les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Gromatches » » #45 - Hiroshi Yamauchi était-il un visionnaire ou un arriviste ?
26 messages • page
12
Auteur #45 - Hiroshi Yamauchi était-il un visionnaire ou un arriviste ?
Z
Pixel imposant


Inscrit : Feb 18, 2006
Messages : 636
De : Courbevoie, 92

Hors ligne
Posté le: 2013-09-24 20:02   [ Edité le: 2013-09-24 21:41 ]
Citation :
Le 2013-09-21 19:27, Mike the freeman a écrit :
Tes arguments sont compréhensibles. En même temps Nintendo a triomphé à cette époque-là parce que justement certaines de ces méthodes ont empêché les dérives qui ont amené le crash vidéoludique du début des années 80.


Je développe un peu, mais je suis bien conscient de ne pas être sur le bon Topic. Un 'On refait le grosmatch' serait probablement plus adapté.

-------------------------------------------------------------------------

Le mot d'Eugène

EEeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeh oui tu as bien raisooooooooooooon Z. ! Je comptais le faire et tu m'as devancé. Du coup, tu as cette semaine le graaaaaaaaaaaaaand honneur de lancer le GrosMatch ! L'actualité est brûlante, aussi, posons la question :

Selon vous, quelle a été l'influence des décisions de Hiroshi Yamauchi pour l'industrie du jeu vidéo ? A-t-il sauvé le monde après la crise de 1983 ou, au contraire, créé un modèle dont nous sommes les victimes ?

Allez, on refait le Grosmatch, et je te redonne la parole Z. !

--------------------------------------------------------------------------

Que ces méthodes largement anti concurrentielles et protectionnistes aient permis à Nintendo de réussir d'un point de vue économique, oui. Apple, 20 ans plus tard avec son Apple Store n'a pas finalement pas inventé grand chose.

Le crash vidéo ludique, c'est juste les consoles de jeux genre Atari 2600 qui d'un jour à l'autre ne se vendent plus. Ca n'a touché ni l'arcade ni les ordinateurs personnels. Ce n'est pas le jeu vidéo qui s'est crashé, c'est un segment du jeu vidéo (consoles de salon) qui s'est effondré. Avec un scénario à la Wii où le grand public adhère en masse et rapidement à un nouveau 'jouet pour adulte' et qui finalement s'en désintéresse pas longtemps après.

De part les limitations intrinsèques à ces machines, les jeux ont migré vers les home computer, l'Apple II en premier et l'arcade a continué à se développer à vitesse grand V. Les home computer ont offert pour la première fois une liberté totale de création (les premiers jeux marquants datent de 1980 / 1981 et ça ne s'arrêtera plus) car le hardware était enfin fiable et performant (Apple II reçoit son drive 5.25 en 1979). Côté arcade, le hardware est adapté en fonction de besoins des programmeurs ce qui nous amènent à des machines et à des jeux de plus en plus perfectionnés. L'arcade conserve une contrainte forte de devoir offrir des jeux dont le temps de jeux est limité. L'ordinateur peut lui développer tout un spectre de jeux jusque là impossible à développer en arcade comme les jeux d'aventure (Mistery House 1980), les jeux de roles (Wizardry 1981), les simulateurs de vol (Flight Simulator 1980), les jeux de réflexion (Echec, Dame, Wargames...). Les ordinateurs vont d'un côté récupérer les jeux d'arcade développés par l'industrie (adaptation plus ou moins fidèle) et bâtir ses propres types de jeux.

