Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
3271 messages • page
1 ... 144145146147148149150 ... 164
Auteur Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6665
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2013-06-10 21:25
Non, pas Rain, non. Ou bien alors, il faut se cotiser pour un slip.

Au moins.

  Voir le site web de MTF
Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2013-06-10 22:29
Vous dites ça parce que vous êtes jaloux. Rain, c'est l'homme libre qui assume son corps.

Bon, on se fait une soirée blanche façon Eddie Barclay pour fêter la fin de ce groblog ?


Je suis Eddie Barclay et j'approuve ce message.
_________________

Your face, your ass, what's the difference? - Duke Nukem

Image


Florent06
Gros pixel

Score au grosquiz
0001710 pts.

Joue à Demon's Souls, Doom PS3, Hotline Miami, Toy Story 3, Picross 2

Inscrit : Jun 06, 2013
Messages : 1913

Hors ligne
Posté le: 2013-06-11 07:31
Citation :
Eek the Cat
(CTA / Ocean - 1993)



Eek the Cat est certainement l'un des jeux les plus énervants et les plus difficiles que j'aie jamais vu dans le genre. Tiré d'un dessin animé américain inconnu chez nous, son principe est calqué sur celui de Sleepwalker, un jeu Amiga du même éditeur. On dirige un chat qui doit escorter une mamie au bout du niveau (une jungle hostile au début). Cette dernière avance toujours tout droit, inconsciante des dangers qui l'attendent. On peut toutefois lui faire changer de direction et lui balancer un élégant coup de pied aux fesses pour la faire décoler du sol et atteindre des plate-formes en hauteur. Il faut cependant souvent devancer la mémère pour dégager la route. Pour se faire, le chat peut courir, sauter et donner des coups de matraque (enfin je crois que c'est une matraque ...). La jouabilité est absolument infâme avec des sauts imprécis et surtout un gros problème de détection de collision avec le sprite de la vieille. Quand on veut la toucher pour lui faire changer de direction on passe à travers 1 fois sur 2, et inversement lorsqu'on souhaite justement simplement passer de l'autre coté. Les animaux et autres dangers ne peuvent la plupart du temps qu'être neutralisés pendant un temps limité, les sauts à faire réaliser à la vioc (à coups de pieds au cul donc) doivent être milimétrés et on doit souvent tout se retaper quand on les loupe, et tout dans l'agencement des niveaux est fait pour provoquer la crise de nerfs. Malgré plusieurs essais, il m'a été impossible de passer le 1er niveau.
Pour ne pas arranger les choses, les graphismes du jeu sont moches et très sombres, la musique est crispante et le design est incohérent et peu inspiré (elle sort d'ou cette jungle ?). Le seul point sympa : quelques animations du sprite du chat assez marantes (à la Bubsy) quand il tombe ou se fait toucher.
0.5/5

Dans mes souvenirs, Sleepwalker sur Amiga était aussi très difficile mais beaucoup plus jouable et même mieux réalisé. J'ai voulu le lancer pour me rafraichir la mémoire mais impossible de le faire fonctionner. J'ai essayé une version ECS et une version AGA et, dans les 2 cas, après avoir bouté, un message me demande d'insérer le disc 1 et d'appuyer sur le bouton de la souris. Quelle que soit l'image du disc inséré, ça ne fonctionne pas. Quelqu'un a réussi à l'émuler ?


Pas très inconnu, il était diffusé dans les années 90 sur France 2 dans l'émission "Chalut Maureen" (une des nombreuses émissions jeunesse qui essayait de concurrencer le Club Dorothée). Le dessin animé, très très très sympa, était dans l'esprit de Tex Avery.

Sinon, en effet, le jeu est très mauvais, tu as tout bien résumer. Et il est encore plus mauvais quand on a découvert The Lost Vikings avant celui-ci.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Tekken 8, Exoprimal, The Chants

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32683
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2013-06-11 11:30
Citation :
Le 2013-06-10 22:29, Tonton Ben a écrit :
Vous dites ça parce que vous êtes jaloux. Rain, c'est l'homme libre qui assume son corps.


