Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Skool Daze
Année : 1985
Système : C64, ZX Spectrum
Développeur : David Reidy
Éditeur : Microsphere
Genre : Simulation

Back to Skool

Les 3 nouveaux personnages de cette suite : Miss Take la directrice, Albert le jardinier et Hayley la copine du héros.

Back to Skool reprend exactement le même principe et le même gameplay que Skool Daze. Mais l'aire de jeu, ainsi que les possibilités d'action, ont considérablement été enrichies.
Le collège dispose ainsi de plus de salles : on y trouve des toilettes et une cantine par exemple. C'est donc de nouvelles possibilités d'interraction qui nous sont offertes dans ces nouveaux lieux.

On trouve également une zone extérieure bordant un terrain de rugby et menant à un second collège (plus petit). Ce second collège est une école pour filles ou évoluent de nouveaux personnages comme Hayley, la petite amie du héros. Si on parvient jusqu'à elle et qu'on l'embrasse, elle accepte de prendre à sa charge une partie des punitions (lignes à copier, toujours) infligées au héros.

L'un des nouveaux lieux inédits : l'école des filles. Eric n'y est pas le bienvenu ...

En plus de cette possibilité d'embrasser, on peut également ramasser divers "objets" et les utiliser à des endroits précis. Par exemple des bombes puantes, ce qui a pour effet de faire ouvrir les fenêtres d'une salle (on peut ensuite tenter de se faufiler par la fenêtre), ou bien des souris qui se promènent un peu partout dans l'école des garçons. Lâchez une souris dans l'école des filles pour déclencher une grosse panique, ceci vous permettra d'explorer les lieux sans être dérangés par la directrice.

Mais ce n'est pas tout, il est possible dans cette suite de fouiller les casiers dans les classes, de trouver un pistolet à eau, de faire pousser des plantes en les arrosant, et même de faire du vélo ! Et tout a bien entendu une utilité qu'il faudra découvrir...

Eric se sert d'une nouvelle arme, le pistolet à eau, pour remplir une coupe située en hauteur et préparer un mauvais coup...

Le but du jeu cette fois est d'introduire le bulletin de notes qu'on a préalablement éhontément falsifié dans le coffre-fort de l'école. Pas de blason à toucher cette fois, mais ça ne va pas être plus simple pour autant, oh non ! Sachez que la clef du coffre est détenue par la directrice de l'école des filles. Or cette dernière déteste les grenouilles. Ca tombe bien, il y en a dans le local du labo de sciences. Oui, mais sa porte est fermée par un cadenas dont la combinaison est détenue par les professeurs. Cette fois-ci, pour l'obtenir il faudra les rendre saouls ! À condition de trouver de l'alcool ainsi qu'un moyen de les obliger à boire ...

En plus des actions déjà présentes dans le premier jeu, cette suite ajoute :

  • Tirer au pistolet à eau : touche G
  • Lâcher une bombe puante : touche D
  • Attraper une souris : touche C
  • Lâcher une souris : touche R
  • Fouiller un bureau : touche "gauche" lorsqu'on est assis à un pupitre
  • Faire du vélo : touche M

Le moteur qui fait tourner le jeu n'a pas changé. C'est donc toujours très beau pour du Spectrum et la maniabilité est toujours un peu crispante, mais on s'y habitue.

Back To Skool reprend exactement la même formule que Skoo Daze, mais avec de nouveaux lieux, de nouveaux personnages et de nouvelles situations.

Back to Skool est une suite digne de son aîné, n'apportant certes pas grand-chose de plus, mais prolongeant le plaisir d'une aventure pleine de possibilités et d'humour.

Enfin, avant de nous quitter, abordons rapidement deux autres jeux, liés à Skool Daze :

CONTACT SAM CRUIZE
(ZX Spectrum - 1986)

Autre jeu ZX spectrum réalisé par le même auteur, David Reidy, ce titre est sorti en 1986 et nous met dans la peau d'un détective privé portant chapeau mou et imperméable. Dans une ville assez vaste, disposant de nombreux bâtiments dans lesquels on peut entrer, on dirige le héros vu de côté qui se trouve embarqué dans une affaire pas très claire après un coup de téléphone reçu d'une femme lui donnant rendez-vous au dernier étage d'un hôtel.

