Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Crafton & Xunk
Année : 1986
Système : Amstrad CPC, Atari ST
Développeur : Ere Informatique
Éditeur : Ere Informatique
Genre : Aventure / Action
Par Soreal (26 mars 2002)

Créé par Rémi Herbulot (programmation) et Michel Rho (graphismes), les 2 petits génies de chez Ere Informatique, ce jeu a connu un grand succès en France, et dans le reste de l'Europe où on pouvait le trouver sous le nom de Get Dexter. Eh oui, les lois du marché de l'export sont impénetrables : on le renomma pour ne pas que nos amis anglais aient du mal à prononcer le déjà difficilement prononçable nom en français...

Rémi Herbulot.
Michel Rho.

Le contexte

La boîte du jeu contient une petite BD qui nous présente les 2 personnages principaux et la situation dans laquelle ils se trouvent. L'action se déroule dans le futur, en 2912 exactement. Nous sommes sur la planète XUL 3 (oui, il fallait l'inventer celle-la !) et pour que les habitants de ce charmant endroit puissent vivre dans l'harmonie et le bonheur, on a construit un satellite pyramidal qui capte l'energie cosmique et la transforme, afin qu'elle soit utilisable par nos chers Xuliens. Ce satellite est commandé de la Terre, fait important car nous, pauvres petits terriens, sommes sur le point d'entamer un conflit interplanétaire dont nous ne mesurons pas les conséquences... Mais alors, si la Terre est en guerre et que tout ce beau monde disparaît, que va-t-il advenir de XUL 3 ? Le grand conseil Xulien décide d'envoyer sur la planète bleue un robot d'apparence humaine, le bien nommé Crafton. Dans sa mission, il sera accompagné d'une drôle de creature, une sorte de pied surmonté d'une tête. Cette chose s'appelle Xunk, un podocéphale qui avant de partir en mission s'est amusé à voler la calotte cranienne de Crafton. Conscient du ridicule d'envoyer un robot sosie conforme de l'homme avec des cicuits imprimés et des fils qui lui sortent du crâne, le conseil Xulien décide qu'il sera couvert d'une sorte de bonnet blanc, le rendant peut-être encore plus ridicule mais bon, le bont goût esthétique n'est pas leur point fort apparemment !

Un savant seul ou qui croit l'être...
Attention aux débris de verre...

Une fois sur Terre, nos deux compagnons ont pour mission de dérober les mémoires et contrôles du satellite de Xul 3, et pour cela il leur faut entrer dans la salle du grand ordinateur central Zarxas dont l'accès est soigneusement protégé par un code à 8 chiffres. Mais où trouver le code ? C'est d'une simplicité extrême voyons, il faut juste retrouver les 8 savants qui travaillent au centre afin qu'il vous en "fassent cadeau"... Comme vous le constatez, le scenario est d'une simplicité rare !

Un passe rouge , ça peut être utile.
La grille vous suit partout...

Interactivité et réalisation au top.

Le jeu se présente en une 3D isométrique, de grande qualité pour un jeu CPC. Les couleurs sont vives et les graphismes impressionnants ! Au niveau maniabilité les choses ne sont pas évidentes, mais une fois qu'on a le jeu bien main tout est faisable. L'action démarre dans une salle au hasard.

Ce qui m'a plu quand j'ai eu ce jeu, c'est l'interactivité avec les divers éléments du décor : chaises, tables, meubles, lits peuvent être deplacés et on peut monter sur tous ces objets afin d'atteindre des points inaccessibles autrement. Xunk est indépendant, on ne peut pas le diriger et je ne sais pas si c'est dû au fait que ce soit un pied, mais il se place quelque fois en travers du chemin de Crafton, ainsi que les ennemis lancés aux trousses de notre androïde de choc. Il existe une moyen de faire rappliquer Xunk prés de son maître, en appuyant sur la touche "R" : Crafton siffle et Xunk vient près de lui, mais jamais pour très longtemps car il a toujours envie de fouiner à son aise les salles dans lesquelles il débarque. Cette fonction peut paraître superflue mais je me souviens qu'elle m'a aidé lors de certains passages particulièrement casse-tête... Mais je ne vous en dis pas plus au cas où vous auriez envie de vous essayer au jeu...

Il faut savoir prendre de la hauteur !
Oula, un punk !

Nos compères verront leur route barrée par de nombreux gêneurs telles des infirmières, des robots de toute sorte ou des punks assez agressifs. Tous ces ennemis n'ont pas d'arme, mais le seul fait de toucher Crafton lui fait perdre de l'énergie (99% au départ) d'autant plus vite que le contact est prolongé, et notre héros n'a aucune arme pour les tuer. Il faut donc savoir les éviter... Petite astuce : parmi tous les objets qu'on peut trouver, un aimant fer à cheval s'avère très utile face aux boites de conserve... De toute façon on peut trouver dans le centre des cabines holophoniques qui permettent de recharger notre bon vieux Crafton en énergie. En bas à gauche de l'écran il y a une petite valise. On ne peut transporter qu'un objet à la fois, ce qui oblige quelques fois à faire de nombreux va-et-vient. Tout au long du jeu il faut savoir contourner les pièges tendus, utiliser sa cervelle pour résoudre les énigmes qu'on trouve dans presque chaque pièce (quelquefois fermée à clef...) et user du joystick pour faire toutes sortes d'acrobaties.

Par sa grande interactivité, ses héros attachants, des graphismes au top de ce qu'un CPC peut afficher et son niveau de difficulté, Crafton & Xunk figure parmi les must-have des machines Amstrad, tout simplement le meilleur jeu d'aventure/action sur ces ordinateurs. Il a été adapté sur Atari ST un peu plus tard, bénéficiant au passage d'un relooking adapté aux performances de la bête, mais c'est dans sa version 8-bits qu'il a le plus marqué son temps. On lui a connu une suite, L'Ange de Cristal, qui reprend les mêmes recettes que son prédécesseur en améliorant les graphismes déjà excellents, et en multipliant le nombre de sprites à l'écran.

Crafton & Xunk reçut le Tilt d'Or 1986 du meilleur logiciel d'aventure/action.

Crafton, version ST.
La suite, l'Ange de Cristal, sur ST également.

Pour jouer à Crafton & Xunk, l'émulateur Amstrad Caprice32 me parait le meilleur choix par sa simplicité d'utilisation et sa parfaite compatibilté.

Soreal
(26 mars 2002)
- Si le sujet vous a intéressé, nous vous suggérons les articles suivants -

Equinox

Knight Lore

MGT
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(11 réactions)