Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Phantasy Star
90 messages • page
12345
Auteur Phantasy Star
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-05-29 23:20
Ca y est, je suis arrivé au donjon final de Phantasy Star II!

Finalement, les donjons de Dezoris n'étaient pas si durs que ça par rapport aux donjons d'avant. Celui qui sort du lot dans sa difficulté et son concept (différent de tous les autres donjons), c'est celui où il n'y a que des trous, avec impossibilité de revenir en arrière quand on accède à un niveau inférieur. Il était particulier car les niveaux s'aggrandissaient au fil du temps et il faut à chaque fois se téléporter dehors quand on arrrive au fond du donjon (donc il faut faire plein d'allers-retours et essayer tous les chemins possibles). Mais bon, j'ai cartographié, numéroté les trous ainsi que les emplacements des points d'atterrisage, et en faisant sept voyages comportant chacun deux ou trois allers-retours, j'ai pu trouver les deux armes Nei en suivant une vingtaine de chemins. Je pense avoir eu un peu de chance, mais c'est juste une question de patience, il suffit juste d'essayer tous les trous (par contre on se fiche totalement des trous de l'avant-dernier niveau qui mènent tous au dernier niveau qui est vide). J'ai quand même trouvé que les étages se superposaient assez bien.

Le donjon près de Aukba était un peu labyrinthique, mais pas trop dur (moins compliqué que le barrage vert ou le Climatrol). Sinon, le donjon qui comportait 16 étages était super simple: pas besoin de carte. Et le donjon se trouvant vers le sud-ouest de Dezoris (celui où il faut à chaque fois monter au sommet pour retomber progressivement dans les trous afin d'accéder aux coffres) était simplissime (nul besoin de carte non plus).

Sinon, quand j'ai atterri pour la première fois sur Dezoris, j'ai été bien surpris. Au début je me disais "super, je vais sur une nouvelle planète, il y aura de nouvelles villes, de nouvelles armes". Mais en atterrissant, surprise, je ne comprenais pas où j'étais, ça ne ressemblait pas à du tout à une ville et il y a des combats aléatoires qui se déclenchent: argh, j'avais atterri dans un donjon (trois étages)! J'erre un peu, je sors pour accéder à la surface de la planète, mais je me heurte à des ennemis bien costauds. J'erre un bon moment sur la planète, mais pas la trace de la moindre ville, et j'épuise tous mes Trimates. Désespéré, j'utilise la magie Ryuka qui m'emmène à une ville de la planète Dezoris que je n'avais pas encore visitée. Excellent je me dis, je vais pouvoir me soigner et acheter des objets. Mais les habitants me parlent un drôle de langage que je ne comprends pas, je ne peux rien leur acheter, ni me soigner, ni sauvegarder: horreur! En plus, vu que j'avais utilisé mon visiphone pour sauvegarder avant de me rendre compte que je ne pouvais rien faire dans la ville, je me retrouvais dans un beau merdier à l'idée de me retrouver bloqué par épuisement de magie et d'objets de soin et de devoir charger une vieille sauvegarde (que j'avais quand même faite avant de partir sur Dezoris). Bon, je sors de la ville, je ne sais pas du tout où je suis, je vais au sud, je me retrouve dans le donjon de l'aire d'atterrissage de mon vaisseau, j'erre à nouveau, et j'accède à nouveau à mon vaisseau qui me ramène sur la planète Motavia où je peux enfin me soigner, sauvegarder et acheter des objets de soin: ouf!
Une belle bande de sadiques ces développeurs, ils m'avaient bien roulé!

Alors qu'on est surpris d'atterrir dans un donjon (comportant quatre sorties) alors qu'on s'attendait à une ville, on se rend compte quil s'agit de Skure, une ville qui était présente dans le premier Phantasy Star (on retrouvait d'ailleurs des chats ressemblant à Myau qui racontaient ce qui s'est passé, avec fuite de gaz, fuite des habitants). Ca a bien changé, l'ambiance était assez déprimante, mais j'ai bien aimé.
D'ailleurs, quand on arrive sur Dezoris, il y a plein de références au premier Phantasy Star qui apparaissent (les équipements en Laconia, l'Aero Prism, référence à l'Eclipse Torch, la rencontre avec un des héros du premier jeu ainsi que les révélations sur l'origine de Rolf et sur Alis, le Magic Cap qui renvoie au Magic Hat qui permettait de parler aux ennemis dans le premier jeu en plein combat).

Sinon, c'est énorme le coup des natifs de Dezoris qui parlent une langue qu'on ne comprend pas, qui disent la vérité dans la langage compréhensible quand on porte le bon chapeau mais qui mentent quand on porte le mauvais chapeau (avec les prix d'achat qui doublent dans les boutiques et les ventes d'objets qui se font à un prix dérisoire)!
C'est une excellente idée franchement, je n'ai pas vu ça dans d'autres RPG (par contre, il m'arrivait souvent d'oublier de rééquiper un Titanminet pour Rolf quand je quittais les villages).

Maintenant, je suis au niveau 31 avec Rolf, j'ai un peu exploré le donjon final, mais je me suis téléporté avec le Nei Sword car j'avais épuisé tous mes Trimates (les ennemis sont assez dangereux). C'est alors que je me suis rendu compte que le personnage qui m'avait envoyé là-bas peut soigner mon équipe si je lui dis que je ne suis pas prêt.

J'adore ce jeu franchement, je crois qu'il est en train de devenir mon Phantasy Star préféré.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-05-31 01:31
(quatrième message successif, youpi!)

Et voilà, je viens de terminer Phantasy Star II. Dark Falz m'a un peu posé problème (son sprite est impressionnant au passage), mais il est quand même battable sans trop monter de niveaux (je n'ai d'ailleurs pas fait de vrai leveling dans le dernier donjon, j'ai fini le jeu avec Rolf au niveau 32, sans apprendre la magie Megid). Il y a quand même un facteur chance qui intervient, mais quelques buffs peuvent nous aider (si on arrive à les lancer) ainsi que deux ou trois Star Mists, et il faut balancer un max d'attaques magiques (en ayant économisé la magie durant l'exploration du donjon).
Le boss final était simple à battre (pour peu qu'on ait des objets de soin). Très joli combat, le boss en impose visuellement. Et alors la fin est effectivement fantastique, épique, on termine sur un coup de théâtre. En plus c'est bien de voir l'heure de gloire de chaque personnage avec une réplique pour chacun (alors que les personnages ne sont pas du tout poussés dans ce jeu).

Bilan: Phantasy Star II est un RPG fantastique. C'était le volet de la série qui m'attirait le moins, et finalement il devient mon épisode préféré: comme quoi.
Même si le IV propose une histoire mieux mise en scène et plus rythmée avec des personnages plus fouillés, je trouve que c'est quand même Phantasy Star II qui propose le meilleur scénario, avec le contexte le plus original, et son déroulement tragique où tout va de mal en pis (une destruction progressive du paradis futuriste).

Je récapitule un peu tout ce que j'avais dit sur le jeu (ça m'organise un peu plus mes idées quand j'écrirai un billet sur mon blog comme je l'ai fait il y a quelques jours pour le premier Phantasy Star).

