les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Hors-sujet » » Mad movies, esthètes, bourrins et fanboys
109 messages • page
1234 ... 6
Auteur Mad movies, esthètes, bourrins et fanboys
Cerebus
Gros pixel



Inscrit : Nov 07, 2003
Messages : 1408

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 11:27
Comme je ne retrouve pas le vieux topic sur Mad et que j'aime bien défendre et casser alternativement ce journal que j'ai découvert il n'y a pas si longtemps, hop, j'en rouvre un.

Mon point de vue: Mad Movies est indispensabe à cause des films qu'il aborde. Mad Movies est insupportable, à consacrer 5 pages à la moindre daube fantastique qui sort et à faire comme si le Seigneur des Anneaux avait été tourné par Eisenstein, Ford, Welles et Peckinpah réunis dans un même corps. Et en plus ils s'apprêtent à nous refaire le coup avec Hellboy.

Bref je sélectionne, l'avantage c'est que je les sens venir quand ils vantent une daube.

Qu'en pensez-vous ?

  Voir le site web de Cerebus
Randall
Gros pixel



Inscrit : Apr 14, 2002
Messages : 1478

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 12:28
Si je te comprends bien, tu sens à l'avance que Le Retour du Roi et Hellboy seront des daubes, c'est ça ?
_________________

.: Toi aussi, épate tes amis en venant sur Zeronews et Cinefix :.


  Voir le site web de Randall
Odysseus
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10892
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 12:57
autant je n'aime pas du tout hell boy en comic, autant le papier qu'ils ont consacré à ce film me paraît tout à fait correcte, et même s'il y a une part de fanboyisme flagrant, dans l'ensemble, c'est du très bon boulot.

un truc, et j'en profite pourfaire un parrallèle, qui me chatouille, c'est que ce soit au sujet degaming, de joypad ou, comme c'est lecas ici, de mad movies, il y a toujours des lecteurs mécontents.
un truc simple, super efficace et qui arrngera tout le monde: un magazine ne vous plaît pas ? ne l'achetez pas, vous n'aurez ainsi pas l'occasion d'être déçu!
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


Cerebus
Gros pixel



Inscrit : Nov 07, 2003
Messages : 1408

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 13:29
Non, CBL je sens à l'avance que ces films seront de bons films, mais peut-être pas de quoi en faire tout un plat. Quand tu lis les notes que Mad Movies donne à tout blockbuster réalisé par un type qu'ils ont soutenu depuis longtemps, tu te dis qu'ils pètent les plombs...

J'aime bien Peter Jackson, Heavenly Creatures et Fantômes contre fantômes sont de bons films, novateurs. Le Seigneur des Anneaux me laisse froid, pour plusieurs raisons qui seraient à développer (en gros Jackson s'est égaré à vouloir adapter un truc inadaptable bref). Ce ne sont pas des films de daube, loin de là, mais Jackson était plus intéressant à mon avis quand il expérimentait (gentiment) dans de petits films. Quoiqu'il en soit, Peter Jackson n'est pas un cinéaste révolutionnaire et il faut savoir raison garder, Le Seigneur des Anneaux, si on laisse de côté son fanboyism c'est juste un bon blockbuster.

Pour ce qui est de Guillermo Del Toro, c'est le même délire. L'Echine du Diable était un très bon film de fantômes (sans être non plus Contes de la Lune vague après la pluie, hein)... Blade 2 un film d'exploitation sympathique. J'aime beaucoup Mignola, j'adore Ron Perlman... MAIS... Qu'on ne me vende pas Hellboy le film comme l'avènement de je ne sais quoi. A Mad ils bavent déjà dessus sans même l'avoir vu. Ce n'est pas une attitude de critique mais de fan. Et ce genre de truc m'est plus ou moins passé. Bon, j'irais sans doute le voir, mais je sais bien que sur le sujet l'avis de Mad sera biaisé parce que la critique est déjà écrite, les 6 vont s'aligner, et les superlatifs se gonfler jusqu'à la nausée.

