les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Prey (Arkane / Bethesda 2017) : Le Shock du Système Bio
39 messages • page
12
Auteur Prey (Arkane / Bethesda 2017) : Le Shock du Système Bio
Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2017-05-20 00:10
J'ai le Prey d'Arkane Studios (Arx Fatalis, Dark Messiah of Might & Magic, Dishonored) sur PC depuis sa sortie.

Je passe un très bon moment avec lui et apprécie les nombreuses possibilités que le level design permet pour franchir les obstacles ; Arkane n'ayant absolument rien à prouver à qui que ce soit dans le domaine depuis quelques années déjà.

Le principal problème que j'ai avec le jeu est sa violente platitude au niveau du déroulement du scénario, notamment par le fait que le twist du jeu explose au bout de cinq minutes. Non non, pas CINQ heures, mais bien CINQ minutes. Ce n'est pas qu'on le devine, bien au contraire, c'est juste le jeu qui nous force à le découvrir en finissant le prologue.

De fait, dites moi si cela ne vous fait absolument PAS penser à un autre jeu, je vous prie :

*Voix off / sidekick dit" : va là bas pour destination ultime.
-Joueur se rend à destination : Un événement bloque le chemin vers destination ultime.
*Voix off / sidekick dit" : va par ici pour prendre détour et espérer atteindre destination finale.
-Joueur prend détour, rencontre d'autres choses, subit exposition prévisible.
*Voix off / sidekick dit" : un autre événement pas inattendu du tout nous dévie encore de la voie. Tu dois prendre un autre détour.
-Joueur commence à se demander s'il n'a pas installé BioShock au lieu de Prey.

D'autant plus qu'à l'instar de System Shock et BioShock, on démarre avec une clé à molette / barre de fer / tuyau qui cogne dur, extrêmement utile pour achever les ennemis que l'on paralyse avec une arme / pouvoir qui peut immobiliser les ennemis.

Toujours à l'instar de BioShock, je ne compte plus le nombre de poubelles, containers, bureaux et autres objets que j'ai ouvert et qui contiennent des objets qui n'ont pas grand chose à y faire. C'est vraiment dommage car non seulement le jeu n'a plus rien à voir avec le Prey de 3D Realms et encore moins avec le Prey 2 qui partait sur jeu de chasseur de primes à l'alien en monde ouvert façon Mirror's Edge, mais j'ai de plus en plus de mal à suivre à cause de cette ressemblance plus que troublante avec ses aînés et le scénario qui n'a plus vraiment d'intérêt passé le twist (donc à la fin du prologue).

Ah si : le jeu vous laisse une grosse liberté côté actions. Il est ainsi parfaitement possible de se débarrasser d'un certain personnage à n'importe quel moment du jeu, ce qui, si je ne m'abuse, doit avoir pas mal de conséquences derrière (et ne m'aurait pas fait échouer une quête si je l'avais compris plus tôt).
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26851
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2017-05-20 14:18
Hmmm tu confirmes mes craintes, mais bon en même temps refaire un bioshock je dis pas non. Ca me manque que la serie soit finie

Par contre ce qui m'inquiete c'est qu'arkane n'est pas terrible niveau scenar. J'aime bien les dishonored, mais pas pour leur scenar

Je sais pas si le jeu commence par la démo mais c'st vrai que c'est bizarre de balancer le twist dès le départ oO.

J'attend la suite de tes impressions pour voir si je prend le jeu ou pas
_________________

Image


DSE76
Gros pixel


Score au grosquiz
0019652 pts.

Joue à Sauver Tamriel

Inscrit : Mar 29, 2014
Messages : 1793
De : Normandie

Hors ligne
Posté le: 2017-05-20 15:39
Citation :
Le 2017-05-20 00:10, Erhynn Megid a écrit :

-Joueur commence à se demander s'il n'a pas installé BioShock au lieu de Prey.



Hum, ça me rappelle une vidéo ...


_________________

La maturité, c'est être capable de jouer à un jeu mettant en scène des lapins roses sans avoir l'impression de mettre en jeu son identité personnelle. (Petitevieille)


Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2017-05-20 17:21
Monsieur Plouf a vu juste, c'est exactement ça.
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26851
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2017-05-26 23:50
Bon je crois avoir fini la demo.

Je crois parce que y'a pas de coupure genre merci vous avez fini. Nan je suis bloqué devant des portes pas accessibles depuis la démo. Et j'ai beau tourner je vois plus d'autres portes oO.

