les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Hors-sujet » » Que lisez-vous en ce moment ?
276 messages • page
123456 ... 14
Auteur Que lisez-vous en ce moment ?
Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2007-12-16 18:35
Je viens de dévorer les deux premiers tomes de A la croisée des mondes, et c'est un vrai chef d'oeuvre -pour ma part-. C'est noir, c'est dur, c'est mature, c'est très triste et les personnages sont excellents, l'intrigue met sur le cul et les twists sont nombreux. Un peu moins dans le second tome toutefois, qui est un peu plus classique mais reste néanmoins très efficace par son nouveau personnage : Will. Il ne me reste plus qu'a mettre la main sur le troisième et dernier tome.

Je le conseille à toute personne normalement constituée. On m'a dit que le film était assez fidèle au livre, ce qui est une première.

Merci Philippe Pullman !
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


chatpopeye
Camarade grospixelien


Joue à World War Z

Inscrit : Jan 19, 2003
Messages : 5894
De : Poitiers

Hors ligne
Posté le: 2008-02-06 20:26
Je viens de finir de lire un livre fabuleux avec mes élèves, "Le feuilleton d'Hermès" de Murielle Szac.


Le livre prend pour protagoniste principal le dieu Hermès, et nous raconte une bonne part de la mythologie grecque à travers cent épisodes. Les récits sont relativement courts (environ trois pages), ce qui permet une lecture découpée et rapide. Chaque épisode ou presque tient le lecteur en haleine, notamment grâce à des questions laissées en suspens dans les dernières lignes.
Quel que soit l'âge du lecteur (à partir de sept ou huit ans), on ne peut qu'être emballé par la qualité d'écriture de l'auteur, et le talent avec lequel elle arrive à raconter l'univers mythologique des grecs, leurs dieux, leurs héros (Persée, Jason, Prométhée...), leurs lieux (l'Olympe, les enfers), leurs origines (Gaïa et Ouranos donnant naissance aux titans, Cronos dévorant ses enfants, Prométhée créant les hommes...).
Que l'on soit totalement novice en la matière (comme mes élèves), ou bien n'ayant que des notions, somme toute très vagues, des noms, on prend un réel plaisir à découvrir l'origine des hommes, des étoiles, des saisons, de la vie.

Comme nous devons aller voir "Jason et les Argonautes" au cinéma le 28 février, je leur ai lu tous les jours quatre ou cinq épisodes de ce livre, afin qu'ils abordent le film avec des "billes". Ils ont vraiment adoré, et ne manquaient pas de râler "hooooooo" lorsque je prononçais les mots fatidiques "A suivre...".

Bref, que vous ayez des enfants, des neveux, des nièces ou non, je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus.

MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6130
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2008-02-07 07:24
Pour vous faire une idée de mon programme de lecture ce semestre en Licence Lettres Modernes (focus sur le vingtième) :

- René Char, "Fureur et Mystère" ;
- Camus, "La chute" ;
- Claudel, "Tête d'Or" ;
- Roger Vitrac, "Victor ou les enfants du pouvoir" ;
- Louis-René des Forêts, "Ostinato" ;
- Pierre Pachet, "Autobiographie de mon père" ;
- Danilo Kis, "Un tombeau pour Boris Davidovicth" ;
- Chalamov, "Cherry Brandy" in "Récits de Kolyma" ;
- Pierre Michon, "Vies Minuscules" ;

Et en sus :

- Wagner, "Tristan et Isolde" ;
- Dumas, "Othon l'Archer" ;
- Chateaubriand, "Mémoires d'Outre-Tombe" (Livre I à VIII)

J'ai dû lire la moitié de tuot ça environ...

  Voir le site web de MTF
Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Deltarune (Switch) / Ys Origin (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8483
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2008-02-07 08:43
Les Mémoires d'Outre Tombe m'ont toujours attiré sans vraiment savoir ce que c'est, effrayé que je suis par les livres fleuves.
Je me laisserai sûrement tenter un jour...