Tout à fait ^^
Par contre chanter c'est une mauvaise idée
_________________

Image


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2013-06-11 22:18
Merci Eddie (et les autres) !

Florent06 : merci pour ces précisions sur Eek the Cat. Je n'ai pas connu "Chalut Maureen", je me souviens seulement de Maureen Dor sur Canal + (si on parle bien d'elle). Il faudra donc remplacer "inconnu" par "très peu connu"

Citation :
Le 2013-06-10 13:56, RainMakeR a écrit :
Citation :
Uchuu Race Astro Go Go
(Kaze / Meldac - 1994)
Cette course de véhicules futuristes est donc vue de derrière, mais certains virages très serrés montreront souvent son engin de coté, le tout affiché avec les rotations du fameux "mode 7" de la Snes.

j'ai 2 questions. Kaze, j'imagine que c'est pas les mêmes que l'editeur de vidéo.
2e, ca se presente comment le passage en vue de coté ? c'est pendant que tu joues ? parce que ca doit être assez atroce à jouer

Ah bin non, c'est pas le même Kaze, sinon le jeu aurait été beaucoup plus cher
En fait il n'y a pas à véritablement parler de passages en vue de coté, ça ne dure qu'un petit instant après certains virages.

  Voir le site web de Sebinjapan
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Tekken 8, Exoprimal, The Chants

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32683
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2013-06-11 22:31
ok tu joues pas vraiment alors, parce que ca doit etre la galère si on te change la camera
_________________

Image


nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2013-06-12 10:52   [ Edité le: 2013-06-12 10:58 ]
Citation :
Le 2013-06-11 22:31, RainMakeR a écrit :

ok tu joues pas vraiment alors, parce que ca doit etre la galère si on te change la camera


Non Rain c'est pas ça.

Aller je le fais pour toi :



Ton texte est un peu ambigu Seb, car il n'y a justement pas de rotation de la caméra, c'est pour ça on se retrouve avec le véhicule vu de coté,

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Tekken 8, Exoprimal, The Chants

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32683
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2013-06-12 13:45
c'est pas terrible dis donc à jouer
En fait on dirait un replay de f-zero.

Merci nicko
_________________

Image


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2013-06-16 11:41
Undake 30 : Same Game
(Hudson / Nintendo - 1995)



Une collaboration entre Hudson et Nintendo sur Snes, ça ne peut que donner quelque chose d'intéressant, non ? Pas ici, le résultat étant ce soft dédié au service Satellaview qui n'est qu'un bête jeu dans lequel on clique sur au moins deux illustrations identiques se touchant pour les faire disparaitre. C'est un jeu très répandu qu'on trouve sur les "bureaux" de nombreux systèmes d'exploitation, en freeware ... Ici les illustrations sont issues du monde de Mario. Le curseur peut se diriger au pad ou à la souris et on peut annuler ses coups pour revenir en arrière. Avant d'être disponible sur Satellaview, le jeu fut produit en cartouche afin de servir de lot pour des concours.
Mediocre


Universal Soldier
(Ballistic / Accolade - 1992)



Même si les 2 Super Turrican de la Snes sont très réussis, certains fans des machines de Commodore leur reprochent de ne pas reproduire le feeling du fantastique Turrican 2 sur C64 ou Amiga. Si seulement un épisode de la série orienté exploration de niveaux et utilisant les capacités de la Snes était sorti ... Mais cet épisode existe, grâce à la volonté cosmique de Jean Claude Vandamme ! En effet, pour adapter le film mettant en scène le célèbre acteur belge, Accolade a repris le fameux Turrican 2 de l'Amiga, a changé quelques sprites, et l'a converti sur Snes avec des niveaux supplémentaires. Super, non ? Malheureusement, notre jeu adoré s'est un peu fait massacrer lors de sa transformation en adaptation de blockbuster hollywoodien (de série B ...).
D'abord les nouveaux sprites, utilisés pour le héros, certains ennemis des niveaux inédits et pour les boss, sont juste affreux. Ensuite les nouveaux niveaux (dont certains remplacent les phases de shoot-them-up, absentes ici) sont courts, moches, et sans intérêt. Mais le pire concerne certainement les magnifiques musiques originales de Chris Huelsbeck qui, si elles sont bien présentes, sont affreusement rendues ici. Donc, Universal Soldier, c'est Turrican 2 en beaucoup moins bien ... mais c'est quand même Turrican 2, avec son héros vu de profil explorant de vastes niveaux au level-design excellent, ramassant des armes bonus, et se transformant en boule à la Metroid pour atteindre certains endroits. Si on vivait dans un monde parallèle ou Turrican 2 n'existait pas, il faudrait bien admettre que Universal Soldier, malgré sa réalisation médiocre, est un bon petit jeu.
A noter que le titre est en fait sorti sur Megadrive et Gameboy et que cette version Snes resta à l'état de BETA et ne fut jamais commercialisée.
MOYEN (jouez à Turrican 2 sur Amiga)