A ce que j'ai vu, oui ca rejoint pas mal ce qui est dis dans la video. Le craft fait furieusement penser à dead space, sauf que je le trouve assez chiant pour le peu que j'ai joué.
C'est sympa sur le principe parce que tu peux recycler aussi les armes, mais bon tu te trimballe des tonnes de poubelles, ca bouffe des tonnes de place dans l'inventaire, et j'ai pas encore l'option pour agrandir l'inventaire.

D'ialleurs j'ai plein de pieces pour upgrader les armes mais comme j'ai pas la competence, au final j'ai pas pu tester

Le jeu rappelle pas mal bioshock vu qu'il faut fouiller chaque m², mais bon au final je trouve ça plus chiant q'autre chose. En plus comme la jump scare ne fonctionne pas chez moi (à mon grand regret, je dois etre psychopathe ...), les morphes qui se planquent c'esy sympa au début, mais j'ai l'impression que tout le long du jeu ça aussi ça perd de son interet à la longue.

Ce qui est dommage d'ailleurs c'est qu'au final y'a pas enormément d'ennemis dans la démo. Au debut j'ai galéré avec la vie, et au final j'ai plus eu de souci.Surtout que j'ai ramassé 2 shotgun, 2 flingues, une arbalete, la clé et je sais plus qu'elle autre arme.
Ca fait beaucoup d'armes quand même...

Je reste mitigé sur ce jeu, ca peut être sympa à faire si y'a rien d'autre, mais bon là comme ça je suis pas chaud. J'attend vos retours ^^

Le scenar est bizarre, pas trop creusé dans la demo, et j'ai pas l'impression que ca aille bien loin. AH oui un truc chiant c'est les missions secondaires. J'ai débloqué une mission où faut récupérer des gens, sauf que y'a 23 survivants mais faut activer les mecs 1 par 1
_________________

Image


Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2017-05-27 11:53
@Rain :
En fait, pour les survivants, tu verras souvent dans la version finale (et même la démo pour quelques-uns), un fantôme qui a un nom et un prénom : cela correspond à un personnage dont le statut est indiqué "Stable" sur les ordinateurs du personnel. Cela peut aussi correspondre à quelqu'un qui est vivant.

Certes, tu ne peux en choisir qu'un à la fois sur l'ordinateur mais cela concerne surtout son pistage. Si tu croises des cadavres / d'autres fantômes nommés / survivants dans la station et que tu t'en occupes (pour les cadavres c'est vite vu, il faut juste ouvrir leur inventaire), tu verras une coche sur le listing du personnel, indiquant que tu as déjà trouvé cette personne.

Moi ce qui me gonfle c'est qu'une des quêtes secondaires qui concerne justement la recherche d'un corps est bugguée et le cadavre n'apparaît nul part là où je dois le trouver.
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22258
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2020-04-09 12:27
-------------
Up
-------------

Etonnant de ne pas avoir plus de retour sur ce jeu dont tout le monde a pas mal parlé en 2017 (même s'il ne s'est pas vendu par palettes, semble-t-il).

J'ai commencé Prey, celui de 2017 sorti sur PC / PS4 et One. Je dois avoir 6h de jeu et je viens d'avoir accès à la seconde partie d'une certaine vidéo, censée expliquer au perso ce qu'il fait là, lui qui a perdu la mémoire récente des événements.

Je joue sur PC en détail "Elevé", 1080p, 60fps très stable mais curieusement un peu plus flou que le mode détail "Normal". En "Très élevé" le jeu commence à ramer légèrement sur ma GTX 1050 ti, j'aurais peut-être pu m'y habituer mais comme ce jeu n'est pas exactement une tuerie graphique, ça n'apporterait pas grand chose visuellement.

Mon premier contact avec Prey a été vraiment difficile. A une époque où on peut se faire rembourser les jeux pendant les deux premières heures, sortir un jeu si peu accueillant ne me paraît pas très raisonnable. Dabord j'ai galéré un bon moment pour pouvoir jouer au pad 360 filaire : il a fallu passer par l'interface de Steam et la déclarer comme manette Steam, ce que je n'avais jamais eu besoin de faire en 5 ans, tous les jeux reconnaissant dans leurs propres options ce gamepad pour le moins plébiscité (et hélas introuvable neuf à l'heure actuelle). Une fois qu'il a marché, la sensibilité du stick droit était beaucoup trop élevée, là encore il a fallu un moment pour trouver la parade. Et parfois le curseur souris continue à apparaître sur l'écran... enfin bref.