Sinon en ce moment je lis ça:



C'est une sorte d'autobiographie par un journaliste germano-danois (et qui jouait un des idiots de Lars Von Trier) de son enfance dans un petit bled du Danemark, là où les péripéties de la vie ont amené une famille allemande à s'installer après la guerre. Et bien sûr, sinon il n'y aurait pas d'histoire, cette enfance fut malheureuse parceque racisme et tout et tout.

C'est un bouquin que l'on m'a offert, perso je ne suis pas du tout attiré par ce genre de littérature familiale, sûrement à tort, que je trouve assez interchangeable. Mais je dois bien reconnaître que j'aime beaucoup ce bouquin, au récit assez enlevé et court (180 pages).

M'enfin dans le genre famille pas ordinaire, je garde mon Middlesex chéri.
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6130
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2008-02-09 18:16
Citation :

Le 2008-02-07 08:43, Niloc-Nomis a écrit:
Les Mémoires d'Outre Tombe m'ont toujours attiré sans vraiment savoir ce que c'est, effrayé que je suis par les livres fleuves.
Je me laisserai sûrement tenter un jour...


C'est sûr que 2000 pages, ça fait un vrai roman-somme Mais sans rire, c'est vraiment un des "gros" bouquins de la Littérature Française... publiée en pleine période du scandale d'Hernani et de la Révolution de 1830, et donc un peu passé inaperçu en son temps, Chateaubriand "mourrait" depuis 30 ans déjà... et dû vendre les droits du livre pour être "charcuté" en feuilleton, d'où son mot "j'ai dû hypothéquer mon tombeau". Parlant de tout et de rien, de sa vie, de la Révolution, de philosophie, d'esthétisme ; écrire pour montrer qu'il n'était pas fini, que le romantisme "c'était lui", (ce qui est vrai d'un côté), à la fois épique (lutte contre Napoléon), historique (il voit de près une des têtes décapités de 1789, et son oeil qui "tombe de son orbite"), lyrique (il recopie des bouts de Attala), c'est un grand foutoir organisé, terriblement prenant : des petits chapitres à chaque fois, un humour très fin...

Ca se lit en été, comme les Les frères Karamazov, mais ça se regrette pas

  Voir le site web de MTF
Laurent
Commissaire politique


Joue à Super Mario 3d All Stars

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22305
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2008-02-18 11:31
Je viens d'achever la lecture de Je suis une légende, de Richard Matheson.

Bon, jusqu'ici j'avais de la sympathie pour la version filmique avec Will Smith, mais maintenant ça va être dur, tant elle vide de sa substance, et surtout de son émotion, le bouquin. Vraiment, il faut absolument lire ce roman, ou plutôt cette grosse nouvelle (c'est assez court, en deux ou trois soirées on en vient à bout), c'est claque sur claque du début à la fin. Un chef-d'oeuvre absolu de la SF... mais tout le monde le sait, de toute manière.

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2008-07-24 11:04
L'ATTENTAT de Yasmina Khedra



Postulat de départ :
Tel Aviv, 2005
Un chirurgien arabe (naturalisé israélien) s'est fait respecté de ses collègues juifs à force de travail. Après une explosion dans un restaurant du centre-ville, un afflux de blessés et de mourants envahis son service des urgences. Le docteur rentre chez lui après 2 nuits blanches d'opérations non stop. Il n'a pas le temps de fermer l'œil lorsque le Shin Beth (contre espionnage israélien) vient le chercher et l'amène à la morgue. On a retrouvé les restes du corps de la bombe humaine qui s'est fait explosé dans le restaurant...
Il s'agit de sa femme...

Yasmina Khedra est un écrivain algérien qui vit en France depuis une dizaine d'années. Après une carrière militaire, il s'est lancé dans une série de romans policiers à succès se situant au maghreb. Plus recemment, en 94 je crois, il s'est lancé dans une trilogie tentant de décortiquer le malaise moyen oriental en trois romans d'actualités.