La console NES là dedans (je met la Master System, la MegaDrive et la SNES dans le même panier) n'apporte pas grand chose. Tous les jeux finissent par se ressembler, faute à un hardware qui va forcer le programmeur à concevoir son jeu d'une certaine manière : un ou deux arrière plan qui peuvent scroller et un nombre fini de sprites (plus ou moins colorés) à l'écran. Là où un développeur ordinateur part d'une feuille blanche et impose sa vision au jeu (comme un designer de jeux d'Arcade), sur NES (& co) on retombe toujours sur un visuel identique (un perso vu de profil qui se déplace dans un décor qui scrolle). Pour des gens qui ont toujours joué sur console, cela ne les choquent probablement pas car ils n'ont connu que ça. Sur ordinateur, on peut affiche de la 3D en fil de fer, de la 3D surface pleine, des sprites, des backgrounds qui scrollent, on peut effectuer n'importe quel effet sur une partie de l'écran. Le manque de ram sur console empêche les mondes dynamiques et l'impossibilité de sauvegarder sur un média (diskette ou autre) limite les parties longues où on fait progresser ses personnages ou interdit les éditeurs de niveaux (intégrés en 1983 dans Lode Runner). Le fait de ne pas avoir de clavier rend tout échange avec la machine pénible (le gameplay doit être simplifié car on doit alors choisir sa question parmi une pré-liste).

Si la NES avait été la seule réponse au crash des jeux vidéo dans les années 80, nous n'aurions jamais eu des titres majeurs qu'il est impossible de citer ici tant ils sont nombreux. La NES, c'est le début du joueur consommateur de jeux, sans possibilité d'aller plus loin avec son hardware, là où les ordinateur ont toujours offert cette dualité : les joueurs d'aujourd'hui devenait les créateurs de jeux de demains. Si la génération Atari ST / Amiga a pu créer des jeux aussi variés qu'intéressants, c'est qu'ils avaient déjà pu se faire les dents sur la génération d'avant. En ne confiant le développement des jeux vidéo sur NES qu'à des sociétés, ils ont perdu la fraîcheur du jeu amateur (qui représente la très grande majorité des jeux des années 80 sur ordi = un indépendant se pointant dans un société d'édition avec son soft et qui va l'éditer après quelques modifications). 50 sociétés, même de talent, ne pourront jamais produire autant de jeux variés que des milliers de programmeurs éparpillés partout dans le monde.

Olivier

Mike the freeman
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
0000114 pts.

Inscrit : Jan 12, 2003
Messages : 2174

Hors ligne
Posté le: 2013-09-24 21:47   [ Edité le: 2013-09-24 22:02 ]
Tu n'as certainement pas tort, je suis considère pas assez érudit dans l'histoire du jeu vidéo pour débattre de ce sujet très complexe.

Ce que j'ai toujours entendu raconter sur cette période, c'est que le marché avait été inondé de jeux bas de gamme sans aucune sélection en amont.
C'est comme si les jeux indés d'aujourd'hui pouvaient tous rentrer dans les magasins au prix normal et sans aucune présence d'un média aussi puissant qu'internet pour ne serait-ce que savoir si ce qu'on aller acheter n'était pas une immonde arnaque.

Nintendo en verrouillant sa plate-forme (bon soyons clairs, je m'attends à ce que Kimuji et petitevielle me tombent dessus illico) a contribué à assainir la situation du jeu console à cette période.

Je me prononce pas sur la vertu de cette solution mais à ce moment-là, cela avait contribué à créer le filtre nécessaire pour que le secteur console ne se vautre pas encore une fois.

Bon après, c'est ce qu'on lisait à chaque fois dans les historique NES, comme tu le mentionne, la vérité est toujours plus complexe.

dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5326
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2013-09-24 23:46   [ Edité le: 2013-09-24 23:53 ]
Citation :
Le 2013-09-21 17:53, Z a écrit :

Citation :
Le 2013-09-21 09:53, dante2002 a écrit :
Sans Nintendo au début des années 80, m'est d'avis que le jeu vidéo serait rangé dans la catégorie des jeux oubliés, comme le jeu de paume...


Nintendo, c'est aussi :
- Les cartouches de jeux localisées
- des royalties sur tous les jeux qui sortent sur la console
- Les contrats d'exclusivité avec certains studios (tu développes pour ma console et pas sur une autre)
- Une politique de censure sur tout ce qui ne plait pas = tu ne publies que si je suis d'accord avec le contenu (pas de sang rouge, pas de nudité, que du mignon...)
- des kit de développements inaccessibles aux petits studios ou au particulier
- des spec techniques des consoles jamais complètement diffusés (ou alors juste aux copains)
- des consoles qu'on fait durer au maximum, tant que la concurence ne bouge pas, on ne bouge pas
- toujours les mêmes jeux (quelqu'un va reprendre du Mario Kart ?)
...

