les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Gromatches » » #04 - Quelle place pour le jeu vidéo Francais ?
52 messages • page
123
Auteur #04 - Quelle place pour le jeu vidéo Francais ?
Eugène SaColeco
Agitateur de pixels


Inscrit : Dec 01, 2010
Messages : 39
De : haut-débat land

Hors ligne
Posté le: 2011-01-20 19:30
Bonsoir à toutes et bonsoir à tous. Bienvenue sur Grospixels pour ce nouveau numéro de "On refait le Gromatch !".

Cette semaine, pour cette quatrième émission, nous allons être un petit peu chauvins et nous allons donc nous intéresser au jeu vidéo Francais. Alors, la question que nous soulevons aujourd'hui est "Quelle place pour le jeu vidéo Francais ?".

Que l'on parle de sociétés aujourd'hui disparues comme Loriciel, Titus ou Delphine Software, ou que l'on aborde la situation actuelle du jeu vidéo Hexagonal avec des compagnies comme Ubisoft, Eden Games ou Quantic Dream, la France a toujours eu un rôle un peu à part dans le microcosme du jeu vidéo européen et mondial.

Philippe Ulrich, Michel Ancel, Frédérick Raynal, Nicolas Gaume, David Cage, Yves Guillemot, les frères Caen... Des noms qui vont forcément ressurgir ce soir !

Existe-t-il une spécificité du jeu vidéo Francais ?
La France peut-elle être considérée comme une grande nation du jeu ?
Quel avenir pour les sociétés Francaises dans ce domaine ?

Taaaaaaaaaaaaaant de questions que nos experts en cocorico ludo-numérique vont analyser aujourd'hui.

Allez, c'est parti : on refaaaaaaaaaaaait le Gromatch !

  Voir le site web de Eugène SaColeco
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Souldiers

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8282
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 01:02
Citation :
Le 2011-01-20 19:30, Eugène SaColeco a écrit :
La France peut-elle être considérée comme une grande nation du jeu ?


On parle a quel niveau? Ventes? Si oui, c'est clair que non. Parce que pour un Rayman ou un Flashback qui marchent bien, du cote Japon-US, on a mille titres qui se vendent au moins aussi bien...

_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1979
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 09:03
Je pense que la "French Touch" n'a jamais existé que dans la tête des journalistes. Pour en avoir un peu discuté avec des "acteurs de l'industrie" à une époque, on sentait même à quel point cette invention était pesante, parce qu'à côté de ce supposé âge d'or du jeu vidéo français, il y avait la réalité des studios qui fermaient sans avoir jamais rien sorti (allo, Frédérick Raynal ?)

Mais s'il existe une spécificité du JV français, je me demande si celle-ci pèse bien lourd face à la mondialisation et au Nasdaq. Pour prendre un exemple que je connais un peu : Eden Games semble un peu condamné à faire du jeu de caisses et du Titeuf. Quand ils essaient de faire des trucs un peu plus personnels et créatifs, ça ne marche pas et il en ressort tout un tas d'histoires de production malheureuse avec Atari : Kya, à la base adaptation du Petit Chaperon Rouge, se retrouve vendue comme une Lara Croft ; Alone in the Dark, survival hyper audacieux conçu sans arme à feu avec le résultat que l'on sait...

Quant à Ubisoft : peut-on encore parler de jeux français lorsque ceux-ci sont conçus au Canada, en Chine, au Maroc ou en Roumanie ? Sam Fisher est-il un héros français ou américain ?
Je pense néanmoins que certains jeux ont une sensibilité et des influences "européennes", avec des fortunes diverses. Assassin's Creed marche du tonnerre mais pas Beyond Good & Evil. Dans l'un on tue des centaines de personnes, dans l'autre on prend des photos pour dénoncer un complot. Le public français n'est pas plus spécial que les autres.

En tout cas, il y a eu des travaux intéressants sur le JV français : La Saga des JV de Ichbiah retrace le parcours de Philippe Ulrich, exemple pertinent d'un "artiste" sans cesse confronté à la réalité industrielle. Il y a eu aussi une interview passionnante d'Alain le Diberder par Pierre Gaultier dans IG, ça disait beaucoup de choses riches d'enseignements par rapport à l'idéalisation de certains sur la question.

Je viens de me réveiller, tout ceci est peut-être un brin décousu.
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 09:06
LVD, tu cites des références qui datent un peu, si l'on regarde actuellement, des boites comme Ubi Soft ou de moindre mesure comme Ankama s'en sortent bien.