Untouchables (The)
(Ocean - 1993)



Ocean adapte ce film en tant que jeu d'action multi-phases proposant différents gameplays. Dans tous les cas, on incarne le flic Elliot Ness qui combat la mafia de Al Capone dans le Chicago des années 30. Le gameplay du premier niveau est inspiré de Cabal en arcade avec le héros vu de derrière devant canarder des ennemis sur un écran unique en se cachant derrière des éléments de décor et en se déplaçant latéralement. L et R permettent de bouger le héros tandis que la croix dirige le viseur. Attention, le fusil à pompe n'a que deux coups et il faut donc constamment recharger, ce qui est d'autant plus pénible que le temps est très limité et que quelques coups loupés suffisent donc à perdre la partie.
Le second niveau est un side scroller ou le héros doit sauter et tirer à l'intérieur d'un entrepôt. On peut également s'abaisser pour éviter les tirs ennemis. Ces derniers sont partout, canardent dans tous les sens, et la disposition des boutons peu commune (X pour sauter) n'aide pas à se sentir à l'aise pour passer cette phase assez difficile et peu passionnante.
Le 3ème niveau ressemble au premier, avec encore un héros vu de derrière et un viseur. Mais cette fois le décor se dévoile par un scrolling tandis qu'on est armé d'une mitraillette disposant d'une grosse cadence de tir.
Changement de registre avec le 4ème niveau représenté en vue de dessus et qu'on explore selon un scrolling multi-directionnel. L'action rappelle True Lies. Une séquence pas mal, avec quelques bonnes idées (des sections plongées dans l'obscurité qui s'éclairent un peu sous les tirs de mitraillette), mais également une mauvaise : le héros est TRES lent. Maintenir R enfoncé permet d'aller plus vite, mais pas longtemps car il semble que le perso se fatigue. Le fait de se trainer horriblement gâche cette phase autrement sympathique.
Ces 4 niveaux sont sélectionnables d'emblée et doivent être terminés pour débloquer le 5ème et dernier que je vous laisserai le soin de découvrir ...
Typique des jeux à licence, Untouchables et moyen à tous points de vue à commencer par sa réalisation en demi-teinte, sauf les musiques très réussies. Le titre est quand même handicapé par une difficulté très mal dosée.
Moyen


Urban Strike
(Granite Bay / Black Pearl / Electronic Arts - 1994)