Le début du jeu est limite tout pourri. J'espère sincèrement qu'à l'époque ils n'ont pas proposé une démo limitée à ça !

- On démarre dans un appart où il y a 15 ou 20 objets à examiner et textes à lire. Cool. Mais une voix répète toutes les 20 secondes "va sur le toit, un hélico t'attend". Super...

- On ne comprend strictement rien à ce qui se passe, qui on est, ce qu'on fait là, qui est la voix qui nous parle. Les seuls éléments de scénario qu'on a sont du vu et revu 1000 fois (expérience ratée, monstres qui sortent de nulle part, grosse compagnie bien louche...).

- On se retrouve avec une clé à molette en main et les premiers ennemis sont des sortes d'araignées qui sautent au visage... Nan mais c'est une blague, sérieux. En plus les sensations de combat CaC avec la clé sont dignes d'un FPS de 1996.

- L'inventaire est blindé d'infos, il y a quatre boutons rien que pour faire défiler tous les onglets et sous-onglets.

- On a tout de suite une quête annexe dans l'inventaire mais impossible de la terminer tant qu'on n'a pas avancé dans la principale.

- L'arme le plus innovante du jeu, le canon à mousse expensive, était déjà apparue avec les mêmes possibilités dans le jeu Shadow Complex. Mouais...

Et puis, justement en m'acharnant à faire une quête annexe vouée à l'échec, j'ai passé beaucoup de temps dans une des zones du jeu, face à des ennemis bien trop forts, et j'ai exploré et trouvé mille trucs intéressants. Je commençais à me sentir chez moi dans ce jeu. Puis j'ai fait toute la partie avec le Dr Calvino, la sortie dans l'espace et les premiers objectifs à possibilités multiples. J'ai lu et relu des tonnes de mails sur les ordis, pour tâcher de comprendre toutes les petites intrigues qui avaient lieu dans la station. J'ai encore beaucoup de mal avec cette partie, mais ça m'a permis de constater que le jeu est super bien écrit et transpire l'intelligence. J'ai aussi goûté les ambiances sonores, extraordinaires, puis j'ai élargi mon arsenal et goûté aux joies du craft.

Bref je suis pleinement rentré dedans et maintenant j'ai envie d'y jouer tous les jours. Pour faire court, c'est un mélange de Bioshock (ou System Shock) et de Deus Ex avec une pincée de Half-Life. Les systèmes de jeu sont très riches, les combats sont rares mais difficiles et intenses, et le level-design cache très bien son jeu.

J'ai hâte de voir la suite.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26851
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-04-09 13:12
La demo c'est tout à fait ce que tu decris Lolo

On se reveille dans le cube, après on va chopper l'helico. Ensuite y'a la machine où on te pose des questions (je sais pas si ca change la difficulté ou autre).

Et ensuite tu zonnes dans le batiment. Y'a un espece de gros hub avec des etages et t'en visites un peu. Mais elle est pas super longue la demo.
C'est pour ca que j'ai pas sauté sur le jeu. Ca à l'air sympa mais le scenario c'est du ru et revu.

J'ai regardé sur le net la fin, et c'est bien celle que j'avais imaginé dès le départ :s

Je l'ai raté en promo (stock à 0), mais bon s'ils le filent gratos ou que je retombe dessus je le chopperai ptet
_________________

Image


Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4835

Hors ligne
Posté le: 2020-04-09 15:27   [ Edité le: 2020-04-09 16:25 ]
Citation :
Le 2020-04-09 12:27, Laurent a écrit :
Etonnant de ne pas avoir plus de retour sur ce jeu dont tout le monde a pas mal parlé en 2017 (même s'il ne s'est pas vendu par palettes, semble-t-il).

J'y ai joué un peu, mais pas de quoi faire un retour.
Je commençais à plonger dans le jeu, mais je le trouvais un peu difficile (c'est comme Bioshock Infinite, pas un jeu où tu peux compenser par des réflexes, en gros, c'est très RPG au sens traditionnel), et le respawn des ennemis est un truc qui a tendance à me donner des boutons. Mais pire, le jeu ramait sur ma bécanes : micro-saccades omniprésentes, pourtant j'ai une configuration suffisante. J'ai cherché pourquoi (longtemps...), pas trouvé, laisser tombé, désinstallé. Je verrai bien sur ma prochaine bécane, ou quand ils auront retiré le DRM Denuvo, des fois que ce soit ça. Autant en profiter dans de bonnes conditions, je ne suis pas pressé.