Maintenant, sur le fond, les jeux proposés n'ont plus grand chose de français. En ce sens, je considère que la French Touch est morte il y a longtemps.
_________________

Your face, your ass, what's the difference? - Duke Nukem

Image


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9685
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 09:37
Citation :
Maintenant, sur le fond, les jeux proposés n'ont plus grand chose de français. En ce sens, je considère que la French Touch est morte il y a longtemps.

Etant consoleuse, je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de m'essayer à des jeux français, mais pour le peu que j'ai testé, on avait souvent droit à des jeux jolis comme tout mais avec de grosses lacunes au niveau du gameplay. J'ai un peu l'impression que la French Touch consiste à privilégier l'atmosphère et le scénario, et de coller un gameplay comme ça, à l'arrache, parce qu'il faut de l'interactivité. Un peu comme au cinéma, où les films d'auteur sont bien mieux considérés que les films d'action, même s'il y a des exceptions, et ce dans les deux domaines.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 10:11
Citation :
Le 2011-01-21 09:03, camite a écrit :
Je pense que la "French Touch" n'a jamais existé que dans la tête des journalistes.

J'étais moi aussi dubitatif. Seulement, je pense qu'il y a vraiment eu une "french touch" reconnue pour la qualité de ses développement chez nos voisins anglo-saxons. Peut-être pas forcément par les joueurs (étrangers), mais par les professionels. Dans la Saga des Jeux Video, qui comme Camite le dit couvre la très interessante carrière de Philippe Ulrich / Ere Informatique, l'épisode Dune est révélateur. Pour que les têtes pensantes de Virgin Games aux USA et en Angleterre décident de confier aux frenchies de Ere Informatique une licence aussi importante (qu'ils ont eu bien du mal à obtenir), il fallait qu'ils leur reconnaissent un certain talent et un "petit quelque chose de différent".
On pourrait aussi citer Sega qui embauche la bande à Raynal pour développer exclusivement sur DC (même si ça ne se passera pas très bien dans le cas présent ...)

Retrospectivement, on remarque que certains sites de retrogaming étrangers s'interessent à cette supposée/avérée French-touch. Par exemple on voit Mr Nutz traité ici et là, et l'estimable site "Hardcore Gaming 101" a publié un petit dossier sur les jeux d'aventure Delphine Software (en citant bien le terme de "French Touch").

Donc je pense qu'il y a une réalité derrière cette French Touch des années 80/90. Et je pense qu'on la doit principalement aux jeux de Ere Informatique (Captain Blood surtout), puis à ceux de Delphine (Another World / Flashback).

De nos jours par contre, mondialisation et absorbsion de studios / éditeurs oblige, je pense qu'elle a quasiment disparu.

  Voir le site web de Sebinjapan
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 10:16
Je n'ai jamais réellement compris cette obsession de toujours vouloir s'inventer une french touch, surtout dans le domaine des jeux vidéo où il s'agit plutôt d'une importation journalistique d'un qualificatif qui était réservé à la musique et au cinéma. Derrière ce terme je trouve qu'il y a une bonne part de cette vieille tare des journalistes: leur amour pour les formules toutes faites, facilement identifiables pour le public et facilement recyclable selon leurs besoins. Le (mauvais) journalisme aime les poncifs et les images faciles. La french touch est un client idéal pour cette paresse intellectuelle qui gangrène le journalisme.

Citation :
Le 2011-01-21 09:03, camite a écrit :

Alone in the Dark, survival hyper audacieux conçu sans arme à feu avec le résultat que l'on sait...
Et pourtant il a Silent Hill Memories (il n'y a pas d'armes dans Demento non plus, ni dans les Siren me semble t-il). Des fois ça marche donc. Mais je reconnais que la prise de risque est plus facile avec une grosse licence telle que Silent Hill qu'avec une série qui ne réveille que la fibre nostalgique des joueurs PC de la première moitié des années 90.

Citation :
Le 2011-01-21 09:37, Shenron a écrit:

J'ai un peu l'impression que la French Touch consiste à privilégier l'atmosphère et le scénario, et de coller un gameplay comme ça, à l'arrache, parce qu'il faut de l'interactivité. Un peu comme au cinéma, où les films d'auteur sont bien mieux considérés que les films d'action, même s'il y a des exceptions, et ce dans les deux domaines.
Pour le cinéma c'est quand même beaucoup une question de moyens. J'ai du mal à voir le rapport entre les gameplay à l'arrache et le cinéma français par contre, encore une fois compte tenu de ses moyens on peut difficilement le qualifier de fait à l'arrache. Pour ce qui est des jeux je dirai que ce constat dépasse largement les frontières françaises. Il n'y a qu'à voir la production européenne de l'époque sur les micros 8 et 16 bits, beaucoup de jeux avec une forte personnalité, des directions artistiques franches, personnelles et non pas calibrées pour coller à un segment étudié mais aussi beaucoup de jeux avec des lacunes de gameplay.