Troisième épisode de la célèbre série de jeux d'action en vue 3D isométrique entamée par Desert Strike, Urban Strike se veut plus varié et plus scénarisé. En effet ici on pilotera non seulement un hélicoptère de combat, mais également d'autres véhicules dont certains ne volent pas, et on devra même parfois se déplacer à pied à l'intérieur de bâtiments. Lors de ces phases, la vue est bien entendue rapprochée. L'histoire est illustrée par de nombreuses cut-scenes illustrées racontant les méfaits d'un milliardaire, ex candidat à la présidence des USA, qui menace le pays avec une arme secrète. On commence par piloter un hélicoptère au dessus des îles de Hawaï et il faut accomplir diverses missions comme détruire des radars, secourir certaines personnes ou capturer des marchandises et les déposer à des endroits particuliers.
Le principe n'a pas changé, la maniabilité non plus avec gauche et droite pour faire pivoter son véhicule, avant pour avancer, arrière pour reculer, et on "straffe" en maintenant le bouton B tandis que X, Y et A actionnent les armes. Dans les phases à pied, on se déplace normalement en avançant dans la direction indiquée par le pad. Les différents objectifs sont intéressants et bien intégrés dans l'histoire.
Sans être particulièrement facile (loin de là), ce 3ème épisode est plus abordable que ses (difficiles) prédécesseurs car les ravitaillements (carburants, munitions) sont beaucoup plus fréquents et nos coéquipiers (qui influent sur la précision du tir) bien plus doués qu'avant.
Urban Strike est un jeu presque bien, presque parce qu'il est techniquement faible et certains défauts agacent. Ainsi, graphiquement c'est très inégal avec des décors parfois jolis mais souvent hideux, surtout dans les phases à pied, et ça manque de couleurs. Le pire concerne l'animation : les ralentissements sont bien trop fréquents dès qu'il y a 2 ou 3 ennemis à l'écran et pénalisent le gameplay. Enfin parmi les petits détails, on regrette que le straffing ait été retiré des boutons L et R, c'était beaucoup plus pratique ainsi dans Jungle Strike. A essayer tout de même mais il se peut que la version Megadrive soit plus réussie.
Moyen


Ushio to Tora
(Yutaka - 1993)



Tiré d'un manga et d'un animé (sorti en France), ce titre d'action vu de profil permet de choisir son personnage entre Ushio, un jeune garçon vivant dans un temple et armé d'une lance, et Tora, un démon rappelant un tigre qui était enfermé par un sortilège lié à la lance de Ushio. Ils doivent combattre des monstres issus de la mythologie japonaise. Le perso qu'on dirige peut sauter et frapper, et également s'abaisser mais ça ne sert pas à grand chose. Quelques coups spéciaux semblent disponibles, notamment en faisant "avant, avant + attaque" ce qui dans le cas de Tora lui permet de cracher des flammes. Chaque section fait quelques écrans de large (liés par un scrolling) et il faut se débarrasser de chaque monstre avant de pouvoir passer au suivant jusqu'à affronter un boss et passer à la suite. Le game design est sans saveur, il n'y a ni techniques, ni subtilités, la réalisation est minimaliste et on ne s'amuse vraiment pas beaucoup.
Mediocre


Utopia
(Gremlin / Jaleco - 1993)



Tout comme Megalomania, Utopia est un jeu de stratégie / gestion / wargame de "transition" entre les softs se jouant au tour par tour comme Civilization et ceux se déroulant en temps réel comme Dune 2 ou Warcraft. En fait, Utopia, qui est né sur ST, Amiga et PC un an plus tôt, a énormément en commun avec les jeux de cette 2ème catégorie mais l'histoire ne l'a pas retenu comme un précurseur malgré ses évidentes qualités.
Utopia, c'est tout d'abord un Sim City en 3D isométrique qui se déroule dans l'espace. Le joueur, en dirigeant un pointeur et en cliquant sur des icônes, doit construire des bâtiments et les placer sur la surface d'une planète afin de développer une colonie et de rendre heureux les colons qui y vivent (un indice de satisfaction est à surveiller). Il faudra ainsi fournir à sa communauté des centrales énergétiques, des usines pour fabriquer de l'oxygène, des hôpitaux, des postes de police, des habitations ou encore de quoi distraire les colons (mais attention, pas trop, sinon ils travaillent moins vite). Mais il faudra aussi construire des bâtiments et des véhicules destinés à la guerre, tels que des radars, des usines fabriquant des tanks, ou des lance-missiles. Car dans Utopia le joueur est opposé à une race extraterrestre hostile dont il faudra repousser les attaques.
Tout le jeu se déroule en temps réel, et il faut rapidement aller cliquer à un endroit de la carte pour lancer une construction, puis à un autre pour ordonner à un tank d'aller affronter un ennemi (on peut définir des endroits vers lesquels plusieurs tanks vont aller en déposant des marqueurs) ou déclencher le tir d'un missile sur un ennemi éloigné qu'un radar aura repéré.
La partie gestion passe par des écrans ou il faut régler des pourcentages pour définir divers paramètres tels que les taxes que les colons auront à payer, les réserves de nourriture, ou les crédits alloués à la recherche (pour obtenir de nouvelles armes). Des conseillers sont également présents : ils avertissent le joueur de ce qui va mal (insuffisances en énergie, colons mécontents, criminalité en hausse ... etc ...).
Innovant, riche en possibilité et tout de même relativement abordable avec son système d’icônes (une fois le manuel digéré ...), Utopia aurait mérité plus de succès qu'il n'en a connu. Il faut dire qu'il souffre de petits défauts comme une ambiance sonore morose, des graphismes moyens, une difficulté parfois mal équilibrée, et une fenêtre de jeu relativement réduite obligeant à tout le temps déplacer la carte, ce qui se fait obligatoirement à l'aide de touches fléchés présentes à droite de l'écran. On aurait préféré pouvoir déplacer l'écran lui même en amenant le pointeur vers le bord. Heureusement, la souris Snes est gérée. Forcément, on a eu bien mieux depuis, surtout sur micro-ordinateurs, mais Utopia est un soft intéressant, à défaut d'être très "sexy", pour celui recherche un mix entre gestion et STR sur Snes.
Le jeu Utopia auquel Grospixels consacre un article est lui aussi un précurseur mais ce n'est pas le même soft !
Assez Bien