Citation :
Le 2020-04-09 13:12, RainMakeR a écrit :
Je l'ai raté en promo (stock à 0), mais bon s'ils le filent gratos ou que je retombe dessus je le chopperai ptet

Il est souvent bradé, en tout cas au moins sur PC : https://isthereanydeal.com/game/preyii0ivii/history/

Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22258
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2020-04-10 16:19
Citation :
Le 2020-04-09 15:27, Kaede a écrit :
Je commençais à plonger dans le jeu, mais je le trouvais un peu difficile (c'est comme Bioshock Infinite, pas un jeu où tu peux compenser par des réflexes, en gros, c'est très RPG au sens traditionnel), et le respawn des ennemis est un truc qui a tendance à me donner des boutons. Mais pire, le jeu ramait sur ma bécanes : micro-saccades omniprésentes, pourtant j'ai une configuration suffisante. J'ai cherché pourquoi (longtemps...)

Question optimisation je pense que tu devrais être tranquille avec la version actuelle.

Pour les ennemis tu as raison, il ne faut pas les jouer comme dans un FPS, il faut absolument combiner au moins deux éléments :

- Mousse paralysante + tirs par balle (quand on a le fusil à pompe ça marche beaucoup mieux, d'ailleurs).
- Leurre + tourelle.
- Fuite + tirer sur un tuyau de gaz quand l'ennemi passe devant.

Ou tout simplement éviter le combat.

Là, je viens de débloquer les premiers pouvoirs extra-terrestres (projection d'énergie, transformation en élément de décor pour ne pas être remarqué ou passer dans les petites ouvertures...). Pour les développer, il faut scanner les ennemis avant de les buter, ce qui oblige à s'exposer pas mal sans pouvoir riposter.

Je commence à trouver ce jeu extraordinaire. Et quelle ambiance !
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4835

Hors ligne
Posté le: 2020-04-10 18:24   [ Edité le: 2020-04-10 18:27 ]
Citation :
Le 2020-04-10 16:19, Laurent a écrit :
Question optimisation je pense que tu devrais être tranquille avec la version actuelle.

Malheureusement non en fait, j'avais déjà tous les patches car j'y ai pas joué à la sortie, je l'ai récupéré bien après, quand il commençait déjà à être régulièrement bradé. C'est vraiment un bug ou une incompatibilité, du moins je pense.

Comme tu l'expliques, pour les affrontements il faut un minimum de stratégie, en effet, et de la patience

J'ai l'impression que tu n'est pas encore très loin (que tu n'as pas encore "fait le tour", par exemple, dirai-je sans spoil), le jeu te réserve sûrement encore plein de bonnes surprises !

Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22258
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2020-04-10 19:39
Oui, j'en suis encore au début. Je prends tout mon temps et je me heurte sans arrêt à des portes dont je n'ai pas le badge ou le code. Je galère pas mal en fait, mais c'est bien, ça fait plaisir qu'un jeu me demande un gros effort de concentration pour m'y repérer.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 535

Hors ligne
Posté le: 2020-04-10 20:54
Le jeu m'a soufflé chaud glacial chaud glacial.

L'introduction m'a plutôt incité à découvrir ce monde bizarre et à poser deux trois questions à Atlas, le frère jumeau du joueur. Après avoir récupéré ma clé à molette, les araignées finies à l'huile du foie de Maurice m'ont donné des envies de meurtre tellement la visée était imprécise. Qui a codé ça ? Irrational Games ou Dingo Pictures ?

Heureusement ça s'arrange très vite par la suite mais comme l'a dit Laurent, on a très tôt une quête secondaire qui est impossible à réaliser avant une plombe et qui est donc, frustrante tant le curseur de la quête s'obstine à te dire "Hey regarde par là y'a un truc !" mais on ne peut rien faire.

Le premier plasmide arrive assez tardivement mais ça permet de faire joujou et quand au pistolet à moumousse, ben désolé Laurent mais la seule originalité de Shadow Complex c'était de faire ça dans un environnement 2D cloisonné, là c'est autre chose en 3D et le speedrun en est très satisfait (notamment pour traverser les murs).

