Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Boot Camp
Année : 1987
Système : Arcade
Développeur : Konami
Éditeur : Konami
Genre : Action
Par Maze007 (09 novembre 2001)
Les flyers : cliquez sur une image pour une version plus grande (merci au site Arcade Flyer Archive !)

La vie est un gigantesque paradoxe... Qui, enfant, n'a pas voulu devenir militaire ? Et arrivé à 18 ans, ce même individu cherche tous les moyens possibles et imaginables d'échapper à l'incorporation !

Mais nous ne sommes pas là pour philosopher mais parler jeu vidéo... "Mais pourquoi tu nous parles de ça alors ?" me demanderez-vous. Je me pose aussi la question, pour tout vous avouer, et si ce n'est le fait de vous mettre dans l'ambiance des classes (pas celles où tranquillement collé au radiateur vous n'attendiez que le doux son de la cloche pour retrouver votre passe temps favori, mais celles où vous avez sué sang et bière et pris les pires cuites de votre vie, fait vos meilleurs copains et devenu l'Homme Viril que vous êtes maintenant...)

Je pourrais considérer ceci comme la pire intro jamais écrite pour un article... Bon mais trêve de balivernes, passons aux choses sérieuses.

Aspirant Marine

Donc pour situer le contexte : vous êtes un jeune Américain qui veut sauver le monde de ses ennemis, protéger la veuve et l'orphelin, en un mot comme en cent vous avez des idées de monde meilleur plein la tête... un bon gars quoi (que je soupçonne d'arriver d'une petite bourgade perdue en plein centre du Middle West).

Avant de sauver le monde, petit gars, il va falloir mouiller le maillot et pour ça il va falloir écouter le sergent instructeur, vous savez : Mister “Décibel” dont vous avez la photo un peu plus bas (parenthèse : il ne vous fait pas penser au sergent de Full Metal Jacket, celui qui en fait voir des mûres et des pas vertes à “Baleine” ?).

Votre programme de “relaxation”.

L'entraînement va être intense et varié : cela va de la course d'obstacle au stand de tir en passant pas le bras de fer (liste non exhaustive mais nous y reviendrons plus tard).

Briefing

Ah, l'armée et ses hommes de cœur...
Nick et Joe, les deux aspirants.

Bon, parlons un peu du principe de ce jeu... Vous connaissez Track 'n' Fields ? (si la réponse est non, il y a un test de ce jeu sur le site, donc vous êtes impardonnable). Hé bien, il y a un peu de ça dans Boot Camp, mais ce n'est pas tout... Ce qui surprend en premier lieu dans ce jeu est sa polyvalence et sa manière de passer impunément et sans prévenir du jeu de sport au jeu de tir sur cibles en passant par le shoot'em up et le beat'em all...

Vous voyez la recette du gloubi-boulga ? Bah à côté du mix proposé ici, même Maïté elle n'aurait pas osé !!! Attention, ceci ne veut pas dire que ce jeu est indigeste, bien au contraire, mais plutôt que Konami s'est fait plaisir (et à nous en l'occurrence) en réunissant son savoir-faire dans différents domaines de jeu...

Konami est connu pour être un éditeur “polyvalent” et ne s'est jamais fait reconnaître comme le spécialiste d'un “genre” particulier (comme Capcom ou SNK pour leurs jeux de baston) ; Konami sort des hits de sa manche comme un magicien sort des cartes de celle-ci, et comme ce ne sont jamais les même cartes, c'en est d'autant plus bluffant !

Le 110m haies “amélioré”.

Longue et semée d'embûches est la route...

Dans la version originale de 1987, les courses se jouaient au trackball (c'était assez comique de voir le joueur faire rouler comme un fou furieux sa boule, ça me faisait penser à un hamster dans sa roue... J'en ris encore rien que d'y penser) mais en XXXX une société du nom de XXXXXX a sorti une version du jeu sous le nom de XXXXXX XXXXX, avec un joystick et des boutons, ce qui nous a permis de retrouver les sensations de matraquage de boutons “extrême” comme dans tout jeu de sport qui se respecte (je ne sais pas si tout comme moi vous êtes fan de ce genre de jeu, mais dès que j'en trouve un en arcade je fais le maximum pour trouver quelqu'un à défier, et je ne m‘en lasse pas au point de jouer comme un forcené tout seul devant ma console contre le CPU pour pouvoir parfaire l'Art du matraquage de boutons).

En bref vous l'aurez compris : oubliez la finesse au vestiaire, c'est pas Tetris, loin de là...

Le champ de tir.

Ce qu'il nous faudrait, c'est une bonne guerre ! (copyright - le vieux sur son banc)

Du temps bonus...
... ou repêchage.

Parlons un peu des épreuves qui vous attendent :

  • La course d'obstacles : matraquez le bouton comme un furieux pour courir comme un dératé, sans oublier de sauter par-dessus les murs d'obstacles.
  • Le stand de tir : dirigez votre viseur sur les cibles qui sortent de terre, et appuyez sur le 2ème bouton pour tirer.
  • L'iron man (sorte de Triathlon de barjos à l'origine) : c'est un biathlon/parcours du combattant où il faut gérer sa direction au joystick (ou trackball) tout en appuyant sur le bouton de course, et en sautant par dessus les mines, rochers.... nager dans les rapides et atteindre l'arrivée dans les temps.
  • Le deuxième stand de tir : des mini-tanks arrivent par vagues à la manière d'un “Galaga”. Votre mission ? En détruire un certain nombre avant la fin du temps imparti.
  • Le bras de fer : comme d'hab' martyriser le bouton de feu pour réussir est votre objectif.
  • Le troisième stand de tir : similaire au premier, hormis qu'il ne faut pas tirer sur les icônes “sergents instructeurs”.<
  • Le combat contre le sergent instructeur : un un-contre-un face au sergent (pour vous mettre en forme avant vos futures missions).

Après ces épreuves d'entraînement, vous voila confirmé Marine et prêt à partir en mission (sous forme de beat'em all). Mais pour en arriver là, il va falloir vous accrocher, car point de “continue” à disposition pendant les phases d'entraînement. En revanche, si vous échouez près du but, vous aurez droit une fois (et une seule) à une épreuve de repêchage sous forme de tractions sur une barre fixe (en temps limité forcément !)

Pour conclure...

Votre but final : l'action sur le terrain.

Ce jeu est difficile mais il faut s'accrocher, ça en vaut le coup ! Refaire et refaire les même phases au début sera nécessaire pour évoluer mais au risque de me répéter, quel plaisir !!!

Suivant vos scores (temps ou nombre de cibles abattues), vous aurez droit à plus ou moins de points et de temps pour la prochaine épreuve en bonus (cruellement nécessaire si vous voulez passer aux niveaux suivants plus facilement), donc vous savez ce qu'il vous reste à faire...

Je n'ai pas pratiqué les versions CPC et C64, donc je n'en parlerai pas au risque de dire des énormités plus grosses que le vide peuplant le cerveau d'un 2ème classe (c'est du comique troupier : private joke).

Maze007
(09 novembre 2001)