les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » [The Path] On a parcouru le chemin, on a tenu la distance...
43 messages • page
123
Auteur [The Path] On a parcouru le chemin, on a tenu la distance...
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5675

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 14:20
J'enrage assez d'avoir un PC peu puissant (enfin peut être que si mais je préfère évité les risque étant une cruche en informatique) quand je découvre ce genre d'OVNI vidéoludique.





The Path reprend le conte du petit chaperon rouge. Cependant plutôt que de jouer la version enfantine de, le jeu se base sur la métaphore du conte et de tout ce qu'ils sous entend de malsain.

On a le choix entre six fille, chacune avec ses mentalités et problèmes et devant allez chez grand mère sans s'écarter du chemin.




Hors justement, le but du jeu est de ne pas suivre le chemin et d'aller dans la forêt trouver le Loup. On peu allez directement chez grand mère, mais c'est la fin de partie direct.

Le loup varie selon le personnage incarné, ça peut être aussi hbien une fille a l'allure innocente qu'un malabar, mais a chaque fois ça se termine mal. Rien n'est montré, tout est suggéré, mais ça reste malsain.
Après cette rencontre la fille se réveil devant chez mère grand. la maison de cette dernière varie selon comment s'est passez la rencontre avec le Loups. Mais dans tout les cas la fille meurt.




Malsain, le jeu a le mérite d'exploré de façon pertinante le conte originel, mais pas sur que les bien pensant le voie de cet oeil.


le test de JV.com sera sans doute plus explicatif.

http://www.jeuxvideo.com/articles/0001/00010601-the-path-test.htm

camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1931
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 15:45
Je ne suis pas sûr que Familles de France s'intéresse suffisamment aux jeux vidéo pour être au courant de l'existence de celui-ci ^^

Sinon comme toi, j'aimerais beaucoup y jouer mais ne peux pas pour des raisons techniques. Je suis d'ailleurs franchement surpris qu'un "petit" jeu comme ça demande un PC si puissant. J'espère qu'il sortira sur le LIVE Arcade mais je ne me fais pas trop d'illusions...
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Two Point Hospital / Oxenfree / World of Warships

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13077
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 15:57
C'est un jeu payant, ou c'est du gratos? Le concept a l'air pas mal en tous cas

camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1931
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 15:59
C'est dispo en téléchargement pour une dizaine d'euros. Allez quoi, une sortie sur 360
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5675

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 16:03
Citation :

Le 2009-04-02 15:45, camite a écrit:
Je ne suis pas sûr que Familles de France s'intéresse suffisamment aux jeux vidéo pour être au courant de l'existence de celui-ci ^^



Jre parlais de FdF a cause du fait que dans ce jeu, le but est finalement d'assister a la décadence et mort de l'héroïne, ce qui m'a rappeler l'affaire Rules of Rose.

Citation :
C'est dispo en téléchargement pour une dizaine d'euros. Allez quoi, une sortie sur 360


+ 10 000




CBL
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 02, 2002
Messages : 9107
De : Versailles

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 16:08
Mon collègue ClémentXVII a fait un long article sur le jeu :
http://factornews.com/news-25136-The_Path.html

CanardPC l'a testé dans le dernier numéro et en disent beaucoup de bien.
On peut l'acheter ici :
http://tale-of-tales.com/ThePath/buy.html

Pour la petite histoire, c'est fait par le même couple d'allumés qui a fait The Graveyard (une vieille qui va mourir dans un cimetierre) et Endless Forest, un MMO contemplatif où on joue un cerf à visage humain.

  Voir le site web de CBL
oncle Martin
Pixel de bonne taille



Joue à Starcraft 2/DOTA

Inscrit : Jan 29, 2007
Messages : 370

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 16:12
Arf Si j'ai bien compris au final le but d'une partie de ce jeu c'est de mener une petite fille vers le lieu où elle se fera tuer/se suicidera/etc...
Brr...
Effectivement ça peut ne pas plaire à tous.

Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2941
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 16:21
Je précise que je ne sais rien de ce jeu... mais la lecture du post de Gregoire01 en ouverture de ce topic m'a donné tout sauf envie d'y jouer ... O_o.

C'est vrai qu'une sortie sur le Live pourrait être intéressante juste pour les achievements :
- 10g : faites vous saouler, violer et déchiqueter par un gros malabar
- 20g : faites vous mastiquer, mâcher et déchiqueter par le loup
- 30g : faites vous violer et mâcher par le loup
- 40g : faites une tournante dans la forêt
- 100g : remplissez les précédents achievements avec le sourire.

Je suis caricatural et je suis persuadé que le jeu doit être très intéressant... mais faut avouer que le synopsis est à gerber et pas franchement engageant...

Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13045
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 16:27
Tale of Tales ? C'est pas eux aussi (ou du moins en partie) derrière Barkley Shut up and Jam: Gaiden ?

Le jeu à l'air très intriguant et intéressant. A voir .

EDIT : A la vue du post précédent, je précise que le lien vers le test de JV.com m'a beaucoup éclairé (merci Gregoire).

gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5675

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 16:57
Citation :

Le 2009-04-02 16:27, Erhynn Megid a écrit:
Tale of Tales ? C'est pas eux aussi (ou du moins en partie) derrière Barkley Shut up and Jam: Gaiden ?

Le jeu à l'air très intriguant et intéressant. A voir .

EDIT : A la vue du post précédent, je précise que le lien vers le test de JV.com m'a beaucoup éclairé (merci Gregoire).



Oui Nano, va voir les différent test, parce que je suis une quiche pour bien expliqué un concept
_________________

Image


Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2941
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 17:00
Je l'ai lu à l'instant.
Bien que la prose de JV fasse bien ressortir l'intérêt du jeu, je pense que ça n'est pas du tout pour moi. Beaucoup trop triste et nihiliste comme concept. (c'est dommage parce que l'habillage me plait bien)

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 21:38
Il faut savoir qu'à l'origine, le Petit Chaperon Rouge, c'est assez hard et malsain comme conte (avec peut-être aussi des consonances sexuelles). Je crois que dans l'une des premières versions, le loup mangeait d'abord Mère-Grand, mais pas tout. Il invite ensuite le petit chaperon à manger de la viande et boire du vin, mais en fait il s'agit de la chair et du sang de la grand-mère. Puis il y a la version de Perrault où le loup mange réellement le chaperon rouge. Après, dans les autres versions, ça a été édulcoré.

Finalement, ces différentes configurations possibles dont parle Grégoire semblent bien être des clins d'oeil aux différentes versions qu'a connues le conte.

Intéressant tout ça, faudrait que je lise les tests.

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9898
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 22:33
Citation :

Le 2009-04-02 17:00, Nano a écrit:
Je l'ai lu à l'instant.
Bien que la prose de JV fasse bien ressortir l'intérêt du jeu, je pense que ça n'est pas du tout pour moi. Beaucoup trop triste et nihiliste comme concept. (c'est dommage parce que l'habillage me plait bien)

Ce qui est passionant c'est que dans le même temps tu as passé beaucoup de temps sur Dead Space, RE4, Condemned, Silent Hill, etc.

C'est ce qui rend le projet intéressant : sur le fond il n'est pas plus choquant mais même des joueurs qui ont joué à bien plus violent sont dégoûtés par le concept.

  Voir le site web de Simbabbad
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5675

Hors ligne
Posté le: 2009-04-02 23:04
Citation :

Le 2009-04-02 21:38, Rudolf-der-Erste a écrit:
Il faut savoir qu'à l'origine, le Petit Chaperon Rouge, c'est assez hard et malsain comme conte (avec peut-être aussi des consonances sexuelles).