Les Big Shaddy sont un peu pénibles à affronter mais les récompenses sont intéressantes. L'utilisation de l'appareil photo est par contre complètement pompée sur BioShock, d'Arkane Studios. C'est honteux que Ken Lévine ait si peu de considération pour ses camarades français.

Bref, le jeu est très linéaire malgré la fausse bonne idée de pouvoir passer d'un secteur à l'autre, on se perd souvent et passé le milieu du jeu, j'ai avancé sans vraiment savoir si j'allais dans la bonne direction jusqu'à ce qu'Atlas se mette à me parler, ce qui m'a fait comprendre que j'ai erré pendant trois heures sans dialogue à explorer trois zones entières sans savoir si j'avançais ou pas.

Enfin, j'ai pris la décision de tuer le robot Trenenbaum et de suivre ma propre voie. J'ai récupéré des infos dans le bureau d'Atlas et puis j'ai arrêté de jouer quand le jeu m'a fait comprendre que pour rejoindre un groupe de combattants (?), il fallait que je fasse des quêtes Fed-Ex en retraversant des zones déjà nettoyées X fois et désormais remplies de Chrozomes et Big Shaddy plus fort qu'avant. Et bien sur, j'ai de quoi compresser toute la station spatiale en claquant des doigts mais une simple foutue porte : hors de question. J'avais le choix de tuer le robot, de tuer n'importe quel PNJ, les sauver ou les abandonner à leur sort, d'envoyer mon frangin se faire voir ailleurs mais ça : non.


Bref, fini le la "blague" : Prey-o-shock, c'est bien mais je me suis ennuyé à mourir passé la moitié du jeu jusqu'à abandonner complètement à force de faire des allers-retours incessants dans l'espace, dans la zone centrale, dans la zone résidentielle, encore, et encore, et encore. Stop.
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26851
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-04-10 21:23
Citation :
Le 2020-04-10 20:54, Koren a écrit :
L'utilisation de l'appareil photo est par contre complètement pompée sur BioShock, d'Arkane Studios. C'est honteux que Ken Lévine ait si peu de considération pour ses camarades français.


Un appareil photo dans bioshock oO ?
_________________

Image


Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4835

Hors ligne
Posté le: 2020-04-11 10:06   [ Edité le: 2020-04-11 10:07 ]
Citation :
Le 2020-04-10 21:23, RainMakeR a écrit :

Citation :
Le 2020-04-10 20:54, Koren a écrit :
L'utilisation de l'appareil photo est par contre complètement pompée sur BioShock, d'Arkane Studios. C'est honteux que Ken Lévine ait si peu de considération pour ses camarades français.


Un appareil photo dans bioshock oO ?

Bioshock 1.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26851
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-04-11 12:12
Faut que je le refasse alors, je m'en rappelle pas du tout
_________________

Image


Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22258
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2020-04-18 12:01
-------------
Up
-------------

(pas de spoilers dans ce post, à part un ou deux trucs qui se passent vers le début du jeu)

J'ai fini Prey en 41h avec ses 4 fins. C'était aussi prenant que Dead Space et Alien Isolation, aussi beau et jouable que Dishonored, aussi riche que Bioshock ou Deus Ex, et peut-être plus immersif encore que les jeux en question, que j'avais tous adorés. Apparemment ça n'a pas suffi à en faire un hit. Peut-être est-il arrivé trop tard ?

Plus haut, j'ai posté que le début du jeu était raté car on comprend très mal qui on est, ce qu'on fait là et ce qui s'est passé. C'est pas vendeur du tout, comme intro, mais c'est pleinement justifié par le scénario car le héros a perdu la mémoire des événements récents suite à l'extraction d'implants cérébraux, les "Neuromods", équipements qu'il s'était porté volontaire pour tester (et qui serviront ensuite à activer des compétences, humaines d'abord, puis alien si on veut). Comme le retrait d'un Neuromod provoque l'effacement des souvenirs de ce qui s'est passé pendant qu'on le portait, mentalement le perso revit à répétition sa première journée de boulot. C'est ce que cette entrée en matière est censée nous faire ressentir avant que ce soit expliqué verbalement, une ou deux heures de jeu plus loin, quand on découvre la vidéo que le perso a faite avant son amnésie, à sa propre attention, pour s'expliquer la situation et ce qu'il doit faire (comme dans Total Recall, oui).

