Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Elden Ring - le topic qui passe à l'open-world
121 messages • page
1 ... 34567
Auteur Elden Ring - le topic qui passe à l'open-world
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6690
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2024-02-21 21:11
Ceci n'est pas un exercice, je répète : sortie du DLC le 20 juin prochain ! J'ai bien fait de ne pas me lancer dans le NG+


  Voir le site web de MTF
Kuzma33
Pixel microscopique


Inscrit : Jun 04, 2024
Messages : 2

Hors ligne
Posté le: 2024-06-06 21:17
Salut à tous! est ce que quelqu'un aurait des astuces pour battre Astel dans Elden ring??

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22778
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2024-06-07 09:12
Citation :
Le 2024-06-06 21:17, Kuzma33 a écrit :
Salut à tous! est ce que quelqu'un aurait des astuces pour battre Astel dans Elden ring??

Je viens de refaire le jeu en vue du DLC et pour Astel je me suis contenté de le laisser en plan puis de revenir avec une vingtaine de niveaux en plus. Il est mort avant d'avoir pu utiliser ses attaques de gravité pénibles.

De toute façon Astel est la conclusion de la partie souterraine du jeu, c'et pas urgent de le battre. Si tu es arrivé jusqu'à lui, tu as vu tout ce qu'il y avait d'intéressant dans ce secteur du jeu. Tout ce qu'il y a derrière c'est le retour à la surface et, en bonus si tu as fait la quête de Ranni correctement (soluce vivement conseillée pour ça), la découverte d'une petite zone inacessible de l'open-world, pas indispensable.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22778
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2024-06-08 18:22
Notez que je viens très probablement de répondre à une IA conversationnelle, mais c'est pas grave.

Je disais donc que je me suis remis en configuration Elden Ring à l'approche du DLC. Je n'avais pas joué à ce jeu depuis deux ans alors je voulais retrouver les réflexes.

Le DLC sera vendu 40€, je prédis qu'il va durer au moins 60h (qui deviendront facilement 80 dans mon cas) et qu'il se conclura par un boss optionnel plus dur que jamais. D'autre part, il faudra avoir battu Mohg (version seigneur du sang) pour le lancer, donc le personnage devra avoir un niveau de endgame, entre 120 et 160 pour un joueur normal.

Ce DLC se jouera dans une map séparée du reste du jeu. Je ne crois pas qu'on pourra y augmenter son niveau mais on bénéficiera d'un boost sur les capacités d'attaque et de défense en y collectant une série d'objets, boost qui sera ensuite désactivé chaque fois qu'on sortira de la zone du DLC. Par contre il y aura une centaine de nouvelles armes qu'on pourra conserver, peut-être que certaines seront surpuissantes avec certains builds, il faudra voir. Mais l'idée est d'éviter que le DLC déséquilibre le vanilla comme cela avait été le cas dans les Dark Souls (surtout le 1).

Un petit retour sur ce nouveau run que je viens de terminer : deux ans de mises à jour n'ont pas transfiguré Elden Ring, mais j'ai tout de même noté trois changements.

- Le jeu est devenu un peu plus gourmand, j'ai l'impression, ou alors moins bien optimisé pour les derniers drivers Nvidia. Il tombait souvent autour des 30fps et j'ai eu beaucoup de freezes non fatals en début de session, alors que j'ai la même carte graphique qu'en 2022 (GTX 1050) et plus de RAM (24Go au lieu de 8Go). Mais bon je ne me plains pas, c'est déjà miraculeux que je n'aie pas eu à changer quoi que ce soit pour un tel jeu.

- Sous Steam, si je ne fermais pas l'interface et la pub des dernières promos présentes en arrière plan, il était fréquent que la fenêtre du jeu se réduise toute seule.

- Plus important : le jeu nous réapprovisionne beaucoup plus souvent qu'avant en fioles de soin dans les zones ouvertes, afin d'explorer plus longuement sans se reposer à un site de grâce. Cela arrive même désormais dans certains donjons. C'est une très bonne chose.

A part ça je n'ai pas senti de rééquilibrages brutaux, les pîcs de difficulté bien identifiés sont toujours là et il est toujours nécessaire d'explorer la majorité de la map pour vivre une expérience équilibrée et aussi intéressante que possible.

J'ai opté pour un build saignement avec la classe de départ samouraï, c'est très connu mais je n'avais jamais essayé. Mon idée était de combattre Mohg au niveau 150 et de prendre sa place en tant que seigneur du sang, donc d'équiper son arme. J'ai monté la dex et l'éso à 50, et la VIG à 60 pour ne pas me faire one-shoter en fin de jeu.

Image
--> L'attaque spéciale (ou "cendre de guerre") du katana "Rivière Sanglante".

Pour la lance de Mohg il m'a fallu monter la force de 6 points supplémentaire, donc je ferai le DLC au niveau 156. Pour les armes j'ai fait 80% du jeu avec deux uchigatanas et l'attaque spéciale "entaille sanglante" qui projette du sang à mi-distance, avant de remplacer un des deux par le katana Rivière Sanglante (obtenu juste avant le combat contre le Géant de Feu) et sa célèbre attaque spéciale qui est identique à l'entaille sanglante mais en version ++, lente à passer mais qui fait des dégâts énormes.

Image
--> La cendre de guerre de la "Lance Sacrée de Mohg".

En revanche la lance de Mohg a beau être rigolote avec son attaque à aire d'effet, c'est si long à lancer que ça ne sert à rien contre les derniers boss, c'est juste bon à tuer plusieurs ennemis en même temps dans les zones de farm, chose qui ne m'est plus utile de toute façon.

