Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Desert Strike: Return to the Gulf
Anne : 1992
Systme : Megadrive ...
Dveloppeur : Electronic Arts
diteur : Electronic Arts
Genre : Action
[voir dtails]
Par Tama (22 septembre 2014)

Ne pas commencer par le dbut tait une habitude tenace chez moi. Tenez, par exemple j'ai commenc les jeux vido avec Sonic version Master System, et j'tais persuad qu'il s'agissait de la version d'origine, que celle sur Megadrive en tait l'adaptation ! Il en allait de mme pour d'autres sries de jeux et mme de livres (je ne commenais jamais par le dbut, allez savoir pourquoi...), il n'y avait donc pas de raison qu'il en aille autrement pour la srie des Strike. Lorsqu'on m'offrit Jungle Strike lors du Nol de l'anne 1993, je pensais qu'il s'agissait du premier pisode... Il m'a fallu de longues annes (et probablement une rectification dans un article de Mega Force) pour remettre la chronologie en ordre.

Remarquez, je fais dsormais l'inverse, je commence toujours par le premier pisode de chaque srie en refusant obstinment de faire les autres avant ! En revanche, je continue de lire mes livres dans le dsordre quand l'envie m'en prend...

Bref, toute cette introduction pour dire que j'ai dcouvert la srie des Strike par le second pisode, Jungle Strike, et que j'en suis tomb amoureux. Je l'ai dans la peau, c'est maladif, viscral mme ! Mais comme il me semble idiot d'en parler sans aborder son an d'abord, je me suis rsolu rdiger une sorte de double article ! Je ferai volontairement l'impasse sur les trois pisodes suivants (Urban, Soviet et Nuclear donc), en tous cas pour le moment.

DESERT STRIKE : RETURN TO THE GULF

Anne : 1992
Systmes : Megadrive puis Super Nintendo, Amiga, DOS, Mac OS, Master System, Lynx, Game Gear, Game Boy et Game Boy Advance
Dveloppeur et diteur : Electronic Arts
Support : Cartouche et disquette

Tout commence donc en 1992 quand Mike Posehn, un simple ingnieur dont la bote a t rachete par Electronic Arts, se voit proposer la programmation du nouveau jeu de la firme aux innombrables FIFA et autres simulations de sport annuelles. Trip Hawkins, fondateur et prsident d'EA, lui suggre de s'inspirer de l'excellent Choplifter, comme Posehn le raconte Sega-16. Celui-ci va donc en reprendre les bases mais ne se contentera pas d'une simple dclinaison, il va peaufiner la formule jusqu' accoucher d'un concept d'une finesse et d'une prcision incroyables.

Desert Strike se prsente comme un jeu d'action en 3D isomtrique, vu lgrement du dessus, dans lequel on contrle un hlicoptre (un Apache). En tant que pilote mrite, on est envoy en pleine rgion du Golfe Persique, peu aprs la Guerre du Golfe d'ailleurs, pour arrter les agissements terroristes d'un dictateur local nomm Ibn Kilbaba. Autant prvenir tout de suite, le pitch et les cut-scnes du jeu sont trs va-t-en-guerre, dignes de l'ultra-droite amricaine. Heureusement que cela reste peu important et que a ne se traduit pas dans le jeu en lui-mme. On s'en fichait un peu l'poque (et je ne lisais pas encore l'anglais), mais c'est trs caricatural.

Avant le dbut d'une mission, vous pourrez choisir un copilote. Chacun d'entre eux est plus ou moins fort en ce qui concerne la vise la sulfateuse et l'habilet l'hlitreuil. Le meilleur d'entre eux est cependant port disparu !