J'ai beaucoup aimé le scénario comme je l'ai dit, avec ses coups de théâtre, son déroulement tragique et la destruction progressive du paradis futuriste: c'était incroyable pour un RPG de 1989. L'univers futuriste fait un bond en avant vu que le premier Phantasy Star avait beaucoup d'éléments Fantasy qui dominaient le côté SF. Je reproche quand même le fait que les personnages de notre équipe sont mal amenés, car il suffit de rejoindre une nouvelle ville pour qu'un nouveau membre frappe à la maison de Rolf: c'est un peu bizarre, les personnages sont mal intégrés dans le scénario (à part Rolf et Nei), d'autant plus que dans le premier Phantasy Star les personnages de notre équipe étaient bien amenés par le scénario (Alis était à leur recherche). Mais ils ont quand même fait un truc franchement pour chaque perso qui a son instant de gloire après le combat final.

Je pense que peu de gens seront d'accord avec moi, mais je mets les donjons dans les points forts du jeu. C'est quand même travaillé et bien fichu, ce sont de vrais labyrinthes (plus compliqués que dans le premier épisode), on a une architecture s'étendant sur plusieurs niveaux où il faut tenir compte de la superposition des étages et des escaliers/téléporteurs pour avancer (en faisant ainsi des allers-retours entre les étages). Par contre, il faut absolument jouer avec une carte, sinon c'est injouable: soit on dessine nos propres cartes, soit on utilise le hint book ou bien le net (c'est une bonne chose que les versions occidentales comportent un hint book). Contrairement à PS1, je recommanderai moins aux joueurs de dessiner une carte car c'est plus compliqué à faire (mais faisable), ce n'est pas comme PS1 qui se prêtait vachement bien à ça du fait qu'on était en vue subjective et qu'on pouvait vraiment compter les pas (de manière à faire des cartes bien proportionnées grâce aux petits carreaux d'une feuille quadrillée). Moi ça m'a amusé (j'aime les labyrinthes), mais si le joueur ne le sent pas, il a tout intérêt à utiliser les cartes toutes faites (même le premier donjon du jeu n'est pas facile).

Les combats sont encore un peu simplistes, mais il y a quand même une nette amélioration par rapport au premier épisode. J'ai beaucoup apprécié ce côté semi-automatique qui préfigure les macros de PS IV: on programme les actions qui se répètent indéfiniment sur chaque round tant qu'on n'appuie pas sur un bouton pour changer d'ordres. Ca rend les combats bien plus confortables et moins rébarbatifs que ce qu'ils auraient pu être (vu que l'exploration des donjons est compliquée), et ils se concluent assez rapidement. Dommage tout de même qu'il n'y ait plus de décor contrairement au premier volet, mais les animations de combats sont très sympas. Je trouve aussi le flash rouge fort dispensable (quand on se prend des dégâts), ça m'avait vraiment rebuté au début (on s'y habitue mais quand même). On a nettement plus de magies, on a plus de personnages dont certains ont des spécialités (les biomonstres pour Hugh, les robots pour Kain, le vol dans les boutiques pour Shir). Par contre, les noms des sorts ont changé et ne sont pas du tout explicites, il n'y a aucun descriptif des effets de chaque sort dans le jeu: on est obligé de les tester pour savoir à quoi ils servent si on n'a pas de notice (ce qui est mon cas, je l'ai eu sur Megadrive en boîte sans notice), et il faut s'en rappeler. Sinon, il est très déconseillé de fuir un combat car ça ne marche pratiquement jamais (alors que la fuite marchait souvent dans le premier épisode), ça met plus dans la merde qu'autre chose. Enfin, j'ai trouvé la fréquence des combats aléatoires correcte dans les donjons, ce n'est pas abusif et ça nous laisse le termps de faire largement plus que trois pas (c'est par contre plus rébarbatif quand on explore l'overworld, j'ai eu l'impression qu'il y avait plus de combats, ça m'avait déjà fait cet effet dans le premier Phantasy Star).

Autrement, la montée en puissance est particulièrement jouissive et gratifiante. Généralement, je n'aime pas trop le leveling dans les RPGs. Dans Phantasy Star II, on est quasiment obligé de le faire pour chaque donjon mais curieusement ça passe bien je trouve. Il faut savoir que tout le jeu est difficile du début à la fin, donc il affirme d'entrée de jeu son caractère sans jamais le changer. Du coup, ça se transforme en survie, il faut mettre les chances de son côté. Il faut se donner des prétextes pour faire du leveling: en profiter pour explorer l'overworld et le début de certains donjons en faisant des combats en route, fortifier un personnage fraîchement recruté (un nouveau perso démarre toujours au niveau 1), accumuler de l'argent pour acheter de l'équipement entre autres. L'équipement est extrêmement important, car la force et la défense augmentent très peu quand on augmente de niveau. De plus, il faut acheter un maximum d'objets de soin qui ont rarement été aussi importants dans un RPG: il faut le plus possible économiser la magie pour se confronter aux ennemis les plus dangereux (dans les derniers étages d'un donjon par exemple). C'est bizarre, mais vu que tout le jeu consiste à faire ça, ça m'a vraiment accroché. Si ça avait été ponctuel (à l'image de certains RPG qui peuvent avoir de gros pics obligeant à faire du leveling alors que le reste du déroulement est abordable), ça m'aurait déplu. Ne pas oublier aussi d'acheter un Telepipe et un Escapipe pour se téléporter hors d'un donjon et se téléporter à une ville (si on n'a plus de magie pour le faire).

Cela dit, même si le jeu est dur (le plus dur des Phantasy Star, même si je n'ai pas encore joué au III), la difficulté n'est quand même pas inhumaine ni insurmontable, je pense qu'on peut largement faire pire dans un RPG. Il faut juste être prudent, avoir une bonne préparation, ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre (on est obligé de faire les donjons en plusieurs fois, il ne faut pas chercher à les faire d'une seule traite), savoir battre en retraite quand ça va mal pour ne pas perdre son expérience. Le leveling, tout le monde sait faire ça, mais on peut le faire en se cherchant des prétextes comme je l'ai dit. La vraie difficulté, ce sont les donjons bien labyrinthiques (on peut y remédier en s'aidant de plans), et il faut faire gaffe à certains ennemis. Il faut savoir être patient, car le jeu sait récompenser les efforts fournis.

Les seuls vrais reproches que je fais (en dehors des quelques uns que j'ai évoqués) sont d'ordre ergonomiques: les menus ne sont quand même pas terribles, il y a trop d'onglets, on met trop de temps pour s'équiper ou utiliser un objet (on ne peut utiliser qu'un objet à la fois et ça nous referme le menu, donc il faut tout rouvrir pour chaque utilisation d'objet, c'est lourd). Pareil pour les boutiques, on ne sait pas d'avance à quel personnage est destiné tel objet (on a quand même un indice quand le gérant de la boutique nous dit qu'on n'a pas intérêt à donner tel équipement à tel personnage), on ne peut pas savoir si c'est une arme à une ou deux mains ou bien si c'est une arme qui attaque plusieurs ennemis à la fois (pas forcément un truc qu'on désire).