Le jeu au double katana + saignement garantit un combat court (qu'il soit gagné ou perdu) contre la quasi-totalité des boss et ennemis supérieurs du jeu. C'est grisant et très pratique quand on entend passer moins de 80h sur un run complet, mais contre les derniers boss ça se complique sérieusement car ils offrent beaucoup moins de fenêtres de frappe, et si on ne met pas plusieurs coups enchaînés, non seulement on galère pour déclencher des saignements mais en plus on découvre qu'individuellement, les coups font très peu de dégâts. Dans ces conditions je me décourage assez vite.

Les combats contre Godfrey et Radagon ont donc, une fois de plus, représenté un coup d'arrêt. Au revoir la progression fluide, welcome back les longs après-midi à enchaîner des tentatives jusqu'à acquérir un comportement quasi-robotique : roulade-roulade-roulade-roulade-UN COUP, roulade-roulade... etc. Tout ça pour battre deux boss dans un décor qui avait déjà été utilisé auparavant, et assister à une cinématique imbitable de 30s.

En ce qui concerne Godfrey c'est surtout sa seconde phase, Hoarah Loux, qui pose problème. Godfrey est intéressant, bien mis en scène et chouette à observer. Hoarah Loux est moche (on le dirait sorti d'un jeu PS2), la caméra fait n'importe quoi quand il fait ses prises de catch (qui en deviennent involontairement comiques), et il est hyperactif jusqu'au ridicule. J'ai horreur de ce combat. Si on pouvait s'entraîner dessus directement j'insisterai, mais il faut à chaque fois se retaper Godfrey, c'est relou.

Du coup pour ce boss j'ai invoqué Nepheli Loux : pour ce faire il faut terminer sa quête qui est émouvante, a du sens, et pour une fois se termine bien. J'aime beaucoup ce genre de perso humains, touchants, ça m'intéresse bien plus que ces espèces de demi-dieux qui me prennent de haut et me serinent avec cette mythologie high-fantasy fumeuse que le jeu n'arrive jamais à vraiment imposer (en ce qui me concerne). Invoquer Nepheli contre son père, si on joue un peu roleplay, c'est vraiment sympa, ça fait une bonne conclusion à une petite sous-intrigue accessible et émouvante, et je le conseille d'autant plus qu'avec elle le combat m'a paru juste équilibré comme il faut.

J'ai aussi des soucis avec Radagon : c'est un très bon boss, esthétiquement magistral, bien retors mais pas trop sac-à-PV non plus. Sauf que son arme fait des dégâts même en cas d'esquive réussie, à cause de l'espèce de lumière qu'elle émet (dégâts sacrés), et ça, ça me gave au plus haut point. Le battre est à ma portée mais je consomme trop de fioles de soin et je galère ensuite contre la Bête d'Elden avec un sentiment d'injustice. Je n'ai pas encore gagné ce combat dans ce run et je ne sais pas si je le ferai, mais j'en viendrai sûrement à utiliser la Larme Imitatrice, davantage par lassitude que parce que je suis sans réponse face au défi proposé...

… ce qui par contre est toujours le cas avec Malenia, mais j'ai décidé que tant qu'elle fera one-shot sur tous les persos imaginables avec son attaque tournoyante, ce sera sans moi (ou alors en multi-joueur, ce qui reste selon moi la seule approche satisfaisante pour ce boss). Quand je prends du recul sur le sommet de savoir-faire qu'Elden Ring représente à tous les points de vue, je me dis que la conception ce boss relève du caprice, presque infantile. Terminer un run magnifique en se prenant 50 roustes pour finalement laisser tomber, j'ai passé l'âge. Vraiment, j'espère que le DLC ne va pas réitérer ce genre de blague. Au contraire, ce serait une belle preuve de maturité de la part de From de n'inclure que des boss bien équilibrés comme le sont le Géant de Fer, Mohg, Morgott, Rykard, Loretta ou même Margit (dont je ne suis pas loin de penser qu'il est le plus réussi du jeu).

En dehors de ce quarteron de boss gonflants concluant la quête principale, le build saignement m'a permis de tout gagner sans galérer, et sans invocations. Même le duo Sanctechair est prenable en full solo avec la Rivière Sanglante, et pour Mohg, si on cumule la potion anti-saignement, les "entraves de Mohg" (utilisables deux fois pendant le combat) et les deux objets qui augmentent les dégâts pendant 20s après saignement (soit le Masque Blanc et le talisman "exultation du seigneur du sang", respectivement +10% et +20%), le combat devient presque trivial.

Il n'y a que contre Maliketh que je n'ai pas pu m'auto-évaluer car j'ai commis l'erreur d'invoquer deux joueurs pour éliminer plus vite le mini-boss à cheval devant la porte du boss. Mes deux coéquipiers étaient tellement balaises que le cavalier est mort en deux secondes et Maliketh (ce que je n'attendais pas du tout) est allé au tapis sans avoir le temps de bouger un orteil... Pas grave, j'avais déjà réussi à le battre avec un perso précédent.

Enfin bref, je suis fin prêt pour ce DLC et cette redécouverte d'Elden Ring a été un immense plaisir. Ça devait être une simple repasse expédiée mais rien à faire, partout où j'allais il y avait toujours un truc que je voulais refaire ou revoir, une quête dont je voulais connaître la conclusion, une zone dont je voulais mieux comprendre la topographie, et j'ai une fois de plus arpenté 90% de la map. J'ai même fait encore quelques découvertes.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
François
Pixel monstrueux


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 2334

Hors ligne
Posté le: 2024-06-08 19:01   [ Edité le: 2024-06-08 21:56 ]
Pour Radagon, des joueurs pros confirment qu'il faut avoir un petit peu de chance concernant les esquives et roulades.