Je trouve ça dommage pour un journal qui par ailleurs comporte certaines qualités critiques, et une vision assez nette de l'histoire du cinéma de genre.

  Voir le site web de Cerebus
Cerebus
Gros pixel



Inscrit : Nov 07, 2003
Messages : 1408

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 13:30
Nordine euh si t'es pas content qu'on soit pas contents, t'as qu'à pas nous répondre.

  Voir le site web de Cerebus
Randall
Gros pixel



Inscrit : Apr 14, 2002
Messages : 1478

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 14:51
Ben le plus simple c'est de savoir réajuster l'echelle des valeurs selon ce que tu sais des critiques. Si tu préssens que Hellboy sera un film gentiment moyen malgré les pré-louanges de Mad, finalement tu seras au même niveau que s'ils l'avaient cassé dès le début. Donc qu'est ce qui te gène tant si au final tu as quand même réussi à tirer ton épingle du jeu ?

Moi par exemple j'ai depuis longtemps une méfiance naturelle quands ils me parlent des nouveaux films de Eastwood et Carpenter. Le plus important c'est pas que le critique ai le même avis que toi, c'est plutôt que quand il n'a pas le même, tu le saches rien qu'en le lisant. Enfin moi c'est comme ça que je vois les choses

Ha oui, sinon moi c'est Randall.

  Voir le site web de Randall
Laurent
Commissaire politique


Joue à Super Mario 3d All Stars

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22355
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 14:51
Nordine, ce que tu dis n'est pas faux, mais avec Mad Movies le problème est différent. Ce magazine existe depuis 30 ans, et à changé d'équipe rédactionnelle il y a 3 ans. Cette nouvelle équipe à complètement bouleversé le fonctionnemment du mag, et imposé un ton rédactionnel complètement différent, voire à l'opposé.

Par exemple, Mad ignorait totalement les mangas et le cinéma asiatique, mais avec la nouvelle équipe ce cinéma là est devenu presque prépondérant. Je ne dis pas que c'est bien ou mal (ou disons que je ne le dis qu'à moi même), mais disons qu'un tel revirement ne peut pas laisser indifférent les lecteurs de longue date, à qui on doit un minimum de comptes. Donc il y a eu discussions, polémiques, et face à ça la nouvelle rédaction a choisi d'assumer ses choix en les poussant parfois jusqu'à la caricature :

- Apologie de films pas encore tournés sur la foi de leur casting et de leur réalisateur
- Lorsque les films en question s'avèrent au final être des navets, on continue de hurler au chef-d'oeuvre
- Tir à boulet rouge sur les films de certains réalisateurs quelque soit leur qualité objective
- Langage excessif et souvent vulgaire
- Approche critique tantôt très primaire tantôt très intello mais jamais entre les deux

J'ai écrit un article sur Mad pour Krinein, si ça intéresse quelqu'un :
http://www.krinein.com/critiques/1136.php

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Pierre
Pixel monstrueux


Inscrit : Apr 01, 2002
Messages : 2851
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 19:18
Retrouvé un tit topic sur Djoumi et Mad :

http://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=3299&forum=8

EDIT : et sinon Lolo, au sujet de l'article de Krinein sur Mad, Djoumi est parti largement après la superbe série de dossiers spéciale 30 ans. On ne peut donc pas considérer ceux-ci comme un retour aux sources dû à son départ...

  Voir le site web de Pierre
nova
Pixel imposant


Score au grosquiz
0002835 pts.

Inscrit : Jul 01, 2002
Messages : 799
De : Melbourne

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 19:51
Globalement, on peut dire que l'évolution récente de Mad Movies ne peut que laisser sceptiques les fans de la première heure (dont je fais partie). La nouvelle équipe rédactionnelle me semble, quelque part, manquer d'humilité et de recul dans ses analyses. C'est tout ou rien, et les avis contradictoires me semble avoir disparus.