Donc Nintendo un acteur majeur, oui. Nintendo la compagnie que si elle avait pas été là on ne s'en serait pas remis, non.

Je préfère largement des compagnies informatiques comme Amstrad, Atari, Commodore, Apple... qui ont sorti leurs machines et laissé les studios développer dessus librement que Nintendo qui a tout vérouillé.

Olivier



Tu peux préférer ce wue tu veux, je maintiens mes propos : sans Nintendo le jeu vidéo serait mort et enterré depuis 30 ans...

edit : je développe un tout petit peu, parce que ton post est très construit et agréable à lire

Les arguments que tu donnes sont justes, et tu as raison sur tous les points.
Néanmoins, tu as le travers des gens pour qui le jeu vidéo se joue "mieux" sur Micro, surtout dans les 80's.
Les avantages techniques que tu cites, réels, ne peuvent pas faire oublier qu'ils n'étaient qu'une consolation au fait que les jeux étaient intrinsèquement moins bon, finis, et amusant.

Le jeu vidéo japonais s'était déja industrialisé dans les 80's, au moins par ses méthodes de développement/test/qualif, et ça fait qu'un contra était infinimment supérieur à un turrican, et que Mario3 sur nes (sorti en 88 de mémoire) enterre tous les jeux de plate-formes sortis sur micro jusqu'au début des années 2000.
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
FF_Clad
Pixel monstrueux



Inscrit : May 31, 2002
Messages : 2531

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 05:45   [ Edité le: 2013-09-25 05:47 ]
Citation :
Le 2013-09-24 23:46, dante2002 a écrit :
Les avantages techniques que tu cites, réels, ne peuvent pas faire oublier qu'ils n'étaient qu'une consolation au fait que les jeux étaient intrinsèquement moins bon, finis, et amusant.


Euh... PARDON ?!?!

Tu parles des annees 80. La premiere partie (generation C64 vs generation Atari 2600) ou la seconde (generation Amiga vs generation NES) ?

Sur C64, il y a par exemple Elite, Green Beret, Magician Lord. En face on a quoi ? Au mieux Defender 2600 (mais moins bien que sur C64), au pire E.T.

Sur Amiga, on a Frontier, Leander, North & South, Impossamole, Indy 500, Stunt Car Racer, Ring of Medusa, Midwinter, Croisiere pour un cadavre, Carrier command, Battle Isle, et d'excellents portages genre Golden Axe, Forgotten Worlds, Midnight Resistance, etc. Que des jeux certifie 100% Amusant par le FF_Clad Seals of Rigolo Et Bien Finis.

En face il y avait aussi des jeux bons et bien fini, je dis pas le contraire, mais la console n'a pas le monopole du jeu bien fini. Je trouve choquant et blessant, Mr Dante, que vous vous arrogiez le monopole du jeu bien fini.


Citation :
un contra était infinimment supérieur à un turrican, et que Mario3 sur nes (sorti en 88 de mémoire) enterre tous les jeux de plate-formes sortis sur micro jusqu'au début des années 2000.


Contra est un boum-boum-pan-pan bien calibre, lineaire amusant, moche et repetitif.

Turrican est bon boum-boum-pan-pan ET un jeu d'exploration bien calibre, original, amusant, beau et innovant.

Mario 3 est surement le meilleur jeu de la NES. Mais sur une ile deserte, c'est James Pond 2 que j'emporte avec moi.

A l'epoque, j'avais une NES et un Amiga. Je jouais a la NES, je l'aimais bien et tout, mais j'y jouais infiniement moins qu'a mon Amiga.
_________________

Citation :
Le 2012-03-15 15:32, Warner a écrit :
SEGA fait bel et bien des jeux de merde.