Contact Sam Cruise est réalisé avec le même moteur de jeu que Skool Daze et offre également une grande liberté par rapport aux autres jeux de l'époque.

On retrouve encore une fois le moteur de jeu de Skool Daze ici, avec la même jouabilité et le même type de graphismes aux sprites très détaillés et aux décors relativement soignés. Encore une fois, les écrans fourmillent de détails avec des rues dans lesquelles d'autres gens vaquent à leurs occupations quotidiennes, tandis que les chats font les poubelles et que des feuilles de journeaux sont chassées par le vent. L'ambiance est donc soignée !

Lorsqu'on pénètre à l'intérieur d'un bâtiment cependant, la vue n'est pas en coupe comme dans Skool Daze. En fait on ne distingue l'intérieur des habitations que par ce que révèllent les fenêtres. Cependant, lorsqu'on passe devant un objet utile, caché par un mur, ce dernier apparaît dans une icone en bas de l'écran et il est alors possible d'intéragir avec.

Il est possible de rentrer dans de nombreux buildings. On observe alors l'action à travers les fenêtres du bâtiment.

Comme dans Skool Daze, les possibilités d'action sont conséquentes. La plupart servent à se faire discret, surtout aux yeux de la police qui veille sur chacun de nos faits et gestes, comme les professeurs dans les autres jeux de David Reidy. On peut ainsi se déguiser, éteindre les lumières, faire sauter les plombs afin de plonger tout un immeuble dans l'obscurité (à condition de trouver la boîte de fusibles), ou encore se déguiser. D'autres actions permettent de réaliser des acrobaties pour échapper aux tirs des snipers embusqués dans les rues, de ramasser et utiliser des objets ou encore de se servir d'un téléphone. Plus d'une dizaine de touches du clavier sont nécessaires ici.

Contact Sam Cruise est encore une réussite, replacé dans le contexte de l'époque. Je lui reproche juste d'imposer un temps trop limité, sous la forme de l'argent du détective qui diminue constamment à moins de trouver des indices, qui gâche le plaisir qu'on peut avoir à explorer tranquillement et surtout à "essayer des trucs pour voir ce que ça fait" comme dans Skool Daze et sa suite !

KLASS OF '99
(PC & Gameboy Advance)

Enfin, signalons l'existence de ce remake de Skool Daze réalisé par des fans. Il fonctionne sur PC sous Linux ou Windows, et une version homebrew dédiée à la Gameboy Advance est également disponible.

On retrouve le casting original ainsi que des nouveaux personnages dans ce remake.

La réalisation s'est modernisée, avec entre autres des voix digitalisées et beaucoup de couleurs, mais ce n'est pas forcément plus joli (question de goût). L'ergonomie a été améliorée avec un nombre de touches nécessaires réduit, mais la jouabilité assez stressante de l'original, avec des actions à effectuer au pixel près, demeure. La plus grosse différence concerne la vue rapprochée sur l'action qui ne permet pas aussi bien de se situer et constitue une difficulté supplémentaire tant qu'on n'a pas pris ses marques dans le collège.

Images des versions PC (à gauche) et GBA (à droite). Notez que la leçon du jour porte sur les 5000 meilleurs bugs de Windows 95 !

À essayer éventuellement, mais je trouve que le gameplay ne se modernise pas assez pour apporter un réel intérêt face à l'original tandis que la réalisation reste très moyenne.

Voici le lien vers le site qui abrite ce remake. Vous y trouverez également de sympathiques nouvelles se déroulant dans le petit monde de Skool Daze.

Sebinjapan
(05 septembre 2011)
Page 2 sur 2
>>>
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(9 réactions)