Mais quelque part, ce changement de ton et d'approche était nécessaire, je pense, pour pouvoir voir ce magazine se renouveller et étendre son audience. On a parcouru du chemin depuis les années 70-80 où le fantastique était enfermé dans un ghetto. Ce qui était du cinéma de genre il y a encore à peine 10 ans est devenu aujourd'hui un cinéma de "masse" ou du moins plus grand public.

Et ce nouveau public est assez différent des vieux fans de fantastique qui privilégiaient une analyse de fond. Aujourd'hui Mad Movies privilégie plutôt l'actualité mais bon, j'estime qu'il s'agit là d'une évolution naturelle (qui me désole pourtant).

M'enfin bon, il subsite quelques restes digne de la légende Mad (les notules, les rétrospectives de films ou d'acteurs classiques...c'est déjà pas si mal).

  Voir le site web de nova
Cerebus
Gros pixel



Inscrit : Nov 07, 2003
Messages : 1408

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 19:58
J'avoue que j'apprécie les critiques des films asiatiques et des dessins animés. C'est peut-être même la principale raison que j'ai d'acheter le mag. Que j'aime bien, pour tout dire. Même s'ils m'énervent.

Désolé Randall, je sais pas d'où j'ai tiré que tu étais CBL... Je suis d'accord avec toi en fait je comprends suffisamment mad pour voir quand ils sont en mode fanboy et qu'ils s'excitent un peu dans le vide. Donc, comme je sais que Matrix ne m'intéresse pas, ils ont beau en dire tout ce qu'ils veulent, je ne vais pas le voir.

Très intéressant ton article Laurent, surtout pour moi, qui a découvert le mag avec la nouvelle formule.

  Voir le site web de Cerebus
Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Secret of Mana (Switch) / LibreOffice Draw (PC)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8547
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2003-11-30 22:04
Je les ai découverts, enfin plutôt achetés pour la 1ère fois, l'année dernière et moi je le trouve bien sympa ce mag.
Mais c'est vrai que je ne comprends pas pourquoi ils s'obstinent à foutre le blockbuster douteux de dans 2 mois en couv pour au final le descendre (XMen 2? Freddy vs Jason?). Cette incohérence est assez gênante à mes yeux.
Mais d'un autre côté j'apprécie beaucoup leurs articles, et les critiques qui prennent la place nécessaire. Le contenu et le contenant sont tout de même de qualité et les autres mags de ciné 'grand public' auraient pas mal de leçons à en tirer.

Pour Hellboy je comprends parfaitement leur engouement et cette fois la couv n'est pas injustifiée vu qu'ils croient réellement en Del Toro, et que cette BD est assez méconnue du public. Pour moi qui place L'Echine du Diable dans mon panthéon personnel en tout cas sur ce sujet je les suis.

Mais pour les couvertures il faut vraiment faire quelquechose.
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


Pierre
Pixel monstrueux


Inscrit : Apr 01, 2002
Messages : 2851
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2004-11-12 14:11
Oué bon là je suis tellement dég que je ne peux m'empêcher de poster, et j'espère que ça sera lu par les gens proches de Mad qui passeront par là (j'ai essayé de poster sur le forum de Mad mais mon login est pas encore confirmé).

Donc : dans le dernier Mad, la critique de Ghost in the shell 2 - Innocence par Bertrand Rougier comporte bon nombre de passages littéralement (ou quasi littéralement) repris de la critique de Libé. C'est du plagiat évident, tellement évident qu'on se demande comment Rougier a pu penser une seule seconde que personne ne le remarquerait.


Allons-y :

- Rougier :

Citation :
"Le métrage est d'abord un éblouissant matraquage rétinien, que le cinéma nous promettait depuis au moins Abel Gance (Matrix, à côté, c'est le Club Dorothée !). A ce titre, on ne peut qu'être ahuri par le cortège unoubliable de visions, simulacres et cauchemars, qui hante chaque centimètre de la pellicule".


