les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Gromatches » » #04 - Quelle place pour le jeu vidéo Francais ?
52 messages • page
123
Auteur #04 - Quelle place pour le jeu vidéo Francais ?
Amindada
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1035760 pts.

Inscrit : Feb 02, 2006
Messages : 2388

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 11:37
Je remarque que dans cette discussion on cite souvent des jeux des anées 80 pour évoquer des titres ayant une aura, un style particulièrement français. Je me demande si ça n'a pas un lien avec le fait qu'à cette époque là, il existait encore une exception culturel française et pas encore le gloubi-boulga américano-mondialisé actuel.

Et c'est pour ça peut être que les jeux français ne fonctionnent pas, ce qui s'exporte paradoxalement, c'est ce qui est trés nationale (voire le succés de Marion Cotillard, nom carte postale et physique de parépatéticienne des années 20 à Pigalle sur fond d'accordéon).


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9685
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 13:02
Justement pour moi, Mr Nutz est assez représentatif de l'idée que je me fais des jeux français (sans que ce soit ni systématique, ni exclusif, bien sûr) : on se défonce sur l'emballage et on oublie de peaufiner le gameplay.

Sinon, sur le fait de rattacher un jeu à une nationalité, c'est possible quand l'esthétique se rattache à un style particulier. Par exemple quand on voit un jeu au style "manga", on sait que c'est japonais. Et quand je vois ça :

http://www.digitalgames.fr/wp-content/gallery/nikopol/nikopol01.jpg

Oui, je me dis que c'est bien français.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 13:16
Rattaché à une culture pas une nationalité!

Et puis pour ton exemple, Enki Bilal (l'auteur de la trilogie Nikopol) est né en Yougoslavie d'un père bosniaque et d'une mère slovaque.

Laurent
Commissaire politique


Joue à Baba Is You

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22550
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 13:59
Culture, le mot est lâché. Peut-être qu'en France certains éditeurs ont réfuté l'idée du jeu vidéo en tant que simple divertissement, et ont essayé d'en faire quelque chose de sortable. C'est là qu'on s'est retrouvé avec les (non)jeux Cryo et l'idée de French Touch...

Et puis en France, qui dit "culture" dit "subventions"
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 14:09
Pour moi le divertissement fait parti de la culture, mais en France on a poussé plus loin il fallait plus que des prétentions culturelles, il fallait une portée artistique.

(et subventions aussi oui, bien vu)

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 14:41
Attention cependant à ne pas trop restreindre le jeu francais aux 80s/90s.

Je reviendrai sur ce sujet plus tard, mais dans les années 2000, on peut déjà citer :
* Test Drive Unlimited de Eden games.
* Beyond Good and Evil, les lapins crétins ou King Kong de Ubisoft Montpellier.
* Heavy Rain ou Fahrenheit de Quantic Dream.
* Soul Bubbles de Mekensleep.
* Nervous Breakdown et les autres jeux de Arkedo.
* Dofus de Ankama.
* Red Steel, Just Dance ou Ghost Recon Advanced Warfighter de Ubisoft Montreuil.
* Trackmania de Nadeo.
* Blood Bowl de Cyanide.

Et j'en oublie certainement plein !

Amindada
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1035760 pts.

Inscrit : Feb 02, 2006
Messages : 2388

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 14:51
Pour moi les (non)jeu Cryo ressemble beaucoup à une funeste période du cinéma français :

Les films culturel grand public pour toute la famille

Ce fut l'époque de Germinal, La gloire de mon père,L'ours, Indochine etc etc (voire "L'amant" quand les enfants sont couché)

Un cinéma pompier ou le public de TF1 à l'impression de se cultiver et de se dire que c'est "bien filmé".

Et bien des jeux comme Versaille ou Atlantis c'est exactement ça, donc plus que de l'élitisme pour moi ça ferai plutôt "maison de la culture de grenoble". Ou la culture populaire est tellement méprisé qu'on préfère faire une version cheap de la culture pointu.
Et ça, malheureusement c'est trés trés français.

Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 15:12
Atlantis c'était pas non plus un mauvais soft... quant aux versailles, chine etc, il fallait quand même être très mal renseigné pour l'acheter en pensant avoir affaire à un jeu et non un logiciel éducatif. Et puis taper comme ça gratos sur Cryo, ils n'ont pas fait que des daubes. Le problème c'est pas Cryo, c'est plutôt pourquoi à leur époque ils étaient un peu les seuls dont ont parlait.

dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5326
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 23:01
Citation :
Le 2011-01-22 14:41, Jika a écrit :

Attention cependant à ne pas trop restreindre le jeu francais aux 80s/90s.

Je reviendrai sur ce sujet plus tard, mais dans les années 2000, on peut déjà citer :
* Test Drive Unlimited de Eden games.
* Beyond Good and Evil, les lapins crétins ou King Kong de Ubisoft Montpellier.
* Heavy Rain ou Fahrenheit de Quantic Dream.
* Soul Bubbles de Mekensleep.
* Nervous Breakdown et les autres jeux de Arkedo.
* Dofus de Ankama.
* Red Steel, Just Dance ou Ghost Recon Advanced Warfighter de Ubisoft Montreuil.
* Trackmania de Nadeo.
* Blood Bowl de Cyanide.

Et j'en oublie certainement plein !



un truc que tu oublies consciemment, et c'est tout à ton honneur, mais les français ont fait dans les années 2000 les meilleurs simus de tennis

Sinon on crache souvent sur Cryo, mais Lost Eden est un des trips les plus multimédias branchouilles que j'ai fait dans mon adolescence
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5326
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2011-01-22 23:02
Citation :
Le 2011-01-22 14:51, Amindada a écrit :

Pour moi les (non)jeu Cryo ressemble beaucoup à une funeste période du cinéma français :

Les films culturel grand public pour toute la famille

Ce fut l'époque de Germinal, La gloire de mon père,L'ours, Indochine etc etc (voire "L'amant" quand les enfants sont couché)

Un cinéma pompier ou le public de TF1 à l'impression de se cultiver et de se dire que c'est "bien filmé".

Et bien des jeux comme Versaille ou Atlantis c'est exactement ça, donc plus que de l'élitisme pour moi ça ferai plutôt "maison de la culture de grenoble". Ou la culture populaire est tellement méprisé qu'on préfère faire une version cheap de la culture pointu.
Et ça, malheureusement c'est trés trés français.



Tu veux dire l'époque où les films français savaient être autre chose que des comédies?
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
twipol
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001886 pts.

Joue à Duplo, petites voitures et livres musicaux...

Inscrit : Mar 15, 2003
Messages : 2702
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-01-23 00:23
Dans une large mesure, je suis d'accord avec cette idée que la "french touch" a quelque chose d'une expression toute faite et souvent vide de sens, que la presse vidéoludique médiocre et majoritaire aime coller à n'importe quel jeu français parce que ça donne matière à remplir une pige sans se lancer dans des choses improbables comme par exemple, réfléchir.

Mais je crois pourtant qu'il existe une sorte de french touch, simplement cette notion n'est valable que pour quelques jeux - à savoir, ça tombe sous le sens, ceux qui "spirituellement" s'inscrivent dans le paysage culturel français. Et donc, Another World, Flashback, Little Big Adventure, Beyond Good & Evil (notez le côté très français des titres ).

Un héros ordinaire, sans super-pouvoirs ou fusil à plasma, part plus ou moins seul en guerre, avec les moyens du bord, contre une organisation dominante, oppressante, inspirant la terreur. Il recherche (entre autres et à différents degrés) la liberté. Le jeu fait l'objet d'une direction artistique ambitieuse, qui se veut originale, et cela se retrouve jusque dans le gameplay, où l'on cherche à proposer des situations variées au joueur, et à donner du sens à ses actions dans le jeu.

On légitimement lier ces caractéristiques à un folklore français : petit gaulois qui résiste à l'empire tout puissant, révolution, riche histoire des arts, avant-garde... Ca ne me paraît pas tiré par les cheveux. Et je parle de trucs français qui correspondent à une histoire sur plusieurs siècles, alors ne me parlez pas d'actualité récente, ça serait malhonnête, et puis le topic pourrait déraper

Alors évidemment, je ne cite qu'une poignée de jeux. Rayman ne colle qu'assez partiellement au profil. Fahrenheit* aussi, avec son univers de série fantastique ricaine bonne à la rediff sur M6 ou W9. Mr Nutz est encore plus loin, et à tous les niveaux : ça pourrait être une adaptation Disney, doublée d'un gameplay simpliste et monotone. Enfin, on ne voit pas quelle french touch on pourrait déceler sur des jeux sportifs comme V-Rally...

