Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Rollercoaster Tycoon
Année : 1999
Système : PC, Xbox
Développeur : Chris Sawyer Productions
Éditeur : Hasbro Interactive
Genre : Simulation
Par IsKor (25 février 2013)

Si vous êtes amateurs de jeux de gestion PC, le nom de Chris Sawyer ne doit pas vous être inconnu. Ce monsieur est notamment connu pour avoir programmé l'un des plus grands jeux de gestion de la Galaxie : Transport Tycoon Deluxe.
Nous sommes en 1996. Sawyer, fort du succès de son Transport Tycoon, projette de lui programmer une suite. Mais le bonhomme tombe subitement amoureux des montagnes russes, alors il décide de changer le code de son jeu pour en faire un jeu de gestion de parc à thèmes, avec une prédominance des grands huits.
Fait marquant, le jeu est entièrement écrit en assembleur, chose très rare dans la fin des années 90, et est l'apanage de 3 personnes: Chris Sawyer, Simon Foster (graphismes) et Allister Brimble (musique). Le projet est nommé White Knuckle tout le long, mais lorsque Hasbro rachète Microprose, ils estiment qu'il ne faut pas rater une occasion de tirer partie de la franchise "Tycoon", et le jeu est renommé Rollercoaster Tycoon (abrégé RCT dans cet article).

Le jeu est souvent comparé à Theme Park, sorti en 1994, mais les 2 softs n'ont en commun que leur thème: RCT a une approche résolument réaliste, alors que Theme Park propose une expérience plus cartoon et plus légère. Vous devinerez où va ma préférence.

Le premier parc, petit, tout plat, excellent didacticiel.
Dès le 7ème scénario, ça se complique.

Fait notable, RCT ne propose pas de mode libre, à l'inverse de beaucoup de jeux de gestion: vous ne jouerez ici que des scénarios aux objectifs précis devant être atteints avant une certaine date. Ne vous en faites pas, les contraintes de temps sont suffisamment éloignées de la date de départ pour que chaque scénario vous procure quelques heures de jeu. Ce parti pris m'a déboussolé lors de ma première partie, car ce que j'affectionne dans les jeux de gestion, c'est justement d'avoir le temps de regarder son empire fleurir!
Au lancement du jeu, seulement 5 scénarios sont débloqués, les 16 autres se débloquant au fur et à mesure. Le tout premier, Forest Frontiers, fait office de didacticiel: le terrain est totalement plat avec un objectif simple d'atteindre 250 entrées et une note de parc de 600 en 10 mois. Les suivants sont nettement plus retors, avec des objectifs de 1000 entrées, doubler la valeur d'un parc qui dispose déjà de quelques attractions en 4 ans de jeu, parfois avec des handicaps (carte presque exclusivement aquatique, défense de toucher à la végétation et au terrain, carte très vallonnée). Le tout dernier scénario, Mega Park, se rapproche plus d'un mode libre, avec une carte gigantesque, pas mal d'argent à disposition, et un objectif simple: "Amusez-vous!".
Peut être aurez vous tiqué à l'annonce d'un objectif de 10 mois seulement. La plupart des jeux de gestion proposent un bilan en fin de mois, et RCT ne fait pas exception, mais il tourne beaucoup moins vite qu'un SimCity, par exemple: 4 ans de jeu équivalent à un peu plus de 6 heures de jeu. A noter qu'une fois le scénario gagné, le jeu continue tout de même, proposant alors un pseudo mode libre, dénué d'objectifs. Dans les faits, on passera bien vite à un autre scénario, afin de tenter de relever des défis plus corsés!

L'interface de RCT est complète, composée de 2 bandeaux en haut et en bas de l'écran de jeu.

Le bandeau du bas est scindé en 3 parties. L'encart de gauche vous renseigne sur l'état général du parc: balance commerciale, nombre de visiteurs (lorsque la tendance est à la hausse, une flèche verte apparaîtra à côté du nombre, si il décroît, ça sera une flèche rouge) et la note du parc. Il faut toujours avoir un oeil sur cette information, car un parc avec une note élevée attire encore plus de monde. De plus, la plupart des scénarios ont un objectif de réputation minimum.
Le cartouche du milieu verra s'afficher les messages importants tels que la découverte d'un nouveau manège, une attraction en panne ou des informations sur ce qui se trouve sous le pointeur de la souris.
Et enfin, sur la dernière partie du bandeau se trouvent la date et les prévisions météo qui ont une grande importance. En effet, le temps aura une influence directe sur la fréquentation du parc: les visiteurs refuseront de faire la plupart des manèges sous la pluie. Pour les retenir dans l'enceinte du parc, il faudra construire des points de vente de parapluies (point d'informations ou magasin de souvenirs)

En haut de l'écran se trouvent la plupart des outils pour peupler le parc, comme les outils de construction d'attractions et de paysages, la recherche, le budget, la gestion du personnel.
Remporter les scénarios demandera de gérer une multitude de paramètres (sinon RCT ne serait pas un jeu de gestion), mais les 3 clés du succès sont un parc agréable et bien garni, des visiteurs heureux et un personnel compétent.

