Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Starcraft Brood War
Année : 1998
Système : Mac, PC
Développeur : Blizzard Entertainment
Éditeur : Blizzard Entertainment
Genre : Stratégie Temps Réel

Dans la plus pure tradition Blizzardienne, il fallait greffer un add-on sur Starcraft. Ça sera chose faite à la fin de l'année 1998. Diable, aussi rapidement ? On pourrait croire que cet add-on sera un peu dispensable... Mais il n'en est rien : Brood War est un add-on exceptionnel.

La trame historique est la suite directe de Starcraft : on reprend quelques heures après la dernière mission Protoss. Alors que ces derniers sont en pleine débâcle et se voient obligés de renouer avec leurs frères déchus les Dark Templars, les Zerg sont de plus en plus puissants et menacent tout l'univers. C'est alors qu'une armée entière arrive directement de la Terre (l'UED: United Earth Directorate) pour prendre possession des territoires du Dominion Terran. S'ensuit un affrontement titanesque entre les 3 factions.

Dans Brood War, on jouera la campagne dans un ordre différent : Protoss, Terran et enfin Zerg. Un total de 26 missions beaucoup plus ardues que celles de Starcraft vous attendent, 8 pour les Protoss, 8 pour les Terran, et 10 pour les Zerg qui sont incontestablement les stars de cet add-on. Qui dit "ajouticiel" dit nouvelles unités, et Brood War ne déroge pas à la règle : chaque camp voit quelques nouvelles têtes venir grossir les rangs de ses armées.

Les Protoss

70% de la population d'Aiur a été éradiqué. Les Protoss sont donc obligés de fuir leur monde natal et se réfugier sur Shakuras, astre où ont élu domicile les Dark Templars, Protoss déchus et rejetés de la planète-mère il y a des milliers d'années. Les nouvelles unités sont:

Dark Templar
Dark Archon
Corsair

Les Dark Archon, qui nécessitent la fusion de 2 Dark Templars (à la manière des Archons normaux), ont un pouvoir très dangeureux : le Mind Control. En mettant toute son énergie ET tous ses boucliers, un Dark Archon peut prendre définitivement le contrôle d'un groupe ennemi, sans aucune limite d'unités contrôlées. Ceci permet par exemple de capturer un péon adverse et ainsi obtenir le meilleur de plusieurs races en même temps... Les Dark Templars, quand à eux, sont constamment invisibles et font très mal. Les Corsair n'ont pas l'air très dangeureux, mais ce sont de puissants vaisseaux, qui n'attaquent que les volants mais peuvent empêcher les défenses terrestres et aériennes ennemies de tirer.

Les Terran

L'UED arrive directement de la Terre avec pour mission de prendre les territoires contrôlés par le Dominion, ainsi que tenter d'approvoiser l'Overmind. À nouvelle armée, nouvelles unités :

Medic
Valkyrie

Les Medics donnent aux Terran la possibilité d'avoir une bonne défense même sans bunker. Ces femmes intrépides peuvent soigner les Marines et Firebats aisément sur le champ de bataille. Les Valkyries sont, à l'image des Corsairs, des vaisseaux d'attaque air-air pouvant occasionner de bons dégâts à de larges zones.

Les Zerg

Les Zerg, une fois l'Overmind mort, ont été laissés à l'abandon. Mais quelqu'un attendait dans l'ombre pour prendre leur contrôle. Dans cet add-on, les forces Zerg gagnent 2 unités :

Lurker
Devourer

Les Lurkers sont une évolution des Hydralisks. Ces unités ne sont capables d'agir qu'une fois enterrées et se montrent utiles pour l'attaque comme pour la défense. Les Devourers représentent une seconde mutation des Mutalisks et sont de puissants attaquants air-air dont les spores acides ralentissent la vitesse et la fréquence d'attaque des unités ennemies.

Un coup de Mind Control sur un péon Terran...
Et on se retrouve plus tard avec le meilleur des 2 races !

Comme vous pouvez le voir, ces simples ajouts permettent d'ouvrir la voie à des stratégies bien plus avancées. Côté histoire, sachez que l'intrigue est encore plus fabuleuse que celle de Starcraft et bien que la campagne soit moins longue, l'intensité est incroyable. Les objectifs de missions sont très variés : par exemple, lors d'une mission Zerg on aura une base Protoss et une base Terran sur la carte, toutes deux totalement gelées pendant 6 minutes (unités et bâtiments). Votre mission est de tuer tout le monde, mais dirigerez-vous votre attaque initiale contre les Terrans, ou contre les Protoss ?

Brood War invite le joueur à faire d'autre choix : en jouant Terran vous pourrez décimer les Science Facility (et leur extension Physics Labs), afin de ne pas avoir de Battlecruisers ennemis pendant la mission suivante, ou vous choisirez de détruire les Command Center (et leur extension Covert Ops), évitant plus tard le feu nucléaire... Mais vous n'avez pas assez de temps pour faire les deux. Ces choix sont les bienvenus et apportent un vent de fraîcheur. Dans la campagne Zerg, il y a même une mission bonus cachée qui fait des révélations fracassantes et met à mal l'intrigue principale du jeu !

Loin d'être un add-on codé à la va-vite, Brood War est un vrai complément à Starcraft, un peu comme le cumin et le munster (pardonnez la comparaison cullinaire).

4 Lurkers au millieu d'une base, ça fait très mal.
Ces Valkyries seront d'une grande aide aux Battlecruisers.

Toute la cosmétique du jeu n'a absolument pas changé, tout est strictement identique au jeu original, mais 3 musiques ont été rajoutées (une par race), et elles sont ma foi fort réussies. On trouve aussi une palanquée de nouvelles cartes multijoueurs.

Une fois de plus, la magie Blizzard a opéré : Starcraft est un RTS hors norme, et même si aujourd'hui sa technique est dépassée (en aurait aimé que Blizzard sorte un patch qui permette de monter en résolution, un peu comme Tiberian Sun, le second Command & Conquer), ses possibilités stratégiques et son scénario en béton armé en fait un véritable classique, aussi bien en solo qu'en multi, et tout amateur de STR DOIT jouer à Starcraft.
Malheureusement, tous les fans de Starcraft se sentent délaissés par Blizzard, qui n'a pas daigné (pour le moment) faire une suite à Starcraft, alors que la fin de Brood War est très ouverte sur les évènements à venir... 10 ans que les fans attendent, et une suite hypothétique n'est toujours pas dans les projets de Blizzard.

IsKor
(29 mai 2006)
Sources, remerciements, liens supplémentaires :
Merci infiniment au site Starcraft Legacy qui est une vraie mine d'informations. Si vous voulez connaître les origines de chaque race dans le détail (en Anglais), allez visiter le site.
Page 3 sur 3
>>>
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(53 réactions)