Mais les 4 premiers jeux que j'ai cités** sont quand même assez frappants dans le genre pour qu'on puisse parler, dans leur cas, de french touch. En tous cas j'ai du mal à en citer d'autres qui correspondent aussi bien au profil sans être français. En fait il y en a vraiment un qui colle, c'est Oddworld (je ne connais que les 2 premiers). Il correspond très bien au tableau, tout en ayant des aspects très américains dans le graphisme : paysages (grands espaces, canyons) design de certains objets dans l'usine, et tous les éléments de design graphique/typographique (affichages...) qui sont très américains. Le mélange de tout ça contribue à rendre ces jeux particulièrement uniques.

---

* mais il a quelque chose d'assez français, de par ses ambitions - prétentions même - affichées et très partiellement honorées. On associe également les notions de vanité et de prétention à la culture française. Ca, nappé d'une couche de gloubiboulgage hollywoodien des années 2000 : serait-ce la french touch d'aujourd'hui ?

** jeux au regard desquels, mademoiselle Shenron, vos propos me choquent, me scandalisent, m'outrifient, j'ai mal à la Frrraaance, tiens !
_________________

"Et quand ils devenaient mécontents […] cela ne menait à rien, car sans idées générales, ils ne se focalisaient que sur des contrariétés insignifiantes. Les plus grands maux échappaient invariablement à leur attention." G. Orwell


Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2011-01-23 02:45
Attention ceci dit à ne pas se braquer sur l'expression "french touch" ! Nous parlons du jeu vidéo francais dans son ensemble, et du coup V-Rally ou Mr Nutz ont autant leur place que Flashback ou Another World.

@Dante : vi, j'ai pas mentionné Top Spin, il est vrai. J'ai même pô fait exprès. ^^

Tramboi
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
0003696 pts.

Joue à Wizardry 8

Inscrit : Nov 29, 2005
Messages : 360
De : Paris By Night

Hors ligne
Posté le: 2011-01-23 03:54
Citation :
Le 2011-01-22 14:51, Amindada a écrit :

Pour moi les (non)jeu Cryo ressemble beaucoup à une funeste période du cinéma français :

Les films culturel grand public pour toute la famille

Ce fut l'époque de Germinal, La gloire de mon père,L'ours, Indochine etc etc (voire "L'amant" quand les enfants sont couché)

Un cinéma pompier ou le public de TF1 à l'impression de se cultiver et de se dire que c'est "bien filmé".

Et bien des jeux comme Versaille ou Atlantis c'est exactement ça, donc plus que de l'élitisme pour moi ça ferai plutôt "maison de la culture de grenoble". Ou la culture populaire est tellement méprisé qu'on préfère faire une version cheap de la culture pointu.
Et ça, malheureusement c'est trés trés français.



Alors ça si c'était pas de l'élitisme...

Quant à revenir au sujet initial, on pourra reconnaître qu'il y'a des jeux qu'on reconnaît au premier coup d'oeil comme étant français. Fascination, Captain Blood, Marche à l'ombre, Dark Earth, Gobliins et plein d'autres.
Tu les fous en anglais, ça y change rien, tu devines que ça vient de notre terroir.


_________________

Ended up in a stranglehold on a PVC chair


Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2011-01-23 11:40
Citation :
Le 2011-01-23 00:23, twipol a écrit :
Un héros ordinaire, sans super-pouvoirs ou fusil à plasma, part plus ou moins seul en guerre, avec les moyens du bord, contre une organisation dominante, oppressante, inspirant la terreur. Il recherche (entre autres et à différents degrés) la liberté. Le jeu fait l'objet d'une direction artistique ambitieuse, qui se veut originale, et cela se retrouve jusque dans le gameplay, où l'on cherche à proposer des situations variées au joueur, et à donner du sens à ses actions dans le jeu.

On légitimement lier ces caractéristiques à un folklore français : petit gaulois qui résiste à l'empire tout puissant, révolution, riche histoire des arts, avant-garde... Ca ne me paraît pas tiré par les cheveux. Et je parle de trucs français qui correspondent à une histoire sur plusieurs siècles, alors ne me parlez pas d'actualité récente, ça serait malhonnête, et puis le topic pourrait déraper

Alors évidemment, je ne cite qu'une poignée de jeux. Rayman ne colle qu'assez partiellement au profil.