Les hirondelles de Kaboul > racontant le destin croisés de deux couples sous l'air des talibans

L'Attentat > racontant l'enquète que va mener le chirurgien pour comprendre pourquoi un modèle d'intégration comme sa femme a fait le choix de se bourrer de plastique et de se faire sauter dans un restaurant plein d'enfants.

Les sirènes de Bagdad > qui dévoile le quotidien d'un village reculé d'Iraq, et de son irrésistible ascension de violences anti-américianes.

Les point forts des trois bouquins, c'est :
- pas de manichéismes
- pas de prises de partie politique malgré la sensibilité extrême des sujets abordés
- un regard complétement à part de ce que colporte les médias
- un style vif et soigné
- un choc mémorable pour chacun des trois livres

L'Attentat a pour lui d'avoir le structure d'un livre policier (donc passionnant et donnant toujours envie d'y revenir), d'être assez contemplatif et surtout d"avoir une fin hallucinante capable de balancer complètement votre regard sur le conflit israélo-palestinien.

Immanquable pour qui souhaite découvrir les origines et les enjeux de l'actualité au moyen orient.

Pierre
Pixel monstrueux


Inscrit : Apr 01, 2002
Messages : 2851
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2008-07-27 22:15
Merci pour le post. Ca a l'air intéressant, je le lirai p'têt quand j'aurai fini ma pile de bouquins en retard ^^

  Voir le site web de Pierre
nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7542

Hors ligne
Posté le: 2008-07-28 01:04
J'ai attaqué il y a quelques jours "2666" roman posthume de Roberto Bolaño. Et c'est juste excellent !!!

Une critique ici pour savoir de quoi ça parle :

http://www.cafardcosmique.com/2666-de-Roberto-BOLANO

C'est pas facile à lire, compte tenu du fait que c'est un pavé de 1000 pages, que c'est bourré de références culturelles en tout genre et que le style de l'auteur est assez particulier, avec ces phrases géantes qui peuvent s'étaler sur plus de trois pages !

Je ne sais pas ce que vaut la traduction française mais vous devriez y jeter un oeil !


maxxxxxx
Gros pixel

Score au grosquiz
0012874 pts.

Joue à 7 Wonders, MK8, Lego Batman

Inscrit : Feb 28, 2005
Messages : 1451
De : Lille

Hors ligne
Posté le: 2008-07-28 13:29
Il faudra que je tente 2666, c'est vraiment le genre de livre qui ne fait pas dans la demi mesure. Soit j'adore, soit je déteste.

Sinon, mes lectures d'été :

Saga (Tonino Benacquista) : Afin de respecter le quota de production française, un directeur de chaine commande à 4 scénaristes quasi-inconnus de créer un feuilleton, Saga.
Les consignes : Saga passera entre 4 et 5H du matin, et les scénaristes ont carte blanche, du moment que ça ne coute pas cher. Et ils ne vont pas se priver : ils vont créer alors la série la plus inattendue et la plus célèbre du PAF.

Ça parle beaucoup cinéma, scénario (Benacquista est aussi scénariste), télévision, et tout le monde en prends pour son grade. Pour autant, ce n'est pas un pamphlet vain contre la télévision, mais une vraie histoire, essentiellement soutenue par la personnalité des 4 scénaristes.

A l'estomac (Chuck Palahniuk) : Après avoir répondu à une annonce, 23 apprenti écrivains se retrouvent prisonniers, avec pour consigne d'écrire la plus grande et tragique des histoires : la leur.

