jeux tels que Cadillacs & Dinosaurs pour être précis. Pour réparer cette injustice il faut signaler que ce jeu est tout à fait jouable sous Mame et qu'avec du recul il fait certainement partie des plus réussis du genre, même si sa difficulté est assez importante.

Donc voilà, pour mon premier article j'ai essayé de parler d'un jeu qui me tient à coeur et même si je regrette le manque d'exhaustivité de mon papier j'espère vous avoir donné envie d'y jouer.

dante2002
(05 décembre 2005)
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(17 réactions)