Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Une tronçonneuse et deux cadavres pourris : liste de Noël du petit Condemned
34 messages • page
12
Auteur Une tronçonneuse et deux cadavres pourris : liste de Noël du petit Condemned
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2007-12-25 01:23
Du sang, des boyaux, de la rate et du cerveau sur Grospixels : quel bonheur que Jika révèle sa véritable perversité sur le site! A moins que ce soit son indécrottable Sega-fanboïsme!?!

Article de grande qualité une fois de plus grâce à une analyse comme on aimerait en voir tous les jours. Le jeu et de ses influences ainsi que de ses mécanismes visant à amener la peur sont véritablement décortiqués. Intéressant, le grand nombre de vidéos linkées, l'entrée de youtube sur GP par la petite porte?
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Feyd Rautha
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
0017250 pts.

Inscrit : Nov 22, 2006
Messages : 304
De : Toulon

Hors ligne
Posté le: 2007-12-25 02:21
J'ai dévoré l'article, il ne me reste plus qu'à me procurer le jeu!

J'avais tres rapidemment jeté un coup d'oeuil à la demo sur 360 il y a quelques mois, l'ambiance m'avait parue tres prenante, mais possedant trop de jeux meme pas commencés et pas assez de temps, Condemned n'a jamais fait partie de mes "achats prioritaires".

Apres lecture, et compte tenu du fait que le jeu se trouve facilement en occasion dans les 15 euros, je serais bien bete de ne pas me lancer.

...Rendez vous peut-etre dans quelques semaines pour donner mes impressions.

Gamerphil
Gros pixel



Inscrit : Aug 25, 2002
Messages : 1926
De : Nord

Hors ligne
Posté le: 2007-12-25 13:56
Excellent article sur un jeu qui ne l'est pas moins. Merci beaucoup Jika, c'est un travail remarquable !

Je confirme, ce jeu, sans être la perfection même, est néanmoins très puissant. C'est à peu près aussi effrayant qu'un Silent Hill, mais dans un genre et une ambiance très différente, quand même.
J'ai même plus accroché à ce jeu qu'à un Silent Hill, aussi étonnant que cela puisse paraître (peut-être allez vous me dire que je ne suis pas normal, mais j'assume, tant pis).
Comme je le disais dans un autre topic, il faut s'habituer au système de combat, le temps de trouver le bon timing pour bloquer les coups pour pouvoir ensuite donner une contre attaque. Mais une fois que c'est maîtrisé, les bagarres sont très jubilatoires, et le jeu ne se révèle pas si difficile que ça. Ca devient quand même assez chaud à la fin du jeu, les ennemis sont coriaces et résistants (d'autant plus que l'on ne dispose plus du phaser !), sans oublier le boss de fin que l'on rencontre tout de même plusieurs fois durant le jeu.

Bref, c'était un jeu que je n'attendais pas spécialement, mais qui finalement, s'est avéré être une excellente surprise. Je crois que je vais me le refaire, tiens !

NaviLink
Pixel de bonne taille

Score au grosquiz
0003848 pts.

Inscrit : Mar 20, 2005
Messages : 236

Hors ligne
Posté le: 2007-12-25 22:33
Très bon article du sieur Jika sur un jeu qui ne l'est pas moins.

Le plus intéressant pour moi avec Condemned, c'est la comparaison avec FEAR. Les mecs de Monolith savent créer une ambiance oppressante, une atmosphère étouffante. Mais surtout, ils peuvent y arriver par différentes méthodes : dans FEAR, c'est le surnaturel qui prédomine, dans Condemned, c'est plutôt la peur primaire et l'instinct de survie qui priment.

La démo sur 360 m'a complètement scotché, elle reprend tout le début du jeu jusqu'au moment où l'on se fait défenestrer. On touche le sol et fondu au noir. Puis un sobre écran qui annonce la sortie du jeu. Comme première impression réussie et marquante, difficile de faire mieux.

Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à Kiesel A2, MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 11272
De : Laval, de l'autre côté du pont

Hors ligne
Posté le: 2007-12-27 12:12
Par l'article alléché, je viens de m'acheter Condemned, 15 euros au GAME du coin. J'aimerais bien trouver FEAR aussi, mais les rapaces des magasins de JV des environs de Toulon ne le font pas à moins de 30 euros d'occase.
_________________

https://twitter.com/MaxNoelBass
https://www.youtube.com/c/TheTiberianSons


Feyd Rautha
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
0017250 pts.

Inscrit : Nov 22, 2006
Messages : 304
De : Toulon

Hors ligne
Posté le: 2007-12-27 14:52
Citation :

Le 2007-12-27 12:12, Wild_Cat a écrit:
J'aimerais bien trouver FEAR aussi, mais les rapaces des magasins de JV des environs de Toulon ne le font pas à moins de 30 euros d'occase.



Je vis a Toulon et je peux te le preter si tu veux, meme pour quelques mois: je l'ai acheté il y a bientot un an et je n'y ai toujours pas touché... autant qu'il rpofite a quelqu'un

edit: PS: Y'a un Game à Toulon?

Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à Kiesel A2, MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 11272
De : Laval, de l'autre côté du pont

Hors ligne
Posté le: 2007-12-27 15:19
Peut-être pas tout de suite (faut que je termine Condemned, du coup), mais dans mettons un mois, volontiers. Tu veux que je te prête quelque chose en échange?

Le GAME dont je parle est celui de Grand Var. Pas pile-poil "du coin", mais presque
_________________

https://twitter.com/MaxNoelBass
https://www.youtube.com/c/TheTiberianSons


Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à Kiesel A2, MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 11272
De : Laval, de l'autre côté du pont

Hors ligne
Posté le: 2007-12-29 18:57
Bon, j'ai commencé Condemned, et c'est pas mal du tout. Certains mécanismes de jeu sont artificiels et apparents (le coup des passages à ouvrir avec une, et une seule arme) et ça fait sacrément mal aux yeux (et si je dis ça de Condemned, j'ose à peine imaginer ce que doit donner Doom 3), mais pour ce qui est de rendre une ambiance glauque, oppressante et malsaine, ça se pose là. J'aime bien le mélange Seven/CSI, le combat au corps à corps très viscéral avec fatalities (là où la majorité des autres jeux proposent un système d'arts martiaux avec des belles prises propres, dans Condemned on tabasse des junkies à coups de pelle ou de 2x4 et on les achève en leur explosant la tronche par terre), et c'est rigolo de s'entendre parler avec la voix de Matt Parkman.

Par contre, dans les trucs à trouver, autant je suis tombé sur pas mal d'oiseaux crevés, autant les morceaux de métal, pour l'instant, que dalle. A quoi ils ressemblent? Les morceaux de métal pokémonables, j'entends, parce que sinon, oui, y'a des clous, des tuyaux, des panneaux et des toits de bagnole.
_________________

https://twitter.com/MaxNoelBass
https://www.youtube.com/c/TheTiberianSons


David
Glaçon du sentiment


Joue à River City Girls

Inscrit : Mar 17, 2002
Messages : 10342
De : Lille, en l'an 3000.

Hors ligne
Posté le: 2007-12-29 22:14
Les morceaux de métal se trouvent relativement facilement : ils se situent toujours sur les murs où une multitude d'yeux ont été griffonés.
Si tu gardes l'oeil bien ouvert sur le décor, tu ne devrais plus en rater beaucoup.

  Voir le site web de David
JPB
Camarade grospixelien


Joue à Borderlands 3, Dungeon Master

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3364
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2008-01-01 20:12
Pour info, Condemned est dispo sur PC à 10 euros.
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22761
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2008-01-01 20:52
Ca y est, j'ai eu le temps de lire l'article, et toutes mes félicitations Jika, tu as très bien traité le sujet, avec beaucoup de passion. C'est d'ailleurs un petit évènement cet article, puisque c'est le premier publié dans GP qui évoque vraiment le changement actuel de génération de console.