En fait, A l'estomac passe plutôt pour un recueil de nouvelles, liées entre elles par la vie quotidienne des auteurs emprisonnés. Attention, c'est un livre de Palahniuk donc :

- C'est cynique
- C'est TRES cynique
- C'est nihiliste
- C'est éprouvant (et deux fois plus long que ses autres livres)

Mais il y a le style Palahniuk, rythmé, percutant, sans limites, et j'avoue adorer ça. On se demande au début de chaque nouvelle jusqu'où il nous emmènera.
Par contre, contrairement à ses précédents livres, certains passages semblent verser dans l'horreur gratuite. Imaginez les pires moments de Fight Club (le savon...), et bien ce n'est rien à coté de ce que peut proposer "A l'estomac" dans certaines nouvelles.
Si l'on est pas habitué à l'univers de l'auteur, il vaut donc mieux commencer par lire "Fight Club" (hautement recommandé, même si on a déjà vu le film) "Monstres Invisibles", ou "Survivant".


Et je commence juste De soie et de sang de Qiu Xiaolong : La nouvelle histoire de l'inspecteur Chen (inspecteur intègre, poète et grand gourmet), qui ne m'a jamais déçu jusqu'à présent. C'est toujours un vrai voyage au cœur de la Chine, avec des intrigues passionnantes sur fond de corruption.

Neofire
Pixel de bonne taille



Joue à Demon's Souls

Inscrit : Nov 18, 2004
Messages : 233

Hors ligne
Posté le: 2008-07-29 21:34
J'adore Palahniuk, un auteur qui s'est construit un univers génial. Pour moi, Choke constitue la quintessence de son style, violent, cruel, et si drôle qu'on en arrive à être surpris d'être ému (c'est parfois très tendre). L'histoire, proche de celle de Fight Club en ce qu'elle a pour cadre des groupes de soutien (ici pour les accros au sexe), qui patine un peu après son exposition (LE défaut de la plupart de ses bouquins), met en scène un étudiant en médecine, sexoolique donc, qui travaille en tant qu'acteur dans un musée vivant et qui pour financer le séjour de sa mère en maison de repos feint de s'étouffer dans des grands restaurants et extorque ses sauveurs. Dis comme ça, ça n'a pas l'air très folichon, mais le livre vaut surtout pour le monde qu'il dépeint, déjanté et à l'agonie, et pour sa galerie de personnages marginaux et déglingués.

Dans le même style, Fight Club et Survivant sont à lire, également.

Berceuse et Journal Intime, au style moins incisif, sont déjà plus routiniers et commencent à faire apparaitre la formule Palahniuk, sa narration éclatée et ses héros résignés.

Alors je conseille très fortement "Le festival de la couille", recueil tantôt de nouvelles de fiction, d'articles de journaux (des reportages sur des bâtisseurs de chateau forts et des participants à un concours de stock-car, des portraits de Juliette Lewis, Marylin Manson et autres), et d'essais plus personnels (tels que le récit de la mort de son père, assassiné avec sa copine par l'ex de celle-ci), aux accents parfois Bukowskiens.

Et son dernier bouquin paru en France, Peste, qui est selon moi son meilleur, biographie orale (en gros, narrée comme un documentaire) de Buster Casey, l'homme responsable d'une épidémie de peste qui a divisée l'Amérique en deux populations, est incroyablement riche, tour à tour fight club cyberpunk automobile, livre de SF, d'anticipation, satire sociale, et même zombie movie. En revanche, comme la quasi-intégralité du suspense du livre est contenu dans sa narration particulière, il est conseillé d'en savoir le moins possible sur ce dont il parle (commencez déjà par fuir la quatrième de couverture, qui en dit beaucoup trop. On a parfois l'impression de lire un livre qui est encore en train de s'écrire, c'est assez saisissant. Un auteur très fréquentable, donc.

Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2009-01-30 14:32
Je viens de me faire un enOrme cadeau. J'ai commandé ça :



Un gros livre sur tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LucasArts sans jamais avoir osé le demander.
Plus d'infos dès que je l'aurais !
_________________


Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Deltarune (Switch) / Ys Origin (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8483
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2009-01-30 14:37
Il y a eu un (petit) topic à son sujet en partie rétro il y a quelques semaines. Et ça a l'air vraiment intéressant, même si apparemment ça parle plus de Star Wars que de Guybrush.
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2009-01-30 14:47
ah zut, je ne l'ai pas vu. Je vais aller lire ça.
_________________


Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2009-01-30 14:52
... ou pas. Vu que je ne retrouve pas le topic. Faut dire que des fois les titres des topics.... :/
_________________


Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2010-01-20 08:31
Très intéressant ce topic !