Quant à Malenia, sa phase 2 est juste abominable : en solo, détourner son attention avec une larme imitatrice est une option parmi d'autres... Ce boss a effectivement tout du caprice de game designer et je préfère encore regarder d'autres joueurs s'y frotter que de m'énerver pour pas grand chose
_________________

Image


Kuzma33
Pixel microscopique


Inscrit : Jun 04, 2024
Messages : 2

Hors ligne
Posté le: 2024-06-10 21:14
Citation :
Le 2024-06-07 09:12, Laurent a écrit :

Citation :
Le 2024-06-06 21:17, Kuzma33 a écrit :
Salut à tous! est ce que quelqu'un aurait des astuces pour battre Astel dans Elden ring??

Je viens de refaire le jeu en vue du DLC et pour Astel je me suis contenté de le laisser en plan puis de revenir avec une vingtaine de niveaux en plus. Il est mort avant d'avoir pu utiliser ses attaques de gravité pénibles.

De toute façon Astel est la conclusion de la partie souterraine du jeu, c'et pas urgent de le battre. Si tu es arrivé jusqu'à lui, tu as vu tout ce qu'il y avait d'intéressant dans ce secteur du jeu. Tout ce qu'il y a derrière c'est le retour à la surface et, en bonus si tu as fait la quête de Ranni correctement (soluce vivement conseillée pour ça), la découverte d'une petite zone inacessible de l'open-world, pas indispensable.


Super merci !c'est dingue pourquoi j'ai pas pensé à ça
Sinon j'ai un peu fouiné sur google et je suis tombé sur cet article que je trouve aussi intéressant .
Mais je pense que je vais essayer de faire comme toi ?

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22778
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2024-06-24 19:04
(transpirant, essoufflé et couvert de balafres)

J'ai commencé Shadow of the Erdtree, le DLC de Elden Ring. Je ne suis pas allé très loin car je prends le temps de tout explorer pour collecter les "esquilles" qui augmentent les dégâts qu'on fait et ceux subis au sein des zones du DLC. Il y en a un paquet car il y a 20 niveaux d'améliorations, que ce soit pour le perso ou les invocations, et à partir d'un certain niveau il faut plusieurs esquilles par niveau.

A noter que les PGM sont tous arrivés avec un perso qu'ils se refusent à améliorer depuis longtemps car ils estiment que "c'est comme ça qu'il faut jouer", c'est à dire niveau 150 grand max, sans invocations, voire même sans utiliser les cendres de guerre (attaques spéciales des armes)... Donc dans la même logique ils ont d'emblée tenté de faire le DLC sans collecter les esquilles et en se précipitant sur les boss les plus durs, que les bandes annonces avaient bien mis en avant. Resultat : ils se font humilier et le DLC se prend des mauvaises notes sur Metacritic car jugé trop difficile et injuste...

Chaque niveau d'amélioration offert par les esquilles correspond à +5% de dégats faits et -5% de dégâts subis, mais je ne sais pas si c'est chaque fois 5% de la valeur initiale ou si les modifs de 5% s'accumulent. Quoi qu'il en soit, à la fin ça devrait faire un multiplicateur/diviseur de dégâts d'une valeur de 2 ou 2,65 (enfin je pense, hein). Si on se passe de ça, pas étonnant qu'on ait des grosses difficultés. D'ailleurs, dès le début du DLC il y a un boss générique à la Dark Souls 2 avec un moveset très basique, mais il fait des dégâts monstrueux histoire de faire comprendre au joueur qu'il va falloir rapidement frapper (beaucoup) plus fort. On n'est pas pris en traître.

Je n'ai pas encore commencé les gros châteaux de ce DLC, mais je voudrais juste insister sur quelques points importants :

- Ce DLC est l'équivalent d'un petit Dark Souls 1. Le level-design revient, pour la première fois depuis 2011, à des zones imbriquées dans tous les sens et dont la disposition est très verticale, sans souci de cohérence géographique (contrairement au jeu d'origine), seulement pour que l'exploration soit intéressante et qu'on ait des surprises réjouissantes.

- Malgré des boss très spectaculaires et d'évidents soucis d'optimisation qui devraient être rapidement réglés, la demande en ressource machine n'est pas beaucoup plus élevée que sur le jeu d'origine. Perso je n'ai eu de ralentissements jusqu'ici qu'avec l'immense golem barbecue qu'on voit dans toutes les images de promo.

- L'ambiance est bien différente de celle du jeu d'origine, c'est plus sombre et onirique.

- Avec le système des esquilles propre au DLC, sachant qu'en principe on a un perso de niveau assez élevé pour le endgame du jeu d'origine, il n'est plus utile d'encaisser l'XP, on peut utiliser les runes pour améliorer tout un tas d'armes.

- Parmi les nouvelles armes qui sont apparues, je peux déjà dire qu'il y en a une dont je ne pourrai plus me passer : les lames revers (backhand blades). Pour les builds dex ou saignement, c'est fabuleux. Oubliés la Rivière sanglante et le Uchigatana, les lames revers c'est la vie.

Il s'agit de deux petits katanas qu'on tient à l'envers. Cette arme est très rapide et efficace en elle-même, mais en plus elle a une attaque spéciale qui fait faire un dash d'un quart de cercle autour du boss (on commence devant lui et on finit sur son côté), à l'issue duquel on donne un coup avec les deux lames qui est considéré comme un coup chargé, donc fait du dégât d'équilibre en plus d'enlever des PV (chose très rare avec les armes coupantes).

Non seulement c'est ultra-efficace pour esquiver les attaques de boss (le dash à des tas de frames d'invincibilité), mais en plus on arrive enfin avec un build de saignement à mettre les boss stun et enchaîner sur un coup critique. Et surtout : cette manière de jouer est d'un fun monumental. Il existe une autre cendre de guerre d'évitement qui fait un peu la même, le "Pas rapide" (déblocable assez rapidement dans le jeu) mais elle n'a pas ce coup en fin de mouvement qui fait franchement mal à l'adversaire.