L'autre petit regret que je formule, c'est la quasi-disparition des voyages interplanétaires. Dans le premier Phantasy Star, on avait trois planètes à explorer, on devait souvent faire des allers-retours entre les planètes, on avait notre propre vaisseau. Dans Phantasy Star II, il n'y a plus que deux planètes, on explore d'abord Motavia, puis l'exploration de cette planète est complètement terminée et on passe à Dezoris (qu'on met bien moins de temps à explorer). A la fin, on ne revient donc plus du tout sur Motavia car il n'y a plus rien à y faire (à part acheter certains objets). Cela dit, cette situation est en bonne partie justifiée par le scénario qui nous indique qu'il n'y a plus aucun vaisseau, donc le voyage spatial n'est plus possible. Il faudra attendre PS IV pour avoir à nouveau plus de voyages spatiaux (avec cette fois des satellites artificiels ou bases high tech en orbite autour des planètes). Le jeu est aussi bien plus linéaire que le premier PS, mais c'est normal vu qu'il met en avant son scénario. On a quand même plus d'ouverture quand on peut explorer les barrages de Motavia et les donjons de Dezoris dans le désordre (avec toutefois un ordre dans la difficulté, mais j'ai quand même fait certains donjons de Dezoris dans le désordre).


Bon voilà ce que j'avais à dire. Phantasy Star II, c'est du lourd, un chef d'oeuvre du RPG, et le meilleur épisode de la série à mon goût (tant que je n'ai pas encore joué à Phantasy Star III).

Comme je suis chaud, je compte prochainement enchaîner sur Phantasy Star III.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Bonaf
Gros pixel

Score au grosquiz
1044270 pts.

Inscrit : May 09, 2005
Messages : 1951

Hors ligne
Posté le: 2010-05-31 12:25
Bel enthousiasme ça fait plaisir à voir.
Marrant de voir que tu as accroché sur les aspects qui m'ont rebuté (levelling permanent, difficulté des donjons - heureusement qu'à l'époque j'avais le hint-book), ceci dit j'avais quand même trouvé le jeu excellent.

Quant à PSIII, le jeu est très différent, le plus atypique de la série, plus lent, plus facile, avec une ambiance mélancolique très particulière, enfin tu verras...

  Voir le site web de Bonaf
Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2010-05-31 13:18
Allez Rudolf, plus que le Générations of Doom !

Bonaf l'a trés bien résumé en quelques mots.
Le system de combat apporte un plus par rapport à PSII, c'est le nombre d'ennemis présent à l'ecran, ainsi que la possibilitée de choisir exactement sa cible (ce qui n'est pas le cas de l'opus précédent).
Les combats sont tout aussi rapide, si ce n'est parfois plus. Et l'ambiance musicale lors des rencontres peut surement déplaire (tu comprendras en y jouant ^^).

Comme le dis Bonaf, le jeu joue la carte d'une atmosphère mélancolique. Donnant au jeu non pas quelque chose d'héroïque, mais un sentiment se rapprochant plus d'une épopée aux travers du systeme de génération proposé.
Sa musique y contribuant largement.
_________________

Image


Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2010-05-31 15:41
Vu comment Rudolf a dévoré Phantasy Star II, ça me fait réfléchir et je me dit qu'au final, au diable les flashs et les bruitages dans les combats, je m'y mettrais un jour (j'ai tout juste fini God of War 3 et Just Cause 2, je vais pouvoir souffler un peu avec Phantasy Star I !).
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-06-04 00:09
(j'ai remis mon blog à jour)



Bon, je me suis mis à Phantasy Star III, je viens de terminer la quête de Rhys. C'est court en fait, ça a dû me prendre cinq ou six heures de jeu, pas plus. Je pense que le jeu est court si on ne fait qu'un embranchement sur quatre. Après une certaine hésitation, j'ai choisi Maia comme épouse (mais j'ai fait une deuxième sauvegarde avant le mariage, on verra si je le remplacerai ou pas par une autre sauvegarde à la fin de la seconde génération).

La première question qui m'est venue à l'esprit en démarrant le jeu est: pourquoi y a-t-il seulement deux fichiers de sauvegarde (alors qu'il y en avait cinq pour PS I et quatre pour PS II)? C'est con parce qu'il y a quatre chemins différents, donc quatre fichiers de sauvegarde aurait été un minimum (en faisant deux sauvegardes à la fin d'une génération). Si on veut tout faire, il vaudrait mieux faire une deuxième sauvegarde à la fin de la deuxième génération pour faire les quêtes des deux petits fils, quitte à refaire la quête de Rhys (pas très longue mais quand même cinq heures de jeu) pour faire les quêtes des deux autres petits-fils.

Par contre, j'ai traîné un moment sur l'écran-titre qui a une très belle musique. J'ai aussi erré dans le village du début qui a également un joli thème.

En revanche, la musique d'intro des combats est absolument horrible et assourdissante. Mais quand on commence les actions de combat, ça va mieux (même si ça ne vaut pas l'excellente musique de combat de Phantasy Star II). Sympa l'idée de la musique évolutive selon la situation du combat (normal, bien ou mal): c'est donc de là que vient l'idée reprise dans les combats de Skies of Arcadia? Je regrettais que cette idée n'ait pas été plus souvent reprise.
J'aime bien aussi les notes qui s'ajoutent sur la carte du monde (et j'ai entendu le thème quand un personnage meurt).

Les combats ne sont pas géniaux: même si on a des décors de fond (pas super beaux), ils ont moins la classe que dans Phantasy Star 1 et 2. Quand on voit un ennemi animer son petit doigt pour attaquer, c'est une régression par rapport à avant. C'est moins bien que dans PS II dont j'aimais bien le côté semi-automatique des combats (là dans le III il faut marteler sur le bouton d'attaque pour en finir à toute vitesse).

Les graphismes sont sympas, j'aime bien les décors. Par contre, les donjons dans les cavernes sont horriblement moches avec leur sol rouge, je ne sais pas ce qu'ils ont fait.
Un détail visuel m'a frappé: les personnages ont une ombre qui s'anime légèrement quand ils marchent. J'ai remarqué aussi que le héros pouvait parfois se décaler automatiquement d'un obstacle.

Pour les déplacements, en fait on se déplace à la même vitesse que dans PS II. Il y a juste deux différences qui font ressortir la lenteur de déplacement:
- les lieux d'exploration sont plus longs à parcourir, les villages sont plus grands et on explore aussi l'intérieur des maisons (ce qui n'était pas le cas dans les maisons de PS I et II);
- la fréquence de combats aléatoires est plus élevée que dans le II: ils auraient quand même pu réduire cette fréquence. Heureusement que les combats se concluent super vite (plus vite que PS II).

J'ai été assez perturbé par le statut empoisonnement. Je ne comprenais pas pourquoi je ne pouvais pas me soigner, même après avoir dormi. En fait, en me renseignant, c'est parce que j'étais empoisonné, mais je ne m'en rendais pas compte parce que je ne perdais pas d'énergie (et je n'avais pas vu le petit "P" au-dessus de l'îcone du personnage dans le menu). Ainsi, contrairement à tous les autres RPG, le statut empoisonnement nous empêche de regagner de l'énergie mais ne nous fait pas perdre d'énergie. C'est très bizarre comme concept. Du coup, les antidotes sont très importants.