Mais le véritable intérêt de tout ça, on ne le saisit qu'après de nombreuses heures passées à explorer la station, lire des e-mails sur des ordinateurs abandonnés, et écouter (sans que ce soit envahissant) des journaux audio et les appels radio de deux personnages. On comprend alors que notre avatar, à force de voir sa mémoire ramenée à un état antérieur, est devenu incertain dans ses motivations. Ca permet de laisser le joueur faire quelques choix tranchés conformes à sa logique et ses émotions, tout en le faisant incarner un personnage bien défini, avec un passé, qui plus est important dans la hiérarchie de la station Talos-1, pas un simple pion. C'est une histoire dont vous êtes le héros mais dont le héros n'est pas que vous. Si Prey se démarque un tant soit peu des autres jeux du genre dans son écriture, c'est à ce niveau.

Image
----> Les ennemis sont des êtres constitués d'une matière vivante extra-terrestre, le Typhon, qui a des pouvoirs psychiques infinis, et que les scientifiques de la station étudiaient. Mais les Typhons se sont échappés de leur confinement et ont fait un massacre. Pendant ses premières heures, Prey excelle à nous faire croire que ces ennemis sont invincibles. Il y en des petits, des moyens et de très gros, chacun avec ses spécialités (attaque de feu, d'électricité, téléportation, télékinésie, invocation d'alliés etc.). Celui-ci a cette allure car à l'origine c'était un cadavre humain. Si on met beaucoup de Neuromods dans les compétences alien, on pourra à terme faire la même chose : ranimer des cadavres humains (c'est pas ce qui manque dans la station) et avoir temporairement un machin comme ça qui se bât à nos côtés.

C'est aussi un jeu qui demande patience, implication et curiosité, qui fait patienter le joueur pendant 4 à 6 heures avant de lui donner une arme à feu efficace, le confronte à des dizaines de portes verrouillées, et le promène sur de longues distances pour, parfois, le bloquer à quelques mètres de l'objectif. C'est aussi un jeu où on passe beaucoup de temps à explorer des zones sans savoir si c'est le moment d'y aller, juste parce qu'on y est et que des tas de choses attirent l'oeil. Il ne faut pas hésiter à le faire, car on sera forcément récompensé, même si on ne s'en rendra pas forcément compte tout de suite. Car, comme le dit le très bon test de Rock Paper Shotgun, "Everything from every major publisher seems so obsessed with enforced fanfares, choreographed sequences and non-interactive cutscenes, to make sure you notice all their hard, hard work. Prey seems completely ambivalent about this, just content with being a brilliant game and letting you notice that for yourself.".

Personnellement j'ai beaucoup aimé cette manière de laisser le joueur errer un peu, et en ce sens le jeu s'écarte pas mal de Bioshock où, dans mon souvenir, on suivait une progression de zone en zone plutôt linéaire. Les retours en arrière y étaient assez rares alors que dans Prey c'est toute la station spatiale qui devient un terrain unique de jeu.

Le prix à payer pour ça, hélas, ce sont des temps de chargement de plus en plus pesants dans la seconde moitié de la progression - et encore sur PC ils sont réduits à une dizaine de secondes, j'imagine l'horreur que ça doit être sur console. En plus, si on est à plusieurs zones de l'objectif d'une quête active, le marqueur à l'écran porte un intitulé et une valeur de distance qui correspondent à cet objectif (le nom du perso qu'on doit rejoindre, par exemple) alors qu'il ne fait que montrer la porte vers la prochaine zone à traverser. Il peut donc indiquer une distance de 25m alors qu'en réalité on en a 800 à faire, garnis de deux ou trois loadings. C'est frustrant et ça n'aide pas à définir ses priorités. Il faut en passer par la carte globale de la station, qui n'est pas la plus claire qu'on ait vue. Voilà pourquoi il vaut mieux oublier ce marqueur de quête (voire le désactiver complètement) et traîner, fouiller, chercher, perdre du temps, puis finalement se dire qu'on a bien fait car on aura choppé deux ou trois quêtes de plus, des items intéressants, et surtout une bien meilleure compréhension des lieux.