(ne regarder que les 30 premières secondes de cette vidéo, après ça spoile des boss)



J'ai eu l'idée de faire un essai sur Malénia avec ce truc et je l'ai battue sans utiliser d'invocations, ce que je n'avais jamais réussi à faire. J'ai même pensé à faire une capture vidéo du combat tant je sentais que ça allait passer Je me la regarde tous les matins en me rasant.

- Dernier point, cette fois un gros regret : toujours pas de mode boss rush. From Soft l'avait ajouté pour Sekiro, je pensais vraiment qu'on y aurait droit avec ce DLC. Je n'ai pas envie de recourir à un mod, mais je finirai par y venir.

Bon j'y retourne.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6690
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2024-06-25 10:38
J'ai juste joué deux heures au DLC (semaine compliquée, et je pars la semaine prochaine en déplacement, donc j'attends mon retour pour m'y consacrer), le temps d'aller voir le boss du Lyon. Je ne crois pas avoir vu le "boss générique de DS2" dont tu parles (tu me fais un petit spoiler ? ), mais c'est un vrai plaisir que de revenir au jeu.

Bon, j'avoue que le boss, avec mon personnage niveau 250, la larme du mimic et l'invocation proposée ne m'a pas vraiment ennuyé, mais il était super impressionnant ! J'ai beaucoup aimé l'esprit du premier château que j'ai fait, plus orientalisant dans ses propositions. Ça m'a effectivement fait penser à du Dark Souls II dans l'esprit, mais aussi au second DLC de DS3. J'ai en tout cas grand hâte d'y revenir, et de tout réexplorer avec une soluce une fois les guides écrits, pour trouver les ultimes secrets. Je me doute que déjà, y'a plein de trucs que j'ai pas vu/trouvé

Ah, Lolo, tu as su tuer le gros golem de paille ? Je n'arrive même pas à l'approcher avec Torrent...
_________________

Viresque Acquirit Eundo


  Voir le site web de MTF
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22778
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2024-06-25 17:56
Citation :
Le 2024-06-25 10:38, MTF a écrit :
Je ne crois pas avoir vu le "boss générique de DS2" dont tu parles (tu me fais un petit spoiler ? )

Tu pars du site de grâce "Ruines calcinées" au début du DLC et tu prends un cap ouest jusqu'au "Mausolée occidental sans nom".

Citation :

Ah, Lolo, tu as su tuer le gros golem de paille ? Je n'arrive même pas à l'approcher avec Torrent...

Non, je n'ai même pas essayé quand j'ai vu que chaque coup que je lui donnais lui enlevait 1% de sa vie et qu'il me tuait en deux piétinements. Il doit y avoir une astuce pour l'avoir, lui et ses congénères. A ce qu'il paraît un NPC l'indique par la suite mais j'aimerais découvrir ça par moi-même.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Elden Ring, Dead Island 2

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2878
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2024-06-26 18:20
Pour ce qui est des énormes géants qui ont un feu de paille sur la tête, ils fonctionnent exactement de la même manière que ceux que l'on croisait dans le jeu de base - exceptés qu'ils font vachement plus mal ! Mais la manière de procéder est la même :

- la première étape consiste à l'approcher. Soit on fonce à dos de Torrent, soit on tente de le contourner par derrière. Sachant que même dans le second cas, les géants détectent de plus loin que les autres ennemis (même accroupi), donc même là, chevaucher Torrent va beaucoup faciliter la tâche qui consiste à se coller à ses pieds ;

- le seconde consiste à briser la posture, et c'est en cela qu'il est semblable aux autres géants. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir quand on constate qu'on ne leur fait que très peu de dégâts, car le but est de les stopper par trois fois, après quoi ils s'écroulent au sol, leur point faible (la tête sous le feu de paille) bien en évidence, et cette attaque critique fait des dégâts monstres, assez pour les tuer en 2 fois.

- j'en suis à mon 3e géant et j'ai noté 6 attaques différentes, mais pour la moitié d'entre elles le contre est relativement simple :
1/ il frappe du pied, provoquant une vague de flammes. Il faut sauter juste avant que le pied ne touche le sol, mais attention, s'il est chafouin il peut enchaîner avec l'autre jambe, voire même 3 fois de suite ! Soyez prudents et gardez toujours les deux jambes bien en vue de sorte à prévoir s'il faut se remettre à attaquer ou se préparer à sauter une seconde, voire une troisième fois ;
2/ il fléchit les genoux (important, pour prévenir les troubles musculo-squelettiques ), puis saute pour atterrir de toutes ses forces et déclencher une énorme vague. Là aussi il faut sauter (il y a trop de frames actives pour rouler à travers) mais le timing est différent selon la distance...parfois il faut décaler, parfois non, parfois beaucoup.
3/ il arme son poing et frappe le sol. Il y a une petite AoE de feu autour, attention à la distance minimale à respecter ! Mais rien de dangereux, une petite roulade et on repart ;
4/ il commence à se baisser sur sa jambe droite, puis balaye devant lui avec son bras gauche et tente de vous saisir. C'est une choppe qui touche large et qui a de très, très grandes chances de vous tuer sur le coup. Il vaut mieux rouler entre ses jambes pour se mettre bien derrière à l'abri ;
5/ il met un grand coup de pied pour envoyer des rochers enflammés. Il privilégie cette attaque quand vous êtes loin ou en train d'approcher à dos de Torrent, il est tout à fait possible de contourner le jet de roche, mais on peut aussi brusquement accélérer pour passer dessous et approcher en toute sécurité ;
6/ et enfin, il se penche un peu en avant, commence à brûler de tout son corps et projette un nombre très important de boules de feu dans toutes les directions. Montez à dos de Torrent et barrez-vous ! Au CaC vous êtes garanti de vous en manger quelques unes que la caméra ne pourra pas vous montrer, donc éloignez-vous le temps qu'il se calme et revenez vite à la charge.