A part ça, l'histoire (libérer une princesse enlevée dans un monde médiéval) est quand même bien moins accrocheuse que dans Phantasy Star II (qui dès le début m'a intéressé pour son intro excellente et son exposition sur la planète Motavia et Mother Brain, c'était original). Pour l'instant, je ne m'intéresse pas du tout au scénario, c'est du classique de chez classique (même s'il y a un ou deux éléments intrigants comme ces cyborgs ou ces environnements high-tech séparant deux régions, qui tranchent par rapport à l'ambiance médiévale). Le problème aussi, c'est que les personnages ne sont pas du tout creusés (même pas un minimum) alors que l'histoire est basée sur les personnages. Mais il y a quelque chose au niveau de l'ambiance, assez mélancolique. Le ton général est assez détaché et triste, ce n'est pas du tout épique. C'est cette ambiance qui me retient.

Il y a un truc qui m'étonne dans l'article de Grospixels, qui dit le jeu est "un RPG très difficile". Hmm, alors à moins que la difficulté fasse un bond phénoménal par la suite, je trouve le jeu assez facile pour l'instant, sans rire. Le leveling est très rapide par rapport à Phantasy Star 1 ou 2, au point que je me retrouvais au niveau 15 après 5 ou 6 heures de jeu (alors que j'étais au niveau 32 après une trentaine d'heures de jeu à la fin de PS II). De plus, les donjons sont très simples aussi, courts, même pas labyrinthiques, on ne s'y perd pas. Là dernièrement, je me suis farci d'une seule traite le donjon final de la quête de Rhys sans aucun problème (et sans avoir acheté les équipements très onéreux de la dernière ville) et le boss de fin était une vraie blague. Il faut certes prévoir quelques objets de soin et quelques Escapipes (comme dans beaucoup de RPG à vrai dire), mais rien à voir avec l'importance que ça avait dans PS II. Ainsi, je trouve que la difficulté est du niveau de Phantasy Star IV qui était assez simple.

Bref, ce n'est pas mal mais ce n'est pas non plus l'extase pour le moment. Il faudrait quand même que ça évolue, qu'il y ait autre chose pour me retenir, et ce ne sont pas les combats très simplistes qui vont y contribuer. Par contre, l'histoire de la deuxième génération a l'air déjà plus prometteuse et plus intéressante (une guerre entre deux clans, sans que l'un soit présenté comme gentil ou méchant à première vue).
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2010-06-04 09:30
Pas simple d'accrocher à ce Phantasy Star III, on sent bien que ce n'est pas du tout la même équipe qui s'en est chargé tant les choix des développeurs sont éloignés de l'esprit de la saga.

C'est vrai que lors des combats ils faut marteler un bouton pour passer chaques étapes ponctué par les infos de dégats donnés ou reçus. Et oui, la musique d'intro des combats est bien tonitruante, ça en est presque kitch. Ce qui va plutôt bien avec les animations minimaliste des monstres
Hormis cette musique là, les différents thèmes des combats sont quand même bien accrocheur et entrainant.
J'aime bien aussi que cet épisode propose entre attaquer automatiquement jusqu'à la fin du combat, et attaquer automatiquement seulement pour le tour en cours.
Dans PS2, dès qu'on a fait un choix, il faut avant la fin du round annuler le démarage automatique du prochain round, sinon on est reparti pour un tour.
Et quand on a donné des ordres à tous les membres de l'équipe, ils recommence ainsi jusqu'à ce qu'on annule le tour suivant. Moi, ça me stress de me rater cela et de voir mes compagnons relancer leurs skill d'attaque alors qu'ils n'y avait plus l'utilité ^^




Citation :
et ce ne sont pas les combats très simplistes qui vont y contribuer


Qu'entends-tu par combats simplistes ?

C'est à propos de leur aspect ou du mode de combat en lui même ?

Vu le nombre d'ennemis qui peuvent être engagé en combat, le fait qu'ils soient sur deux plans et (comme dans PS2) qu'ils forment des groupes de même individus, avec en prime une équipe de cinq personnages (contre quatres dans les opus précédent), je vois pas où le niveau régresse, au contraire même

Je ne sais pas si tu as découvert cela ou pas, mais Générations of Doom permet de spécialiser ses persos dans une catégorie de leurs skill.
Beaucoup ont des skill en commun et une boutique te permet , grace à une sorte de diagrame, d'influer sur la puissance d'un type de sorts (soin, anti poison, sort d'attaque, etc etc).
Tu augmentes un ou deux pouvoirs au détriment d'un ou deux autres. Suivant comment tu fais évoluer ton diagramme.
Ce qui permet d'avoir un persos performant dans un ou deux domaines.
Par exemple les sorts d'anti-poisons doivent être performant pour soigner à coup sur un personnage. Dans le cas contraire l'effet de ton skill pourra echouer.




_________________

Image


Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-06-07 01:51
Voilà, j'ai fini le jeu dans la soirée, avec la route Rhys -> Ayn -> Sean (j'ai eu du temps ce week-end).

Pour les combats, ok les ennemis sont sur deux plans, mais ça n'apporte rien du tout. On ne peut pas les toucher, sauf avec certaines magies, mais les ennemis de devant sont rapidement tués, donc ça ne change pas grand chose.
On peut faire le combat automatique, mais on est quand même obligé de marteler le bouton d'action pour passer les descriptions de dégâts.
On peut choisir la cible ennemie, mais ça ne sert à rien tellement le jeu est facile: il suffit de faire un matraquage du bouton d'attaque pour gagner sans problème.
On peut être cinq au maximum, mais ça concerne uniquement la minorité du jeu: globalement on a surtout trois personnes, puis quatre personnes, la cinquième arrivant toujours à la fin d'un chapitre. Et on ne peut pas remodeler son équipe comme dans PS II car les personnages sont imposés.
Il peut y avoir plein d'ennemis, ok. Plus d'ennemis que dans PS II, mais pas plus d'ennemis que dans le premier Phantasy Star 1 où on pouvait en affronter 8 en même temps.
Dans les boutiques, on peut paramétrer la puissance de certaines magies, ce qui est une idée sympa sur le papier. Mais voilà: la magie ne sert absolument à rien en dehors des magies de soin! Les magies d'attaque font moins de dégâts que les armes, même quand on les met au max, donc ça ne sert à rien, c'est beaucoup plus rapide encore une fois de marteler sur le bouton d'attaque.
Le seul point pour lequel j'accorde une supériorité au système de PS III par rapport à PS II, c'est le fait de pouvoir sélectionner son ennemi, et même en appuyant sans cesse sur le bouton d'attaque nos persos attaquent toujours de la gauche vers la droite, ce qui est un bon point. Du coup, les combats se concluent encore plus vite.
Idem pour les donjons qui ne sont pas labyrinthiques pour un sou et qui sont simples. Seul le donjon de Mystoke (château + souterrain) est un peu plus travaillé (avec des allers-retours entre les niveaux) mais il reste assez dirigiste dans sa progression.