Condemned, c'est le jeu qui n'a pas fait énormément parler de lui avant sa sortie, que personne n'a essayé de présenter comme une évolution majeure de quoi que ce soit, et qui au final est sorti à la date prévue et n'a déçu personne.

Excellente surprise à la fin de l'article d'apprendre que Condemned va être adapté au ciné par Tarsem Singh. J'avais bien aimé The Cell.

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Jika
Pixel planétaire


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2008-01-02 00:44
Je suis content de voir que l'article ait plu et surtout qu'il ait donné envie aux gens de se procurer le jeu. Pour moi, il est aujourd'hui le jeu le plus flippant auquel j'ai pu jouer et je me rappelle encore les coups de flippe qu'il m'a provoqué ou encore la peur qui me prenait au ventre quand je lancais le jeu.

D'ici deux mois, Condemned 2 sortira. Beaucoup de screenshots ont été balancés sur le net, et effectivement, le jeu semble aller encore plus loin que le premier volet. J'ai hate de voir ca en tout cas...

Si jamais vous aimez avoir peur et que vous avez une Xbox 360 ou un PC, il faut jouer à Condemned.

JPB
Camarade grospixelien


Joue à Borderlands 3, Dungeon Master

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3364
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2008-01-02 11:00
L'article passionné de Jika m'a surpris, parce qu'il allait à contre-courant de ce que j'avais lu : des critiques assez moyennes sur le jeu, tant dans Joystick que sur des sites comme Clubic. Finalement, j'ai téléchargé la démo et j'ai regardé ce que ça donne... Un seul niveau c'est court, mais j'ai trouvé le jeu sympa. Je pense que je l'achèterai un de ces quatre.
Merci Jika !
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32897
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2008-01-02 20:36
Et hop encore un remontage.

Tout d’abord bravo pour ce bel article, c’est bien détaillé et très complet.

Sinon pour parler du jeu en lui-même, j’ai pas tellement accroché. Je l’ai acheté d’occase parce qu’on m’a dit qu’il était pas mal, mais j’ai pas pris mon pied.

Déjà, je ne suis pas très réceptif au effet de style, du genre la lenteur du personnage tout ça. Donc forcément partant de là, ça me gâche un peu le jeu. Ce qui m’embête aussi c’est qu’en général j’aime être maitre de mon temps. Et j’ai vraiment du mal avec les jeux où il faut tout refaire de A à Z pour avoir une 2e fin par exemple. C’est pourquoi j’ai lâchement abandonné Silent Hill 2. Par contre quand un jeu me plait beaucoup, et qu’il ne nécessite pas obligatoirement un 2e passage, là j’ai plus tendance à me le refaire. Comme par exemple RE4, ou Bioshock que j’ai enchainé directement au niveau de difficulté supérieur pour voir comment ça se passait.
Là dans Condemned, ce qui m’a gêné c’est que, ok il me manquait des succès, mais pour les avoir tous, il me fallait recommencer le jeu au moins 2 fois supplémentaires je crois. Du coup, je l’ai gentiment rangé dans ma pile de jeu à refaire à la retraite, après tous mes supers jeux qu’il faut obligatoirement que je refasse.

Pour les combats, je trouve qu’ils sont tendus quand même. J’avoue que je parais un peu au pif. Des fois je parais carrément pas. Par contre ça m’a un peu gêné de ne pas pouvoir avoir une arme à feu + une arme normale. Parce ce que tous les ennemis n’ont pas besoin d’une balle dans la tête non plus J
Au niveau arme, toujours, j’ai été un peu déçu, au final t’utilises toujours la même (celle qui fait le plus mal pour moi) et de toute façon le choix est pas si énorme.
Au début quand on m’a parlé du jeu, je m’imaginais quelque chose dans la même veine que Dead Rising. C'est-à-dire qu’on peut chopper tout et n’importe quoi pour s’en servir d’arme.
La, à part, quelques tuyaux …..