  Voir le site web de Sebinjapan
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2013-06-16 14:00
Citation :
Le 2013-06-16 11:41, Sebinjapan a écrit :
A essayer tout de même mais il se peut que la version Megadrive soit plus réussie.


J'hésite entre



et


_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2013-06-16 16:17   [ Edité le: 2013-06-16 16:18 ]
Citation :
Le 2013-06-16 11:41, Sebinjapan a écrit :

Utopia aurait mérité plus de succès qu'il n'en a connu. Il faut dire qu'il souffre de petits défauts comme une ambiance sonore morose

Il faut dire que la version originale de l'OST a été très probablement d'abord pensée pour le MT-32 et qu'elle a été ensuite transposée avec les pertes à prévoir sur Amiga et Snes:



Sinon moi aussi je m'étonne du fait que ce jeu soit passé aussi inaperçu.

damdam
Gros pixel


Score au grosquiz
1047250 pts.

Inscrit : Jul 08, 2002
Messages : 1064

Hors ligne
Posté le: 2013-06-17 11:21   [ Edité le: 2013-06-17 11:22 ]
Honnêtement, je trouve que la version Amiga de ce morceau est infiniment plus réussie. Ceci dit, j'ai jamais été tellement fan des sonorités MT32.



(j'espère que ça démarre pas en autoplay)


Et un remix très propre qui gomme l'aspect "protracker" du module :
http://www.youtube.com/watch?v=FDIn-YX_2Hk

Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2013-06-17 13:47
Heu justement si y'a besoin d'un remix pour nettoyer le rendu morceau... la version amiga est beaucoup plus criarde, c'est évidente dès qu'on arrive à une minute. Ensuite Barry Leitch est à l'origine des 3 BO et bizarrement sur son cloud c'est la version MT-32 qu'il a choisi de présenter.

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2013-06-23 17:29
Ultra Baseball Jitsumeiban
(Culture Brain - 1992)



Ultra Baseball Jitsumeiban 2
(Culture Brain - 1993)



Ultra Baseball Jitsumeiban 3
(Culture Brain - 1993)