Tout ça parce que Phantasy Star III est un RPG très facile. Il y a un goufre par rapport à Phantasy Star II au niveau des combats et des donjons (très simples dans le III), c'est le jour et la nuit. Autant j'avançais à tâtons dans PS II, autant je me suis baladé dans PS III. Il est même plus simple que Phantasy Star IV dans lequel il fallait quand même faire attention à certains boss et où il pouvait y avoir un ou deux donjons stressants (comme le château céleste). Les boss de Phantasy Star III sont une vraie blague: je me contente de marteler sur le bouton d'attaque sans jamais me soigner, et le tour est joué. Bon, sauf le boss final pour lequel là il faut paramétrer chaque action de chaque perso dans chaque tour (pour se soigner surtout), le seul ennemi du jeu pour lequel le matraquage du bouton d'attaque ne marche pas. En plus, la quête de Rhys (donc le début du jeu) est la moins facile dans la mesure où on a très peu de magie pour se soigner, donc il faut acheter des objets de soin (et antidotes), mais ça reste simple. Quand j'ai fait les quêtes d'Ayn et de Sean, j'avais de la magie à n'en plus savoir quoi faire, je pouvais me soigner sans jamais utiliser de Dimates ou de Trimates. Les personnages montent très vite de niveau (surtout quand on engage de nouveaux comme Laya par exemple qui monte de 10 niveaux en un combat quand elle démarre au niveau 1), pas besoin de faire du surplace pour faire du leveling.
Cela dit, heureusement que PS III est facile (le plus simple de Phantasy Star) car ça m'a permis de finir le jeu en passant outre ses énooormes défauts.

En dehors des combats vraiment simplistes et du déséquilibre avec la magie qui ne sert à rien, il y a des problèmes avec le scénario. En fait, l'histoire en elle-même est vraiment intéressante, avec de jolis moments, et des thèmes passionnants, surtout ce qui concerne la vérité sur le monde de PS III:

un vaisseau-monde, venant de la planète Palm qui a explosé pour emmener les habitants à un autre endroit, mais il y a eu une guerre entre deux clans et les habitants ont oublié leur origine et la technologie, c'est devenu médiéval.

C'est vraiment intéressant et original, et ça s'inscrit pleinement dans l'univers Phantasy Star (même si au début on ne s'en rend pas compte).

Mais alors, il y a des énormités aberrantes en ce qui concerne les personnages, la narration laisse à désirer. Par exemple, on rencontre Sari la reine de landen: elle ne veut pas nous donner son joyau sans qu'on la combatte. Donc on la combat, on la vainc, elle accepte de nous confier l'objet mais elle décide de nous accompagner (pour le surveiller), avant éventuellement d'épouser le héros: euuuh!

Mais le pire, c'est tout ce qui tourne autour du personnage de Lyle. Franchement, Lyle a un comportement totalement irrationnel, avec des motivations obscures et incompréhensibles:

Donc finalement c'est lui le dragon qui a enlevé Maia pour qu'elle n'épouse pas un descendant d'Orakio. Mais on rencontre Lyle dans une caverne alors qu'il cherche un saphir: finalement il accepte qu'on le prenne "parce qu'il est occupé". Bon, pas logique, il veut aider ou ne pas aider le héros? Plus tard, il intègre notre groupe, sûrement parce qu'il veut changer de camp. Mais après, il demande qu'on l'affronte, donc on le bat, puis il revient dans notre équipe pour aller combattre son ami roi voisin pour qui il avait enlevé Maia. Plus tard, dans la seconde génération, il est gravement blessé dans une grotte. Mais il se retrouve on ne sait comment dehors sous sa forme de dragon (tiens, personne ne l'a surveillé pour l'empêcher de partir alors qu'il était entouré de Rhys, de sa femme et des gardes?), il emmène Ayn quelque part et il meurt. Mais alors à la fin de la quête de Ayn, quand j'ai épousé Thea (la fille de Lyle), on apprend que Lyle donne sa bénédiction au mariage alors qu'il est mort: truc de fou!

Bref, l'histoire de Lyle, c'est totalement n'importe quoi. Ou alors Lyle est un schizophrène capable de ressusciter. Il y a de vrais trous dans la narration (ainsi, on ne saura jamais ce qui est arrivé à Maia au début, pourquoi elle s'est retrouvée amnésique loin de chez elle dans le territoire orakien).

De plus, en me renseignant, je me rends compte que les développeurs ont finalement bâclé la troisième génération, dans le sens où on fait exactement la même chose pour les deux petits-fils possible d'un des deux enfants possibles de Rhys. Ainsi, j'ai fait la quête de Sean, mais en faisant celle de Crys j'aurais fait exactement la même chose, avec quelques petites nuances de dialogue et une fin un peu différente. Donc je n'ai franchement pas envie de faire la quête de Crys, ça risque de me gonfler. Par contre, il semble y avoir de vraies différentes dans la seconde génération, quand on incarne Ayn (en ayant épousé Maia) ou Nyal (en ayant épousé Nyal). Donc si je fais la quête de Nyal, j'aurais une quête quasi-identique pour ses deux fils, mais une quête un peu différente de celles des deux fils de Ayn. Je pense que je vais essayer de faire la quête de Nyal (j'ai gardé une sauvegarde à la fin de la quête de Rhys).

En tout cas, ces trous dans la narration, le côté inachevé du système de génération, le système de combat déséquilibré illutrent bien le fait que le jeu a été bâclé. Apparemment, le développement avait été chaotique.

Sinon, il y a parfois trop d'allers-retours. C'était le cas dans la quête de Ayn (il faut refaire trois ou quatre fois la caverne dans laquelle s'est réfugiée Rhys et les siens pour avoir un ordre disant d'aller ailleurs, ça me rappelait presque certains des pires moments de Secret of Mana avec les allers-retours sur la montagne pour voir le sage nous disant "va là-bas"), mais encore plus dans la quête de Sean. Je dois d'abord faire le chemin Aridia -> Landen -> Elysium en faisant plusieurs donjons, ce qui est bien long, puis il faut refaire tout le chemin inverse, vu qu'on ne peut pas se téléporter avec de la magie contrairement à PS II. Le problème, c'est qu'on parcourt ainsi de longs chemins avec une fréquence élevée de combats aléatoires, tout en retraversant plusieurs fois les mêmes donjons séparant chaque zone: c'est lourd. Il y a des moments où ça me gonflait de reparcourir toujours les mêmes lieux. Dans PS II au moins, on ne demandait pas de refaire les donjons, à part la station Skure qui était assez particulière mais qui avait le mérite de comporter plusieurs sorties.


Ainsi, tous ces éléments à charge me font dire que Phantasy Star III est quand même l'épisode le moins bon de la série, il y a trop de défauts. Et pourtant, il y a quand même quelque chose dans ce jeu. L'ambiance comme je l'ai dit, avec ses musiques. J'aime beaucoup le design également, que ce soit les personnages, les ennemis (il y a de chouettes et grands sprites d'ennemis dans le donjon final par exemple, et Dark Force à la classe), les décors (à part les cavernes au sol rouge qui sont moches) même s'ils se répètent beaucoup. La trame globale qui devient vraiment intéressante (malgré de gros problèmes comme je l'ai dit), avec des thèmes s'inscrivant pleinement dans la SF et dans l'univers Phantasy Star. Il y a des moments clés qui marquent, comme l'arrivée sur Azura, sur Skyhaven, dans la partie inférieure d'Aridia en sous-marin, dans le village New Mota avec les révélations sur la fin de la planète Palm, l'apparition à la fin des transformations de Wren (avec l'avion qui procure un certain plaisir, on peut enfin survoler la carte sans combats aléatoires, même si on ne peut atterrir n'importe où et qu'il faut se farcir un chemin à pied). Vers la fin du jeu justement, quand il faut chercher les armes ultimes, la structure du jeu s'ouvre, on peut se téléporter dans les temples et voler avec l'avion ou naviguer avec le bateau (en faisant transformer Wren en ces machines).

