Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Connectiques et standards audio / vidéo : Explications et solutions.
Vous êtes peut-être insatisfait de la qualité d'image et de son que vous offre votre console, votre PC, votre lecteur de DVD ou votre démodulateur. Cherchant à résoudre le problème, vous êtes confrontés à une forêt de termes techniques qui ne vous aident pas et vous embrouillent. Voici quelques informations qui pourront vous guider.
Par Seb (01 mai 2003)

L'image

a) les différents types de signaux

- le composite : Signal le plus faible d'un point de vue qualitatif il est transporté par un seul et unique câble ou la luminance et chrominance sont mélangées ce qui amène souvent une image manquant de définition et des couleurs qui ont tendance à baver les unes sur les autres. C'est le signal type du magnétoscope VHS.

- le S-vidéo ou YC : Contrairement au composite le S-vidéo sépare la luminance et la chrominance ce qui améliore considérablement la qualité de l'image. C'est le signal type du magnétoscope SVHS ou du caméscope HI8.

- le RVB : Avec le RVB ce sont les couleurs qui sont séparées (rouge, vert, bleu), chacune d'entre elle gardant avec elle sa luminance, les synchronisations horizontales et verticales étant transportées à part dans un autre câble. C'est très souvent le signal qui permet d'avoir la meilleure qualité d'image sur un téléviseur. Pourquoi ? Tout simplement parce que le téléviseur travaille justement en RVB ce qui lui évite d'avoir à convertir le signal (comme il doit le faire avec le composite par exemple).

- le YUV ou composante : Sûrement le moins connu des principaux signaux vidéos vous possédez pourtant très certainement chez vous un appareil qui travaille de cette façon. Cet appareil c'est le lecteur DVD vidéo. Et si très peu de ces lecteurs sont équipés de ces fameuses sorties c'est tout simplement parce que très peu de diffuseurs sont pourvus d'entrées correspondantes ( en Europe tout du moins) . On peut toutefois en trouver sur certains projecteurs vidéos et certains écrans plasma. Je ne rentrerais pas dans les détails de ce signal sachez simplement qu'il se transporte avec 3 câbles : luminance, Rouge – luminance et Bleu – luminance.

b) la connectique

- la prise RCA ou cinch : On la connaît surtout pour son utilisation en composite mais on la retrouve aussi pour les sorties composantes (YUV) ou RVB .

- la prise S-vidéo ou Ushiden ou YC : Prise dédiée au signal S-Vidéo, elle supporte de grandes longueurs de câble mais attention toutefois à sa relative fragilité au niveau des broches. Elle est souvent prévue pour les branchements occasionnels (caméscopes en particulier) c'est pourquoi on la trouve en général sur le devant du téléviseur. A noter qu' Apple l'a utilisée pour les connections claviers et souris de ses ordinateurs Mac.

- la prise Péritel ou SCART : La plus connue dans nos contrées, c'est la prise bonne à tout faire même si on peut lui reprocher des contacts parfois approximatifs. Elle permet de véhiculer du composite, du S-vidéo (sous réserve que le diffuseur soit prévu pour en recevoir sur sa péritel), du RVB mais aussi du son stéréo. Ses avantages ne s'arrêtent pas la puisqu'elle permet aussi la commutation automatique du téléviseur vers la source ainsi que sa commutation automatique en 16/9. Toutes les prises péritel d'un téléviseur ne permettent pas toujours de recevoir du RVB. Les prises compatibles sont souvent de couleur bleue. Les autres prises recevant alors du S-vidéo et/ou du composite.

- la prise BNC : Moins répandue dans le grand public que la prise RCA on peut la trouver sur des vidéos projecteurs et sur certains moniteurs informatiques. Son avantage par rapport au RCA est le verrouillage de la prise male sur la prise femelle.

Le son

a) les différentes normes

- Le Dolby Surround Prologic : Premier système multi canal à véritablement exister dans le grand public c'est aussi le plus simple des formats que nous allons voir. Il est constitué de 4 voix distinctes : gauche, centre, droite et arrière. Le caisson de basse n'ayant pas de piste bien à lui il prend en charge les basses fréquences présentes dans les voies avants. Les deux enceintes arrières se partageant le même canal, nous sommes donc en présence d'un son arrière monophonique. C'est pourquoi on dit que c'est un système 4.0. Sans trop rentrer dans les détails techniques retenez que la voie arrière est assez limitée en fréquences sonores et que, monophonie oblige, aucun son ne peut se déplacer de l'arrière gauche vers l'arrière droite. Son gros avantage réside dans le fait que n' importe quelle source stéréo (sous réserve qu'elle est été codée pour) permet de le restituer. C'est-à-dire que l'on peut obtenir du Dolby Prologic a partir d'un simple CD audio, d'une transmission de télévision par voie hertzienne ou encore ce bon vieux magnétoscope VHS.