Citation :
Le 2009-01-30 14:32, Nano a écrit :
Je viens de me faire un enOrme cadeau. J'ai commandé ça :



Un gros livre sur tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LucasArts sans jamais avoir osé le demander.
Plus d'infos dès que je l'aurais !


Il a l'air énorme ce bouquin, son prix aussi d'ailleurs.
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-03-30 20:31
Une fois n'est pas coutume, je lis un livre en ce moment! Je n'avais plus lu de livres depuis 6 ans je dirais. Et vu que j'ai maintenant deux heures de transport (bus + métro) par jour, lire me fait passer le temps.

En fait là, je me lance dans Lovecraft. Je connais un peu Edgar Poe, mais je n'avais jamais lu de Lovecraft. En fait, j'ai bien remarqué que son oeuvre a été très influente, que ce soit en BD, films ou jeux vidéo. J'en avais marre de passer à côté de plein de références dans les BDs que je lisais ou les jeux vidéo auxquels je jouais.

Là j'ai lu deux nouvelles. La première, il s'agit de La Couleur Tombée du Ciel. Je connaissais un peu cette histoire car elle a été reprise dans une BD dessinée par Breccia et que j'avais lue il y a deux ans. J'ai été assez impressionné par cette nouvelle. Tout d'abord, j'ai été surpris par toutes ces explications scientifiques sur les expériences que faisaient les savants pour examiner la mystérieuse météorite tombée près d'une ferme (spectroscopie, usage de réactifs chimiques, propriétés magnétiques du matériau), afin d'insister sur leur impuissance à tout expliquer. Tout ça m'est familier en tant que scientifique, ces descriptions d'analyses scientifiques sont justes et pas tirées par les cheveux. Ce qui surprend également, c'est le thème de la science dépassée par l'inconnu qui nous entoure, thème plutôt moderne pour l'époque où on pensait bientôt tout savoir. Le récit en lui-même relève de l'horreur mais aussi de la science-fiction. La description de la lente dégradation de l'environnement de la ferme (faune et flore) et de la famille y résidant est poignante et effrayante. L'horreur atteint son paroxysme à la fin quand Ammi et les policiers/médecins examinent la ferme, tout en faisant le rapprochement avec les analyses scientifiques qui ont été opérées (la fameuse couleur de raie, élément inconnu). Très impressionnant.

Du coup, je me suis un peu renseigné en lisant la biographie de Lovecraft, et celui-ci n'a pas eu une vie bien tranquille: problèmes d'argent (il n'a pas atteint la célébrité de son vivant), syndrome de la terreur nocturne, mariage qui se passe mal. Et Lovecraft était effectivement assez porté sur les sciences (en particulier l'astronomie), donc je ne m'étonne pas du détail qu'il donne des analyses scientifiques dans cette nouvelle.

Après, j'ai lu L'Abomination de Dunwich. Là on trouve les fameux thèmes de créature d'une autre dimension invoquée par des illuminés, ainsi que le célèbre "Nécronomicon"", l'évocation des Anciens dont un qui est la porte entre eux et notre monde. On y découvre des visions d'horreur quand on voit la nature de Wilbur Watheley (un être inquiétant qui a grandi et mûri très rapidement). Là on est moins dans la SF et bien plus dans le fantastique/horreur, avec le thème des choses étrangères à notre monde qui ne doivent pas exister. Ca m'a moins impressionné que la Couleur, mais ça valait bien le coup.

