Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Hors-sujet » » Vos critiques ciné : comédies - drames - thrillers
2085 messages • page
1 ... 45678910 ... 105
Auteur Vos critiques ciné : comédies - drames - thrillers
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22768
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2008-05-10 10:19
Citation :

Le 2008-03-13 12:50, Neofire a écrit:
Eh bien, je n'ai pas trop aimé ce There Will Be Blood, la faute déjà à une narration au rythme trop erratique : certes le film est long, mais il est surtout très lent, sans progression dramatique et sans réel éclat : les enjeux du film - s'ils existent - sont peut-être trop bien planqués. L'histoire est assez mal racontée, en fait, en plus d'être finalement plutôt superficielle.
Ca en fait un film au mieux indigeste. Mais après tout, 2001 l'est aussi.
Et pour tout vous dire, j'ai trouvé la performance de Day Lewis assez embarassante. A certains moments, son cabotinage dépasse l'entendement (la scène finale, aux frontières du grotesque) et même si Paul Dano est prometteur, il y a à mon sens un problème de direction d'acteurs dans ce film.
Certes, tout le reste est au top, la mise en scène, la photo, la B.O, mais à l'instar de cette interprétation "bigger than life", tout ces éléments semblent n'être au service de rien sinon d'eux-même, et le film semble chercher la démonstration de force, la performance pour la performance. Des gens ont parlé de "faux chef-d'oeuvre", je suis être assez d'accord. On passe trop de temps à contempler ses qualités techniques, et pas assez à suivre une histoire trop étirée à force de vouloir gagner en envergure.

J'ai vu There will be Blood hier soir, et je suis d'accord avec toi. Je me suis un peu ennuyé par moments, et même si le film a su m'intéresser jusqu'au bout alors qu'en fait il ne raconte pas grand chose, même si je suis admiratif devant la performance de Daniel Day Lewis, je me demande un peu pourquoi on fait tout un foin autour de ce film qui ressemble avant tout à une démonstration pour Cannes et les Oscars.

J'ajoute par ailleurs que la musique est absolument catastrophique. Déjà à la base, Radiohead c'est quelque chose qui me passe au dessus la tête, mais là en version orchestrale/dissonante/surmixée c'est encore pire. Le pire est atteint pendant la scène (pourtant excellente) où le derrick prend feu : j'ai du baisser le son presque à zéro tant cette cacophonie me prenait la tête.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
CBL
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 02, 2002
Messages : 9108
De : Versailles

Hors ligne
Posté le: 2008-05-14 10:34
Wall Street

Buddy Fox (Charlie Sheen) est un petit courtier dans le New York des années 80 qui cherche à devenir grand. Pour cela, il va bosser pour Gordon Gekko (Micheal Douglas), un homme d'affaire sans scrupule qui pratique le délit d'initié pour avoir des bons tuyaux sur la bourse afin de racheter des entreprises à bas prix pour les liquider après. Le père de Buddy (Martin Sheen) bosse dans une compagnie aérienne en difficulté. Buddy aura les femmes (Daryl Hannah), le grand appart à New York... mais finira par être rattrapé par la réalité car Gekko est quand même un sacré pourri.

Oliver Stone n'a pas réussi à passer le cap de l'an 2000. Il enchaine les daubes depuis l'Enfer Du Dimanche. C'est dommage car dans les années 80-90, il avait fait quelques perles dont ce Wall Street. Très bien filmé, très rythmé, le film est parfois un peu obscur pour le néophyte mais est d'une précision et d'un réalisme qui force l'admiration. Il dépeint bien les années 80s, les fameuses années fric où les yuppies faisaient la loi à Wall Street. Le tandem Charlie/Micheal est très efficace et l'idée de faire jouer le père de Buddy par le père de Charlie est évidemment excellente (Spin City a repris l'idée dans un épisode). Oliver Stone aurait du pousser le vice jusqu'à donner un rôle à Kirk Douglas histoire de faire une belle photo de famille.