- Le Dolby Digital : Remplaçant du Dolby Prologic le Dolby Digital est apparu sous sa forme grand public sur les LaserDiscs NTSC (on parlait alors d' AC-3). Il permet d'obtenir, en général, 6 voies réellement distinctes les unes des autres et ce sans limitation de fréquences. On parle alors de son 5.1 (gauche, centre, droite, arrière gauche, arrière droite + Caisson de basses ). Ceci a toutefois un prix, la compression. En effet chacun des canaux se voit compressé et mélangé dans une seule et unique piste sonore. A charge ensuite au décodeur de décompresser le son et de le multiplexer (remise en forme des canaux). Si vous n' êtes pas équipé d' un amplificateur home cinéma compatible DD alors votre lecteur DVD fabriquera une piste stéréo (c'est le Downmix).

On associe souvent le Dolby Digital au son 5.1 alors qu'il n'est en fait qu'une norme d'encodage du son. On peut très bien avoir une bande son monophonique ou stéréophonique encodée en Dolby Digital.

- Le Dolby Prologic 2 : Pour schématiser (beaucoup) nous dirons que le but du Dolby Prologic 2 est de fabriquer un équivalent du dolby digital 5.1 a partir d'une bande son simplement stéréo. S'il ne remplace pas le dolby digital 5.1 il est souvent préférable au Dolby Prologic premier du nom.

- Le DTS : Grand concurrent du Dolby Digital le DTS bénéficie d'une meilleurs résolution, d'une compression moins agressive et donc très souvent d'une bande son légèrement supérieure. Ceci a un prix, l'occupation mémoire supérieure des bandes son DTS sur un DVD.

A noter que le DTS existe aussi sur certains CD audios.

- Le THX : Cas particulier de ce chapitre, le THX n'est pas une norme mais un label de qualité. Une bande son monophonique peut très bien être agréée THX. Cette norme a été développée par un ingénieur de Lucas Film (du nom de Tom Holman) afin de garantir que le film diffusé offre aux spectateurs un son le plus proche possible de celui voulu par le réalisateur lors du mixage. Les plus cinéphiles d'entre vous auront repéré le clin au premier film de George Lucas : THX 1138. Mais la certification THX ne s'arrête pas à la bande son, elle certifie aussi le matériel (de l'amplificateur jusqu'aux enceintes en passant par le câblage) ou encore l'acoustique d'une salle. Véritable gage de qualité à son lancement le THX a un petit perdu de sa superbe quand certaines cassettes VHS se sont vues estampillées THX.

- Evolution des formats : Afin de ne pas alourdir ce dossier je ferai l'impasse sur les évolutions des différentes normes telles que le Dolby Surround EX, le DTS ES, le DTS Neo, etc... Retenez simplement qu'elles amènent des voies supplémentaires ( le 6.1 et le 7.1 ) par des méthodes plus ou moins différentes.

b) la connectique

- RCA analogique : On ne la présente plus, quiconque a un jour branché sa platine CD sur son amplificateur audio l'a eu entre ses mains.

- RCA numérique coaxiale (SPDIF) : Développée par Sony et Philips elle permet de transporter un flux numérique entre 2 appareils ( lecteur DVD et amplificateur par exemple).

- Numérique Optique (TOSLINK) : Autre alternative au SPDIF la prise Toslink utilise de la fibre optique pour transporter le flux numérique. Beaucoup se battent pour savoir laquelle des deux est la plus performante mais ce combat concerne surtout les hifistes très éclairés. Retenez toutefois que cette prise est plus fragile et plus sensible à la poussière que la SPDIF. Par contre on a pas toujours le choix car tous les appareils ne possèdent pas les 2 types de connections. Sachez qu'il existe des boîtiers de conversion entre les 2 formats.

- la prise Jack : Elle est surtout utilisée sur les petits appareils comme les lecteurs MP3, les lecteurs DVD portables, les mini- disques, etc ...