Pour Rayman, c'est surtout dans Rayman 2. Dans le scénario de Rayman 2, il est question de pirates de l'espace qui ont tout conquis, capturé tout le monde, y compris Rayman qui perd sa "potion magique" quand le coeur du monde explose. Puis il se libère, il devient l'ultime rempart contre l'envahisseur, libère ses camarades, la résistance s'organise, il retrouve sa "potion magique" progressivement (ses pouvoirs qui reviennent), et l'éveil de Polokus est une ultime potion magique pour vaincre définitivement les pirates. Et puis Rayman a un gros nez (ainsi que les Ptizètres)!
Dans Beyond Good and Evil, on est carrément dans le contexte d'Occupation: gouvernement fantoche, résistance, propagande, sabotages, rafles, déportations...
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Amindada
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1035760 pts.

Inscrit : Feb 02, 2006
Messages : 2388

Hors ligne
Posté le: 2011-01-23 13:14
Citation :
Le 2011-01-22 23:02, dante2002 a écrit :

Citation :
Le 2011-01-22 14:51, Amindada a écrit :

Pour moi les (non)jeu Cryo ressemble beaucoup à une funeste période du cinéma français :

Les films culturel grand public pour toute la famille

Ce fut l'époque de Germinal, La gloire de mon père,L'ours, Indochine etc etc (voire "L'amant" quand les enfants sont couché)

Un cinéma pompier ou le public de TF1 à l'impression de se cultiver et de se dire que c'est "bien filmé".

Et bien des jeux comme Versaille ou Atlantis c'est exactement ça, donc plus que de l'élitisme pour moi ça ferai plutôt "maison de la culture de grenoble". Ou la culture populaire est tellement méprisé qu'on préfère faire une version cheap de la culture pointu.
Et ça, malheureusement c'est trés trés français.



Tu veux dire l'époque où les films français savaient être autre chose que des comédies?



On est pas là pour faire un débat sur le cinéma, mais le cinoche français c'est pas uniquement Dany Boon ou Jean-jacque Annaud.

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2011-01-24 18:52
Si j'essaie de schématiser l'histoire du jeu vidéo en France, je vois apparaître trois grandes périodes:

* des années 70/80 à 1995 environ : le jeu vidéo francais et sa French Touch est le symbole d'un jeu vidéo différent, à la fois plus artistique et plus culturel. Un jeu vidéo basé essentiellement sur son univers, sur son ambiance, son atmosphère. On pense bien sûr à Flashback, Another World, Captain Blood, Dune, Little Big Adventure ou Rayman.

* de 1995 à 2003/2004 environ : le jeu vidéo francais s'effondre et subit de plein fouet la crise de la Bulle Internet. Le jeu vidéo francais n'arrive pas à suivre le jeu vidéo mondial (américain surtout) qui accélère de plus en plus. C'est la période où de nombreuses boites francaises disparaissent (Adeline, Kalysto, Cryo).

* Depuis 2005 environ : le jeu vidéo francais réapparait, plus timide, plus modéré, mais nettement plus vivant qu'au début du siècle. C'est l'apparition de petites structures qui sortent des productions originales (Mekensleep, Arkedo, etc.) ou alors des jeux de niche (Cyanide avec Cycling Manager, Nadeo avec Trackmania). Le jeu vidéo francais se restructure et apprend de ses erreurs.

Bien sûr, ces trois périodes sont très "globales" et nombreux sont les exemples qui démentent ce que je viens de coucher sur le papier. Cependant, je crois que ca dresse un portrait assez juste du paysage du jeu vidéo francais.

C'est pour cela que, pour répondre à Eugène, je dirais que je ne crois pas que le jeu vidéo francais ait un style particulier de nos jours, même si c'était beaucoup plus vrai du temps de l'expression "French Touch". Cependant, je pense que le jeu vidéo francais a clairement une place particulière sur l'échiquier mondial car il a toujours fourni des titres complétement à part, soit au niveau de leur traitement narratif et/ou visuel (Beyond Good and Evil, Little Big Adventure, Another World, The Nomad Soul, Heavy Rain), soit au niveau des gameplays proposés (Test Drive Unlimited et le MMORacing Game, L'arche du Capitaine Blood, Cycling Manager, Dofus, etc.).