Ca parait presque caricatural ces grands financiers qui se tapent des prostitués, de la coke et habitent dans des lofts tout en licenciant quelques milliers de personnes parce qu'elles ne sont pas rentables. Pourtant on se rend compte qu'on est en plein dedans actuellement. L'obsession de Gekko pour l'argent (en avoir plus pour s'en faire plus) reflète bien la mentalité des banques actuelles qui spéculent sur tout ce qui est possible pour le profit. Bref, vraiment un chouette film.

maxxxxxx et IsKor : j'ai bien aimé Dodgeball mais ce n'est pas pareil. C'est moins fin, moins parodique, moins bien écrit... Au passage dans Hot Shots 2, il y a un moment mythique quand Charlie Sheen est dans le bateau. Il croise Martin Sheen sur un autre bateau (le même que celui d'Apocalypse Now), il se regarde tous les deux et déclarent en même temps "t'étais super dans Wall Street".
_________________

Le mauvais goût dans les jeux


  Voir le site web de CBL
Odysseus
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10891
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2008-05-14 13:42
Panique dans la Rue

Réalisé par Elia Kazan (1950)



Dans la Nouvelle-Orléans de la fin des années 1940, quatre gangsters jouent au poker.
Parmi eux, celui qui n'en fini pas de gagner, un immigré clandestin arrivé par bateau.
L'homme se sent mal. Il transpire, tousse, tremble et décide de quitter la table. Les autres joueurs le prennent pour un simulateur et lui ordonne de continuer à jouer.
Sentant que sa vie est menacée, l'immigré s'enfuit à travers la ville, pourchassé par ceux qui, quelques minutes auparavant, partageaient avec lui une bonne bière.

Il finira assassiné et son corps sera jeté près des docks.



Le lendemain, le cadavre est retrouvé. La police l'envoie au coroner pour un simple contrôle de routine. Mais après une brève analyse, le médecin découvre que cet homme était porteur de la peste pneumonique, soit une forme extrêmement contagieuse et terriblement mortelle de cette maladie.



Un inspecteur des services sanitaires est en charge de l'affaire. Mais dans son entourage, personne ne semble prendre la menace au sérieux, quand en moins de 24h00 on comptabilise déjà plusieurs victimes.



S'engage alors une course contre la montre durant laquelle un homme seul doit tout faire pour endiguer la maladie en retrouvant les trois criminels en fuite, porteurs malgré eux des germes infectieux.

----------

Ce film noir, que beaucoup considèrent comme le père du thriller moderne, est magistral.

Servit par un excellent casting d'acteurs recrutés dans les petits théâtres de New-York, tous sont imprégnés de l'ambiance pesante des milieux urbains populaires.
Contrairement à la majorité des acteurs d'aujourd'hui, ceux-ci ont une gueule. Ils ne correspondent à aucun critère de beauté masculine de l'époque et crèvent l'écran par leur simple présence. Je retiens en particulier Jack Palance, qui compte parmi les plus grands méchants de cinéma qu'il m'ai été donné de voir:



Noir et blanc oblige (et talent de réalisateur aussi), l'image est extrêmement travaillée. Un excellent cadrage soutenu par une qualité photo d'exception, le tout poussé par une superbe mise en scène.
Les dialogues font également mouche, d'autant qu'ils sont portés par des acteurs toujours justes.

Disponible pour une misère à la FNAC.

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22768
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2008-05-22 12:03
Citation :

Le 2008-05-14 10:34, CBL a écrit:
Wall Street

Buddy Fox (Charlie Sheen) est un petit courtier dans le New York des années 80 qui cherche à devenir grand. Pour cela, il va bosser pour Gordon Gekko (Micheal Douglas), un homme d'affaire sans scrupule qui pratique le délit d'initié pour avoir des bons tuyaux sur la bourse afin de racheter des entreprises à bas prix pour les liquider après. Le père de Buddy (Martin Sheen) bosse dans une compagnie aérienne en difficulté. Buddy aura les femmes (Daryl Hannah), le grand appart à New York... mais finira par être rattrapé par la réalité car Gekko est quand même un sacré pourri.