3 – Les Applications dans le domaine du jeu vidéo et du home-cinéma

a) La Playstation 2

Si la PS2 est bien tatouée des logos Dolby Digital et DTS sur sa façade il ne faut pas en déduire pour autant que c'est une surdouée du son multi canal. En effet il ne faut pas oublier que c'est aussi un lecteur de DVD Vidéo et c'est dans ce mode uniquement qu'elle permet de fournir ces deux formats. En mode console de jeux pure la PS2 n'est pas capable de restituer du vrai son multi canal 5.1 (sauf certaines cinématiques ou certaines bandes son mais ce n'est pas du temps réel). On aura au mieux du Dolby Prologic 2 pour les jeux les plus récents et du Dolby surround classique pour les autres. Coté connectique la présence d'un connecteur optique (TOSLINK) est très appréciable pour la relier à un amplificateur Home cinéma ou un kit enceintes 5.1 (ou moins). Concernant la vidéo, le câble d'origine est un simple cordon RCA rejoint par 2 autres pour le son sur un adaptateur Péritel. Branché tel quel sur un téléviseur nous sommes donc en composite, ce qui n'est pas le plus flatteur. On pourra trouver dans le commerce des câbles S-Vidéo ou RVB qui permettront d'obtenir une image plus stable, mieux définie et plus colorée mais hélas ce dernier rendra verte l'image des DVD vidéo. Cet inconvénient peut être contourné par l'utilisation d'un CD type DVD Region X (qui permettra aussi de visionner un DVD de n' importe quelle zone) ou par un pontage électronique interne pour les plus aguerris.

Les câbles RVB possédant une petit report avec 3 RCA femelles ( 1 vidéo composite 2 audios droite/gauche ) sont très intéressants car ils permettent de brancher un pistolet optique (sortie composite) et de récupérer le signal stéréo vers un amplificateur ( mais attention pas de Dolby Digital ou de DTS dans ce cas pour les DVD vidéo).

Pour conclure avec la PS2 je conseillerais à ceux qui veulent surtout jouer avec d'opter pour un câble RVB et à ceux qui désirent aussi s'en servir régulièrement comme lecteur DVD Vidéo et qui ne veulent ni swaper à chaque fois ni démonter leur console de choisir le câble S-Vidéo (si le téléviseur le permet bien évidemment).

Le câble S-Vidéo PS2, et le câble RVB Playstation 2 avec déport RCA

b) La Xbox

C'est la plus complète en terme de possibilités de restitutions sonores et vidéos mais c'est aussi la moins bien équipée d'origine. Pas de lecture des DVD sans la télécommande et pas de sortie son numérique sans le câble ad hoc. Une fois ces options ajoutées elle vous fera la totale, les films en Dolby Digital et DTS et les jeux en Dolby Digital 5.1. Coté vidéo au départ c'est pas le nirvana non plus puisque le câble d'origine est composite. Heureusement le câble RVB officiel fait aussi office de sortie numérique optique pour le son, c'est toujours ça. A savoir aussi que la Xbox gère très bien le 16/9 et le 60 hertz, qu'elle est compatible avec la télévision haute définition et peut sortir un signal vidéo en YUV.

Le câble Xbox d'origine, le câble Xbox RVB, et le câble S-Vidéo

c) La Game Cube

Comme ses concurrentes la Game Cube est livrée d'origine avec un câble composite qui sera avantageusement remplacé par un câble RVB. A noter que le modèle PAL de la GameCube ne peut pas sortir de signal S-vidéo donc inutile d'acheter le câble (prévu pour les modèles NTSC). Au niveau du son nous sommes en présence de Dolby Prologic 2 qui sera récupéré en utilisant un câble RVB avec reports RCA (son et vidéo composite).

Le cable RVB GameCube officiel, et le cable RVB GameCube avec report RCA

d) La Dreamcast

La Dreamcast est livrée avec un câble RVB et strictement RVB. C'est-à-dire que si vous la branchez sur une prise non compatible RVB vous n'aurez pas d'image (ou plutôt du gris sur du noir). Il existe dans le commerce des câbles S-vidéo mais ils sont surtout utiles pour contourner la protection anti-RVB de certains jeux d'importation (Japon). En clair la Dreamcast est prévue pour être tout de suite utilisée à son plein potentiel. Le seul achat qui pourra éventuellement être fait sera un câble RVB avec prises RCA déportées pour le branchement sur un amplificateur audio. A noter que beaucoup de jeux sont prévus avec une option 60 hertz mais très peu avec l'option 16/9 (je n' en ai rencontré que 2 : Rayman 2 et V-Rally 2)

e) les autres consoles

Sega a toujours eu pour habitude de livrer ses consoles avec un câble RVB, donc pas d'achat à prévoir (NdL : Pour les autres consoles récentes, on trouve des câbles RVB entre 15 et 25 ). La Nintendo 64 ne sort que du composite, donc elle sera très bien sur une péritel non RVB. La PSX première du nom est, comme sa petite sœur, livrée avec un câble composite donc l'achat d'un câble RVB est préférable (c'est le même que pour la PS2).

f) le lecteur DVD vidéo

Les possibilités des lecteurs DVD différent grandement d'un modèle à l'autre. On peut y trouver une ou deux péritel , une ou deux prises S-Vidéo, une sortie son numérique Toslink et/ou SPDIF, des sorties composantes et une sortie stéréo par prisse RCA.

g) l'ordinateur

De plus en plus de cartes graphiques sont pourvues de sorties TV. On y retrouve soit du composite (par une prise RCA) soit du S-vidéo (par une prise ushiden). On peut aussi y trouver une prise DVI qui permet de sortir un signal vidéo numérique vers un écran LCD, un écran plasma ou un vidéo projecteur. Cela évite une double conversion du signal vidéo (numérique -> analogique puis analogique -> numérique). Une fois branché le téléviseur peut jouer le rôle d'écran principal ou bien avec certaines cartes vidéos de deuxième écran. Les télévisions actuelles permettent d'obtenir une résolution de 800 par 600.