- Séguret et Azoury dans Libé (voir la critique : http://www.liberation.fr/page.php?Article=207755&AG) :

Citation :
"Parce que oui : Innocence est un pur matraquage rétinien. D'ailleurs, excepté Mamoru Oshii, on ne voit que les frères Washovski (Matrix) pour assumer aussi bien aujourd'hui la dimension de défonce scopique que le cinéma nous promet depuis au moins Abel Gance et qu'il continuera longtemps de produire. Sur ce chapitre, on ne sait vraiment plus que choisir parmi la théorie de visions, simulacres et cauchemars éblouissants, dont le cortège inoubliable hante presque chaque instant du film"



- Rougier :

Citation :
"Pour s'en convaincre il suffit de regarder une séquence du film, n'importe laquelle, et comprendre que la barre est placée très haut à l'attention de tous les petits faiseurs de clip de la planète. Mamoru Oshii ne plaisante pas avec la fascination vénéneuse des images, car il s'y shoote depuis qu'il est adlolescent. D'ailleurs, la question primordiale soulevée par Innocence, et peut-être même l'obsession unique du metteur en scène, est de savoir jusqu'où nous sommes prêts à nous soumettre aux images toutes-puissantes et à nos propres simulacres (...). dans le monde qu'il dessine, l'homme se soumet désormais à son image même, qu'elle prenne la forme du robot, de la poupée ou d'un écran blanc"


- Libé :

Citation :
"Il faut avoir vu ce morceau de bravoure pour comprendre que la barre est une nouvelle fois placée très haut à l'attention de tous les petits faiseurs de «visuel» autour du monde. Mamoru Oshii ne plaisante pas avec la fascination vénéneuse de l'image, il nous en vaporise le poison pleine poire. C'est évidemment le sujet même du film, et peut-être l'obsession unique du cinéaste : jusqu'où sommes-nous prêts à nous soumettre à l'image ? Sa réponse est funeste puisqu'il pousse le paradoxe jusqu'à son comble amer : dans le monde qu'il dessine, l'homme se soumet à son image même, qu'elle prenne la forme du robot, de la poupée ou du répliquant."



- Rougier :

Citation :
"Si les références lettrée se multiplient en associant dans ce grand remix décadent L'homme machine de Julien Offray aux poupées de Bellmer et au Locus Solus de Raymond Roussel, ce n'est jamais sur un registre délétère, humiliant et indigeste. (...) "Pessimisme philosophique ambitieux" (...) "Une chapelle sixtine de l'ère cyber"


- Libé :

Citation :
"On aura tort : si ce second volet du cultissime Ghost in the Shell multiplie en effet les références lettrées, ce n'est jamais sur un registre humiliant, cuistre ou indigeste. Lorsque Mamoru Oshii, revenu à l'animation pure après l'intermède Avalon, organise un grand remix décadent qui enchaîne l'Homme-Machine de Julien Offray de La Mettrie à l'Eve future de Villiers de L'Isle-Adam, la marionnette de Kleist à la poupée de Bellmer, la fille de Descartes au Locus Solus de Raymond Roussel, c'est surtout pour tapisser d'un substrat poétique d'élection toute son architecture utopique, cette chapelle Sixtine prophétique et cyborg qui forme la maladive splendeur d'Innocence" (...) "Un pessimisme philosophique ambitieux"


______________
Bon j'arrête là, je pense que tout le monde aura compris l'ampleur du plagiat. C'est simple : Rougier a quasiment repris l'entiéreté de l'article de Libé, sa progression, ses phrases marquantes, et a tissé son article autour. C'est indigne d'un professionnel, et j'attends que Rougier s'explique là-dessus. Car en attendant, je n'ai plus du tout envie de lire mon numéro de Mad Movies, ni aucun autre texte de Rougier, dont j'appréciais pourtant énormément le travail jusque-là. Cette histoire a même considérablement réduit la crédibilité du mag entier à mes yeux, alors même que je le lis depuis des années et que je respecte beaucoup ses rédacteurs.