Les cases en bleu symbolise la zone de patrouille d'un de mes agents de service. La montagne russe orange est faite maison.
Certaines attractions sont plus populaires que d'autres.

Afin d'obtenir un parc désirable et désiré, il faudra équiper votre parc d'un maximum d'attractions. Les manèges sont répartis en 6 catégories:

- Les attractions de transport, conçues pour emmener vos visiteurs d'un bout à l'autre d'un parc doté d'une grande superficie. Selon la direction prise par le département recherche, vous pourrez débloquer plusieurs modes de transport: petit train, télésiège.
- Les attractions tranquilles, peu attractives, mais que tous les visiteurs peuvent faire: maison hantée, grande roue, labyrinthe, carroussel, tour d'observation, course de petites voitures.
- Les attractions à frisson, bénéficiant d'indices d'engouement et de nausée beaucoup plus grands: bateau à bascule, course de karts, cinéma dynamique, chute libre lancée.
- Les montagnes russes, le coeur de votre parc. Elles sont énormes, très intenses, désirables et grandes génératrices de nausée. Vous voudrez en construire plusieurs de types différents dans chacun de vos parcs. Pas moins de 15 types de montagnes russes sont à votre disposition: montagnes russes métalliques, montagne russe métallique en tire bouchon, montagnes russes bobsleigh, montagnes russes en bois... Chaque type a ses spécificités, vous ne pourrez pas faire un looping avec une montagne russe en bois par exemple.
Le gros plus de ce type d'attraction, qui montre pourquoi le jeu s'appelle Rollercoaster Tycoon, c'est la possibilité de construire votre propre montagne russe, morceau par morceau, vous laissant libres d'imaginer les grands huits les plus délirants. Attention cependant, plus vous êtes débridés, plus vos manèges seront intenses et réservés aux plus téméraires. Vous pourrez même ajouter des boosters, une section photo, des loopings, des virages serrés... Et même des passages souterrains, assez ardus à réaliser. Heureusement, quelques parcs proposent déjà de fantastiques tracés (Diamond Heights) faisant entrevoir les possibilités du soft.
Pour les débutants, les développeurs ont mis à disposition des modèles clés en main. La plupart sont très bien réalisés et génèrent de fortes affluences.
- Les attractions aquatiques, qui sont souvent des montagnes russes avec de l'eau. La aussi, les manèges sont totalement personnalisables.
- Les magasins et boutiques, qui vous garantiront un supplément de revenu non négligeable tout en satisfaisant les besoins de vos visiteurs: fast-food, buvette, stand de frites, stand d'informations (vente de plans du parc), barbe à papa, ballons...
A noter que chaque magasin ou attraction peut être entièrement repeint selon vos goûts.

Grâce à l'outil de création de montagnes russes, tout est permis: ici une maison hantéee en plein milieu d'un grand huit.
Construire sur l'eau rajoute énormément de sex appeal à vos attractions.

Lorsque vous commencez un scénario, vous ne disposerez que d'un nombre limité d'attractions à construire. Il sera alors important de jeter un coup d'oeil à l'écran de recherche. Ici, vous pourrez régler le niveau de financement, et axer les recherches sur des types d'attractions précis. La recherche est vitale pour développer rapidement de nouveaux manèges pour rendre votre parc encore plus fameux. Dans la majorité des scénarios, vous pourrez sans complexe maximiser le budget recherche.

Chaque manège possède trois caractéristiques principales, que sont les indices d'engouement, d'intensité et de nausée. Il sera très important de panacher les attractions, au risque de se couper de tout un pan de clientèle.
Chaque visiteur de votre parc possède 6 capacités qu'il faudra veiller à satisfaire: la joie, la faim, la soif, l'envie d'aller aux toilettes, la fatigue et la nausée.
- La jauge de joie se remplit lorsque la personne monte dans des manèges qui lui correspondent,
- L'énergie est conservée si le visiteur ne marche pas trop et/ou trouve des bancs pour se reposer,
- La barre de faim reste basse quand le parc est correctement fourni en stands de nourriture,
- Idem pour la barre de soif,
- L'indice de nausée monte à chaque attraction un peu intense,
- Le besoin de toilettes est maintenu bas si votre parc comprend beaucoup de toilettes.
En plus de tout ceci, ils possèdent des tolérances à la nausée et à l'intensité: un visiteur qui a une tolérance d'intensité 4 maximum ne montera jamais dans une montagne russe classée 5, et si il monte dans un manège "force 4" alors que sa tolérance de nausée est faible, il y a de fortes chances qu'il vomisse une fois sorti.
Et finalement, vous aurez accès à une information capitale pour les comptes de votre parc: l'argent dont dispose chacun de vos visiteurs, le but étant qu'ils restent un maximum de temps dans le parc et qu'ils repartent avec les poches vides! Le placement de certaines échoppes ou manèges est alors primordial.