Les battre octroie un matériau rare et une nouvelle larme de Salut Miraculeux, dont les effets sont très sympathiques !

D'ailleurs c'est ce qui m'enchante le plus avec ce DLC. Déjà qu'en termes de superficie et de contenu c'est tout bonnement énorme (on sait pourquoi il coûte 40€ !), que les nouveaux lieux et paysages sont tous plus sublimes les uns que les autres (j'explore les Ruines de Rauh, mon goût pour le rustique est mille fois rassasié), mais FromSoft s'est décarcassé pour proposer de nouvelles manières de jouer. Entre les armes forgegraphes, les espadons légers, les Flacons des Parfumeurs et le retour du kung-fu avec les Arts de Mortefeuille, il y a une tripotée de nouveaux horizons qui s'ouvrent, ce qui m'a amené à consommer quelques unes de mes Larves pour refaire mon perso de zéro !
Par contre, les quêtes des PnJ sont toujours aussi pénibles à suivre, impossible de les faire correctement sans guide car si on joue "normalement", fortes sont les chances qu'on les rate...et apparemment, ça influe sur le combat final en plus ! Mais c'est compensé par leur écriture, tous intéressants d'une certaine manière et dont certains, dont on entendait parler brièvement dans le jeu de base, ont ici un rôle bien plus marqué. J'ai rencontré un certain Thiollier qui m'a amené à descendre tout, mais vraiment tout au fond de la carte pour rencontrer la fameuse Sainte Trina, qui a jeté une lumière nouvelle sur Miquella et son rôle dans tout ce qui se passe.


_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6690
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2024-06-26 20:49
Merci Tama pour ces infos ^^ Mais aussi :

Citation :
Le 2024-06-26 18:20, Tama a écrit :

1/ il frappe du pied, provoquant une vague de flammes. Il faut sauter...



... je viens de me rappeler que Torrent pouvait faire un double saut, j'avais totalement zappé #MomentRainmaker
_________________

Viresque Acquirit Eundo


  Voir le site web de MTF
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22778
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2024-06-30 09:25
Joie, je viens de battre Rellana sans aide avec le build cité plus haut, en niveau de bénédiction 7. Ce boss fait pleurer du sang à ceux qui s'entêtent à le jouer à poil sous prétexte que tel ou tel streameur l'a battu en SL1-no hit.

De même, j'ai buté du premier coup, sans franchement comprendre ce qui se passait, le Lion Dansant. Dommage car ce boss est sublime, et il l'est encore plus quand des modders le déshabillent.

Pour Bayle et le Chevalier Putride, par contre, je reviendrai plus tard. Quand le boss te tue en trois coup et que tu lui enlève un pixel de barre de vie à chaque coup porté, c'est pas la peine d'insister, sutout s'il fait de l'AOE à foison et que la caméra est à l'intérieur de son corps la moitié du temps...

Ce DLC a le don de me mettre mal à l'aise, je ne saurais dire pourquoi. L'ambiance est très étrange, éthérée, opressante. A côté l'open-world du jeu d'origine paraît presque bucolique. Il y a aussi pas mal de zones où il n'y a pratiquement rien à faire (c'est très déstabilisant), comme si elle n'étaient là que pour poser une atmosphère. Et la navigation est franchement compliquée. Je n'avais jamais vu dans un soulsborne autant de messages de joueur disant "je veux rentrer chez moi", et je m'y identifie totalement.

Mais il faut explorer, tout, partout, et essayer au max les nouvelles armes. La gestion de la difficulté le récompense bien si on le fait, et punit sévèrement si on s'y refuse.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
chatpopeye
Camarade grospixelien


Joue à Elden Ring

Inscrit : Jan 19, 2003
Messages : 6290
De : Poitiers

Hors ligne
Posté le: 2024-06-30 11:02
De mon côté, au bout d'une semaine, je progresse doucement. d'une part parce que je n'ai eu trop le temps de jouer, d'autre part parce que la difficulté, quand même, elle est bien présente, et les mobs qui oneshotent, ça surprend au début, quand on est au niveau 148... J'ai dû réinitialiser les stats pour augmenter ma barre de vie, au détriment de ma barre de magie. J'ai adopté les lames conseillées par Laurent qui sont effectivement très agréables à jouer. Je n'ai pas réussi à battre un seul boss tout seul, mais ça ne me dérange pas plus que cela. J'ai pris mon parti que face aux boss, il y a un truc qui fait que, seul, je pars perdant d'avance.

Par ailleurs, mon fils est venu passer la semaine à la maison. Il avait retournée Elden Ring, mais sur la PS4. Et j'ai pris le DLC sur mon PC. Par conséquent, il a refait une partie, a rushé pour atteindre le plus rapidement possible le DLC (je l'ai vu jouer, et pétard, il est loin le temps où je lui mettais la misère sur Mario Kart). Il y a joué 30 heures, est arrivé au niveau 132, et bien sûr est bien plus loin que moi. Mais là, il vient de repartir pour Strasbourg, sans avoir fini ! Je finirai donc le DLC avant lui !!

JPB
Camarade grospixelien


Joue à Shadow of the Erdtree

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3368
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2024-06-30 11:13
J'essaie même plus de battre des boss sans ma larme imitatrice. J'utilise pour le moment le croc du limier, il tape très fort, mais il est lent. Contre Rellana c'était du suicide tout seul, elle était trop rapide.

Après je suis plus dans une logique d'exploration, comme pour le premier jeu, et franchement je suis servi. En lisant les critiques, je n'avais pas percuté à quel point le studio a réussi son pari sur la verticalité du monde, tant que je n'avais pas arpenté moi-même ce monde. C'est du délire d'arriver à proposer autant de paysages, de lieux, et d'en voir la plupart dès le début où qu'on soit. Et encore une fois c'est visuellement à pleurer de bonheur (même si comme dit Laurent, on ne peut pas dire que ce soit bucolique).