Nous avons déjà vu deux épisodes de cette série de jeux de baseball à "coups spéciaux", il s'agissait de Super Baseball Simulator et de Super Ultra Baseball 2. En voici 3 autres qui fonctionnent exactement de la même façon. Il s'agit en fait à première vue de jeux de baseball très classiques avec les vues et le gameplay très abordable qu'on retrouve dans 90% des titres du genre sur SNES. Encore plus abordable ici car le timing pour la frappe n'est pas trop exigent et la vitesse de balle relativement lente. La ou ces jeux se distinguent, c'est quand on choisit de disputer l'Ultra League dans laquelle les joueurs disposent de coups spéciaux délirants comme des frappes de balle qui partent en zig-zag, des tirs enflammés impossibles à arrêter ou bien des pitchers qui peuvent se dé-doubler et lancer des balles fantômes ! Les coups spéciaux se choisissent dans un menu, il n'y a pas de manip improbable à réaliser. C'est abordable, fun, et permet de déboucher sur des scores surréalistes ! On trouve en plus un mode EDIT dans lequel on peut bâtir son équipe et attribuer les coups spéciaux de son choix à ses joueurs (en mode Ultra, bien sûr, on peut choisir de joueur "normalement", mais ça serait bien dommage ^^).
La différence entre ces 3 jeux et les 2 autres de la série, c'est qu'ils permettent de jouer avec les vraies équipes du championnat Japonais et que les épisodes 2 et 3 offrent le choix entre des sprites "normaux" et des sprites en SD (petit corps et grosse tête) avec un terrain revu en fonction. Le 1er épisode, peu esthétique, a cependant l'avantage pour nous de disposer d'un patch de traduction en langue anglaise. Le second est beaucoup mieux réalisé mais n'apporte pas grand chose. Quand au 3ème, s'il conserve lui aussi les mêmes options et modes de jeu, il bénéficie d'une interface entièrement revue, avec de beaux menus, et d'une réalisation générale en très nette hausse avec notamment des sprites qui sont dotés d'un nombre conséquent de petites animations venant apporter énormément de vie au soft. C'est peut-être le meilleur de la série mais il faut noter deux petits défauts. D'abord le fait que les coups spéciaux soient moins efficace que dans les autres épisodes : ça équilibre certainement le gameplay, mais c'est moins "fun". Ensuite le fait que certains de nos émulateurs aient un peu de mal à émuler ce titre à pleine vitesse et sans bugger.
En bref, de bons représentants d'une très bonne série, mais Super Ultra Baseball 2 reste certainement l'épisode à privilégier grâce à son patch de traduction et sa bonne réalisation.
Bien


Uniracers / Unirally
(DMA Design / Nintendo - 1994)



Uniracers est un jeu auquel les screenshots ne rendent pas justice car il faut le voir en mouvement pour commencer à comprendre l'attrait qu'il peut exercer. Jouable en solo en plein écran ou à deux en écran splité, ce soft est un jeu de course de monocycles "vivants" (il n'y a pas cycliste dessus) vus de profils. On accélère en inclinant le pad dans la direction voulue, on freine avec un bouton et on saute avec un autre. Lorsqu'on se trouve en l'air, soit après un saut amorcé par le joueur, soit en décollant grâce à un tremplin, on peut réaliser des acrobaties en l'air en faisant pivoter son monocycle à l'aide des boutons L et R. Et tout le gameplay est construit autour de cette fonction puisque les figures aériennes permettent de gagner de la vitesse. Il faudra également sauter ou changer de direction au bon moment pour négocier les pièges tendus par les tracés comme certaines surfaces collantes ou des passages ou il ne faut pas quitter le sol.
Le gameplay rappelle donc le classique Excite Bike, ou bien le très bon Joe Danger, mais en beaucoup plus rapide. Tellement rapide d'ailleurs que seule une connaissance parfaite des tracés permettra au joueur de triompher de son unique concurrent dans les niveaux avancés.
Graphiquement c'est dépouillé mais le scrolling est d'une rapidité démente et ne souffre d'aucun ralentissement.
Uniracers, c'est un concept simple et efficace, je vous recommande de l'essayer.
D'après Wikipedia, le jeu aurait été retiré de la vente suite à un procès intenté par Pixar à cause de l'utilisation d'un monocycle ressemblant trop à celui de leur court-métrage Red's Dream, ce que je trouve étrange car il aurait suffi à Nintendo de remplacer le sprite principal (par une moto par exemple) pour continuer à vendre le jeu. J'imagine que Nintendo ne croyait pas assez dans le potentiel commercial du jeu pour effectuer cette modif certainement couteuse à l'époque.
Bien

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2013-06-23 17:40
On les a tous U, place au bilan. Je retiens les titres suivants (notez que j'ai "upgradé" Umihara Kawase pour mieux le mettre en valeur, ESSAYEZ-LE !) :


TRES BIEN :

- Umihara Kawase : jeu de plate-forme original au gameplay basé sur l'utilisation d'un grappin.