Image
----> Rares sont les moments où on n'est pas seul dans ce jeu. Ici, on parle avec une survivante qui est à l'extérieur de la station. C'est l'occasion de voir à quoi ressemble la combinaison qu'on porte pendant les nombreux passages en gravité zéro. En mode de jeu normal cette combinaison a de l'oxygène et du carburant de propulsion infinis. C'est une très bonne chose car ces déplacements ne sont pas de simples intermèdes, ils ont une véritable importance dans l'exploration. Et puis les flingues tirent aussi dans l'espace, tant qu'à faire.

On finit même par penser ses parcours et objectifs sans utiliser la map, de mémoire : "Bon alors, faut aller au département psychotronique, c'est dans le grand hall, l'escalier de gauche... Je vais passer par l'extérieur de la station, ça ira plus vite. Une fois sur place j'irai aussi au service traumatologie, mon endroit préféré du jeu je sais pas pourquoi, pour me soigner et voir si je peux enfin ouvrir le coffre du chef de service avec un des 25 mots de passe que j'ai trouvés depuis la dernière fois. C'est un coffre, y a toujours des bons trucs dedans, ce jeu a la science du loot, il me l'a prouvé. Et puis je relirai le rapport médical de machin-truc, il me semble que maintenant je vais comprendre de quoi ça parlait, je vais peut-être savoir si je suis méchant ou pas".

A ce niveau là c'est presque un point'n'click, ou un bon walking-sim, avec un monde à explorer crédible et captivant. Il y a certes le respawn des ennemis qui peut gêner l'exploration, mais il faut préciser que dans ce registre les événements les plus extravagants sont scriptés en fonction de la progression dans la quête principale, et n'ont lieu qu'une seule fois (je pense notamment aux gros ennemis ajoutés dans le grand hall, qui en ont traumatisé quelques-uns apparemment : une fois butés ils ne reviendront plus).

C'est tout ça, je pense, qui fonctionne particulièrement bien dans Prey, peut-être même mieux que dans ses modèles (mais j'ai pas joué à System Shock 2). Pour le reste, c'est vrai qu'il n'invente strictement rien en dehors de quelques possibilités de gameplay, qui ne sont finalement pas ses meilleures (l'escalade grâce au fusil à mousse est assez prise de tête). Et son scénario est une compilation d'idées piochées dans d'autres oeuvres, avec en plus un twist post-générique vraiment malvenu, censé donner lieu à un récapitulatif des choix du joueur mais qui ne fait que les dévaloriser. Heureusement qu'avant d'en arriver là, le jeu aura su monter en puissance et proposer un final spectaculaire et bien stressant (surtout ne pas zapper les quêtes secondaires qui apparaissent à ce moment là, elles valent le coup).

Image
----> Sur cette station, des expériences vraiment bizarres ont eu lieu. On accumule des tonnes de notes, de correspondances entre les personnages, et il faut beaucoup avancer dans le jeu pour être en mesure de comprendre toutes les allusions. Si on a la flemme de tout lire, il existe un wiki en anglais assez bien fait, qui n'est pas exhaustif mais a le mérite de bien condenser les infos

Autre motif de satisfaction : la gestion du personnage, qui met en avant différents builds plutôt qu'une liberté d'essayer au premier run tout ce qui est possible (ce que faisait Bioshock et à l'époque, j'ai relu les deux topics, on avait critiqué ça malgré nos avis admiratifs). Qu'on opte pour les déplacements furtifs, le contournement en prenant de la hauteur, le combat frontal ou stratégique, les armes humaines, les pouvoirs aliens, le contrôle mental à distance, le piratage/réparation ou la métamorphose en objet du décor, tout le gameplay, le loot, le craft, la puissance croissante des ennemis et le level-design se combinent parfaitement pour nous forcer à assumer nos choix. Et même si à chaque problème plusieurs solutions sont prévues, il y a régulièrement des moments où on galère (parfois jusqu'au renoncement) parce qu'on n'a pas la bonne aptitude tout en devinant clairement celle qui faciliterait les choses mais qui est à présent inaccessible, et d'autres où on se sentira le plus malin tout en pensant aux malheureux qui n'ont pas débloqué le perk qui va bien. Il n'y a rien de neuf là-dedans, mais est-ce que les précédentes "immersive sim" le faisaient aussi bien, je n'en suis pas sûr.