Revenons au jeu lui-mme, qui se rvle tre un mlange de genres trs bien pens. Vos objectifs lors des 4 niveaux vont tre, en gros, de dtruire les installations ennemies ainsi que leurs troupes, mais aussi de secourir les otages et les prisonniers de guerre, de scuriser des lments dangereux et les mettre hors de porte des balles perdues, et enfin d'escorter des vhicules importants en s'assurant que leur trajet se fasse sans heurts (traduction : que les balles et missiles atterrissent o vous voudrez, mais pas sur eux!). Pour ce faire, l'Apache est dot de 3 types de munitions diffrentes, chacune affecte un bouton. Il y a une sulfateuse aux dgts faibles mais grande prcision et aux munitions trs nombreuses ; les roquettes Hydra aux dgts quilibrs et aux stocks plutt raisonnables ; et enfin les missiles Hellfire qui font trs trs mal mais en quantit trs limite et au rayon d'explosion consquent, capable de tuer un civil par inadvertance.

En-dehors des munitions, il faudra aussi regarder les rserves d'essence car chaque seconde qui passe, l'Apache voit son rservoir se vider. Idem pour le blindage, reprsentant les points de vie, qui baissera chaque choc ou attaque. Regarder la carte, dtruire des baraquements ennemis et reprer l'emplacement des rserves de munitions et d'essence sont des points cruciaux. Pour rparer le blindage de l'Apache en revanche, Desert Strike opte pour un systme plutt original. Vous pouvez trouver des caisses de rparation qui guriront l'intgralit des dommages subis, mais elles sont d'une telle raret qu'il ne faut pas trop compter l-dessus ! L'autre solution est de sauver des civils : l'hlicoptre dispose d'un hlitreuil pour ramasser des objets en vol, mais aussi d'une chelle pour secourir les otages et les embarquer bord (6 maximum), aprs quoi vous devrez les amener dans une Landing Zone . Une fois au sol, vos mcanos vous redonneront 150 points de blindage par civil en sret (l'Apache a 800 points au maximum). Trs bien pens, ces sauvetages constituent un des points principaux du gameplay, comme Choplifter avant lui, ce qui fait de Desert Strike un jeu bien plus intelligent et prcis qu'il n'y parat, surtout si on le combine une gestion prcise des ressources.

Une pression sur Start met le jeu en Pause, et affiche le menu principal. Trs clair, il vous indique tout ce que vous devez savoir : votre emplacement, vos objectifs, vos rserves de munitions actuelles, leur emplacement ainsi que celui des ressources (ici, les bidons de fuel sont affichs). N'hsitez pas l'afficher souvent en cas de doute, il vous sera trs utile !

Mais je brle les tapes. Ce n'est pas a que l'on pense quand on prend le jeu en main pour la premire fois. Au premier dcollage on est dboussol, puis au bout de deux minutes on nage en plein bonheur ! L'Apache ragit comme un charme, et comme tout le jeu est rgi par un systme d'inertie, on a vraiment l'impression de piloter un hlicoptre, et ce sans avoir besoin d'une vue la premire personne. Le travail fait sur la maniabilit est admirable, on apprend trs vite tre prcis dans ses placements pour hlitreuiller et tourner autour des cibles efficacement. Je conseille au passage de choisir un stick, ou tout du moins un priphrique en permettant l'usage : le Professional Fighter 2 sur Megadrive, 6 boutons avec un stick pouvant se dvisser, est idal !

Le droulement du jeu est quant lui assez libre . On va vous donner une liste d'objectifs remplir dans un ordre conseill, et vous devrez retourner la base une fois qu'ils sont tous complts. Mais rien ne vous oblige les raliser dans l'ordre, et leur excution n'est que rarement scripte (sauf lors des escortes, forcment). Si vous estimez que commencer par le 2, faire le 3 puis ensuite le 1 est prfrable, le jeu vous laissera faire comme bon vous semble ! Il y a aussi des objectifs secondaires, comme sauver vos collgues pilotes qui sont passs avant vous et qui pourront tre slectionns comme copilotes par la suite, tous ayant leurs points forts respectifs.