Pas qu'un peu, le loup déguisé en grand mère qui invite le petit chaperon rouge dans son lit est une métaphore sur la pédophilie.

Le petit chaperon rouge, c'est gentillet quand on te la raconte gamin. Mais quand tu l'analyse bien tu te rend compte que c'est effectivement malsain et moralisateur, surtout l'original de Perault (je sais pas d'ou tu sort une version antérieur) qui se terminé sur cette moral


On voit ici que de jeunes enfants,
Surtout de jeunes filles
Belles, bien faites, et gentilles,
Font très mal d’écouter toute sorte de gens,
Et que ce n’est pas chose étrange,
S’il en est tant que le Loup mange.
Je dis le Loup, car tous les Loups
Ne sont pas de la même sorte ;
Il en est d’une humeur accorte,
Sans bruit, sans fiel et sans courroux,
Qui privés, complaisants et doux,
Suivent les jeunes Demoiselles
Jusque dans les maisons, jusque dans les ruelles ;
Mais hélas ! qui ne sait que ces Loups doucereux,
De tous les Loups sont les plus dangereux.



il est clair que pour The Path il se sont inspiré de Perrault et non de Grim

un site ou on peu lire les 2 version

http://chaperon.rouge.online.fr/versions.htm

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2009-04-03 00:48
En fait, Charles Perrault s'est inspiré d'une vieille histoire racontée dès le moyen-âge par les paysans de façon orale, dans différents pays différents. Cette version horrible dont j'ai parlé avec le cannibalisme était racontée oralement à l'époque et on l'a retrouvée. C'est seulement au XVIIème ou XVIIIème siècle (j'ai un doute) que cette histoire a été reprise par écrit, par Charles Perrault. Elle était racontée de génération en génération aux enfants, sous différentes versions selon les époques ou les lieux.

En voici une version orale qui a été recueillie au XIXème:

C'était un femme qui avait fait du pain. Elle dit à sa fille :
– Tu vas porter une époigne toute chaude et une bouteille de lait à ta grand. Voilà la petite fille partie. À la croisée de deux chemins, elle rencontra le bzou qui lui dit :
– Où vas-tu ?
– Je porte une époigne toute chaude et une bouteille de lait à ma grand.
– Quel chemin prends-tu ? dit le bzou, celui des aiguilles ou celui des épingles ?
– Celui des aiguilles, dit la petite fille.
– Eh bien ! moi, je prends celui des épingles.
La petite fille s'amusa à ramasser des aiguilles.
Et le bzou arriva chez la Mère grand, la tua, mit de sa viande dans l'arche et une bouteille de sang sur la bassie.

La petite fille arriva, frappa à la porte.
– Pousse la porte, dit le bzou. Elle est barrée avec une paille mouillée.
– Bonjour, ma grand, je vous apporte une époigne toute chaude et une bouteille de lait.
– Mets-les dans l'arche, mon enfant. Prends de la viande qui est dedans et une bouteille de vin qui est sur la bassie.

Suivant qu'elle mangeait, il y avait une petite chatte qui disait :
– Pue !... Salope !... qui mange la chair, qui boit le sang de sa grand.
– Déshabille-toi, mon enfant, dit le bzou, et viens te coucher vers moi.
– Où faut-il mettre mon tablier ?
– Jette-le au feu, mon enfant, tu n'en as plus besoin.

Et pour tous les habits, le corset, la robe, le cotillon, les chausses, elle lui demandait où les mettre. Et le loup répondait : "Jette-les au feu, mon enfant, tu n'en as plus besoin."

