Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Alex Kidd in Miracle World
Année : 1986
Système : Master System
Développeur : Sega
Éditeur : Sega
Genre : Plate-forme
Par Simon Cosentino (30 juillet 2002)

L'histoire du jeu vidéo aura été marquée par la rivalité entre Nintendo et Sega à la fin des années 80 et au début des années 90. Ce fut aussi une rivalité entre deux personnages, Sonic et Mario.

À l'époque de la Sega Master System, pour tenter de rivaliser avec la Nintendo Entertainment System et son plombier moustachu, Sega se doit aussi d'avoir sa mascotte : ce sera Alex Kidd dans un premier temps, jusqu'à ce que Sonic arrive quelques années plus tard avec la Megadrive et écrase tout sur son passage ; mais avant l'apparition du hérisson bleu, Sega n'arrivera jamais à dominer le marché du jeu vidéo, et ce à cause d'une ludothèque moins bien fournie et des jeux d'un peu moins bonne qualité.

Cela n'a pas empêché Sega de sortir quelques hits, et Alex Kidd en fait partie. Le garçon est apparu dans plusieurs jeux, mais c'est Alex Kidd in Miracle World qui fut le meilleur de tous.

Le jeu est donc sorti en 1986, en même temps que la Master System, puisque Sega a eu l'excellente idée de le fournir avec la console.

Un monde où l'on combat au jeu du papier/pierre/ciseaux

Alex est le prince du royaume de Radaxian, qui a été envahi par un tyran nommée Janken. Sa mission est de sauver son peuple et de libérer son frère, également détenu par Janken. Pour y parvenir, Alex doit parcourir son royaume et tuer son ennemi.

Alex traverse les niveaux tout en évitant les monstres, car il meurt dès qu'un ennemi le touche. Pour l'aider, de nombreux objets sont à sa disposition : des bagues lanceuses de feu, une canne qui lui permet de voler, etc. Il peut soit les trouver dans les niveaux, soit les acheter dans des boutiques grâce aux sacs d'argent qu'il collecte sur sa route. Alex peut également acheter des véhicules comme des motos, des hélicoptères ou encore des bateaux, ce qui rajoute un intérêt au jeu.

Alex rencontre sur sa route deux sortes de boss. Il en combat certains au jeu du papier/pierre/ciseaux et en affronte d'autres avec ses petits poings.

Combats inégaux me direz-vous ? C'est en effet l'un des grands défauts d'Alex Kidd : la difficulté. De plus, le jeu est très long, et vu qu'à l'époque il n'y avait aucun moyen de sauvegarder, il est quasiment impossible de le terminer. Pour l'anecdote, cela fait environ une dizaine d'années que je possède ce jeu, et je n'arrive toujours pas à le finir.

Les musiques qui accompagnent l'action sont tout simplement géniales, vues les capacités de la Master System. Chaque thème musical colle parfaitement au rythme du jeu.

En fin de compte, Alex Kidd in Miracle World fut un bon jeu de plates-formes, qui n'a pas eu le succès escompté. Car voilà, il y avait Super Mario...

Simon Cosentino
(30 juillet 2002)
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(11 réactions)