Citation :
Le 2013-02-06 21:10, Shenron a écrit :
Sega assure niveau marketing.


dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5326
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 07:16
Je crois qu on tient une idée de grosmatch

Messieurs du soviet
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6293
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 07:30
Tirez les premiers, messieurs les Anglais ! Enfin, dante...

  Voir le site web de MTF
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9685
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 09:25
Citation :
Tu peux préférer ce wue tu veux, je maintiens mes propos : sans Nintendo le jeu vidéo serait mort et enterré depuis 30 ans...

Le jeu vidéo domestique, peut-être, et encore. La nature a horreur du vide, et si Nintendo ne s'était pas engouffré dans cette brèche, un autre l'aurait fait. Sega ? Nec peut-être ?

Au pire l'arcade, qui n'a jamais été affectée par cette crise du jeu vidéo, aurait continué son bonhomme de chemin, et qui sait vers quoi le media aurait évolué ?

Attention, je ne nie pas le rôle capital de Nintendo au sein de cette industrie, et toutes les conséquences qui s'ensuivent, mais dire "Sans Nintendo, le jeu vidéo serait mort", c'est un peu fort de café.

Quant au modèle fermé qu'il a institué, il ne me dérange pas. J'aime l'idée d'avoir des machines aux capacités et à la philosophie spécifiques, ça leur donne une âme, ça m'embêterait que les consoles ne soient que des lecteurs DVD améliorés.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Re5, Actraiser Renaissance, Luigi mansion

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30552
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 11:19
Pour moi visionnaire, effectivement n'importe qui aurait pu s'engrouffer dans la brêche laissée par atari, mais ptet avec moins de succçs.

La grande force de nintendo c'est d'avoire sussi à reunir bonne machine, mon jeu, bon prix. Pas sûr qu'un autre aurait eu le courage de lancer une machine en perdant du pognon.
D'ailleurs apple se sucre pas mal avec ses prix exhorbitants O_O.

Moi je dis belle réussite. Par contre je comprend pas pourquoi atari ne s'est jamais relevé ni pourquoi ils se sont groinfrés.
ON dit que c'est la faute aux jeux qui se ressemblent, à ET etc..... mais qu'est ce qui les empechait de sortir une génération suivante ?
pourquoi avoir laché l'affaire ?
_________________

Image


Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10354

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 11:28
Je redis ce que j'ai dit dans l'autre topic:

Citation :
Le 2013-09-21 17:53, Z a écrit :
Nintendo, c'est aussi :
- Les cartouches de jeux localisées
- des royalties sur tous les jeux qui sortent sur la console
- Les contrats d'exclusivité avec certains studios (tu développes pour ma console et pas sur une autre)
- Une politique de censure sur tout ce qui ne plait pas = tu ne publies que si je suis d'accord avec le contenu (pas de sang rouge, pas de nudité, que du mignon...)
- des kit de développements inaccessibles aux petits studios ou au particulier
- des spec techniques des consoles jamais complètement diffusés (ou alors juste aux copains)
- des consoles qu'on fait durer au maximum, tant que la concurence ne bouge pas, on ne bouge pas
- toujours les mêmes jeux (quelqu'un va reprendre du Mario Kart ?)
...

Et pourtant, moi qui ai grandi avec un Oric, puis un Amstrad CPC, puis un Amiga, puis un PC, et qui n'ai jamais touché à une console de jeux avant 2002 au mieux, bah j'ai eu l'impression de vraiment jouer aux jeux vidéo pour la première fois avec la Gamecube/l'émulation !

Les jeux micro de l'époque étaient intéressants, c'est une expérience qui m'a marqué en tant que joueur, il y a évidemment de bons jeux, mais en termes de réflexion ludique et de finition il n'y a pas photo. C'était deux univers distincts et je ne suis pas sûr que celui du micro était si viable que ça.