Au niveau épouvante, j’ai eut de sursaut comme dans un resident evil, ou de peur de l’inconnu comme le 1er Silent Hill. Là c’était plutot dû à ma Xbox. Elle freezait souvent et je me rappelle que certains passages ont été très délicats car j’enchainais beaucoup de freeze, toujours au même endroit. Un moment j’ai eut peur de jamais pouvoir finir le jeu.
Ah si y’a peut être la fin dans la campagne avec les mecs bien lourds à butter qui m’a un peu gonflé. Plus beaucoup de medikit, des mecs quasi invulnérable. Et quand t’arrives à les butter, bah t’as perdu beaucoup de balles et de soin pour un gain bien maigre…..


Bref pour condemned 2 par contre c’est plutôt non pur moi.
_________________

Image


Warner
Pixel banni


Inscrit : Sep 07, 2007
Messages : 1802

Hors ligne
Posté le: 2008-01-07 00:17
Condemned, c'est pas pour moi.
La scène d'intro m'a pourtant paru super efficace, je me sentais vraiment pris dans l'ambiance, mais les combats m'ont définitivement rebuté, car trop violents. Bon ok, ce sont des camés sauvages et agressifs, mais massacrer des dizaines de mecs à la barre de fer, en sentant les os craquer à chaque coup... impossible.
Ca me fait pas comme avec des zombies, où là, sans problème bullzeyes, tir dans la cervelle, et pluie de matière grise sont mon quotidien.. avec des vrais humains, c'est pas pareil. C'est en parti pour ça que je ne joue que très peu aux FPS où il faut tuer des soldats adverses. En m'apercevant qu'il fallait tuer des humains dans Lost Planet, j'ai aussi était déçu (mais il fallait trouver le moyen scénaristique pour justifier les affrontements entre VS).

Le problème est probablement que je joue trop "premier degré", mais incarner un tueur (même flic) qui bute 15/20/200 personnes par niveaux, j'ai du mal. (je vais faire de la polémique là, mais je crois que ça favorise la construction un terrain favorable à la dédramatisation d'actes violents, et, éventuellement, à leur reproduction).

Et puis ça ne ressemble pas vraiment à l'esprit Sega, on dirait une production en "marche forcée", c'est là la dernière impression que j'ai eue avec ce jeu.

Jika
Pixel planétaire


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2008-01-07 00:34
Ah vi, Condemned est super violent et dérangeant, c'est d'ailleurs de ca qu'il tire toute sa force narrative. Faut juste savoir où on met les pieds, Warner.

Quant à l'esprit Sega, c'est une remarque que je vois beaucoup sur les forums, mais il faut garder à l'esprit que Sega maintenant, c'est un éditeur (donc qui édite plein de studios) : du coup, Sega couvre plus de studios, plus de jeux et donc plus de genres. Sega en 2008, c'est tout autant Virtua Fighter 5, Yakuza 3 et Nights 2, que The Club, Condemned 2, Football Manager ou Viking. Surtout depuis l'occidentalisation de l'éditeur, chose qui a permis à Sega de fournir ses meilleurs jeux les plus récents. L'esprit Sega ne veut plus dire grand chose aujourd'hui. On peut parler de touche "Sonic Team" ou de touche "AM2" mais maintenant Sega englobe beaucoup de choses différentes et du coup il est impossible de sortir une tendance générale. C'est comme parler d'un esprit Microsoft Games, d'un style Take2 ou d'une patte Activision.

Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à Kiesel A2, MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 11272
De : Laval, de l'autre côté du pont

Hors ligne
Posté le: 2008-01-07 00:51
Citation :

Le 2008-01-07 00:17, Warner a écrit:

(je vais faire de la polémique là, mais je crois que ça favorise la construction un terrain favorable à la dédramatisation d'actes violents, et, éventuellement, à leur reproduction).


S'il y a bien une chose que Condemned ne fait pas, c'est dédramatiser la violence. Dans ce jeu, la violence est crue, viscérale, glauque et dégueulasse. Le sentiment de défoncer le crâne d'un gars à coups de manche de pioche est d'un réalisme dérangeant, et tout sauf jouissif. Il n'y a rien de "cool", pas d'arts martiaux honorables, pas de poses j'me-la-pète, pas de one-liners rigolos, pas de score ni de compteur de combo -- rien pour désamorcer ou esthétiser le fait qu'on vient de buter un gars.