Je pense que l'on peut parler d'une exception francaise, mais en y regardant de plus près, on peut certainement faire un constat assez similaire pour tous les pays.

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2011-04-03 14:44
Petit up suite à cette interview de Nicolas Gaume sur Gamekult.

http://www.gamekult.com/actu/itw-snjv-faire-d-autres-heavy-rain-A0000091245.html

Après avoir été connu lorsqu'il était le patron de Kalisto, Nicolas Gaume est aujourd'hui à la tête du Syndicat National du Jeu Vidéo. Cette interview très intéressante de GK aborde différents sujets comme les jeux facebook, l'influence de Heavy Rain ou l'état de santé des studios hexagonaux.

A lire !

camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1979
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2011-08-19 09:23
Je suis tombé sur un début d'article qui me semble intéressant dans ce débat :

http://levelfive.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=115:french-touch-label-ou-realite-partie-1&catid=39:reflexions&Itemid=29

Je trouve assez pertinente cette idée que les jeux estampillés French Touch ne s'appuient en réalité jamais sur des thématiques typiquement françaises. Bien sûr on peut tout de suite sortir des contre-exemples comme Versailles, ou des thématiques plus en sous-texte...
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-08-19 12:06
Oui le point était déjà soulevé dans le présent débat à propos de la "nationalité" d'un jeu. Mais comme le dit Amindada plus haut, c'est étonnant que parmi les vrais succès critiques et commerciaux des jeux français, il n'y en ait pas un seul qui soit vraiment lié au terroir français (je ne pense pas que Versailles ait fait un gros carton commercial, si ?). Alors que américains, japonais ... raffolent d'une certaine imagerie parisienne par exemple. Quoique je ne suis pas sûr que les francophiles en question soient en masse des utilisateurs de jeux-vidéos.
Dans Alone et LBA, pas grand chose qu'on puisse rattacher à l'identité nationale française, c'est sur. Idem pour Flashback, Dune, ou Another World (il aurait fallu remplacer la Ferrari par une 2CV dans l'intro ).

  Voir le site web de Sebinjapan
Sarugaku
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
0000648 pts.

Inscrit : Sep 05, 2011
Messages : 440
De : Nézel

Hors ligne
Posté le: 2011-09-05 19:51
Citation :
Le 2011-08-19 12:06, Sebinjapan a écrit :

Mais comme le dit Amindada plus haut, c'est étonnant que parmi les vrais succès critiques et commerciaux des jeux français, il n'y en ait pas un seul qui soit vraiment lié au terroir français (je ne pense pas que Versailles ait fait un gros carton commercial, si ?). Alors que américains, japonais ... raffolent d'une certaine imagerie parisienne par exemple.


La France, ce n'est pas vendeur à l'international, dixit mes amis du marketing. Si un jeu doit en partie se passer en France, on ne doit bien souvent pas reconnaître le pays, de manière à pouvoir remplacer facilement le nom au moment d'exporter le jeu. J'ai eu à subir le cas il y a quelques années. Le développeur avait commencé à créer un superbe niveau provençal, qui a dû passer à la trappe. Et nous avons fini par une Bretagne facilement adaptable en Grande-Bretagne lors de la localisation (oui, l'Angleterre était notre cible). Moins glamour, mais bon...

Alors bien sûr, un Paris de carte postale vu par des Américains ou des Japonais, ça passe. Parce que ça correspond à l'image qu'ils se font du pays, c'est pittoresque comme dirait Deux-Fleurs.

Dès lors que pour être bien vu, donc accepté, internationalement, il faut avoir l'air anglo-saxon ou asiatique, il ne reste plus beaucoup de place pour le terroir français, pour reprendre ton expression.
Je pense que nous avons une image trop hautaine pour être acceptée. La culture française est vue comme élitiste, refusant le melting-pot et les mélanges (au contraire de la culture anglo-saxonne ou asiatique). Ce qui n'est malheureusement pas complètement faux : le dénigrement de la culture d'autrui ressemble parfois à un sport national. A se croire meilleur que tout le monde et à ne pas vouloir se mélanger, on finit comme Agnan : exclu de la bande.


Index du Forum » » Gromatches » » #04 - Quelle place pour le jeu vidéo Francais ?

52 messages • page
123




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)