En revanche, il arrive que certaines zones ou btiments disposent d'une scurit renforce (radars, etc), et que tenter de s'y attaquer vous place dans une Danger Zone . Si votre Apache entre dans de telles zones, un message apparatra l'cran et la puissance des ennemis en sera dcuple, les rendant virtuellement invincibles ! C'est ce qui arrive quand on veut aller trop vite et qu'on n'a pas dtruit le rseau lectrique de la villa du grand mchant. Les 3 vies alloues en dbut de partie peuvent partir trs vite.

Faire quelques dtours finement calculs peut s'avrer payant. gauche, l'avion en flammes du copilote manquant, sauver des coups de feu ennemis ; droite, des baraquements dtruire pour rcuprer des munitions et du fuel mais attention, des ennemis peuvent s'y cacher !

Desert Strike n'est cependant qu'une bauche. Ne proposant que 4 niveaux, toujours sur la mme carte (un dsert o seul l'emplacement des objectifs et des ennemis change) et trop peu d'ennemis diffrents, on en a vite fait le tour. Mais son challenge relev, son rythme soutenu et son maniement jouissif vont marquer les joueurs. Le jeu finira tout de mme en haut des charts et encens par la presse. Bref, un joli touchdown, sur lequel Posehn et son quipe n'ont qu' transformer avec une suite digne de ce nom : Jungle Strike sortira ainsi l'anne suivante.

Jungle Strike

Anne : 1993
Systmes : Megadrive, Super Nintendo, Amiga, DOS, GameGear, Game Boy et Amiga CD32
Dveloppeur et diteur : Electronic Arts
Support : Cartouche, disquette et CD

L'cran-titre avec l'intro du jeu. La musique et les petits singes dans la fort sont inoubliables.

Nous y voil donc, mon jeu d'amour que j'aime ! J'ai pass des heures et des heures cumer tous ses niveaux, entrer les mots de passe pour faire des petites sessions sur certains passages que j'adorais, pester contre certains ennemis trs puissants (on me dirait que le char Abrams a traumatis une gnration de joueurs que je ne serais mme pas tonn)... Avec Streets of Rage, ISS Deluxe et Sonic & Knuckles, c'est probablement le jeu qui a le plus us ma Megadrive de l'poque. Mais revenons nos hlicos et nos terroristes trs mchants.

Le danger, dans une telle situation, est de se reposer sur ses lauriers. Il aurait t si facile pour EA de se contenter de faire un Desert Strike 1.5, avec quelques niveaux en plus et des nouveauts mi-figue mi-raisin en s'imaginant que les acquis du premier pisode peuvent porter l'ensemble de l'difice eux seuls. Bien heureusement, Jungle Strike ne fera pas cette erreur (non, c'est Urban Strike qui aura ce mauvais rle...).

Jungle Strike frappe sur Megadrive et Super Nintendo en 1993, pour tre port comme il se doit sur d'autres plateformes ensuite. Ibn Kilbaba, le grand mchant terroriste moustachu pas caricatural d'une certaine vision ethnique, a russi s'chapper du prcdent affrontement. Plutt revanchard, il s'allie avec Carlos Ortega, un baron de la drogue, se refait une sant et dcide de marquer le coup en attaquant... Washington D.C ! C'est ainsi que la toute premire mission prendra place prs de la Maison Blanche, alors que des terroristes attaquent les btiments-phares des environs et menacent la limousine du prsident. Ce qui est l'occasion idale pour le jeu de montrer ses atouts et atours, commencer par la varit des niveaux : dserts, jungles, bords de mer, villes, montagnes escarpes ou terrains enneigs, le joueur aurait presque l'impression de faire un tour du monde en hlicoptre. Certes, le rendu l'cran est plutt ingal (je trouve l'herbe trop verte et plate, et les villes ne me vendent pas du rve) mais cette varit est tout de mme bienvenue, surtout qu'elle est trs bien exploite.