Ah, ces deux nouvelles ont été aussi l'occasion pour moi de voir d'où vient le nom "Arkham" (cf "Arkham Asylum" dans Batman vu que je suis en plein dedans aussi).

Sous la main, j'ai Le Cauchemar d'Innsmouth (que j'ai entamé), Celui qui Chuchotait dans les Ténèbres, Par-delà le Mur du Sommeil, Les Rats dans les Murs, Le Monstre sur le Seuil, Celui qui hantait les Ténèbres, et L'Affaire Charles Dexter Ward.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Laurent
Commissaire politique


Joue à Super Mario 3d All Stars

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22305
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2010-03-30 21:39
Je te conseille de lire L'affaire Charles Dexter Ward en priorité, c'est ce que j'ai préféré dans tout ce que j'ai lu de Lovecraft. Une longue nouvelle, presque un roman, avec un récit captivant et un final extrêmement flippant. Lovecraft, c'est génial, un style très soigné, des situations ignobles, des références constante à la science et un premier degré constant. Et c'était un personnage étrange qui semblait lui-même venir d'un de ses romans. On ne sait pas grand chose sur lui, et peu de gens l'ont fréquenté.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7542

Hors ligne
Posté le: 2010-03-30 22:47
J'ai pas trop aimé charles dexter ward (je l'ai relu hier, j'ai reçu l'intégrale en 3 tomes à noel). On sent arriver la révélation des plombes à l'avance (en fait charles est mort, et c'est curwen, revenu d'outre tombe qui se passer pour lui)

De ceux que j'adore : «l'étrange maison haute dans la brume», «l'abomination de Dunwich», «la maison de la sorcière» «la tourbière hantée» et «la couleur tombé du ciel».

Le cycle de Randolf Carter («à la recherche de kadah», «la clé d'argent» …) est très différent du reste. C'est vraiment très onirique. Surprenant quand on a lu toutes les nouvelles très sombres qu'il a pu écrire.

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-06-12 12:13
Ca fait plus d'un mois que je n'ai lu que du Lovecraft dans les transports. Du coup, j'en ai lu les principales oeuvres, il ne me reste plus grand chose à lire.

En dehors des thèmes scientifiques, ce qui revient souvent chez lui est la notion de dégénérescence et d'héritage (Cauchemar d'Innsmouth, Les Rats dans les Murs, l'Affaire Charles Dexter Ward). On trouve d'ailleurs des relents de racisme, mais c'est assez lié à ces obsessions.
La peur face à l'immensité, l'homme qui ne représente rien dans l'univers: ça aussi c'est un thème central. Ca fait penser à certaines réflexions de Blaise Pascal.
J'ai vu aussi que Lovecraft aime bien jouer sur les adjectifs et l'exagération, à tel point qu'on a l'impression qu'il en joue avec humour certaines fois.
Je remarque aussi qu'il n'y aucune femme ou presque dans ses nouvelles (à part Asenath dans Le Monstre sur le Seuil qui est centrale dans le récit). On a également une absence totale de dialogues.
Il aime bien aussi se référer à des civilisations anciennes (existantes ou non), avec diverses ruines "cyclopéennes" (ça revient tout le temps ce mot-là).

Je passe un peu en revue ce que j'ai lu:

- le Cauchemar d'Innsmouth: formidable, l'un de mes préférés. Le récit du vieux sur la nature des villageois, cette peur latente, l'angoisse la nuit dans l'hôtel, la fuite dans le village, la révélation et la conclusion (dont le style avec la description des abysses rappelle le style de certaines nouvelles oniriques de Lovecraft). C'est bien mené, angoissant et particulièrement prenant.

- Celui qui chuchotait dans les Ténèbres: la première partie (épistolaire) est géniale. Par contre dans la dernière partie, c'est moins puissant: j'ai trouvé le héros trop naïf, et cette vision des cerveaux dans les bocaux fait trop datée (style XIXème siècle) par rapport à ce que pouvait aborder Lovecraft au niveau scientifique.