L'écran de gestion de votre personnel. Un seul de mes hommes de service n'a pas de zone de patrouille.
L'écran du budget, que vous regarderez souvent!

Pour garder un parc apprécié de tout le monde, vous aurez accès à une fenêtre qui récapitulera les pensées de tous vos clients, classées par ordre décroissant. De cette manière, vous pourrez influer sur le développement de votre parc en fonction des problèmes remontés: vos visiteurs trouvent le parc sale? Rajoutez des agents de nettoyage. Ils vont vomir? Mettez plus de bancs, et engagez des agents de nettoyage, car comme dans Theme Hospital, il peut y avoir des épidémies de vomi. Ils attendent depuis des heures pour faire une attraction? Envoyez un animateur déguisé en panda pour les distraire!
Cet écran peut aussi remonter des pensées positives comme "ce parc est vraiment propre et bien rangé", "[insérez le nom d'une attraction] était génial", ou encore "le paysage est magnifique ici".

Voici les informations précises concernant un visiteur. Ici, on voit qu'il a très faim, mais il est heureux comme un pape.
Ca se confirme dès qu'on regarde l'état de son porte-monnaie: il a dépensé 90€ dans le parc !
L'écran récapitulatif des pensées des visiteurs du parc. Beaucoup sont en passe de vomir, et pas mal veulent rentrer à la maison ce qui n'est pas forcément négatif, ils peuvent très bien avoir dépensé tout leur argent.

Justement, les paysages. Mettre des attractions partout dans votre parc est une chose, le rendre agréable et bien conçu en est une autre. Pour égayer votre parc, vous aurez à votre disposition une foultitude d'objets divers: arbres, arbustes, fleurs, barrières, haies, murs, lampadaires, bancs, poubelles, et même des thèmes romains/préhistoriques/neigeux dans les extensions. Vous aurez aussi à votre disposition 5 thèmes différents afin de donner un cachet supplémentaire à votre parc: Romain, Egypte, Mine, Pays des Merveilles, Martien.
Plus votre parc est agréable, plus les visiteurs seront ravis d'y dépenser toutes leurs économies!

Vous commencez ce scénario avec une gigantesque montagne russe qui fonce à travers les dunes.
Toutes les folies sont possibles.

Afin de conserver un parc propre et fonctionnel, vous aurez accès à 4 types d'employés :
- Les agents de nettoyage, chargés de tondre la pelouse, vider les poubelles, nettoyer les allées et arroser les fleurs. Chaque tâche peut être activée ou désactivée à l'envi, pour vous permettre de spécialiser vos agents pour les rendre encore plus efficaces. Plus vous en avez, moins vos visiteurs se plaindront, et moins vous aurez de vandalisme.
- Les mécaniciens sont vitaux, il vont s'assurer que vos attractions restent en état de marche, et les réparer si elles tombent en panne. Là aussi, vous pourrez spécialiser vos mécanos dans l'inspection ou la réparation des attractions. Le mieux est d'avoir quelques agents qui contrôlent les petites attractions, et un agent par montagne russe, pour s'assurer que ces vaches à lait restent actives le plus possible!
- Les agents de sécurité permettent de diminuer les actes de vandalisme. Si vous maintenez un parc propre, vous n'aurez pas ou peu besoin de vigiles.
- Les animateurs, déguisés en panda, tigre ou éléphant, distraieront les visiteurs coincés dans de longues files d'attente. En mettre un à l'entrée du parc est une bonne idée.

Pour pousser un peu plus loin l'optimisation du personnel, vous pourrez délimiter des zones de patrouille à chacun de vos employés.

Voici un manège triple dont les départs sont synchronisés pour plus de sensations!
Dans ce scénario, votre objectif est d'avoir au moins 10 montagnes russes d'intensité 6 ou plus.