J'ai vu ce film des dizaines de fois, et j'ai le DVD collector que je te recommande, car le commentaire de Stone est passionnant. Il se lâche complètement, donne des tonnes d'infos, et finit même très ému (limite en sanglots) lors de la scène ou Fox est au chevet de son père à l'hôpital, car les scènes entre ces deux personnages ne sont pas seulement là pour exploiter la présence de Martin Sheen et son fils, c'est aussi un élément autobiographique très fort. Même s'il est un peu trop technique (mais avec des visions multiples on finit par tout saisir) et très démonstratif, ce film traite de choses primordiales et dit des choses intelligentes. Et au niveau des joutes verbales et autres numéros d'acteur, c'est un véritable festin, comme d'hab dans les bons films de Stone (le sommet a été atteint sans doute avec JFK, film qui selon moi comporte le meilleur casting de seconds rôles de tous les temps).

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2008-05-22 19:32
Il faudrait que je me le revois d'ailleurs ce JFK. Il m'avait beaucoup marqué à l'époque et je me demande comment je le percevrais avec plus de recul.
_________________

@hyksem
http:\\bossdefin.wordpress.com
http:\\scrollingarriere.wordpress.com


CBL
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 02, 2002
Messages : 9108
De : Versailles

Hors ligne
Posté le: 2008-05-28 00:40
C'est un excellent film. Malgré sa longueur, je l'ai vu plusieurs fois. Il faut dire que j'adore cette période de l'histoire américaine et que comme dit Laurent, le cast des seconds rôles est vraiment excellent. Je conseille aussi I Comme Icare. C'est fortement inspiré de l'assassinat de JFK, un peu plus convenu mais remarquable sur de nombreux points (notamment l'explication de l'expérience de Milgram).
_________________

Le mauvais goût dans les jeux


  Voir le site web de CBL
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8907
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2008-07-28 13:02
Désolé de faire pour un film ce que l'on critique tant pour les jvs, à savoir descendre un jeu sans y avoir joué et sur un simple trailer, mais peut-on dire qu'après World Trade Center complètement stupide, Oliver STone s'enterre avec son futur W.?

http://www.worstpreviews.com/trailer.php?id=1237&item=0
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
CBL
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 02, 2002
Messages : 9108
De : Versailles

Hors ligne
Posté le: 2008-07-28 13:17
On en parlait quand j'avais mis une critique de l'excellent Wall Street : Oliver Stone a eu beaucoup de mal à passer les 90s. Mais là je suis intrigué. Le personnage de Bush est assez intéressant. D'alcoolique il est passé à évangéliste. Fils de la grande bourgeoisie US, il a réussi à se faire passer pour un texan proche du peuple et devenir gouverneur puis président. Certes c'est un inculte mais c'est loin d'être un crétin en politique. J'avais vu un excellent docu sur Arte sur sa vie. Après il reste à savoir ce qu'en fera Oliver Stone qui a longtemps été un pacifiste...

  Voir le site web de CBL
kitano
Membre honoraire



Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2251
De : Nancy

Hors ligne
Posté le: 2008-07-28 18:44
Citation :

Le 2008-07-28 13:02, Thezis a écrit:
Désolé de faire pour un film ce que l'on critique tant pour les jvs, à savoir descendre un jeu sans y avoir joué et sur un simple trailer, mais peut-on dire qu'après World Trade Center complètement stupide, Oliver STone s'enterre avec son futur W.?

http://www.worstpreviews.com/trailer.php?id=1237&item=0



tu déconnes ? Le grand frère des Goonies qui joue George Bush Junior dans un film réalisé par le mec à qui on doit Platoon et L'enfer du Dimanche, ça ne peut que déboucher sur un film intéressant.

A propos, je ne m'étais pas du tout ennuyé devant Alexandre avec Colin Farell. Très curieux, mais loin d'être une purge.

maxxxxxx
Gros pixel

Score au grosquiz
0012874 pts.

Joue à 7 Wonders, MK8, Lego Batman

Inscrit : Feb 28, 2005
Messages : 1451
De : Lille

Hors ligne
Posté le: 2008-07-28 19:26
Tout ça est très subjectif : par exemple, l'enfer du dimanche ne ma laissé que pour seul souvenir un gros mal de crane.
Bref, au moins les films d'Oliver Stone ne laissent personne insensibles !

Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2950
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2008-07-29 11:08


C'est définitivement une bonne année pour découvrir un peu mieux la moyen orient à travers le cinéma (cf Valse avec Bashir).