BIEN :

- Ultra Baseball Jitsumeiban 2/3 : baseball délire avec des coups spéciaux.
- Uncharted Waters New Horizons : jeu d'aventure / gestion au temps des pirates.
- Uniracers : jeu de course de monocycles vu de coté. Fun et original.

ASSEZ BIEN :

- Uchuu Race Astro Go Go : jeu de course à la F-Zero très rapide et coloré.
- Ugoku : Aryol : reconstituer un puzzle dont l'image est animée.
- Ultima 7 : grand hit du PC en version édulcorée et plus orientée action.
- Ultima Runes of Virtue 2 : action-RPG plutôt correct, dans le monde d'Ultima.
- Undercover Cops : bon beat them all, mais préférez l'arcade si vous émulez.
- Utopia : stratégie / gestion / wargame, à mi chemin entre le tour par tour et le RTS.

MOYEN :

- Urban Strike : dernier volet 16 bits de la série amorcée par Desert Strike.

  Voir le site web de Sebinjapan
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8714
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2013-06-24 01:44
Un truc marrant dans Unirally. Quand on rentre son nom, si on tape Sonic ou Sega, on a un message du genre "sorry, this name is not cool enough"
J'aime bien ce jeu meme si je n'ai jamais reussi a le maitriser vraiment. Effectivement, on ne dirait pas au vu des screenshots, mais il est assez fun.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Tekken 8, Exoprimal, The Chants

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32683
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2013-06-24 11:43
bizarre le procès pixar. Pixar n'a pas le monopole des unicycle

Bon sinon Seb tu joues sur wii ou bien ?

Citation :
On accélère en inclinant le pad dans la direction voulue

Je pense que tu voulais dire plutot en appuyant dans la direction voulue nan ?
_________________

Image


nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2013-06-24 16:49
Seb tu n'as pas parlé des super musiques de Unirally ! Du rock qui ressort presque aussi bien que dans Rock'n'Roll Racing...

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2013-06-24 18:19
Bien vu Rainmaker, j'écris n'importe quoi des fois
Nicko, je t'avoue que la musique ne m'a pas marqué plus que ça, au niveau des mélodies, mais c'est vrai que c'est de la bonne guitare électrique que le chip sonore de la SNES sort très très bien, comme dans Rock n Roll Racing en effet.

Sinon je viens de m'acheter la bible Snes de Pix n Love. J'en parlerai dans "Revue de Presse" quand j'aurai eu le temps d'en lire un bon morceau mais le premier contact est positif. Ils ont enfin traité la série Fire Pro Wrestling avec le respect qui lui est du !

EDIT (1 heure plus tard) : ouais en fait, comme d'hab avec ces bibles, la pertinence des textes est très variable en fonction des rédacteurs, et il y a pas mal d'erreurs et coquilles, et c'est vraiment chiant pour un ouvrage comme ça. Exemple : fiche d'Arcana avec le texte de Arcade's Greatest Hits, ou Captain Tsubasa J édité par Tecmo au lieu de Bandai (contrairement aux autres jeux de la série) et écrit par quelqu'un qui n'a pas du y jouer plus d'une seule fois.
Ou bien peut-être fallait-il acheter l'édition collector pour ne pas subir ces erreurs ?

Quelqu'un d'autre l'a achetée / lue ? Des avis ?

  Voir le site web de Sebinjapan
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2013-06-24 20:43
Citation :
Le 2013-06-24 18:19, Sebinjapan a écrit :
Ou bien peut-être fallait-il acheter l'édition collector pour ne pas subir ces erreurs ?


Joli
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes

3271 messages • page
1 ... 144145146147148149150 ... 164




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)