Que serait un jeu de gestion sans budget? Il vous faudra bien évidemment mettre sur pied un parc splendide, mais aussi largement bénéficiaire. Pour ce faire, vous avez plusieurs leviers à votre disposition: les prix de l'entrée, de chaque attraction, et des consommations/objets des magasins divers, que vous pouvez harmoniser dans tout le parc. Le mieux étant d'augmenter les prix dans les endroits stratégiques, pour encore augmenter les bénéfices.
Le principal choix à faire quand vous ouvrirez le parc est le suivant: soit l'entrée est gratuite et les attractions sont payantes, soit l'inverse, soit un mélange des deux. Ma préférence va à la première solution, plus facile à mettre en oeuvre: le prix des attractions est alors calqué sur l'indice d'engouement (5.60€ pour un indice de 5.66 par exemple).
Dans RCT, vous commencerez systématiquement les scénarios avec un prêt plus ou moins important, et il vous faudra souvent emprunter en plus pour rapidement investir dans de nouvelles attractions et faire des bénéfices. N'ayez pas peur d'emprunter cependant, les taux d'intérêts sont très bas et les prêts se remboursent facilement une fois que le parc est très fréquenté. Selon les scénarii, le montant maximal du prêt peut varier, de 20000 à 50000€.
Vous aurez également la possibilité de faire de la publicité afin d'attirer plus de monde dans vos filets... Euh, votre parc. Plusieurs choix s'offrent à vous: entrées gratuites au parc, tours gratuits pour une attraction, réduction de 50% sur le prix de l'entrée, une boisson ou un repas gratuit, une simple campagne de publicité pour tout le parc, ou pour une attraction spécifique (idéal lorsqu'on vient de construire LA montagne russe de légende et qu'on veut rapidement la rentabiliser), le tout paramétrable en durée. Le coût n'est pas négligeable - 350€ la semaine de pub pour le parc par exemple- mais si votre parc n'attire pas énormément de monde, la pub est un élément essentiel qui peut vite redresser vos comptes.

L'aspect graphique est presque identique à Transport Tycoon, à savoir une vue isométrique, entièrement quadrillée. Lors de sa sortie déjà, l'habillage a fait grincer quelques dents, à l'ère du tout 3D. Mais il s'avère que comme TTD, RCT se prête extrêmement bien à ce type de vue, et honnêtement, le jeu est tellement réussi que les graphismes sont secondaires.
Les bruitages sont assez discrets: juste des sons d'ambiance, des cris de visiteurs lors des descentes de montagnes russes... Les musiques sont à part: chaque attraction peut diffuser son propre thème, sélectionnable parmi 14, ce qui donne rapidement une joyeuse cacophonie, comme dans les vrais parc d'attractions! De ce côté là, on peut dire que l'ambiance sonore est réussie.

Certains parcs sont inspirés de vrais parcs d'attraction de par le monde.
L'écran de construction d'attractions.

Pour ajouter encore plus de contenu, RCT a connu 2 extensions:

  • Added Attractions, sorti la même année. Il rajoute un moyen de transport (le monorail), 7 attractions calmes, 8 types de montagnes russes, une attraction à frissons et une attraction aquatique, 4 magasins, pas moins de 30 scénarios, et le plus important: 5 thèmes pour vos paysages (Jurassique, Fantomatique, Jungle, Abstrait, Horloge). Encore quelques petites heures de jeu en perspective, avec la possibilité de faire un vrai parc thématique.
  • Loopy Landscapes, sorti l'année suivante, est un peu moins fourni, mais adjoint 3 types de montagnes russes, un manège à frissons, 3 attractions aquatiques, 5 magasins, 6 thèmes supplémentaires (Neige, Médiéval, Espace, Urbain, Pagode, Terrifiant) et encore 30 scénarios !

De nos jours, on peut trouver la compilation à vil prix (j'ai payé mon exemplaire 7.5€ sur un site d'enchères) qui dispose donc de 90 scénarios, et une foultitude de manèges et d'options de personnalisation de parc.
La critique de l'époque ne s'y est pas trompée, Rollercoaster Tycoon a récolté de très bonne notes, et a rencontré un véritable succès auprès des joueurs. Le seul grief qu'on peut émettre, c'est l'impossibilité de modifier la vitesse du jeu, ce qui conduit souvent à de longues minutes d'inactivité... Temps que vous pouvez mettre à profit pour penser à un tracé de montagnes russes complètement délirant!
Amateurs de jeux de gestion, pensez à Rollercoaster Tycoon, c'est un véritable monument à côté duquel il ne faut pas passer.

Je tiens à remercier chaleureusement le youtubeur Iplay4u, qui publie des let's play de multiples jeux (Sim City 4, XCom, RCT2, Prison Architect, Theme Hospital, Project Zomboid....). C'est en suivant une de ses séries de let's play sur RCT/RCT2 que je suis tombé amoureux de ce jeu. Merci à toi Iplay4u!

IsKor
(25 février 2013)
Sources, remerciements, liens supplémentaires :
Je tiens à remercier chaleureusement le youtubeur Iplay4u, qui publie des let's play de multiples jeux (Sim City 4, XCom, RCT2, Prison Architect, Theme Hospital, Project Zomboid....). C'est en suivant une de ses séries de let's play sur RCT/RCT2 que je suis tombé amoureux de ce jeu. Merci à toi Iplay4u!
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(11 réactions)