C'est un jeu très bizarre. Je change très souvent d'humeur sur ce jeu, alternant entre "oh c'est super ça!" et "oh que c'est chiant ce passage!". Mon humeur varie régulièrement entre "je me fais chier" et "je passe un bon moment". Je passe de "je t'aime" à "je te hais" sans prévenir.
C'est un jeu bancal et mal fini, auquel on s'attache malgré des moments où on lui en veut.

C'est sûr qu'il mériterait un remake, et pas qu'un peu: approfondir un petit peu plus les personnages (ils sont trop vides dans le jeu), retravailler la troisième génération qui propose des quêtes trop semblables, diminuer la fréquence des combats aléatoires en rendant les combats mieux équilibrés.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2010-06-07 17:11
Ouch ^^
c'est vrai que décrit ainsi, PSIII prend une méchante claque.
Pourtant, et je ne parle pas que grâce à mes souvenirs puisque je me replonge dans son univers au moins une fois par an. Même si ce n'est pas pour le finir; courage que je n'ai plus depuis trop longtemps.
A ce sujet je te tire mon chapeau, finir les 3 Phantasy Star consécutivement et sans les connaitre aucunement à notre époque, ça relève bien plus que du simple challenge.

Vis à vis des combat je n'ai absolument pas ressenti la même chose que toi. C'est vrai que si l'on prépare bien son équipe avant chaques excursions, que l'on soit prudent et qu'on sache revenir en arrière avant qu'il ne soit trop tard, tu dois surement avoir raison.
Pour ma part, j' ai rencontré des difficultées (et en rencontre encore), comme dans la première génération où il fallait rétablir le climatrol. Grimper au second étage de ce batiment m'a fait plusieurs fois rencontrer le game over. Même pour simplement allé prendre un coffre non loin de là.
A partir du moment ou Wren rejoint mon équipe, il ne me tarde qu'une chose, c'est de l'équiper avec une mitraillette pour qu'il puisse arroser toute une rangée d'ennemis. Qu'ils soient en arrière plan ou pas (il n'y a pas que la magie pour les atteindre, Wren le peut, ceux qui ont des slicer aussi).

Ne le prend pas mal, mais tu me donnes l'impression d'avoir plus foncé qu'autre chose.
Mettre de coté les stratégies d'attaques, être obnibuler par le martellement du bouton pour que les combats finissent au plus vite, comme si l'envie n'y était en fait pas.
A la limite, tu as l'air de t'être forcé.
C'est balo car cet opus se déguste justement en prenant son temps, afin de coller au rythme de l'ambiance qu'il distille.
Mais bon c'est pas grave du tout, c'est déja génial que tu l'ais au moins fait et qu'en prime tu en parles, merci donc avant tout

Pour Lyle, mmmh c'est vraiment du nawak. Comme tu as fais des recherches sur le net, tu as du trouver les autres erreures de scripts je pense.

Citation :
Les personnages montent très vite de niveau (surtout quand on engage de nouveaux comme Laya par exemple qui monte de 10 niveaux en un combat quand elle démarre au niveau 1


Ca c'est un point qui m'a marqué au fer rouge, au point que j'ai toujours trouvé dômage de ne jamais retrouver ce systeme dans les autres jrpg.
Dans PS3, quand une nouvelle personne rentrait dans l'équipe, c'était un peu notre rookie, le bleu de service, celui à qui ont doit faire attention au risque de le voir mourrir avec la première balle perdue.
Et puis on espère vite rencontrer un vrai groupe d'ennemis digne de ce nom, pour qu' a la fin du combat notre petit nouveau prenne une demi douzaine de lv ! Comme un Super Saïan quoi....
C'est absurde pourtant, mais marrant en fait ^^
Et voila en quelques combats, notre puceau jeune est presque aguérit et peut enfin être utile
Même si il reste quand même plus vulnérable que les autres.


Coté scénar, c'est vrai que les développeurs ont vraiment baclé les choses. Entre Lyle, les scénarios des dernières générations identiques et les épousailles sans queue ni tête, simplement parceque les futurs épouses font partie du groupe.
Bon, a 14 ans, en fait, ça nous scotchait, on appelait ça des rebondissement ^^

Tu peux toujours tenter de faire la génération de Nial, le lieu de départ est différent et le scénario aussi.
Mais je ne suis pas sur que tu y trouves un quelconque intéret.

A propos de remake, il existe un portage fait sur rpgmaker.
Pour ceux qui ont la patience de tout installer, rendez nous compte merci



_________________

Image


Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-06-07 21:12
Comme je l'ai dit, la quête de Rhys est effectivement la moins facile du jeu. La tour de contrôle climatique, j'ai dû faire deux visites pour la finir la première fois (pour enlever la neige d'Aquatica). C'est là où il faut prévoir le plus d'objets de soin (et des Escapipes) car on manque de magie pour se soigner. Mais le reste du jeu franchement, c'est limite une promenade de santé, j'ai fait tous les autres donjons du jeu en une seule traite.

Pour la possiblité de toucher les ennemis de derrière avec l'arme à feu de Wren et les Slicers, au temps pour moi. Cela dit, une autre raison pour laquelle je ne veux pas préparer les attaques, c'est que la musique d'intro du combat est tellement horrible pour les oreilles que je préfère en finir tout de suite en démarrant les actions de combat. ^^

Mais sinon, il y a trop de combats et ça dessert le jeu. PS III se veut effectivement contemplatif, mais ça ne cadre absolument pas avec une fréquence élevée de combat: c'est contradictoire, il faut au contraire nous laisser plus de temps tranquille pour s'imprégner de l'ambiance.

A part ça, je me dis que la plupart des trous ou problèmes scénaristiques sont peut-être dus à des problèmes de traduction. En relisant l'article de Julenstein, j'apprends que dans la version jap Rhys et Lena se connaissaient déjà et étaient fiancés, avant que la relation finisse en échec: c'est quand même une grosse information ça, c'est un gros oubli dans la version US.

Edit: Sinon, ça fait 4 ans que j'avais envie de me faire tous les Phantasy Star classiques. Après en avoir fini avec le III, je ferai Phantasy Star IV pour boucler la boucle (et pour combler ma frustration de ne pas avoir fini le jeu il y a quelques années). Moi je suis souvent comme ça: quand je démarre un truc qui m'accroche, je vais jusqu'au bout et j'enchaîne les épisodes de la série pour que ça reste bien frais dans ma tête. Il y a eu une période aussi où je me suis enchaîné plusieurs Final Fantasy à la suite (le IV, le V, le VI, le X, certains s'en souviennent peut-être). Je suis jeune, donc j'ai encore une très bonne capacité d'absorption et je peux tenir longtemps avant de me lasser.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8782
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2010-06-08 08:45
Citation :
Le 2010-06-07 21:12, Rudolf-der-Erste a écrit :
Mais sinon, il y a trop de combats et ça dessert le jeu.