Et "North & South" n'était certainement pas bien fini, FF_Clad, déjà à l'époque les critiques et les joueurs disaient tranquillement que certains mini-jeux étaient injouables, ce qu'ils étaient. D'ailleurs "injouable" et "jouabilité" étaient des termes qu'on lisait beaucoup, sans pour autant que le jeu critiqué se fasse descendre, alors que de nos jours c'est impensable.

Maintenant l'hégémonie japonaise passée a influencé les développeurs occidentaux donc on peut profiter des différences de philosophie sans avoir à composer avec les défauts, mais il y avait à l'époque un gap monstrueux, malgré toutes les affinités que je peux avoir avec le jeu occidental.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5125

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 14:18   [ Edité le: 2013-09-25 14:52 ]
Ca se transforme en "débat" console/micro, là...

Histoire d'en rajouter sur le plan protectionnisme/rigueur, vu qu'on est sur un site doté d'une bonne partie histoire/retrogaming, n'oublions pas que Nintendo fait partie des fabricants le plus ouvertement opposés à l'émulation, se faisant d'ailleurs un plaisir de prendre des raccourcis ou généraliser inutilement (je vous laisse le soin de lire...)

Pour ce qui est de la question dans son ensemble, je ne suis pas sûr de pouvoir fournir une réponse intéressante (peut-être plus tard). C'est une question à poser à Florent Gorges


Je profite de ce topic pour dire que, même si j'aime beaucoup certains jeux "historiques" Nintendo, l'omniprésence de certaines figures me lasse (en fait, ceci s'ajoute à la généralisation des suites et des suites bi-annuelles ou quasi annuelles de certains éditeurs - ou plutôt l'inverse).

Pour le dire autrement : on dirait que pour certains, si on dit plateforme, on dit Mario.
De même, un contenu quelconque qui veut faire un hommage aux jeux vidéo a 70% de chances d'être en hommage à Mario (les 30% restant, c'est Tetris...)
Ce sont toujours des hommages sincères, mais si on compare avec le cinéma, je n'ai pas l'impression que les fans soient si "obsessionnels" ?

Nikeleos
Assassin de Doubleur

Joue à Detroit : Become Human, Outer Wilds

Inscrit : Apr 21, 2006
Messages : 819

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 16:24   [ Edité le: 2013-09-25 16:26 ]
Je rejoint un peu Shenron sur :
Citation :
Le jeu vidéo domestique, peut-être, et encore. La nature a horreur du vide, et si Nintendo ne s'était pas engouffré dans cette brèche, un autre l'aurait fait. Sega ? Nec peut-être ?

Au pire l'arcade, qui n'a jamais été affectée par cette crise du jeu vidéo, aurait continué son bonhomme de chemin, et qui sait vers quoi le media aurait évolué ?


C'est très difficile d'imaginer ce que serait devenu le jeu vidéo sans Yamauchi. C'est un peu comme essayer d'imaginer comment aurait tourné la 2nd guerre mondiale sans Einstein et la bombe atomique. C'est très difficile à déterminer.

Néanmoins, il faut reconnaitre que le Nintendo que nous connaissons et, par analogie un pan tout entier du jeu vidéo, découle directement des choix de Yamauchi :
- Le succès atomique de Nintendo c'est en grande partie les décisions de Yamauchi.
- Les autres acteurs historiques ont tous "fixé" Nintendo à un moment donné, que ce soit SEGA, NEC ou Sony, donc dans une certaine mesure, c'est aussi indirectement Yamauchi.

Yamauchi a eu un sacré flair, mais a aussi commis d'énormes erreurs qui ont entrainé des bides et paradoxalement c'est probablement là que réside son génie : le modèle qu'il a érigé permet à Nintendo de survivre à plusieurs échecs successif sans mettre en danger la santé et surtout l'indépendance de l'entreprise.

Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10354

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 18:54
Citation :
Le 2013-09-25 14:18, Kaede a écrit :
Pour le dire autrement : on dirait que pour certains, si on dit plateforme, on dit Mario.