Les cerfs volants de Kaboul est un bon film.. américain... sur des musulmans. C'est assez notable pour intriguer le chalant. C'est assez original pour devenir presque historique.

L'histoire : 2 gamins, un afghan de pur souche et un hazara (chiites d'origines mongoles), vivent dans la sphère aisée du Kaboul de 1978. Obligé de fuir l'Afghanistan après l'invasion russe pour les Etats-unis et une vie plus modeste, une série d'évènements malheureux vont faire retrouver la route au personnage vers Kaboul la maudite.

Objectivement bouleversant, esthétiquement réussi, et surtout une interprétation hallucinée (mention aux deux jeunes acteurs amateurs afghans)... Le film est une adaptation réussie qui fait ouvrir les yeux sur un univers méconnu et rompu aux conventions... et qui plus est par le réalisateur du prochain James Bond, Marc Forster...

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22768
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2008-09-05 12:01
Ne le dis à personne



C'est un film dont on a beaucoup parlé quand il est sorti, mais je me demande si en définitive il a si bien marché que ça. J'ai trouvé ça assez réussi dans l'ensemble, peut-être est-ce parce que je n'avais pas lu le roman avant, donc je me suis laissé porter par l'histoire, compliquée plus que vraiment complexe. Les quelques scènes d'action dépotent vraiment, c'est sombre et violent (avec des scènes de torture assez dérangeantes), la musique de M est excellente (jamais je n'aurais cru dire ça un jour...), et le film laisse sur une impression sympa grâce à un épiloque vraiment émouvant.

Guillaume Canet n'a pas totalement essayé de singer le thriller américain, notamment dans la dernière partie du film qui comprend de nombreux flashes-back très explicatifs (on se croirait un peu dans l'Eté meurtrier) et repose avant tout sur les échanges entre comédiens. Ce côté franchouillard ne m'a pas déplu, même si les habituels défauts qu'il implique sont bien là : surabondance d'acteurs qui en font des tonnes parce qu'ils n'ont qu'une seule scène, dialogues chuchotés, petits passages par le 93 qui vont très mal vieillir...

On notera également une erreur de casting monstrueuse en la personne de Jean Rochefort : d'abord quand on a cet homme là au générique d'un film, on ne peut que regretter qu'il n'apparaisse que deux ou trois minute, et ensuite (en espérant ne pas trop spoiler) il me paraît très malvenu de lui confier le rôle d'un personnage que le spectateur est censé oublier en cours de film... Bref Ne le dis à personne pourrait aussi s'appeler "Rochefort vend la mêche".

A part ces quelques défauts jeunesse, on peut parier sur une belle carrière pour Guillaume Canet. J'espère juste qu'il ne tombera pas dans le piège hollywoodien comme Kassovitz, dont il semble pas mal s'inspirer en tant que réalisateur.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2008-09-10 15:50
J'ai essayé de regarder hier soir à la télé les Bronzés 3. Essayé seulement car je n'ai pas tenu jusqu'au bout.
C'est moi ou bien ce film est une m... enfin, une daube?
Non mais franchement, ce n'est pas drôle une seule seconde, tous les acteurs sont étrangement fades (voire odieux): un vrai naufrage par rapport aux Bronzés 2. Même le premier Bronzés dont je ne suis pas vraiment fan est plus rigolo et a plus d'âme. Là c'est vide.
Je suis bien content de ne pas avoir vu le film en salles, ou sinon j'aurais été dégoûté d'avoir payé pour... ça.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Diablo 3

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13493
De : Alpes Maritimes

Hors ligne
Posté le: 2008-09-10 18:03
Ben j'ai été dégoûté d'avoir payé pour ça!!
J'ai tellement été consterné par le film que moi et ma femme étions à deux doigts de partir avant la fin. C'est le seul film qui m'a fait ça quand même, même avec Battlefield Earth j'ai eu envie de savoir la fin!
J'ai bien sourit une ou deux fois, mais c'est tout...

Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9737
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2008-09-11 23:11
J'ai voulu le regarder aussi pour ne pas mourir idioté, mais je n'ai pas tenu non plus, j'ai fini par l'écouter d'une oreille en faisant autre chose.