C'est vraiment LE point noir a mon avis. Ca m'a gache une bonne partie du plaisir de jeu quand je l'avais fait. Le 4 est beaucoup plus "digeste" (meme s'il y en a beaucoup la aussi).
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-06-13 20:28
Et voilà, je viens de finir Phantasy Star III pour la seconde fois, avec la route Rhys -> Nial -> Aron (j'ai épousé Alair). Finalement, la quête de Nial n'est pas plus courte (ni plus longue) que la quête d'Ayn. En revanche, la quête des petits-fils de Nial est deux fois plus courte que celles des petits-fils d'Ayn car elle commence carrément au moment où on obtient l'Aeroparts (alors qu'on les obtenait vers le milieu de la quête de Sean et de Crys aussi je suppose). De plus, je n'ai visité aucun lieu inédit avec Nial et Aron par rapport à Ayn et Sean. Enfin, la quête de Nial était plus difficile que la quête d'Ayn car Nial n'a pas de magie, donc seule Mieu peut soigner pendant presque toute la durée de la quête, ce qui m'a obligé à acheter des objets de soin et de faire un ou deux donjons en deux visites.
Cela dit, la quête de Nial était intéressante car elle nous faisait explorer des lieux différents par rapport à celle d'Ayn et on avait un scénario différent avec des personnages différents (comme Ryan qui m'a un peu surpris pour son look branché, et Lune qu'on affronte). Par contre, la quête d'Aron est identique à la seconde moitié de la quête de Sean, sauf l'introduction et la fin (forcément).

Pour la quête de Sean, j'avais obtenu la fin suivante:

le vaisseau Alisa III rencontrait le vaisseau Neo Palm qui était l'autre survivant de la flotte des 400 vaisseaux.

Par contre, la fin de la quête d'Aron est très étrange:

Alisa III est le seul vaisseau survivant car le vaisseau Neo Palm a été détruit au début de la quête. On entre dans un trou noir qui nous envoie ailleurs et nous fait remonter le temps. Quelle surprise d'arriver sur notre planète Terre, de recevoir un message de Londres. Cette planète qui avait été détruite d'après ce que disaient les Terriens à la fin de Phantasy Star II.

Je ne m'attendais pas du tout à cette fin-là!

En tout cas, je suis content d'avoir fait deux embranchements sur quatre, ça valait le coup (même si on ne voit aucun lieu inédit).

Finalement, je me suis attaché au jeu, même si c'est le moins bon de la série. L'ambiance mélancolique est excellente, l'histoire est fascinante sur certains aspects (la fin des quêtes de Nial et Ayn est un moment fort du jeu), et ces musiques! Presque toutes les musiques déchirent, que ce soit l'intro, le thème des villages, la carte du monde, le thème des satellites, celui des donjons ou des châteaux. Même la musique des boutiques est bonne (ambiance saloon). Le thème de Dark Force est super également, ça rend le combat final mémorable. Je crois que c'est la meilleure bande-son de la série.

Maintenant, c'est au tour de Phantasy Star IV. J'espère bien le finir, cette fois!
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2010-06-14 04:05
Les musiques des combats saoulent un peu par contre.

Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2010-06-14 09:38
Héhé, ça fait toujours plaisir d'entendre quelqu'un dire du bien de la BO de Générations of Doom
Je pense qu'elle contribut grandement à faire accrocher le joueur à son paddle, à l'y faire revenir pour qu'il prenne plaisir à replonger dans cette ambiance toute particulière, et poursuivre sa pérégrination l'espace de quelques heures.
C'est une clé de voute du jeu pour celui qui est touché par la sensibilité qu'elle dégage.

Cette semaine je prendrais le temps de poster les mp3 des réorchestrations (officielles où pas) de quelques thèmes du jeu.

Edit :

En fait j'avais déja poster ces morceaux dans un post en première page du topic

Bon, pour me rattraper je prendrais quelques minutes dans la semaine pour mettre à disposition des réarangements non officiels

_________________

Image


Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-06-29 21:56
Je n'ai pas trouvé les musiques de combat du III saoûlantes, en dehors de celle de l'intro des combats qu'on peut rapidement zapper. Je les ai trouvées sympas même. En tout cas, nettement mieux que la musique de combat de Phantasy Star 1 qui est de loin la moins bonne de la série et qui finissait par lasser à force.

Bon:



Hop! Après m'être farci les trois premiers Phantasy Star à la suite, j'ai attaqué le quatrième (en espérant le finir cette fois!).

Tout d'abord, ça fait un choc au niveau de la vitesse de déplacement du personnage!

Et oui, alors qu'on se déplaçait lentement dans les trois premiers épisodes, on a l'impression de courir à vitesse turbo dans le IV, c'est un Phantasy Star survitaminé!
Techniquement, c'est également plus abouti que le 2 et le 3.

Cependant, je continue à penser que le design des personnages est le moins bon de la série, je ne change pas trop d'avis dessus. De même pour les musiques que je trouve moins bonnes (pour l'instant) que celles des trois premiers Phantasy Star, même si paradoxalement le jeu exploite bien mieux les capacités sonores de la console.

Par contre, le système de combat s'est beaucoup amélioré, c'est sans problème le meilleur de la série. Ca se base sur Phantasy Star II, ça reprend le maximum de 5 personnages qu'on avait dans le III, et on rajoute des techniques spéciales en plus de la magie, sans oublier les macros et les attaques combinées. On retrouve enfin une bonne animation pour les ennemis (cf PS II, contrairement à PS III qui avait une animation médiocre), avec cette fois un vrai décor (qui faisait défaut à PS II et qu'on avait dans PS III).
Quant au scénario, s'il est moins original que celui du II, il est plus rythmé et mieux raconté grâce aux "cinématiques" en images fixes, et les personnages sont nettement plus fouillés que dans les autres volets.

J'avance tranquillement, même si j'ai ramé dans le donjon du village de Tonoe que je faisais en plusieurs fois (là où on trouve la mixture pour dépétrifier les gens, j'ai l'impression que c'est la même qu'on avait dans PS 1 pour dépétrifier Odin), parce que je n'avais pas vu les boutiques d'armes et d'armures qui étaient un peu cachées.
Quant à la première quête consistant à combattre un ver de sable géant, c'est aussi dur que dans mon souvenir, je me souviens que j'avais bien galéré et j'ai encore perdu trois ou quatre fois contre ce boss optionnel. Mais à la dernière tentative, la magie Saner (qui augmente l'agilité de l'équipe) m'a sauvé et permis de battre le boss sans que personne ne meure.
Et puis j'ai visité un endroit qui est un gros clin d'oeil à PS III.

Voilà où j'en suis. Je sais déjà ce qui va se passer dans peu de temps.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Dishonored (One X) / Metro 2033 (Switch)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8697
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2010-06-29 22:21
Rudolf tu n'as pas idée à quel point je t'admire, moi dont même un jeu que j'adore me saoûle à haute dose.

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-07-01 14:36
Tu parles de quel épisode?

Sinon, je viens de finir le satellite artificiel Kuran et je retourne sur Dezolis (un gros contraste par rapport à la chaleur accablante et insupportable qu'il fait chez moi ces derniers jours ). Ce qui se passait avant dans la forteresse de Zio était évidemment un grand moment (et ça m'a permis de comprendre d'où venait l'ancien avatar de Dzeuss, je ne me souvenais pas de ce boss-là ).
Il y a eu de bonnes musiques dernièrement, comme les bases high-tech, la forteresse de Zio ainsi que celle du combat contre Zio. Sans oublier les remixes du thème de la tour et des donjons normaux de Phantasy Star 1.

