Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Nemesis (version MSX)
Année : 1986
Système : MSX
Développeur : Konami
Éditeur : Konami
Genre : Shooter / Action / Arcade
Par Laurent (27 août 2000)
Nemesis version arcade.

Nemesis et Gradius désignent le même jeu, que l'on retrouve avec un nom ou l'autre selon les systèmes sur lesquels il tourne (voir le dossier de David sur la série). Il s'agit d'un grand shoot'em up horizontal crée par Konami, en 1986. La première version était une borne d'arcade, ensuite le jeu fut adapté sur micros en commençant par le MSX, système dans lequel Konami investit beaucoup à l'époque. Nemesis met le joueur aux commandes d'un vaisseau de combat dont les formes s'apparentent à celles d'un avion de chasse. Le scrolling horizontal fait défiler 8 niveaux aux décors très variés où l'imagination très particulière des designers de Konami fait merveille : panète volcanique sans gravité où les arbres poussent au "sol" comme au "plafond", organismes semi-végétaux géants qu'il faut traverser, intérieur d'une gigantesque station orbitale... La palme du jamais-vu revient au troisième niveau où il faut slalomer dans le vide cosmique entre des statues de l'île de Pâques vivantes et vindicatives qui vous crachent des missiles (seraient-ce les créatures qui inspirèrent la construction desdites statues après une petite visite sur terre ?). Les graphismes de la version arcade sont magnifiques et ont fait de Nemesis le plus beau shoot'em'up horizontal avant que n'arrive R-Type deux ans plus tard.

La version MSX sortie quelques mois plus tard est une merveille. Incroyable, quand on connaît la machine et ses limites techniques, de penser que Konami ait pu à ce point s'approcher de la version arcade. Certes le scrolling est saccadé (le scrolling seulement, pas les mouvements des sprites qui sont fluides avec une parfaite détection des collisions), mais la plupart des ennemis et projectiles sont bien là et le rythme est quasiment le même. Un joueur qui s'est aguerri sur la version MSX du jeu trouve rapidement ses marques, et son niveau de performance, sur la borne d'arcade : rarissimes sont les conversions de cette époque pour lesquelles on peut en dire autant, dans la mesure où les bornes d'arcade utilisaient déjà un hardware 16-bits.

Nemesis, vendu sur cartouche comme tous les bons jeux MSX Japonais, fut le premier jeu Konami à inclure une extension de RAM dans son support, ce qui équivalait à porter les 16, 32 ou 64 Ko de la machine (selon le modèle), à 128 Ko, chiffre considérable pour un ordinateur 8 bits.

Nemesis 1 et 2, sur MSX.

Nemesis 2, la suite sortie en 1987, fut développée en premier lieu sur MSX avant d'être adapté et amélioré en 1990 sur Sharp X68000 sous le titre Nemesis '90 Kai. Ce deuxième volet va encore plus loin que le premier, en apportant une nouvelle innovation : cette fois, en plus de l'extension mémoire, c'est carrément un nouveau chip sonore qui est implémenté dans la cartouche, le SCC (Sound Chip Custom), sans pour autant que le jeu soit vendu plus cher. Nemesis 2 en met d'abord plein les oreilles avec ses musiques sur 8 voies dignes d'un synthétiseur (le MSX n'en proposait que 3 à l'origine, comme l'Atari ST), puis par ses graphismes encore plus fous que ceux du premier volet. Le jeu est beaucoup plus difficile aussi, mais comme toujours chez Konami la difficulté est parfaitement dosée et le challenge n'est pas insurmontable. Ceci-dit, une fois arrivé à la fin du dernier niveau, il est exigé du joueur, pour lui offrir la vision de la séquence finale, de les recommencer tous à l'envers avec un scrolling inversé. Plutôt vicieux !

A partir de Nemesis 2, influencé par le succès de R-Type, Konami est devenu un grand nom du shoot'em up et s'est lancé dans une série de jeux d'arcade, micros, et consoles (qui étaient réapparues entre temps).

Salamander : boîter japonais et screenshot de la version MSX.

On peut citer Salamander, magnifique mais à la difficulté un poil exagérée, ou Vulcan Venture. Sur MSX, en 1989, Nemesis 3: The Eve of Destruction conclut la série avec un épisode exclusif à la plate-forme. Encore une fois, je vous renvoie au dossier de David pour tous les détails sur l'oeuvre shmupesque de Konami.

Nemesis 3 (1989), un des derniers jeux Konami pour MSX
Laurent
(27 août 2000)
Sources, remerciements, liens supplémentaires :
Ceci est un article publié sur Grospixels le jour de la mise en ligne du site, à considérer comme un ébauche. Pour des informations complètes sur la série Gradius/Nemesis, consulter le dossier de David sur la série :
http://www.grospixels.com/site/gradius01.php