Tuer des gens dans Max Payne, Stranglehold ou Devil May Cry, on le fait parce que c'est fun et classe. Dans Condemned, c'est juste parce que sinon c'est l'autre gars qui va nous buter avec une hache à incendie. On en sort essoufflé (comme Ethan), pas fier, et certainement pas avec l'envie de recommencer. C'est un jeu qui assume et mérite complètement son 18+.

Citation :

Et puis ça ne ressemble pas vraiment à l'esprit Sega, on dirait une production en "marche forcée", c'est là la dernière impression que j'ai eue avec ce jeu.


C'est normal puisque ce n'est pas du Sega (ils sont juste éditeurs du jeu). Condemned est une production Monolith (les Monolith Américains, hein, pas les imposteurs Japonais qui ont pondu les Xenosaga), ceci dit assez inhabituelle dans son ton par rapport à leurs jeux précédents. Avec Tron 2.0, No One Lives Forever ou Shogo M.A.D., Monolith étaient plutôt coutumiers des ambiances légères dans leurs jeux.

Le coup d'essai est ceci dit réussi: je n'ai pas eu vraiment peur dans Condemned, mais j'ai été pris par l'ambiance crade, poisseuse et claustrophobe. Accessoirement, il réussit à rendre la perte de SAN mieux que n'importe quel jeu sur le Mythe de Cthulhu auquel j'aie joué jusqu'à présent.

Je viens d'arrêter au checkpoint juste avant ce que je suppose être le dernier boss, et malgré les petits défauts du jeu, j'ai dans l'ensemble passé un très bon (enfin, mauvais donc bon, si vous voyez ce que je veux dire ) moment. Je pense, par contre, que le dernier niveau est le niveau de trop. Sa construction est très peu inspirée, il flingue encore plus les yeux que le reste du jeu, et il ne semble pas avoir d'autre intérêt que celui d'exposer les faiblesses du système de combat en accumulant les situations où elles apparaissent (affrontements longs et/ou contre des adversaires nombreux).

Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2008-01-07 22:43
Merci Jika pour ce compte-rendu qui permettra de compenser le fait que je ne pourrai jamais jouer à ce jeu -_-
J'ai regardé les speed runs sur le net mais bien entendu, ça ne rend pas du tout pareil (d'autant que la qualité des videos, couplée aux lumières très faibles, limite la lisibilité).
J'ai beaucoup aimé le "making-of" également.

_________________

@hyksem
http:\\bossdefin.wordpress.com
http:\\scrollingarriere.wordpress.com


Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à Kiesel A2, MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 11272
De : Laval, de l'autre côté du pont

Hors ligne
Posté le: 2008-01-10 00:39
Voilà, j'ai fini Condemned, et je reste sur l'avis de mon post précédent. Un très bon jeu, extrêmement glauque, mais s'ils l'avaient coupé à la fin du chapitre 9 il aurait été encore mieux. Pour être précis, il aurait suffi de faire deux choses: couper le chapitre 10, et retirer de la fin la séquence où Rosa parle de cultes. Quand elle a commencé à sortir ça, j'ai levé les yeux au ciel. C'est mal amené, mal raconté, artificiel, et quiconque a un jour joué au JdR L'Appel de Cthulhu avec un MJ en panne d'inspiration trouvera ça complètement éculé ("en fait, c'est un culte qui est à l'origine de ça", c'est un peu l'équivalent Cthulhu de "Luke, je suis ton père").

Cela étant, le dernier chapitre reste très supportable, contrairement par exemple à un Psi-Ops où après un jeu formidable, la dernière mission donne, après un quart d'heure, une envie irrépressible de ranger le jeu dans sa boîte et de ne plus jamais y toucher.