Quand elle fut couchée, la petite fille dit :
– Oh, ma grand, que vous êtes poilouse !
– C'est pour mieux me réchauffer, mon enfant !
– Oh ! ma grand, ces grands ongles que vous avez !
– C'est pour mieux me gratter, mon enfant !
– Oh! ma grand, ces grandes épaules que vous avez !
– C'est pour mieux porter mon fagot de bois, mon enfant !
– Oh ! ma grand, ces grandes oreilles que vous avez !
– C'est pour mieux entendre, mon enfant !
– Oh ! ma grand, ces grands trous de nez que vous avez !
– C'est pour mieux priser mon tabac, mon enfant !
– Oh! ma grand, cette grande bouche que vous avez !
– C'est pour mieux te manger, mon enfant !
– Oh! ma grand, que j'ai faim d'aller dehors !
– Fais au lit mon enfant !
– Au non, ma grand, je veux aller dehors.
– Bon, mais pas pour longtemps.

Le bzou lui attacha un fil de laine au pied et la laissa aller.
Quand la petite fut dehors, elle fixa le bout du fil à un prunier de la cour. Le bzou s'impatientait et disait : "Tu fais donc des cordes ? Tu fais donc des cordes ?"
Quand il se rendit compte que personne ne lui répondait, il se jeta à bas du lit et vit que la petite était sauvée. Il la poursuivit, mais il arriva à sa maison juste au moment où elle entrait.


Bref, les origines de ce conte, c'est bien glauque (le moyen-âge le plus sombre). Sympathique pour les enfants à qui on devait raconter l'histoire j'imagine. Je me souviens avoir lu cette version en cours de français quand j'étais au collège.

Et on m'avait raconté en cours qu'il y a aussi toute une symbolique autour des aiguilles (qui peuvent faire saigner et renvoient aux menstruations, à la puberté) et des épingles (renvoyant à la coiffe de la mariée, sortie de l'adolescence et devenue adulte). Dans le jeu visiblement, on retrouve bien cette importance accordée au "chemin". Effectivement, on ne peut pas s'empêcher de penser que le chaperon rouge est également comme une proie sexuelle par rapport au loup.


Edit: Erhynn, tu confonds (moi aussi d'ailleurs au début) Tales of Games (Barkley effectivement) et Tale of Tales (The Path et d'autres jeux cités ici).

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai très envie de jouer à ce jeu (alors que je ne suis pas du genre à jouer aux Survival Horror ou jeux malsains). Ce jeu m'attire. Et puis j'ai largement la configuration pour faire tourner le jeu.


Re-Edit: CBL, tu es sûr que CanardPC dit du bien du jeu? Quand je vois cette page de gamekult, ils lui auraient mis l'équivalent de 1/10 (après, ça me semble suspect que cette entrée ait été publiée hier le premier avril).


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
CBL
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 02, 2002
Messages : 9107
De : Versailles

Hors ligne
Posté le: 2009-04-03 08:41
Oui j'en suis sur. Précisément, ils n'ont pas mis de note ce qui fait que Gamekult considère que c'est la plus basse. CPC voit The Path plus comme une expérience artistique intéressante que comme un jeu. C'est assez vrai et c'était déjà le cas d'Endless Forest et The Graveyard.

(rien à voir mais je vous conseille le petit chaperon rouge version Gotlib)

  Voir le site web de CBL
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2009-04-03 08:46
C'est sans doute vrai, ça n'a pas l'air d'un jeu, je ne vois pas vraiment le gameplay ou le fun dans ce qui est décrit ici. Mais ça a aussi l'air diablement intéressant !
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2941
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2009-04-03 10:02
Citation :

Le 2009-04-02 22:33, Simbabbad a écrit:
Citation :

Le 2009-04-02 17:00, Nano a écrit:
Je l'ai lu à l'instant.
Bien que la prose de JV fasse bien ressortir l'intérêt du jeu, je pense que ça n'est pas du tout pour moi. Beaucoup trop triste et nihiliste comme concept. (c'est dommage parce que l'habillage me plait bien)

Ce qui est passionant c'est que dans le même temps tu as passé beaucoup de temps sur Dead Space, RE4, Condemned, Silent Hill, etc.