- Par-delà le mur du Sommeil: Une courte nouvelle assez déroutante, dans le style onirique, ce n'est pas mal du tout.

- Les Rats dans les Murs: l'une de ses meilleures nouvelles, j'ai adoré. On est dans le fantastique pur. On retrouve cette notion d'héritage inévitable et fataliste, il y a des phénomènes étranges avec des rats invisibles parcourant les murs et faisant agiter les chats, il y a les ruines souterraines angoissantes. La fin est terrible et malsaine, mais très marquante. Franchement, c'est bien mené.

- Le Monstre sur le Seuil: Une très bonne nouvelle, avec cette femme qui échange son corps avec un autre pour accomplir des desseins funestes. La fin est percutante et je ne m'attendais pas exactement à ça (je ne pensais pas que l'ami du héros avait carrément tué sa femme). Un bon cru.

- Celui qui hantait les Ténèbres: on est dans le fantastique, ce n'est pas une de ses meilleures nouvelles nouvelles, mais ça se lit;

- l'Affaire Charles Dexter Ward: alors là c'est du lourd, une grande oeuvre de Lovecraft, l'un de ses seuls romans. Tout est bien mené, bien raconté, avec des passages angoissants. La conclusion est effectivement prévisible, mais ce n'est pas là que réside l'intérêt du récit: c'est plutôt tout ce qui mène à la conclusion.

- le cycle de Randolph Carter: Très particulier, on s'éloigne de sa veine angoissante. La première nouvelle (l'héritage de Randolph Carter) est assez sympa, avec une conclusion marrante ("Warren est mort, crétin!". Par contre, le style est assez lourd dans le cycle, sûrement à cause d'une mauvaise traduction. Dans la première nouvelle, on lit carrément "si long Carter, je ne vous reverrai plus": une magnifique traduction mot à mot façon Google de "so long". Mais il n'y a pas que ça, on a souvent des phrases trop longues assez approximatives. Quoi qu'il en soit, j'ai beaucoup apprécié ce cycle. Tout ce qui tourne autour de la clé d'argent m'a bien plu. Dans la nouvelle "A travers les portes de la clé d'argent", il y a Lovecraft qui se lâche! Quand le héros franchit l'"ultime porte", on y apprend que le temps n'existe pas, que chaque dimension est comprise dans une autre, que regarder les choses avec un certain angle d'observation nous mène à Carter enfant ou Carter adulte. Je me suis bien marré, c'était jouissif. Ca m'a rappelé un peu la fin de la BD l'Incal et du film L'Odyssée de l'Espace, quand tout part en live. Pour le coup, on était vraiment dans la SF. Enfin, La Quête Onirique de Kadath l'Inconnue (un petit roman) est une grande oeuvre de Lovecraft, complètement différente du reste: c'est de l'aventure, on n'est plus du tout dans la réalité. On voyage dans diverses contrées, il y a des passages oniriques, d'autres plus pesants, on se réfère des personnages déjà introduits dans d'autres nouvelles de Lovecraft, il y a des batailles sur la fin. J'ai bien aimé la façon dont tout se recoupe à la fin, quand on revoit des choses qu'on avait vues avant et qui se réunissent (la galère, les vampires, les "maigres bêtes de la nuit", l'île qu'évitaient les marins). On fait sans cesse référence à Nyarlatothep le Chaos Rampant (un nom qui me fait marrer), une des seules nouvelles où on le voit sous l'une de ses mille formes. En tout cas, j'ai adoré.

- Herbert West, réanimateur: pas mal du tout, mais ce n'est pas une nouvelle à prendre au sérieux. C'est plus comique qu'angoissant, ça fait un peu penser aux "nouvelles grotesques" d'Edgar Poe. Les cadavres à n'en plus finir, le charnier de la guerre de 14-18, la fin façon série Z avec les cadavres qui attaquent l'hôpital pour enlever un autre cadavre réanimé avant de rencontrer Herbert West pour le dépecer et l'emporter. Ca m'a fait sourire.