Le dbut devant la Maison Blanche. droite, la mission 4 Night Strike qui se passe entirement de nuit... et qui suppose que votre radar ne vous indiquera pas o se situent les munitions et bidons du fuel ! C'est vous de les trouver et de vous souvenir o ils se trouvent. Il faut une organisation minutieuse pour ne pas se retrouver sec !

L'autre nouveaut marquante est l'apparition de 3 nouveaux vhicules. L'hovercraft, la moto et l'avion F-117 Stealth Fighter accompagnent notre nouvel hlicoptre Comanche. Loin d'tre l pour dcorer, ils ont mme leurs propres niveaux ddis (le 2, le 5 et le 7) o vous devrez changer de vhicule et donc de gameplay. Plus lourds ou plus lgers, capables d'arrts secs ou pas d'arrt du tout, armement diffrent obligeant jouer sur l'anticipation des trajets ennemis, blindages suprieurs ou infrieurs, ils apportent une vritable bouffe d'air frais et un vrai quelque chose de plus : une nouvelle lecture du jeu.

Bien sr, la maniabilit qui a fait son succs est de retour et s'est mme offert un petit tour dans la salle de muscu ! Encore plus fine et prcise qu'auparavant (je ne savais mme pas que c'tait possible, mais ils l'ont fait!), apprendre matriser le Comanche et les autres vhicules est un vrai bonheur, jamais remis en question par la difficult pourtant rehausse. Car si votre Comanche a plus de blindage que votre vieil Apache, il a bien fallu quilibrer ! Cette fois les ennemis tapent beaucoup plus fort et plus prcisment, sont placs des endroits propices aux embuscades (les tourelles DCA dans les btiments deviennent presque monnaie courante) et les Danger Zones sont absolument impitoyables, n'esprez mme pas tenir plus de 2 secondes devant un tank renforc par l'alerte !

Les trois nouveaux vhicules ! L'hovercraft et la moto embarquent tous deux des mines trs puissantes, qui vous obligeront dpasser vos ennemis pour qu'ils passent dessus ; le F-117, lui, est virtuellement impossible tuer, mais comme il ne dispose pas de vol stationnaire, le moindre choc avec un lment du dcor entrane sa destruction, et une vie en moins !

Pour le reste, les objectifs structurant les 9 niveaux restent les mmes, mais c'est leur excution pratique qui change la donne. En effet, avec des ennemis bien plus nombreux et varis, leur positionnement plus resserr, des Danger Zones foison et l'environnement qui en rajoute (le niveau 4, entirement nocturne, peut vite tourner la catastrophe, sans compter les tanks camoufls dans la neige du niveau 7), il faut dployer des trsors de pilotage pour s'en sortir. Heureusement, tout est rgl au poil, la carte vous indique avec prcision vos objectifs et vos ressources (mme si ces petits malins ont introduit bien plus d'objectifs masqus ), le joueur a donc toutes les cartes en main pour s'en sortir.

Plus vari, mieux ralis, plus difficile, plus fin, plus tout-ce-que-vous-voulez, Jungle Strike sublime la formule de Desert Strike. C'est une tuerie incroyable, un incontournable de cette gnration et les excuses du genre oui mais j'aime pas les jeux de tir/d'hlicoptre/bourrins/insrez une excuse ici ne fonctionnent mme pas tant il s'agit d'un mlange habile des genres, quelque part entre tir, sauvetage et stratgie. Un de mes jeux favoris que je refais rgulirement, mon pad Fighter 2 ne prend jamais la poussire.

Pour finir, une image de votre pire cauchemar : le tank M1 Abrams . Il mange des hlicos au petit-djeuner, seuls les pilotes expriments pourront s'opposer lui... et en Danger Zone, il vous fume vos vies une vitesse dfiant l'entendement !
Tama
(22 septembre 2014)
Un avis sur l'article ? Une exprience partager ? Cliquez ici pour ragir sur le forum
(17 ractions)