Image

Jamais il n'a été plus vrai de dire 'si vous le voyez, vous pouvez y aller', même si le chemin est parfois ardu et détourné.
D'ailleurs j'ai bien rigolé quand je me suis rendu compte que j'avais tellement fait le tour des lieux, à explorer tous les chemins, que je me suis retrouvé devant la sortie du château d'Ensis... Avec le brouillard pour aller tuer le boss...

Pour les quêtes, le fait de simplement aller à certains endroits semble faire avancer le contenu du monde, j'espère que je ne vais pas trop rater de trucs.

Bref, je vais prendre mon temps et certainement essayer certains nouveaux builds par la suite, mais pour le moment je me promène.
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22778
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2024-07-01 17:58
Romina, les gars, quel boss grandiose ! Je crois que je suis amoureux...

Un design de fou, des animations géniales, une musique épique, une arène mémorable, une caméra (pour le coup) irréprochable malgré un adversaire imposant et mobile sur trois axes... Et encore une fois, j'y vois une référence appuyée à Dark Souls 1 puisque pas mal de ses mouvements d'attaque à l'épée rappellent ceux de Queelag.

En plus, comme c'est un boss obligatoire, la difficulté est savamment dosée, on n'est pas là pour y passer l'après-midi. Mais j'ai tout de même apprécié de mourir une dizaine de fois avant de l'emporter, il aurait dommage de ne pas assez profiter d'un tel spectacle. Une nouvelle fois, la cendre de guerre des Lames Revers (ça s'appelle "angle mort" et c'est aussi présent sur les Chakrams) m'a énormément aidé. Javais même l'impression que le combat est conçu pour être joué comme ça, c'était comme une chorégraphie.

J'ai adoré tout le passage qui précédait, les ruines de Rauh. Enfin une zone ensoleillée ! Seul bémol : toute cette partie de la map provoque de petites chutes de framerate chez moi. Quant au géant barbecue qui traîne par là, j'évitais absolument de le chatouiller car ses attaques feu me faisaient tomber à 10fps.

J'ai aussi fait la connaissance de Messmer (je compte lui demander si son prénom est Pierre), du Commandant Gaïus et de l'hippopotame-porc-épic, mais pour l'instant je les garde sous le coude, je ne suis encore qu'à +9 de bénédiction. Je ne pense pas avoir encore tout découvert du Château Noir mais la partie que j'ai parcourue (le "silo à grains" ou quelque chose du genre) était déjà extraordinaire.

Ce DLC est franchement énorme. J'espère juste qu'un petit patch d'optimisation arrivera dans pas trop longtemps, car pas mal de gens se plaignent.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Vakoran
Pixel imposant

Score au grosquiz
0004428 pts.

Joue à Monster Hunter World, SMB Wonder

Inscrit : Apr 23, 2008
Messages : 955
De : Pertuis

Hors ligne
Posté le: 2024-07-08 22:18
J'évite de vous lire car je crains les spoilers, mais il faut que je vous parle des deux derniers boss que j'ai affrontés.

Comme je n'aime pas suivre le chemin évident, je suis parti plein sud, dans ces contrées aux fleurs dont la couleur franche, rouge ou bleue, tranche admirablement avec les roches grises qui les entourent. Pas mal de gros combats, mais surtout, l'ascension d'une montagne justement qualifiée de "déchiquetée", marquée par plusieurs dragons violents. L'arrivée au sommet fait sentir plus que jamais un environnement hostile à toute vie, inlassablement brutal. Ciel de feu, vents violents, roches acérées, foudre incessante et parfois mortelle, le tout entouré de précipices formidables. L'impression de faire une rando d'anthologie, après avoir tourné au mauvais virage.

Mais bref, au faîte dudit sommet, ce fut la rencontre attendue et bien teasée de Bayle, un dragon estropié et estropiant. Aidé par un guerrier draconique empli d'une haine sans limite pour la bête, j'ai vécu un (enfin, quelques dizaines d') affrontement cataclysmique, avec ce moment consternant où la barre de vie de l'adversaire est à peine visible, qu'une pichenette suffirait à achever, et où l'on est tellement pressé de placer un tout dernier coup dans l'urgence, qu'on se fait finalement abattre. Et donc le boss : des patterns assez faciles à apprendre car pas trop nombreux, mais une seconde phase abusée, rappelant un peu Radahn. Le bougre couvre l'arène de foudre et de feu, sur une surface parfois affolante, tout en volant partout à la vitesse d'un missile, ce qui empêche tout espoir de le cibler correctement tout en voyant venir ses souffles dévastateurs. Mais enfin, comme toujours, ça finit par passer.

Après un machin pareil, j'ai décidé de revenir à quelque chose de plus paisible, et j'ai donc poursuivi ma visite d'un château occupé par des rescapés des soldats de l'Académie de magie. Et là, je suis tombé sur le premier boss de toute mon expérience chez From Software, que je n'ai pas eu vraiment envie de battre. Ou plutôt, que j'ai tenu à affronter sans invocation, et avec l'élégance qu'il méritait : tout à la parade. Il s'agit de Rellana, une magnifique chevaleresse dotée de deux lames qu'elle manie avec vivacité dans des enchaînements gracieux et mortels, mais jamais injustes. J'aurais pu l'anéantir avec l'aide du PNJ invocable, et/ou avec ma Larme imitatrice, ou même seul en la harcelant de mon épée de sommeil à laquelle elle était très sensible. Mais j'ai vraiment ressenti ça comme un manque de respect, et j'aurais eu un sentiment d'amertume intense si j'avais fait appel à ces méthodes. Alors que le début du combat est plutôt sobre, mettant d'autant plus en valeur les techniques de la dame, sa seconde phase devient flamboyante, avec un feu d'artifice pourtant lisible et quelques attaques vraiment spectaculaires. Si j'ajoute que la récompense pour sa victoire est un sort qui réclame 76 d'Intelligence, que j'aurai plaisir à tester avec ma Magicienne, ou une paire de lames magnifiques qui sied bien à mon Maître d'armes, c'est pour moi une réussite totale. Un authentique moment de plaisir vidéoludique comme on en fait peu.