J'avais oublié qu'il y avait des donjons facultatifs: un aspect qui avait disparu depuis Phantasy Star 1. C'est le cas du donjon au nord de Nalya où il y a un gros clin-d'oeil à Phantasy Star III, ainsi que d'un donjon près de Monsen pour arrêter des secousses sismiques. Il y a eu aussi un mini-donjon pour la quatrième quête de la guilde (le gosse tombé dans la fosse à Monsen).

Autrement, même si Phantasy Star IV est le volet le plus accessible de la série pour son ergonomie (grande vitesse de déplacement), sa technique, sa mise en scène, son système de combat bien plus abouti, il n'est pas non plus d'une facilité déconcertante et il reste plus dur que Phantasy Star III (qui est le volet le plus facile de la série, à défaut d'être le plus accessible). Il y a des donjons que je ne pouvais pas envisager de faire d'une seule traite.
La grosse nouveauté de cet épisode, ce sont les boss. Non pas qu'il n'y avait aucun boss dans les précédents, mais il y en avait très peu comparé à la majorité des RPG. Dans le premier Phantasy Star, on avait juste Lassic, Dark Falz, Medusa, une poignée de dragons qui ne ressemblaient pas vraiment à des boss. Dans le II, on avait juste trois boss (enfin, quatre si l'on veut mais c'est particulier), heureusement d'ailleurs vu que les donjons étaient durs. Dans le III, il n'y en avait quasiment pas (5 boss je dirais, 6 si on considère le boss différent qu'on a à la fin des quêtes de Nial et d'Ayn), ils étaient anecdotiques tant ils étaient simples à battre (seul le boss final sortait du lot). Par contre dans le IV, là il y a beaucoup plus de boss, dans beaucoup plus de donjons qu'avant.
Ainsi, pour certains donjons, je les parcours une fois le temps de trouver tous les coffres (qui contiennent la plupart du temps de nouveaux équipements utiles), puis arrivé au boss je me téléporte dehors si je me sens trop faible et je refais le donjon pour affronter le boss sans encombre. Et puis il est important d'utiliser les buffs contre les boss pour se faciliter la vie, il ne faut pas se contenter de matraquer sur le bouton d'attaque contrairement à Phantasy Star III.

Par contre, c'est bizarre, mais je n'ai pas débloqué une seule attaque combinée depuis le début du jeu. Pourtant il y a trois ans, j'en avais débloqué plusieurs et plus tôt dans le jeu. Bon après, je n'ai pas cherché à tester toutes les combinaisons.

Sinon, maintenant que j'ai fait tous les volets précédents, ça fait plaisir de comprendre toutes les références à la série dans le IV. Il y a des trucs certes expliqués, mais d'autres non comme l'origine du nom Tyler pour un village de Dezolis. Ca ne rend le jeu que plus savoureux.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2010-07-01 15:37
Te lire est source de frustrations cher Rudolf
Tu fais tout pour ne pas spoiler tout en donnant des éléments qui donnent envie de savoir.

Par exemple, c'est le deuxième post dans lequel tu fais référence à des clins d'oeil dans PSIV, et honnetement, on aimerait bigrement bien savoir de quoi il s'agit !

Vue que tu es sur ta lancée est que tu as le sujet bien en mains, ça ne te dirais pas d'ecrire un complément au dossier de GP?
Histoire de parler du monde de Phantasy Star dans son ensemble. Ce qui relie les épisodes, etc etc.
'fin je dis ça je dis rien, hein, mais on est pas pret de revoir une personne se finissant les 4 opus des Phantasy Star


_________________

Image


Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-07-03 16:14
Hmm, je ne sais pas trop ce que je pourrais apporter d'autre au dossier déjà existant de grospixels. Faut voir.

Sinon, le Air Castle, c'est aussi stressant que dans mon souvenir (ça m'avait bien marqué il y a quatre ans, avec cette excellente musique). Non seulement c'est le donjon le plus vaste du jeu (du moins jusqu'à ce point du jeu), mais les deux boss sont loin d'être évidents. On rencontre le premier d'entre eux après avoir fait un long chemin et il peut se révéler piégeux si on ne fait pas gaffe. Quant au deuxième boss, j'ai dû pour la première fois utiliser les Star Mists car Rika n'avait plus assez de magie pour soigner tout le monde avec la magie Gisar.
Par contre, c'est énorme, mais je crois qu'ils ont carrément repris le donjon homologue de Phantasy Star 1 pour la deuxième partie du donjon menant au deuxième boss. C'était exactement la même structure et la même progression: il y a quatre ou cinq sous-sols rectangulaires, on commence dans la partie droite en descendant les sous-sols successifs depuis le rez-de-chaussée, puis on rejoint la partie gauche et on monte les sous-sols successifs jusqu'au rez-de-chaussée pour accéder au boss. Franchement, j'ai reconnu le donjon tel que je l'avais parcouru dans Phantasy Star 1, c'est fou!

Après, j'avais oublié que la Garuberk Tower était un donjon "organique".

Au fait, ça y est, j'ai officiellement dépassé l'endroit où je m'étais arrêté il y a presque quatre ans. Souvenez-vous, sur ce topic, je n'étais pas allé plus loin que ce que je racontais dans mon dernier message. J'avais tout juste obtenu l'Aero Prism, vu vaguement à quoi ressemblait Rykros, je n'avais pas fait non plus les quatre dernières quêtes annexes.
Et bien là, j'ai fait ce qu'il fallait faire à Rykros et je dois maintenant retourner à Esper Mansion.
J'ai aussi fait toutes les quêtes de la guilde. Dans l'une d'elles, on affrontait les oiseaux jaunes qui étaient les ennemis de base de Phantasy Star III. Quant à la dernière quête de la guilde, c'est de loin la meilleure de toutes, avec le scénario le plus développé qui était intéressant (ça concernait les attaques de robot) et Wren a maintenant ce qui semble être son attaque ultime.

Là maintenant, j'approche vraiment de la fin du jeu!
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Dzeuss
Pixel imposant


Inscrit : Jul 20, 2006
Messages : 820

Hors ligne
Posté le: 2010-07-04 22:38
Je suis content de lire ton enthousiasme face à l'avalanche de références que livre ce dernier volet !
C'est vraiment ce qui m'avait conquis à l'époque, et étant avant tout fan du premier j'avais adoré tous les liens privilégiés entre ces deux titres.

Citation :
Par contre, c'est énorme, mais je crois qu'ils ont carrément repris le donjon homologue de Phantasy Star 1 pour la deuxième partie du donjon menant au deuxième boss.


Ca c'était effectivement énorme ! Je me revois poser la manette et aller fouiller dans mes vieux papiers à la recherche des plans de PS1 pour en avoir le coeur net.

PS IV est vraiment un jeu de fans pour d'autres fans. Du coup par bien des points ça manque d'originalité et d'ambition mais je pardonne tout à ce titre.


Index du Forum » » Jeux » » Phantasy Star

90 messages • page
12345




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)