4 - Cas pratiques

- Je n'ai qu'une seule péritel RVB sur ma TV et je veux y brancher mon lecteur DVD et mon Décodeur satellite.

De nombreux lecteurs de DVD possèdent 2 prises péritel. Connectez donc votre Terminal Satellite sur cette 2eme prise et votre lecteur DVD sur le téléviseur. Ce dernier à condition qu'il soit en veille laissera passer le signal vers le téléviseur.

- J'ai plusieurs consoles à brancher sur ma TV et je n'ai pas assez de prises péritel

Le meilleur ami du joueur multi plates-formes s'appelle le boîtier multi – péritel. Sa qualité va de correcte à exécrable. Important, bannissez les boîtiers sans sélection de la source (manuelle ou automatique). Avec ce type de boîtier les signaux de la console en marche se baladent dans le câblage des autres consoles éteintes branchées sur le même boîtier. Bonjour les pertes et autres parasites...

- Je ne sais pas quoi acheter : 4/3 ou 16/9, 50 ou 100 hz ?

Concernant le format tout dépend de ce que vous allez regarder principalement sur votre téléviseur. Si vous êtes un mordu de DVD, que vous êtes abonné à la télévision par câble ou par satellite alors le 16/9 sera intéressant pour vous. Par contre si vous ne regardez que les chaînes hertziennes et que vous jouez essentiellement sur ce poste de télévision alors il vaudra peut être mieux envisager le 4/3.

(NdL et coup de gueule : Les deux opérateurs numériques les plus connus en France ne proposent aucun programme en vrai 16/9, à l'exception des films diffusés sur Canal+ numérique, seulement Canal+ et aucune des chaînes cinéma qui lui sont associées. Tous les autres programmes, contrairement à ce que prétendent les opérateurs dans leurs publicités, sont en faux 16/9, à savoir qu'ils disposent de bandes noires en haut et en bas de l'écran mais qu'il faut utiliser la fonction zoom vertical d'un téléviseur 16/9 pour rétablir les proportions de l'image et faire disparaître les bandes noires en question, ce qui entraîne une perte de définition sensible, y compris sur les téléviseurs haut de gamme. Un film diffusé en 16/9, comme lorsqu'on regarde un DVD, n'exige aucun zoom vertical. Le fait de sélectionner "écran large" sur votre démodulateur n'y change rien, ce sont les opérateurs numériques qui ont laissé tomber le 16/9 et mentent à leurs clients. Fin du coup de gueule).

En ce qui concerne le 100 hz c'est surtout une histoire de goûts et de budgets. Certains aiment d'autres détestent. En clair comparez dans les rayons car je ne rentrerai pas dans cet éternel débat. Sachez simplement que les téléviseurs 100 Htz ont fait d'énormes progrès depuis leur apparition et que ce mode est débrayable sur certains modèles.

- mon DVD possède une sortie RVB et une Sortie S-vidéo donc si j'ai bien lu tout le dossier je dois me jeter sur la prise RVB c'est bien ça ?

Ce n'est pas toujours si simple. En effet certains lecteurs DVD ont des convertisseurs vidéos (rappelez vous que la source est en YUV) qui restituent un bien meilleur signal S-Vidéo que RVB. Si vous avez un câble S-Vidéo faites la comparaison avec la péritel RVB vous pourriez être surpris.

- Faut il un câble péritel spécial pour profiter du RVB ?

Spécial non mais complet oui. C'est-à-dire que les 21 broches doivent être câblées. Certains câbles bas de gamme n'ont que le composite de câblé.

- J'aimerais profiter des possibilités multimédia de mon ordinateur sur mon téléviseur mais les deux ne sont pas dans la même pièce.

Procurez-vous un système de transmission par hautes fréquences. Leurs prix sont devenus très abordables (moins de 150 ). Vous brancherez l'émetteur sur la sortie composite de votre carte vidéo et le récepteur sur votre téléviseur. Si votre carte vidéo ne possède qu'une sortie S-vidéo vous pourrez trouver un petit adaptateur pour obtenir du composite.

Seb
(01 mai 2003)