C'est ce qui rend le projet intéressant : sur le fond il n'est pas plus choquant mais même des joueurs qui ont joué à bien plus violent sont dégoûtés par le concept.


C'est vrai. Mais je sais pas.. The Path, de prime abord, manque d'une lueur d'espoir. Je veux dire par là que le but est inopinément de faire mourir la petite fille par exemple (et qu'en plus la manière dont elle meurt aurait un lien avec l'influence qu'à donner le joueur au développement de l'histoire... presque une introspection macabre), ce qui ne m'engage pas. Dans n'importe quel survival horror, on est en droit d'attendre une issue dramatique mais positive... pas dans The Path (à priori).
Et puis, comme le disait déjà Oncle Martin, le fait de manipuler et d'emmener à la mort une petite fille, ça peut choquer de manière assez personnel je trouve (et pourtant je ne suis pas Papa...).

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2009-04-07 01:07
Bon, eh bien je viens de terminer le jeu. C'est très étrange, mais j'ai beaucoup accroché.

Que les choses soient claires: il n'y a pas de gameplay. Mais vraiment, ne cherchez pas du gameplay dans ce jeu qui n'est rien d'autre qu'une pure expérience virtuelle et immersive.

Bon, disons qu'il y a un petit quelque chose consistant à récolter des objets pour débloquer des chambres à la fin de chaque chapitre. Tout d'abord, il faut ramasser un certain nombre de fleurs jusqu'à ce qu'on puisse accéder à un objet. A ce moment-là, un petit dessin griffoné apparaît à l'écran et indique la direction vers laquelle il faut se diriger pour le trouver. Ca marche comme une boussole, il faut tourner l'écran jusqu'à ce que l'objet se trouve en haut de l'écran et il faut suivre la trace. Quand on obtient l'objet, on débloque une petite réminiscence, une image d'une chambre et un petit texte en relation avec la psychologie de la fille qu'on dirige. La forêt comporte six endroits clés pour chacune des six filles, et c'est dans ces six lieux qu'on trouve les six "loups" différents. Même si on a trouvé le loup, on peut continuer à explorer la forêt tant qu'on n'a pas encore interagi avec lui.
Une fois qu'on a interagi avec son "loup", on se retrouve devant la maison de mère-grand sous une pluie battante, avec une fille mal en point qui marche très lentement, puis la dernière phase consiste à avancer pas à pas en vue subjective dans la maison jusqu'à arriver à l'instant fatal. Dans cette phase-là, on est sur un rail et il faut appuyer à chaque fois sur le bouton pour faire un pas. En fonction des objets qu'on trouve, le parcours de la maison s'en retrouve rallongé et nous fait visiter plusieurs chambres.

Mais sinon, c'est à peu près tout. Dans ce jeu, on ne peut que marcher, courir ou interagir avec un élément de décor ou son "loup". C'est tout, il n'y a pas de vrai gameplay. L'intérêt de ce jeu, c'est l'ambiance et son thème qui est une réécriture du conte du petit chaperon rouge.

L'ambiance, parlons-en: quelle est-elle? Malsaine? Eh bien pour être franc: non, ce n'est absolument pas ce que j'ai ressenti. Au contraire, on a affaire à un très beau conte: funèbre et mélancolique certes, mais beau. Je ne sais pas si je suis à côté de la plaque en disant ça, mais ça me fait un peu penser au film Dead Man: un cheminement lent, irréel et poétique vers la mort. Le jeu joue à la fois sur l'enchantement et le glauque. La forêt est inquiétante, et pourtant elle fascine, on a envie d'y entrer. La musique elle-même joue là-dessus, tour à tour inquiétante et rassurante. D'ailleurs, j'assiste sur le fait que la musique est absolument fabuleuse: je ne sais pas qui l'a composée, mais je le félicite sincèrement.