- Prisonnier des Pharaons: un cadre dépaysant pour un Lovecraft (l'Egypte). C'est sympa même si on est dans le fantastique classique.

- L'étrange maison haute dans la brume: pas terrible cette nouvelle. On a l'impression qu'il ne se passe absolument rien du début à la fin. Je n'en ai pas retenu grand chose.

- la Tombe: une petite nouvelle sympa et classique.

- la malédiction de Sarnath: une courte nouvelle encore une fois, ça se lit bien.

- j'ai lu les courtes nouvelles se rapportant à Kadath l'Inconnue: les chats d'Ulthar (on revoit Atal), Celephais (les origines de Kuranes), les Autres Dieux. Je n'ai pas encore lu le modèle de Pickman par contre, je ne l'avais pas sous la main.

- l'Appel de Cthulhu: un peu déçu par contre. Tout d'abord, je trouve la nouvelle trop courte par rapport à ce qu'elle a envie de raconter. Ensuite, je trouve que la façon dont le matelot arrive à se débarrasser de Cthulhu en fonçant sur lui avec son bateau est absurde comparé à ce que représente cette entité. Je m'étonne d'ailleurs que Cthulhu est sans cesse ressorti à travers les oeuvres d'autres auteurs ou jeux de rôle, alors qu'il est peu abordé par Lovecraft. Moi j'ai plutôt l'impression que c'est Nyarlatothep qui revient le plus souvent et qui est le plus important. C'est tout de même une nouvelle fondatrice du mythe.

- La Maison de la Sorcière: excellente nouvelle qui m'a assez surpris, je ne m'attendais pas à ça. C'est celle qui met le plus en scène la ville d'Arkham. Il est question d'un héros mathématicien, obsédé par la géométrie étrange de la maison, d'une sorcière pouvant franchir une autre dimension par l'application de géométrie non euclidienne. Les cauchemars sont angoissants avec la sorcière et l'abominable rat qui s'approchent de plus en plus, on s'image bien tout seul dans une maison sinistre avec son grenier qui l'est tout autant. J'ai beaucoup aimé.

- Dans l'Abyme du Temps: une grande oeuvre de Lovecraft, assez fascinante. Le postulat de départ est génial avec ce professeur qui perd la mémoire en plein cours et une autre personnalité qui habite son corps pendant des années, jusqu'à ce que la personnalité du professeur regagne son corps. Il est assailli de rêves étrangement réels se référant à une vie ancienne, à une très vieille civilisation, puis il est amené à visiter les ruines d'un endroit qu'il avait parcouru voici des millions d'années. C'est fascinant.

- Les Montagnes Hallucinées: Un petit roman tout aussi magistral, assez proche de Dans l'Abyme du Temps pour sa description d'une vieille civilisation apparue avant l'homme. Ca se passe en Antartique, un cadre idéal qu'on connaissait très mal à l'époque. C'est l'oeuvre qui parle le plus de géologie. Ca aborde la théorie de la dérive des continents, établie au début du XXième siècle mais pas encore véritablement démontrée ou acceptée par tout le monde du temps de Lovecraft. Quand le héros lit des écrits d'Anciens validant cette théorie, c'est assez fort. On fait également référence au roman d'Edgar Poe intitulé Les Aventures d'Arthur Gordon Pym (que je ne connais pas et qui est aussi référencé dans un roman de Jules Verne que je ne connais pas non plus). L'exploration de la vieille immense cité est assez fascinante.


Voilà tout ce que j'ai lu. Il me manque encore des nouvelles comme Dagon, Night Ocean ou Je Suis d'ailleurs. Mais là je suis sur autre chose car j'ai entamé le cycle Corum de Michael Moorcock (j'ai presque fini le Livre 1).
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste

Index du Forum » » Hors-sujet » » Que lisez-vous en ce moment ?

276 messages • page
123456 ... 14




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)