Dans ce DLC, je suis un peu plus réservé pour le moment en ce qui concerne l'exploration du monde en lui-même, que je trouve étonnamment vide par rapport au jeu de base. Mais il faut avouer que ça participe à une ambiance unique et désolée, ce qui fait partie de l'expérience.

Bref, dommage que je ne sois pas au chômage, comme il y a deux ans, pour en profiter à coup de sessions de 10 heures par jour !

  Voir le site web de Vakoran
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22778
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2024-07-12 12:02
Bravo Vakoran, je suis ressorti avec les mêmes sentiments que toi de mes combats contre Rellana, Romina et Messmer. Je remercie publiquement les Lames Revers qui m'ont permis de les remporter en moins de dix tentatives, mais j'ai largement eu le temps de les apprécier et d'en garder un grand souvenir. Ces boss figurent dans le top 10 de Elden Ring, de ce côté là le DLC est une réussite.

Sinon...

Après 40h de jeu environ dans le Royaume des Ombres, je suis arrivé au combat de conclusion contre Radhan portant Miquella sur ses épaules.

Je pense pouvoir gagner (j'y suis même presque arrivé une fois) si je gère la phase 1 tout seul pour n'invoquer la Larme Imitatrice qu'en début de phase 2. Avec les Lames Revers, quelques esquives/répliques et un saignement amènent rapidement le boss à 60% de PV, et en phase 2 le Mimic fait franchement bien le taf d'autant que lui et moi sommes à +30% de dégâts grâce au talisman de Mohg et au masque blanc. Ça se joue alors au nombre de saignements infligés, qui font perdre au boss une quantité folle de PV car je suis niveau 205 avec 50 en ESO, 80 en DEX et 60 en VIG (j'ai pris 25 niveaux pendant le DLC et je suis en bénédiction 15). Il faut encore que j'arrive à ne pas paniquer et trouver des ouvertures en phase 1, or dès que je commence à faire des roulades arrière pour aller me soigner, ça part en vrille car les épées de ce boss ont une portée folle.

Le mieux pour comprendre ce qui se passe pendant ce combat est de regarder des vidéos de mecs qui le font en no-hit/niveau 1 car ça dure alors une dizaine de minutes. J'ai réalisé qu'en phase 2, TOUS les combos à l'épée du boss sont immédiatement suivis d'une pluie d'énergie meurtrière qui tombe du ciel face à lui. C'est un truc de fou, jamais From Software ne s'était permis ça. Il faut donc esquiver tout par des doubles roulades latérales dans le même sens pour finir sur son flanc et collé contre lui après chaque combo, que ce soit pour contre-attaquer ou se soigner, sinon on se prend le machin qui vient du ciel alors qu'on croyait avoir fait le plus dur. Ça marche beaucoup mieux avec armure légère et roulade rapide, mais le droit à l'erreur est alors inexistant...

Ça, c'est sans parler de la choppe du boss qui tue d'office si on la prend deux fois, de son attaque magique chargée qui nécessite d'aller à l'autre bout de l'arène, et surtout de ce qu'il fait quand il lui reste peu de PV : s'envoler dans l'espace, y rester 5 ou 6 secondes, puis retomber en faisant des dégâts qui, jusqu'à plus ample informé, sont inévitables. Avec 60 en VIG et une bonne armure (ou un bouclier lourd) on survit et on a le temps de se soigner ensuite, mais beaucoup de joueurs se plaignent de crever chaque fois à ce moment alors qu'ils maîtrisent le reste du combat.

Bref c'est d'une difficulté débile, on dirait que From Software tient à chaque nouvelle publication à inclure le nouveau boss le plus dur de son histoire, en utilisant toujours les mêmes recettes (alternance de coups retardés et instantanés, attaques à aire d'effet très chargées visuellement, animations frénétiques). Je pourrais peut-être y arriver si j'y investit le temps nécessaire, mais l'envie me lâche un peu sur ce coup et je suis persuadé que From va soit patcher ce boss, soit s'arranger pour qu'un item facilite le combat (ou que l'existence d'un tel item soit détectée s'il est déjà présent).

C'est dommage car esthétiquement, ce boss est une réussite éclatante (alors qu'il repose sur une redite du jeu d'origine et des princes jumeaux de Dark Souls 3). La phase 2 en met plein les yeux avec ses animations majestueuses, ses très belles couleurs. La scène de la double choppe est géniale, et l'OST est plutôt pas mal.

Je repasserai pour quelques impressions sur l'ensemble du DLC.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
JPB
Camarade grospixelien


Joue à Shadow of the Erdtree

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3368
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2024-07-12 21:33
Je pense avoir tout exploré, battu tous les boss (sauf les flambeaux que je considère comme faisant partie du paysage), et j'ai passé un moment fantastique. Le level design des différentes zones, et parfois la fourberie pour trouver comment atteindre certaines d'entre elles, c'est vraiment du grand art. La verticalité des strates est impressionnante, en levant ou en baissant la tête on voit dans la brume lointaine des lieux où on déambulait quelque temps plus tôt... Incroyable.

