Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Dragon Force
Anne : 1997
Systme : Saturn
Dveloppeur : Working Designs
diteur : Sega
Genre : Tactical-RPG
Par Tama (14 juillet 2008)

Toutes les catgories de jeux ont en quelque sorte leurs emblmes, leurs titres incontournables, que ce soit pour le foot, la baston ou le shoot'em up. Ce qui m'a fait dcouvrir le Tactical RPG, ce n'est pas Final Fantasy Tactics, ni Tactics Ogre ou encore Fire Emblem ; non, aucun des titres archi-reconnus dans ce genre de jeu trs codifi. Rien de tout cela. Le T-RPG, je l'ai connu 11 ans avec ma petite Saturn chrie, 2h30 du matin alors que j'avais cours six heures plus tard et que mes parents me croyaient couch (attention, avis aux jeunes lecteurs : c'est pas bien !), bnissant l'achat de ce jeu et de la carte mmoire de la taille d'une cartouche Megadrive, ricanant silencieusement dans l'obscurit du salon tandis que j'allumais dlicatement la TV, dans la lumire froide du tube cathodique qui semblait me dire flicitations mon garon ! Tu as enfreint les rgles, tu es devenu un homme ! . C'est fou ce que les gosses s'imaginent comme trucs. Des tubes cathodiques qui parlent, j'te jure...

Ce jeu, cette petite perle de la Saturn qui m'a accompagne pendant une bonne centaine d'heures (minimum), c'est Dragon Force. Et voici son histoire.

Dragon Force est un T-RPG en 2D dvelopp par Working Designs et sorti en 1997 sous nos latitudes europennes. Le nom du studio vous dit quelque chose ? Si vous avez touch de vos doigts corns par les annes la srie des Lunar, Alberts Odyssey ou encore Alundra, ce sont eux galement, ce qui est d'emble un gage de qualit.

Aprs un sommeil de 300 ans, Madruk est d'humeur plutt mprisante. Renvoyez-le dans sa caverne !

Dragon Force se droule dans un univers mdival-fantastique appel Legendra, un monde menac par le rveil du dieu malfique Madruk. En ces temps troubls, et puisqu'un malheur n'arrive jamais seul, l'Empire Fandaria, dirig par Goldark, a dclar la guerre mondiale contre tous les autres royaumes. Puisqu'il va falloir faire un peu le mnage et mettre fin cette menace dmoniaque en runissant les huit membres de la Dragon Force (tatiiiiiiiin !), le jeu vous propose de jouer un des 8 monarques contrlant les royaumes de Legendra (6 de base et 2 cachs). Les voici, les voil :

Wein : Roi de Highland, Wein a prouv ds son plus jeune ge sa valeur en tant que combattant talentueux et en tant que fin stratge, mais il s'est surtout illustr comme un leader gnreux et ne supportant pas l'injustice. Commencer avec Wein correspond peu prs au mode Facile, tant les alliances se feront assez aisment et les allis prcieux viendront garnir vos rangs.

Teiris : La dirigeante de Palemoon manque peut-tre encore d'exprience politique et peut sembler un brin nave, mais elle se distingue par une volont de fer de rsoudre le conflit par la paix. Bien que le dbut du jeu soit ardu, le reste s'avre tout de mme facile grce plusieurs alliances-cls et ses capacits magiques surprenantes.

Gongos : Le monarque de Bozack se fait appeler The Guardian of The Forest , ce qui s'explique par sa carrure et ses manires plutt... bestiales ! Cela dit, mme si c'est un excellent combattant, il n'en est pas moins extrmement galant... Jouer avec Gongos peut s'avrer assez difficile au premier abord, il vaut mieux bnficier d'un peu d'exprience pour s'en sortir.

Junon : L'Empereur de Tristan dirige son empire d'une main de fer. Surnomm The Black Death Mask , il crase sans piti ses adversaires et prouve une haine sans limites envers Goldark qui a tu son pre en duel. Le jeu avec Junon sera jonch de batailles mais ne posera pas de difficults particulires. Vous aurez galement une petite surprise : que peut bien se cacher derrire ce masque ?

Leon : Mme si le Royaume de Topaz est assez calme et religieux, son dirigeant et ses troupes sont des combattants froces et ne font aucun compromis. Le jeu est assez dur avec Lon puisque vous commencez en plein milieu de la zone de combats !

Mikhal : La nation d'Izumo est constitue d'exils, suite au dsastre provoqu par Madruk plusieurs centaines d'annes auparavant. Autant dire que Mikhal entretient une haine farouche pour ce dmon. Comme le souligne son design, lui et ses troupes sont des samura confirms, ce qui donne un jeu de difficult moyenne.

Reinhart : Oui, c'est un enfant, oui il a l'air tout mignon ! Mais le fils du Dieu de la Guerre n'est pas prendre la lgre ! Ce mage prodige constitue le premier perso cach, qui sera accessible une fois le jeu achev une premire fois. La partie est trs facile avec lui du fait des alliances se bousculant vos portes.

Goldark : Deuxime perso cach, vous pourrez jouer dans la peau du Mad Lion , celui qui a dclench le conflit. Mais est-ce aussi simple ? Qui sait... Quoi qu'il en soit, aucune alliance avec Goldark n'est possible, seul le combat compte, ce qui rend le jeu assez difficile.

