Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Battle Squadron
Année : 1989
Système : Amiga, Megadrive
Développeur : Cope-Com
Éditeur : Innerprise
Genre : Shooter
[voir détails]
Par Laurent (16 septembre 2000)
La boîte du jeu (cliquez sur une image pour une version plus grande). Merci au site Mobygames !

Les shoot'em'up verticaux ont toujours eu une saveur particulière. Comme beaucoup d'entre eux étaient des conversions de bornes d'arcade, le fait d'y jouer sur son ordinateur donnait l'impression d'en avoir une à la maison. Encore fallait-il pour cela que la réalisation soit à la hauteur.

Battle Squadron, développé par les Danois de Cope-Com pour le compte de l'éditeur Innerprise, est la suite de Hybris, un shoot'em up vertical sorti sur Amiga, qui n'a jamais été à ma connaissance adapté sur d'autres supports. Hybris était une déclaration d'amour de ses jeunes auteurs (moins de vingt ans et déjà une carrière de demo-makers derrière eux) aux jeux d'arcade produits par les Japonais de Nichibutsu Inc., société un peu oubliée de nos jours qui a créé (entre autres) une borne nommée Dangar UFO Robo, à laquelle Hybris ressemblait beaucoup (voir cet article pour plus d'infos).

Les auteurs d'Hybris, Martin Pedersen (programmation) et Torben Larsen (graphismes) ont remis ça un an plus tard, en 1989, avec Battle Squadron, un jeu totalement original cette fois, et au gameplay plus nerveux. Battle Squadron peut être joué par un ou deux joueurs simultanément et contient tous les ingrédients du genre : puissance de tir améliorable en ramassant des bonus, smart bombs dont l'utilisation se contente d'un joystick à un seul bouton par un mouvement tournoyant de celui-ci du plus bel effet, boss de fin de niveaux et bien sûr des dizaines d'ennemis. Les plus originaux d'entre eux sont de redoutables vaisseaux invisibles dont les déplacements ne font que légèrement déformer le décor : une performance de codeur qui étonna beaucoup lorsque le jeu sortit.

La réalisation de Battle Squadron est tout simplement époustouflante, une éclatante démonstration des capacités de l'Amiga. Les graphismes sont très colorés et high-tech, l'animation ne ralentit pas une seconde en dépit des très nombreux sprites affichés et du scrolling différentiel sur deux niveaux permanent, et la musique (composée par Ron Klaren) est, comme dans bien des jeux développés sur Amiga, un régal. Il faut savoir que c'est sur Amiga que s'est développé le format audio MOD permettant aux compositeurs des arrangements et sonorités inimaginables avec les chips sonores plus anciens.

Battle Squadron est le premier jeu auquel j'ai joué assidument sur Amiga, ordinateur que je m'étais fait offrir par mon frère plus âgé dans le but premier d'y jouer. Par la suite, j'ai fait découvrir la machine à Phil qui à son tour a été victime de l'effet Battle Squadron, et en mode deux joueurs nous sommes arrivés au bout de ce jeu qui, d'un bout à l'autre, est une réussite complète.

Par la suite, Electronic Arts édita le jeu sur Megadrive dans une version techniquement identique à celle de l'Amiga, mais beaucoup plus difficile (la version Amiga ne résistera pas aux joueurs les plus chevronnés bien longtemps). Les deux fonctionnent à la perfection en émulation (pour la version Amiga, prévoir au moins la version 0.8.16 de WinUAE).

Les photos des développeurs, qui apparaissent à la fin du jeu.
Laurent
(16 septembre 2000)
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(2 réactions)