On nous raconte d'abord la vie de ces filles. Durant la majeure partie de leur quête, l'ambiance est plutôt légère, insouciante. On en apprend plus sur la personnalité des filles et leur vie en fonction des objets qu'on trouve. L'ambiance devient ensuite plus lourde, triste et pesante lorsqu'on rencontre le "loup" et qu'on avance ensuite dans la maison de Mère-Grand. Normal, on s'approche de la mort, on quitte l'insouciance de la vie, on aborde les parts sombres de la conscience des filles et on se dirige peu à peu vers la fin. Là c'est glauque mais la violence n'est jamais montrée, il n'y a pas la moindre goutte de sang. Tout est suggéré et métaphorique. C'est au joueur d'interpréter ce qui est arrivé à la fille qu'on dirigeait.

C'est un jeu qui accomplit un de mes rêves qui n'avaient jamais été exaucés dans un jeu: se balader dans une vraie forêt et s'y perdre. Pas des couloirs végétaux comme dans les Zelda 3D, mais une véritable forêt assez dense. Maintenant, on se sent plus proche de l'état d'esprit des enfants qui se perdent dans la forêt dans le Petit Poucet (surtout quand ils n'ont plus de cailloux ou de miettes). Je vois un peu ce que ça faisait pour Bilbo le Hobbit et sa troupe de quitter la sécurité du sentier pour s'enfoncer dans la forêt des elfes et s'y perdre. Dès qu'on s'éloigne trop du sentier, on ne peut plus le rejoindre même en faisant l'exact chemin inverse. La seule façon de sortir de la forêt est de trouver la fille en costume blanc pour qu'elle nous tienne par la main et nous mène au sentier. Un vrai mystère cette fille, on ne sait pas qui il est ni ce qu'elle fait.

Cette forêt inspire la crainte car on ne peut pas en sortir et elle est assez sombre (on ne voit pas très bien où on va), et en même temps elle fascine. Au bout d'un moment, ce n'est plus la peur et le glauque qui prédominent, mais l'enchantement et la poésie. Je parle pour moi bien sûr, tout le monde ne ressentira pas forcément la même chose.


Bref, The Path n'est pas vraiment un jeu, mais... un conte, tout simplement. Un très beau conte en ce qui me concerne.

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1931
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2010-06-29 16:36
Profitant de mon récent changement de PC, je me suis pris ce jeu qui me faisait terriblement envie. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'attente en valait la peine.

Si vous ne jurez que par le gameplay, alors The Path est votre pire cauchemar. Voilà, c'est dit. Ce qui compte ici, c'est l'ambiance, l'esthétique, l'histoire. Et ça a plus que fonctionné sur moi. J'ai commencé le jeu hier matin et je l'ai fini cette après-midi. C'est court, mais si on accroche au trip, on est comme hypnotisé, fasciné.

Le jeu n'est pas aussi glauque/malsain/nihiliste que ce qui a été dit plus haut. C'est une adaptation du Petit Chaperon Rouge, poétique sans occulter la symbolique sexuelle du conte. Mais l'intrigue dépend de ce que fait le joueur, en fait ça m'a rappelé le Silent Hill de la Wii (en moins poussé quand même).

Le seul truc qui m'a énervé, c'est qu'il y a une part d'aléatoire dans les lieux et les objets "trouvables" lors de chaque chapitre. Du coup, on peut très bien arriver à la fin sans avoir tout trouvé, non pas parce qu'on aura mal joué, mais parce que c'était impossible. C'est comme les fleurs éparpillées dans la forêt, j'en ai trouvé 120 mais je ne vois pas du tout où peuvent être les 24 restantes. Faudrait que les développeurs arrêtent un peu avec les collections, à la fin.

Mais quoi su'il en soit, je retiendrai de ce jeu une expérience magnifique. A moins de 10 euros, je trouve que ça vaut le coup de tenter.
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.



Index du Forum » » Jeux » » [The Path] On a parcouru le chemin, on a tenu la distance...

43 messages • page
123




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)