Vous aurez not le design assez manga. Sachez que tout le long du jeu, des cut-scenes aux sprites des combats (la Saturn en affiche plus de 200 la fois sans jamais moufter), propose cette esthtique, ce qui donne un cachet trs particulier et trs attachant l'ensemble. Les superbes artworks qui parsment la partie avaient suffit me faire saliver d'envie l'poque (et encore maintenant).

Certains passages tiennent du morceau d'anthologie tant les personnages respirent le charisme.

Ce qui distingue Dragon Force des autres T-RPG se trouve dans le droulement des combats, totalement (ou presque) en temps rel. Ici, pas de tour par tour ou de systme de cases, toutes les troupes se dplacent simultanment, les seuls temps morts survenant au moment o vous ouvrez le menu pour dcider de la stratgie adopter. Ce systme rend les joutes particulirement nerveuses et piques sans laisser l'occasion de s'endormir !

Et tout a bouge parfaitement, crie, lutte pour sa vie, et sans ralentissement !

Pour combattre, chaque monarque dispose de quelques gnraux. Le monarque et les gnraux ont sous leur commandement un certain nombre de troupes (de 10 100) auquel vous donnez des ordres en combat. Cependant, une des subtilits reste qu'il existe 10 sortes de troupes diffrentes et que chaque sorte de troupe est forte ou faible face une autre. Par exemple, si les Soldats sont forts face aux Moines et aux Btes, ils sont dsavantags face aux Cavaliers, aux Zombies et aux Harpies. Et tant donn qu'il existe plusieurs environnements de combat favorables ou non certains types de troupes, le choix des armes dtermine de manire cruciale le droulement d'un combat.

Autre subtilit : le monarque et les gnraux disposent d'HP, d'MP et d'une barre de Power, qui une fois remplie (au fil du temps) permet de lancer des sorts : vagues d'energie, rsurrection, pluie de mtores, bouclier, invocations, tout y passe ! Ces sorts donnent souvent lieu de trs belles animations et permettent de renverser le cours d'une bataille si on les excute correctement. C'est pourquoi il convient de ne pas dpenser ses MP tire-larigot, mais plutt d'observer attentivement l'affrontement, et de lancer une vague d'nergie salvatrice au moment critique.

Meteor Storm et Sonic Blast, deux des sorts les plus puissants du jeu. En rgle gnrale, on ne s'en relve pas...

Mme si vous combattez souvent, il va falloir aussi organiser vos troupes pour se dplacer, recruter des soldats, etc. L'cran de la carte, mme si il est ralis dans une 3D plutt moche, a le mrite d'tre trs clair et de ne jamais laisser le joueur perdu dans un trop-plein d'informations. C'est galement sur cette carte que vous prendrez connaissance des effectifs ennemis et des niveaux des chteaux qui les abritent. Car oui, les chteaux disposent, comme les monarques et les gnraux, de niveaux. Plus celui-ci est lev, plus il pourra abriter de troupes et plus il procurera un avantage pour les assigs.

Cependant, mme aprs tant de batailles puisantes, le temps s'coule, et au bout d'une semaine (une dizaine de minutes peu prs), vos conseillers vous convoqueront pour administrer les affaires internes du royaume. Vous rcompensez vos gnraux, vous coutez leurs dolances (attention : si ils ne sont pas satisfaits, ils dserteront !), tentez de convertir les captifs votre cause, fortifiez (pour augmenter son niveau et ainsi accueillir plus de troupes pour procurer un plus grand avantage aux assigs) ou effectuez des recherches dans vos chteaux (pour trouver des gnraux ou des objets).

Ce qui rend le jeu si immersif se trouve d'abord dans le soin apport la 2D ainsi que dans les personnages qui disposent rellement de charisme. Les dialogues sont absolument savoureux (les anglophobes passent vraiment cot de quelque chose : les scnes d'insultes avant le combat sont gniales !) et donnent lieu des scnes rarement ennuyeuses, souvent gratifies de dessins de toute beaut. L'humour distill, parfois assez noir, fait beaucoup de bien, il m'voque presque du Monty Python par moments.

Gaul et Scythe sont des adversaires rcurrents et de plus en dangereux. Prenez garde leurs sorts surpuissants.

Ensuite, les combats sont en rgle gnrale trs quilibrs, ni trop faciles ni trop ardus, ils n'ennuient ni ne dcouragent (mme si les combats finaux vous donneront suffisamment de challenge pour suer abondamment!), et sont suffisamment stratgiques sans verser dans le too-much trop crbral qui saoulerait le joueur. Sur ce point, tous les affrontements sont des fresques piques ou dramatiques, et ne sont jamais vus comme une routine, sans compter qu'ils sont accompagns de musiques parfaitement adaptes et trs agrables couter.

Pour ce qui est de la dure de vie, c'est galement l'orgie : comptez environ 30 40 heures pour chaque monarque, puisque chaque royaume dispose de sa propre story-line. Quand on se lance sur Dragon Force, on lche trs difficilement le pad, tant il apporte un peu d'air frais dans les Tactical et permet de se dire tout bas : bon sang, la Saturn c'tait le pied quand mme ! (cette phrase n'tait pas un message marketing visant vous faire acheter une Saturn, non non !).

Hayate, Vangal, Vlad et Sierra sont quatre personnages cachs trs puissants. Encore faut-il les convaincre de vous rejoindre...
Tama
(14 juillet 2008)
Un avis sur l'article ? Une exprience partager ? Cliquez ici pour ragir sur le forum
(24 ractions)