Pour avoir longuement fréquenté un forum US, je confirme qu'ils sont d'une ignorance absolue en ce qui concerne les micro 8-bit et 16-bit, et ça fait un peu mal au cœur du fait des contresens historiques qui en découlent (et la surimportance de Nintendo sur qui a inventé quoi).
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Re5, Actraiser Renaissance, Luigi mansion

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30552
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2013-09-25 20:58
c'est dingue ca quand même, atari c'est americain à la base nan ?
Du coup ils ont bien du avoir des ordis là bas. Idem pour toutes les grosses boites d'info avec les ordis à monter soi même, ca venait de là bas.

Ca m'etonne qu'ils aient pas une grosse connaissance jv. Enfin bon en même temps moi j'ai connu que le CPC, ocean, imagine etc.... que des boites europeennes
_________________

Image


BlackBelt35
Pixel imposant


Joue à Cloudbuilt

Inscrit : Jun 08, 2013
Messages : 567
De : Rennes

Hors ligne
Posté le: 2013-09-26 00:49   [ Edité le: 2013-09-26 00:51 ]
Pour faire court, je dirais qu'Hiroshi Yamauchi était un visionnaire arriviste.

Voilà. Fin du message, merci à tous pour votre attention.

Pour développer un peu, il s'agissait avant tout d'un solide homme d'affaires. Il ne faut pas être joueur pour simplement flairer une grosse opportunité. Ca aurait pu se produire dans n'importe quel secteur, pour peu que ça garde un lien avec l'essence de l'entreprise. (C'est à dire les cartes à jouer.)

Le temps libre des gens n'est pas divisible. Si ils le consacrent à jouer en arcade ou sur Atari 2600, ils passeront moins de temps à utiliser leurs cartes Nintendo. Le secteur du jeu vidéo entrait simplement en concurrence, et il est logique que Yamauchi cherche à s'y infiltrer pour développer sa boîte.

Après, le contexte de l'époque faisait qu'il fallait impérativement un minimum de contrôle. On peut dire ce qu'on veut, mais ça a fortement contribué à assainir le secteur du jeu sur consoles, le temps qu'il puisse repartir sur des bases plus solides. Cet esprit spécifique aux consoles est renforcé par certaines licences fortes qui sont devenus des exemples canoniques pour de nombreux studios. (Mario, Zelda, etc...)

Cela dit, ce genre de modèle ne s'applique pas à tous les cas de figure. Le secteur du micro a très bien survécu avec un niveau de verrouillage assez réduit. C'est d'ailleurs l'un des principaux points de divergence avec le monde des consoles. Les adeptes du micro sont davantage attachés à la liberté, au bidouillage, etc... il y avait une bonne cohabitation entre des publications officielles de qualité et des logiciels maison qu'on développait soi-même et qu'on se passait discrètement sous le manteau.

Une éventuelle nuée de déchets vidéoludiques serait beaucoup moins problématique aujourd'hui. Les gens sont suffisamment bien informés pour mettre les immondices de côté. Et Internet a permis de mondialiser les avis et de se renseigner facilement. Le consommateur devient son propre outil de régulation et les écosystèmes fermés sont beaucoup moins justifiés qu'avant, en tout cas d'un point de vue joueur. C'est avant tout la qualité de l'écosystème qui va l'encourager à rester captif. (Gestion des listes d'amis, qualité des serveurs, etc...)

Mais du point de vue des développeurs, je pense que les écosystèmes fermés seront encore privilégiés pour un bout de temps. Par exemple, ça fait plus de 4 ans que tout le monde prédit la préférence d'Android par rapport à iOS pour proposer des jeux sur smartphones et tablettes. Résultat : ce n'est jamais arrivé, et ça n'arrivera sans doute jamais. Les écosystèmes fermés apportent nombre d'avantages qui font souvent la différence. Hardware unifié, mutualisation des interfaces, garanties sur les prix, etc...

Au final, tout dépend si tu y trouves un avantage ou non. Si tu penses avoir un meilleur chiffre d'affaires en ouvrant tes jeux dans un écosystème plus libre, il n'y a pas de raison que tu le le fasses pas. Sauf si tu n'as pas le choix de rester captif. Et le problème est souvent là. Verrouillé ou pas, mais il faudrait être libre de choisir.