Jouez à Condemned. Laurent a tout à fait raison: c'est un jeu qui ne cherche pas à révolutionner quoi que ce soit, qui n'a emmerdé personne avec 6 mois de marketing viral, et qui remplit parfaitement son contrat, net et sans bavure.
_________________

https://twitter.com/MaxNoelBass
https://www.youtube.com/c/TheTiberianSons


Warner
Pixel banni


Inscrit : Sep 07, 2007
Messages : 1802

Hors ligne
Posté le: 2008-01-10 01:22
Pour reprendre un peu sur la violence, et sur l'esthétisation de la violence.

Je crois que quand un DMC présente un jauge qui se remplit lorsqu'on se castagne, l'action est alors associée à un élément visuel qui apparaît à l'écran de façon constante, et qui est modifié à chaque événements apporté au programme. Ainsi, ces signes superposée à l'action désamorcent tout effet de réalité et d'immersion (trop vicérale), pour le cas de DMC, la violence est comme reléguée au second plan (ce qui est valable aussi au premier degré, puisque la jauge est placé entre nous (le joueur) et l'action). La nécessité d'être violent a pour but, non pas de tirer du plaisir des actions de combatre qu'on execute, mais du talent et du score que l'on tire à manipuler adroitement la manette.
Hors, dans condemned, l'effet réalité n'est pas couplé à un système de score, ni désamorcé par une jauge visuellement placée entre l'action violente et le joueur. Quand un DMC illustre la violence par une interface ludique, il désamorce tout à fait l'effet réalisme, quand Sega (ou Monolith) efface toute trace de signe permettant au joueur de reconnaitre qu'il est evant le jeu, le désamorçage de la violence n'est donc pas aussi efficace, et ce dernier doit être encore plus attentif au fait qu'il est seulement joueur.
La jauge, le score, le combo te rappellent à l'ordre, l'absence d'indication te laisse libre de te transposer plus facilement dans la fiction. Et quand celle-ci multiplie les combats nerveux, le joueur finit par voir s'émietter les reste de résistance face à l'effet réalisme du jeu (d'autant plus que pour Condemned, on joue en caméra subjective). De la sorte, les inserts violents vont plus facilement se copier dans différents endroits de la mémoire, des endroits qui généralement sont assez facilement réactivés suite à des momenst brusques, de surprise, ou mimants des souvenirs associés aux combats dans les jeux.

Donc je raisonne par l'inverse, Wild_Cat, je crois que ce que tu appelles l'esthétisation de la violence, est le meilleur moyen de rendre le jeu vidéo moins violent. les actions sont les mêmes, mais toutes les indications à l'écran empêchent la proximité et l'adhésion entre le spectateur/joueur, et l'objet du spectacle.

Bon, et pour rebondir sur les éditeurs, au risque de longs débats économiques, il ne me semblent pas impossible de faire faire les jeux par les autres et de garder son identité. ce qui est contradictoire cependant, c'est que les éditeurs revendiquent souvent leur identité en rappelant aux journalistes qu'ils imposent des cahiers des charges strictes à leurs développeurs, avec droit de regard sur toutes les étapes pour vérifier que ça colle bien à l'esprit de l'éditeur, mais qui, dans les logiques du choix des jeux à éditer, "bouffent à tous les ratelliers" en faisant des études de marché ce qui va plaire: "le shooter marche fort? on va dev du shooter!". L'idéal pour l'éditeur étant de combler le fanboy avec un ou deux bons jeux "bien de chez soi" par an, et de faire du fric en collant au mieux aux exigences du marché, et au diable l'esprit de la marque... c'est toutefois dans ce dernier cas que l'on s'émerveille fréquemment de voir de bons jeux là où n'y avait à l'origine qu'un "bon de commande" (je repense à Alien 3 MD dans un article de Thezis, que j'ai eu sous les yeux dans la soirée, mais également à Rare, je me demande même si Jika n'était pas dans le coup, à propos de l'idée selon laquelle le dev a finalement forgé son identité en bossant pour les autres).


Index du Forum » » Jeux » » Une tronçonneuse et deux cadavres pourris : liste de Noël du petit Condemned

34 messages • page
12




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)