Non seulement ce n'est jamais drôle, non seulement les ficelles utilisées pour l'intrigue ressemblent plus à des câbles de téléphérique, mais en plus j'ai même trouvé ce film triste. Dans les Bronzés, on avait une bande de jeunes un peu cons mais sympatiques.
Dans les Bronzés font du Ski, ils étaient devenus des connards attachants.
Là on a juste une bande de vieux cons antipathiques. On ne s'attache pas à eux, on se fiche pas mal de ce qui peut leur arriver (de toute façon ils l'ont cherché), et voir des gens qui se retrouvent après 30 ans et qui n'ont plus rien en commun à part leurs anciennes coucheries est assez pathétique.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
kitano
Membre honoraire



Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2251
De : Nancy

Hors ligne
Posté le: 2008-09-11 23:50
Ah tiens, j'avais bien aimé les Bronzés 3. Mais vraiment, ça m'avait fait marrer de retrouver Jean-Claude Duss en winner à cheveux. J'ai également trouvé assez judicieux d'avoir rendu l'ensemble des personnages encore plus infects avec le poids des années.

D'ailleurs ta description est très juste Shenron, les bronzés sont devenus de vieux cons antipathiques mais au contraire de toi, je trouve ça très culotté de la part des anciens du Splendid d'avoir eu envie de jouer avec leur propre image. D'autant qu'ils étaient attendus au tournant à un moment où ils avaient déjà tous très bien réussi leur vie et n'avaient même pas besoin de ce film pour payer leurs impôts.


Pour rebondir sur le message de Laurent, je fus personnellement très impressionné par "Ne le dis à personne". Il est énervant ce Guillaume Canet : beau gosse, jeune, plutôt bon acteur et déjà un excellent réalisateur. Et puis j'adore françois Cluzet, un de mes acteurs français préférés.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32968
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2008-09-12 23:20
Je rejoins l'avis de Shenron. J'ai été super décu par ce bronzé 3. Ok casser le mythe c'est une bonne idée à la base. Mais bon sang qu'est ce qu'on s'ennuie. Il se passe rien dans ce film.

Dusse qui se retrouve coincé au milieu de l'eau c'est un rolling gag qui tombe à plat. Idem pour popeye qui est toujours infidèle. Wai ok et ?

Tout tombe un peu à plat. Et le coup de la bête sauvage, j'ai juste une l'impression de voir un film d'il y a 30ans.
Nan j'ai été super déçu. Un drame ce film.
_________________

Image


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32968
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2008-11-11 21:27
Bon sinon hier soiree le grand blond sur paris 1ere. Ils sont bons quand même ces films, avec pleins d'acteurs connus. Et Pierre Richard joue bien et n'en fait pas trop.
Ce qui est dingue c'est que, a part les voitures, le film est pas datés. Tu prends n'importe quel nanar, et tu te tapes des tapisseries à la cons et des fringues funky. Là c'est sobre.
Et puis ça reste quand même sympathique. Rhaaaaa on savait faire des films à l'époque...
_________________

Image


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32968
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2008-11-19 21:49
Et hop dimanche matchpoint de woody allen. Mon 1er woody.

Le film est sympatoche mais je m'attendais pas à ça. Je pensais avoir un film gentiment cucul, le début s'y apparente et puis paf un meurtre. J'étais un peu surpris.

Le film est super long mais j'ai été super décu de la fin. Elle est expédiée en 2mn chrono alors que le film dure +2h quand même.

Sinon ça va, j'avais peur que le truc soit trop intello mais finalement ça va.
_________________

Image


maxxxxxx
Gros pixel

Score au grosquiz
0012874 pts.

Joue à 7 Wonders, MK8, Lego Batman

Inscrit : Feb 28, 2005
Messages : 1451
De : Lille

Hors ligne
Posté le: 2008-11-20 09:54
Rain, tu aurais peut être du mettre quelques balises spoiler. Personnellement, je ne m'attendais pas à ce qui se passe dans la deuxième partie du film, et ça m'aurait gâché la vison du film si j'avais su.

Message personnel en tout cas: Scarlett, je t'aime.


Index du Forum » » Hors-sujet » » Vos critiques ciné : comédies - drames - thrillers

2085 messages • page
1 ... 45678910 ... 105




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)