Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Le flux RSS est introuvable...
Dark Earth
Année : 1997
Système : PC
Développeur : Kalisto
Éditeur : Microprose
Genre : Action / Aventure
Par Djib (11 mars 2002)

Kalisto, déclaré en redressement judiciaire depuis le 28 février 2002, laissera un souvenir très mitigé dans l'histoire des jeux vidéo.
Les journalistes économiques ont encensé cette entreprise et son dirigeant au point d'en faire une star de la nouvelle économie :
"A 27 ans, Nicolas Gaume fait déjà partie des valeurs sûres du marché des jeux vidéo, un secteur pourtant ultra-concurrentiel. Créateur de jeu réputé, il est aussi depuis 1990 un entrepreneur avisé. Aujourd'hui, Kalisto, la société qu'il dirige, bât tous les records de rentabilité" .

On pouvait lire ce genre de lignes il y a encore peu de temps dans la presse économique. Pourtant les joueurs et la presse spécialisés n'ont jamais adulé Kalisto, bien au contraire. Aujourd'hui il est difficile de ressortir un jeu important parmi leur très moyenne production. Alors, si Nightmare Creatures fait office de best-seller, il n'y a que Dark Earth qui peut prétendre être un jeu important des années 90....

Reprenant le principe de Alone in the Dark, le soft de kalisto offre un semblable mélange d'aventure et d'action dans un univers ténébreux. C'est surtout sa réalisation qui est calquée sur le célèbre hit d'infogrames : des écrans fixes en 3d précalculées, aux angles cinématographiques, où le joueur dirige son personnage en vraie 3D. Mais là ou Dark Earth se distingue particulièrement , c'est par son univers très riche et détaillé qui décrit un monde apocalyptique.
Suite à une terrible pluie de météorites creusant d'immenses cratères, dévastant les paysages et les habitations, provoquant de gigantesques incendies et de terrifiants raz-de-marée, d'énormes nuages de poussière noire furent projetés dans l'atmosphère. La Terre fut complètement ravagée. Pour les survivants, un nouvel âge de chaos et de désolation venait de commencer, l'âge de Dark Earth.

La Terre, désormais soumise à un climat extrêmement rigoureux, est alors régie par de nouvelles règles politiques et sociales : la plus grande part des descendants des survivants se sont regroupés sous la protection des Stallites où ils ont bâtis des camps fortifiés. On les appelle les Célestes. Les autres, que l'on appelle les Marcheurs, ont choisi de prendre la route, voyageant de Stallite en Stallite à la recherche de richesses, de trésors antiques ou tout simplement d'un endroit pour vivre. La population des Stallites se divise, en général, en cinq castes. La religion est basée sur le culte du soleil. Celle-ci ayant pris une importance prépondérante dans la civilisation humaine, ce sont les prêtres, les Proneurs, qui gouvernent à l'intérieur des Stallites, assistés de leurs bras armés, les Gardiens du Feu. Viennent ensuite les Bâtisseurs et les Nourrisseurs, éléments essentiels représentant une bonne moitié de la population. Quant aux Fouineurs ils forment la plèbe des Célestes.

Vous êtes Arkhan, un jeune gardien du feu de la cité de Sparta. Le prévôt Dhorkan, votre supérieur, vous envoie monter la garde devant la salle du conseil. Lorsque vous y êtes arrivé, vous entendez des bruits à l'intérieur. Pénétrant dans le sanctuaire, vous assistez à l'assassinat des moines par deux "konkalites" qui en s'enfuyant vous jette au visage un poison noirâtre. Dès lors, votre mission sera double : combattre les Konkalites, ennemis de votre cité et trouver un antidote qui soignera votre mal, car le poison noirâtre vous ronge...

Dark earth vous permet de progresser de plusieurs manières dans l'aventure. Même si le but à atteindre est le même, le jeu vous laisse une grande liberté d'action, y compris par exemple de tuer des personnages amis. De plus votre héros peut alterner entre deux modes d'action qui changent les réactions de son entourage, le mode lumière et le mode ombre, où vous vous laissez submerger par le poison. Le mode ombre n'est souvent pas recommandé pour les dialogues, votre personnage se montrant alors peu courtois voire même plutôt brute épaisse, mais en combat il vous apporte un plus. Dans l'aventure il vous faudra combiner ces deux états pour progresser tout en surveillant sans cesse la progression du poison. Les dialogues et les personnages secondaires, assez nombreux, contribuent à vous plonger dans l'ambiance très travaillée du monde de Dark Earth. Enfin la partie "action" vous oblige à combattre vos adversaires à l'arme blanche ou au pistolet. Même si la maniabilité est entachée de quelques approximations, elle reste plaisante.

La réalisation est d'excellente facture, les nombreux écrans bourrés de détails, étant bien souvent un régal pour les yeux. De plus la cohérence visuelle et scénaristique est véritablement époustouflante : on est complètement immergé dans ce monde post-apocalyptique de l'architecture aux objets les plus courants, rien n'a été laissé au hasard. Le travail de game design force le respect. La séquence d'introduction, de même que celles qui ponctuent l'aventure sont également de très grande qualité.

Si le jeu ne permet finalement que d'exploiter un tout petit peu de l'univers mis en place, celui-ci sera repris et adapté sous forme de jeux de rôles papier après la parution du jeu par Multisim.

Pendant longtemps, des rumeurs d'adaptation de Dark Earth en série TV par Ridley Scott ont circulé après qu'il ait négocié les droits auprès de Kalisto. L'épisode pilote devait voir le jour en 2000... Le site web de Kalisto s'en était fait l'écho... un peu trop tôt, peut-être.

Le jeu s'est relativement bien vendu (500 000 exemplaires), cependant sa suite, souvent évoquée, n'a jamais vu le jour.

Dark Earth, dans l'après Alone in the Dark, en est un des successeurs importants, scénario riche, univers prenant et réalisation ambitieuse en font un soft très attachant. Un des seuls produits par Kalisto...

Djib
(11 mars 2002)
- Si le sujet vous a intéressé, nous vous suggérons les articles suivants -

Alone In The Dark

Dino Crisis 2

Parasite Eve
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(3 réactions)