Pour conclure sur Yamauchi en particulier, je pense que le jeu vidéo aurait parfaitement survécu sans lui. Si ce n'est que les jeux de plate-forme n'auraient pas autant prospéré. On aurait sans doute obtenu un marché similaire à de l'arcade domestique.
_________________

Image


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Re5, Actraiser Renaissance, Luigi mansion

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30552
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2013-09-26 13:25
Citation :
Le 2013-09-26 00:49, BlackBelt35 a écrit :
Une éventuelle nuée de déchets vidéoludiques serait beaucoup moins problématique aujourd'hui. Les gens sont suffisamment bien informés pour mettre les immondices de côté.


ca a quand même pas mal porté prejudice à la Wii et la Ds tout ca quand même
_________________

Image


Bonaf
Gros pixel

Score au grosquiz
1044270 pts.

Inscrit : May 09, 2005
Messages : 1822

Hors ligne
Posté le: 2013-09-26 13:27
Préjudice ? Pas en terme de ventes en tous cas...

  Voir le site web de Bonaf
Laurent
Commissaire politique


Joue à Baba Is You

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22550
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2013-09-26 17:00
Citation :
Le 2013-09-25 14:18, Kaede a écrit :
Histoire d'en rajouter sur le plan protectionnisme/rigueur, vu qu'on est sur un site doté d'une bonne partie histoire/retrogaming, n'oublions pas que Nintendo fait partie des fabricants le plus ouvertement opposés à l'émulation, se faisant d'ailleurs un plaisir de prendre des raccourcis ou généraliser inutilement (je vous laisse le soin de lire...)

La haine de Nintendo envers l'émulation vient probablement de ce qui s'est passé avec la N64. Au début des annes 2000 il y avait l'émulateur UltraHLE qui fonctionnait très bien, la plupart des PC étaient assez puissants pour faire tourner les jeux, et commes ils faisaient 64Mo maximum on pouvait les télécharger avec une connexion 56Ko. Pour peu qu'on ait un joypad adapté, on jouait dans de meilleures conditions qu'avec la console.

Après ça a été pareil avec la première GBA et son écran pourri. Je me souviens que sur le forum, tout le monde y jouait en émulation dans les premiers temps tout en n'étant pas une bande de gros pirates.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5125

Hors ligne
Posté le: 2013-09-26 18:42   [ Edité le: 2013-09-26 18:43 ]
C'est vrai que Nintendo a sûrement "morflé" de ce côté (les choix techniques aidant), je l'avais oublié un peu vite.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Re5, Actraiser Renaissance, Luigi mansion

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30552
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2013-09-26 19:20
Citation :
Le 2013-09-26 13:27, Bonaf a écrit :
Préjudice ? Pas en terme de ventes en tous cas...


Bah j'avais lu des articles à l'epoque ou les revendeurs se plaignaient du trop grand nombre de jeu qui sortaient, et surtout du trop grand nomre de daubes
_________________

Image


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9685
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2013-09-27 10:46
Il me semble qu'à une époque Nintendo avait fait des histoires à Gametronik. Je ne sais pas si c'est avéré, ou si c'est une fausse info répandue pour se faire mousser, car Planetemu n'a jamais eu de problème avec eux.

Citation :
Pour avoir longuement fréquenté un forum US, je confirme qu'ils sont d'une ignorance absolue en ce qui concerne les micro 8-bit et 16-bit, et ça fait un peu mal au cœur du fait des contresens historiques qui en découlent (et la surimportance de Nintendo sur qui a inventé quoi).

Pour toute une frange des joueurs, Nintendo est l'alpha et l'omega du jeu vidéo. Quand je lis qu'ils ont inventé le stick analogique, par exemple (alors que ça date de quoi ? 35 ans ?), ça me donne des envies de meurtre.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron

Index du Forum » » Gromatches » » #45 - Hiroshi Yamauchi était-il un visionnaire ou un arriviste ?

26 messages • page
12




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)