Contrairement à vous, les combats ne m'ont pas réellement intéressé. Chaque fois que je pouvais j'invoquais ma larme imitatrice, j'apprenais quelques patterns, mais la plupart du temps j'y allais bourrin (avec mon croc du limier mais sans utiliser son pouvoir spécial). Et évidemment chaque fois que j'ai tué un boss j'étais content, mais ils n'ont pas eu le même impact sur moi que lors d'Elden Ring et surtout... Bloodborne que je laisse au sommet concernant les boss.
Quant au boss final, j'ai essayé une dizaine de fois en changeant de tactiques, et j'ai eu deux fois la phase 2. C'est largement abusé comme combat. Donc, je vais le laisser dans son arène, je n'ai pas l'intention de m'acharner et de gâcher l'immense plaisir que j'ai eu jusqu'ici.

Je crois que le délire le plus délirant que j'ai vu dans tout le jeu, c'est le troupeau de mains. Vous comprendrez en regardant l'image ci-dessous. Attention ! Ne regardez l'image que si vous ne craignez pas de vous spoiler l'aventure !

Image
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22778
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2024-07-13 19:43
J'ai eu le boss final... Ce qui a débloqué la situation est l'utilisation d'un bouclier.

En fait le truc c'est que je n'arrive pas à esquiver ses coups et je renonce à croire que je le pourrais un jour en m'entraînant davantage. Je n'ai pas les timings, c'est bien trop rapide, varié et frénétique pour moi. Et il est impossible de prendre de la distance. Je me suis donc résigné à n'utiliser les Lames Revers que d'une seule main avec un bouclier de cuivre +25 en main gauche et l'armure du Solitaire.

Au départ j'invoquais le Mimic dès que le combat commençait mais à deux reprises il est mort alors que le boss avait encore 20% de PV, il fallait finir seul. Les deux fois j'ai failli gagner en spammant l'attaque spéciale des Lames Revers sans même chercher à comprendre ce qui se passait, mais vers la fin de sa vie ce boss fait une attaque avec de l'AOE absolument partout, incompréhensible (l'écran devient quasiment tout blanc). Malgré tout je sentais que je tenais le bon bout car avec un bon bouclier, en phase 2, les attaques où le boss se téléporte un peu partout deviennent presque sans conséquence, et si on est débarrassé de ça...

Finalement j'ai tenté de faire la phase 1 tout seul et à un moment ça s'est très bien passé. Lorsque le Mimic a tous ses PV pour faire la phase 2, il suffit de se protéger derrière le bouclier et reculer quand on peut, se soigner, reculer, se soigner etc. Le Mimic a plus ou moins fini le combat seul. Le boss avait encore quelques PV et j'ai voulu m'avancer pour mettre le dernier coup moi-même, mais là encore j'ai failli crever à cause de cette tornade lumineuse imbitable... Il a fallu spammer la fiole de soins, mais c'est passé.

La plupart des joueurs utilisent des stratégies comparables, avec bouclier + lance et invocations, en rerollant plusieurs fois leur perso. Les développeurs ont vraiment perdu les pédales avec ce boss, il est d'un parfait élitisme. On n'est plus dans un Soulsborne, là, on est dans un Ninja Gaiden.

Je ne suis même pas vraiment satisfait de l'avoir fait, juste content que ce soit fini...

[EDIT] un petit extrait du wiki Fextralife (le plus connu) à propos de ce boss qui en dit long :

Promised Consort Radahn will also have a cross-slash attack wherein he will attack two times in quick succession, then do a slow cross slash. With this move, you will need to do a frame-perfect dodge roll to dodge the first two hits, then do a dodge roll towards Radahn on the final hit. It is basically impossible to dodge the two quick attacks if you do not do a frame-perfect roll or have any other added gimmicks...
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6690
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2024-07-16 18:34
Maintenant que je suis (quasi) en vacances, j'ai pu avancer dans le DLC Je rejoins tout ce qui a été dit, mais je me balade surtout avec grand plaisir dans ce qui est un continent bien plus gros que ce que je croyais de prime abord ! Des passages partout, des châteaux tortueux où je me perds (je ne compte plus les sites de grâce qui donnent accès à deux ou trois passages radicalement distincts !), deux zones où je n'ai pas encore trouvé la carte malgré mes efforts (les ruines et le pic des dragons), des tonnes d'église, de château et tout ce qui s'ensuit... Je suis aux anges. J'avance confortablement, mais je ne me heurte pas trop, encore, aux difficultés : j'ai vu de loin ce qui semblait être une arène au sommet du pic (sans doute un gros dragon !), et j'ai croisé le fer avec Pierre Mesmer (je suis arrivé à la phase 2, difficilement, du premier coup, mais je suis pas allé beaucoup plus loin, ahah ^^), et je suis ravi. Je suis en bénédiction 8 (esquilles) et 4 (larmes vénérées ; j'ai du mal à les trouver, ou alors je cherche mal...), mais je vais peut-être continuer d'explorer ailleurs avant de revenir.

Je rejoins aussi les commentaires sur l'ambiance du monde, plus oppressante et "vide" que le jeu de base. Par endroit, il me fait vraiment penser à du Dark Souls III, avec ce côté "fin du monde" et empilement de chaos, de quête du sens et de dieux/déesses qui ont abandonné l'humanité. Notamment la sorte de bibliothèque ("entrepôt à semences") et certains mobs m'y ont fait beaucoup pensé, et j'ai même cru reconnaître certaines attaques ou certains patterns. Cela n'est pas pour me déplaire, comme DS3 est mon épisode favori de la trilogie originale. En tout cas, je suis vraiment heureux de revenir à Elden Ring, ça m'avait manqué, finalement !
_________________

Viresque Acquirit Eundo


  Voir le site web de MTF

Index du Forum » » Jeux » » Elden Ring - le topic qui passe à l'open-world

121 messages • page
1 ... 34567




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)