Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Super Cauldron
Anne : 1993
Systme : Amiga, Atari ST, Windows
Dveloppeur : Titus Software
diteur : Titus Software
Genre : Plate-forme
Par Tonton Ben (23 aot 2004)
Un bel cran d'introduction.
Ouh le zouli cran titre !

Allez, pour commencer ce test, une petite addition s'impose. Prenez un diteur de jeux succs tels que Prehistorik, The Blues Brothers, Moktar, et la srie Crazy Cars : Titus Software. Ajoutez-y une srie russie de chez Palace Software commence en 1985 par Cauldron, et poursuivie en 1986 avec Cauldron II. Mlangez le tout, et vous obtenez un jeu de plates-formes peu connu par la bote franaise au renard : Super Cauldron.

Attention ! Les plantes carnivores !
On n'est plus en scurit, ici.

Il est vrai que ce troisime opus de la srie Cauldron est assez mconnu, et surtout trs dur trouver de nos jours. Le scnario est assez simple : notre sorcire bien-aime, qui a un peu rajeuni pour le coup (il doit s'agir de la petite-fille de celle que nous connaissions dans les deux premiers volumes), cherche remettre la main sur ses sorts qui lui ont t drob par le sorcier local. Commence alors une aventure qui va mener notre charmante hrone depuis la fort o elle a lu domicile, vers la rivire qu'elle devra traverser, jusqu'au village local et, enfin, au chteau de l'infme usurpateur.

Que c'est beau, un village, sous la neige...
Il fait un peu plus chaud dans les parages.

Nous avons donc affaire ici un jeu de plates-formes, genre dans lequel Titus Software a dj svi. Mais Super Cauldron possde ses propres caractristiques, et profite de quelques innovations trs intressantes. En effet, si la maniabilit du personnage n'a pas rellement volu - comprenez ici que la hrone ne souffre d'aucune inertie, se dplace rapidement, peut ramper, et surtout rpond (un peu trop, comme d'habitude) au doigt et l'il -, le titre se dmarque de ses prdcesseurs. Premirement, finis les objets ramasser pour les envoyer sur les ennemis, notre sorcire possde ses propres sorts, qu'il faudra collecter au fur et mesure de l'aventure. Si l'on commence avec un simple lancer de pierre, jusqu' onze sorts supplmentaires seront dcouvrir : certains sont dvous l'attaque (lancer de feu, orage, boule de bowling), d'autres aident au dplacement (cration de plates-formes dans plusieurs directions, tlportation) ou ont des fonctions multiples (les bombes dtruisent les murs et les ennemis). Une simple pression sur la touche Entre, et le bouquin de sorts apparat, qui affiche galement les cls ramasses, ncessaires l'ouverture de certaines portes.

Agressifs, ces gardes !
Le livre de sorts, au complet.

Le deuxime point qui tranche radicalement avec The Blues Brothers et Moktar, c'est la construction des niveaux. Les recoins de chaque monde sont dcouvrir librement. En fait, la premire difficult consiste trouver les sous-niveaux qui amnent au boss : les portes ne sont pas visibles, sauf dans les deux premiers mondes, constitus de portes apparentes. L'architecture d'un monde repose toujours sur un niveau principal, que le joueur explore pour accder des sous-niveaux contenant les sorts et les cls indispensables l'ouverture de la porte finale. Lors des premires parties, dcouvrir les passages planqus - mais nanmoins obligatoires ! - aboutit toujours l'arrachage de cheveux. Bonne nouvelle nanmoins : des balais sont disponibles et permettent, dans les niveaux principaux, de parcourir l'ensemble du terrain avec un peu plus de facilit.

La cathdrale n'est pas un lieu de paix.
Une escapade sous le soleil couchant...

Notre hrone, travers ses prgrinations, se balade dans des dcors trs jolis, caractristiques des graphistes de chez Titus. Le personnage lui-mme garde les proportions, les animations et le coup de crayon qui permettent de reconnatre l'une de leurs productions au premier coup d'il. On aime ou on n'aime pas, le style ne fait pas forcment cole, mais personnellement, j'adore cette touche lgrement cartoon' et soigne. Les musiques sont, quant elles, particulirement russies : elles ne sont jamais enttantes, et le rpertoire de mlodies est exceptionnellement vari. Par contre, l'instar des productions Core Design telles que Chuck Rock, Premiere ou Wonder Dog, il faudra trancher entre les musiques et les bruitages. Quant aux conversions, si la version ST est fidle celle de l'Amiga, la version Pc souffre d'un des problmes rcurrents de ce standard, savoir un scrolling saccad, prsentant la progression du parcours par crans. Spcificit surprenante : certains niveaux semblent dsormais circulaires, un peu la Super Mario Bros 2.

Ses tirs ont une fcheuse tendance transformer notre sorcire en caleons...
Les bombes permettent parfois de se frayer un chemin.

Et l, vous allez me dire : comment se fait-il que l'on n'ait jamais entendu parler de ce titre qui n'a que des qualits ? Eh bien, malheureusement, Super Cauldron connat quelques dfauts pesants, le principal tant sa difficult. Et l, accrochez-vous votre slip (ou votre caleon, aprs tout, c'est une affaire de got), parce qu'elle est immonde. Bien que le joueur commence avec trois vies composes de six points, je dfie quiconque de le finir sans tricher : tout d'abord parce que l'ensemble du jeu est rapide, les ennemis ayant de trs bons rflexes. Et comme cela l'a t mentionn plus haut, la prcision particulirement aiguise du jeu rend les choses trs difficiles, cause de la vlocit du jeu. Ensuite, si les sorts proposs sont varis, ils consomment tous de la magie; et faire le plein n'est pas toujours possible, seul le premier sort, la porte rduite, tant illimit. Enfin, le jeu est truff de gouffres fatals, de flammes, de pieux acrs, de sauts calculs, et surtout de passages o l'on se demande ce qu'il faut faire, et dont le franchissement dpend souvent de la bonne utilisation des sorts. Bonjour les tentatives. En bonus : pas de sauvegardes, pas de mot de passe.

Le sort de plates-formes en action.
Ae! Voil ce qui arrive quand on ne fait pas attention.

J'ai toujours considr Super Cauldron comme un jeu part, une espce de titre secret et intriguant tant il est pass inaperu, et dont la distribution en magasin fut discrte et phmre. Au moins aussi dur que Moktar, il vaut pourtant, pour celles et ceux qui apprcient les productions de Titus Software, de s'y acharner, car le plaisir de jeu est l. Et aprs tout, n'est-ce pas le plus important ?

Tonton Ben
(23 aot 2004)
Un avis sur l'article ? Une exprience partager ? Cliquez ici pour ragir sur le forum
(16 ractions)