Un exemple : à un moment du jeu (dans la zone "Stockage" pour ceux qui y ont joué), je dois franchir une porte mais un énorme meuble bloque le passage. Le curseur me propose juste "Soulever - nécessite Physique III". J'ai même pas débloqué Physique I, j'en ai quoi à foutre de bouger des meubles alors qu'on m'a proposé de pirater des tourelles à distance ou d'inverser l'agro des ennemis ? Je ne vois pas d'autre passage, et aucune arme ne peut bouger un machin pareil, à part la "charge recyclante" qui le réduirait en petit tas de trucs à crafter, mais ça je ne le sais pas, justement parce que je n'ai pas exploré la "voie du mec qui exploite les objets mobiles du décor". Finalement, j'ai pu passer par un conduit situé une dizaine de mètres plus haut et bien difficile à voir depuis le sol, ce qui m'a pris un quart d'heure d'efforts. Mais juste avant, il y avait un poste de sécurité dont la porte n'était plus alimentée, avec à l'intérieur un ordinateur sur lequel il fallait faire un truc super important. Là c'était mon heure de gloire : un coup de clé dans une vitre, et avec "manipuler à distance" j'ai activé l'ordi en deux secondes sans rentrer dans la pièce... Comment ont fait les autres ? Je me le demande encore. Certains ont pu se transformer en tasse de café pour passer par un petit trou, mais pour certains autres ça a dû être vraiment compliqué, je pense.

Image
----> Une quête secondaire demande de baisser ce bras mécanique pour extraire une pièce du sol. Mais l'écran de commande du bras est cassé et pour le réparer il faut avoir investi énormément dans les compétences de technicien, à tel point que si on ne les a pas utilisées depuis le début, la quête devient impossible à terminer (j'ai vérifié sur une soluce). N'espérez pas platiner le jeu en un seul run, donc.

Voilà, pour toutes ces raisons j'ai beaucoup aimé Prey, un peu plus qu'on le fait pour un jeu simplement bien fichu dans un registre déjà exploité. Comme défaut d'importance, je ne lui trouve que ses temps de chargement. A un tel niveau d'orfèvrerie dans le level design, je ne peux plus considérer ça comme un mal nécessaire. C'est une terrible nuisance qui sape en partie ce que les développeurs ont construit. En faire abstraction demande un gros effort et du coup je comprends tout à fait le point de vue de Koren. J'espère vraiment que les SSD sur les prochaines consoles vont vraiment réduire ces cassures de rythme, voire les supprimer, et pas simplement compenser l'inflation du volume des textures pour au final se retrouver avec les mêmes loadings.

Quand il n'est pas soldé Prey coûte 30€ sur Steam. J'estime qu'il les vaut amplement. Un vrai grand jeu solo, abouti, qui se tient très bien et n'appelle ni suite ni extension (le DLC propose un truc bien à part et très différent, je pense le faire avant la fin de l'année).
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
JPB
Camarade grospixelien


Joue à Sekiro

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 2987
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2020-04-18 17:04
En dehors de mon re-run à Bloodborne, quand je ne peux pas squatter la télé parce que la famille joue à Animal Crossing sur Switch, je m'y suis mis justement à Prey après avoir refini Dishonored 2 sans tuer personne.
Je pense être à la moitié du jeu, mais effectivement ce n'est pas évident vu qu'on peut aller un peu partout en se donnant du mal. Je suis d'accord avec tout ce qu'a expliqué Laurent, je dirais juste que par moments c'est un peu compliqué de mettre les choses en relation les unes avec les autres... Mais le jeu est très très sympa.
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26851
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-04-18 21:36
Lolo, j'ai pas tout à fait saisi, dans Prey on peut avoir tous les upgrades au 1er run ?

Par contre j'aime vraiment pas les jeux où t'as des tonnes de logs à lire..... c'est chiant à la longue

Néanmions tu ne m'as toujours pas convaincu Lolo, les a/r s'ils sont comme la demo, ca doit etre bien chiant. Je deteste les missions à base de : va à l'autre bout du vaisseau pour chercher ce truc que tu vas devoir amener à cet autre bout du vaisseau ....
_________________

Image


Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22258
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2020-04-18 22:50
Citation :
Le 2020-04-18 21:36, RainMakeR a écrit :
Lolo, j'ai pas tout à fait saisi, dans Prey on peut avoir tous les upgrades au 1er run ?

Non c'est le contraire
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent

Index du Forum » » Jeux » » Prey (Arkane / Bethesda 2017) : Le Shock du Système Bio

39 messages • page
12




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)