  Voir le site web de Pierre
hojos
Pixel imposant


Inscrit : Aug 28, 2003
Messages : 605
De : Nice

Hors ligne
Posté le: 2004-11-12 14:53
En même temps quelle pub pour la critique de Séguret
_________________

Fumer tue, péter pue.


Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2004-11-12 15:13
La vache ! Impressionnant le plagiat. Effectivement à ce point-là, c'en est risible.

CHAZumaru
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 17, 2003
Messages : 3098

Hors ligne
Posté le: 2004-11-12 16:06
Hallucinant. Tu t'es rendu compte dès la lecture ou bien on (Séguret?) t'as prévenu ?

Il était arrivé la même chose aux Cahiers du Football repompés de pareille ampleur dans un article de Télérama ; le mec avait passé un sale quart d'heure et Télérama avait fait ses excuses dans le numéro suivant en jurant ne pas être au courant (ce que je peux concevoir). Quoique la transformation était quand même plus subtile. Le coup du "Pessimisme philosophique ambitieux"... Il a pas appris à paraphraser, le monsieur ?


Sinon Mad ça reste pour moi le mag de la récré quand on était en CM1, ne comprenant - je suppose - pas la moitié de ce qui était écrit et croyant dur comme fer à l'époque que "3615 Père Noël", "Hellraiser 2" ou "Le Beau-Père" étaient aussi connus que des films de Spielberg.

Pierre
Pixel monstrueux


Inscrit : Apr 01, 2002
Messages : 2851
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2004-11-12 16:14
Ha non, je me suis rendu compte immédiatement du plagiat en lisant la critique de Rougier, vu que je me souvenais très nettement du texte de Libé.

Là, j'envoie un mail à Mad, je suis fort impatient de voir la réaction dans le courrier du prochain numéro.

  Voir le site web de Pierre
Odysseus
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10892
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2004-11-12 16:18
j'en reste sans voix... C'est même carrément hallucinant... Et le gars a été payé pour faire ça ?
Ben, s'ils ont encore de la place chez Mad Movies, je suis super intéressé, d'autant que je maîtrise parfaitement, et les yeux fermés, le crtl+C/ctrl+V.
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


kitano
Membre honoraire



Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2251
De : Nancy

Hors ligne
Posté le: 2004-11-12 16:21
Ou alors il fument le même truc !

C'est un peu triste ce genre d'histoire, Mad Movies fait parti de cette presse qu'il faudrait soutenir en dépit de tout ce qui a pu arriver ces dernières années (et malgré l'annulation de leur mag de jeux vidéo).

Grosso modo, l'équipe reste une bande d'ados passionnés de 30 balais assez marrante à lire et parfois très intéressante.

Mais là, ça sent le mea culpa gêné dans le prochain numéro. Ou pas... genre le tour de passe-passe à la Rafik.


CHAZumaru
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 17, 2003
Messages : 3098

Hors ligne
Posté le: 2004-11-12 16:26
Citation :

Le 2004-11-12 16:06, CHAZumaru a écrit:

Hallucinant.


Citation :

Le 2004-11-12 16:18, Nordine a écrit:

hallucinant



Plagiat, Nordine ! PLA-GIAT !
_________________

Image


Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Secret of Mana (Switch) / LibreOffice Draw (PC)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8547
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2004-11-12 17:08
Peut-être que Séguret et Rougier ne font qu'un?

En tout cas c'est vraiment un travail de salaud et moi aussi j'en attends quelques explications.
C'est pitètre une manière de se moquer de Séguret qui nous balance toutes ses références à la figure, paske son texte est quand même bien lourd...

C'est la critique qui était parue pendant Cannes?
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!



Index du Forum » » Hors-sujet » » Mad movies, esthètes, bourrins et fanboys

109 messages • page
1234 ... 6




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)