De manière générale je doute de l'intérêt de ces questions de spécificité nationale, qu'est-ce qu'apporterait l'existence reconnue d'un standard français? A part un peu de boost à l'ego pour certains, pas grand chose. Je préfère me demander si des jeux non standardisés peuvent percer et rencontrer le succès plutôt que de m'inquiéter du poids de tel ou tel pays dans l'industrie.

Citation :
LVD, tu cites des références qui datent un peu, si l'on regarde actuellement, des boites comme Ubi Soft ou de moindre mesure comme Ankama s'en sortent bien.

Maintenant, sur le fond, les jeux proposés n'ont plus grand chose de français.
J'irai plus loin, puisque de toute façon la spécificité française m'indiffère, la production "française" n'a plus rien de personnelle, elle est totalement dans la mouvance de la "culture" globalisée, standardisée.

Laurent
Commissaire politique


Joue à Baba Is You

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22550
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 10:17
Je ne suis pas expert dans ce domaine, mais il me semble que le jeu vidéo français est confronté à des problèmes similaires au cinéma de genre français.

Sinon, à propos d'Eden Studios : je suis encore soufflé par Test Drive Unlimited, 4 ans après sa sortie. Techniquement, comme d'un point de vue ludique, c'est un jeu extraordinaire qui à mon avis doit susciter l'admiration de tous les concurrents. Si un studio français peut faire des choses pareilles, alors la "problématique française du jeu vidéo" ne se situe pas au niveau des développeurs.

Autre chose : j'ai lu beaucoup d'articles sur des jeux français dans des sites anglais ou américains, concernant Quantic Dreams, Michel Ancel, ou encore Another World que le site Action Button (célèbre pour ses articles à rallonge) considère comme le meilleur jeu de tous les temps devant Super Mario Bros 3. Et je n'y ai jamais vu évoquer une quelconque french touch. A chaque fois, le rédacteur parle de ces jeux pour ce qu'ils sont, sans tenir compte de leur origine.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 10:18
Citation :
Le 2011-01-21 09:37, Shenron a écrit :

Citation :
Maintenant, sur le fond, les jeux proposés n'ont plus grand chose de français. En ce sens, je considère que la French Touch est morte il y a longtemps.

Etant consoleuse, je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de m'essayer à des jeux français, mais pour le peu que j'ai testé, on avait souvent droit à des jeux jolis comme tout mais avec de grosses lacunes au niveau du gameplay. J'ai un peu l'impression que la French Touch consiste à privilégier l'atmosphère et le scénario, et de coller un gameplay comme ça, à l'arrache, parce qu'il faut de l'interactivité. Un peu comme au cinéma, où les films d'auteur sont bien mieux considérés que les films d'action, même s'il y a des exceptions, et ce dans les deux domaines.



Tout dépend des jeux. C'est vrai pour certains, mais pas pour d'autres. Ainsi, Flashback est une perle de gameplay, de même que Rayman 1 et 2, ou Kya, ou Beyond Good and Evil. Et le fait de privilégier l'atmosphère au gameplay, ce n'est pas du tout une spécificité française.
Sinon, je trouve aussi que Ubi Soft n'a rien de français. La seule touche française que j'ai jamais trouvée à Ubi Soft, c'est pour les premiers jeux de Michel Ancel avec les premiers Rayman et Beyond Good and Evil, mais pas le reste de la boîte (les Prince of Persia, Splinter Cell & Co).
Et globalement je trouve aussi que la touche française est actuellement inexistante depuis un certain nombre d'années. Quand on voit des jeux comme Heavy Rain surfer à fond sur la culture cinématographique anglo-saxonne, on se dit que les développeurs français n'osent pas exporter ou ont honte d'exporter leur propre culture (mais ça ne date pas d'aujourd'hui, dans Flashback aussi on était à fond dans la littérature et le cinéma américains de SF, mais on peut dire que la "touche française" était ailleurs).
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 10:36
Citation :
Le 2011-01-21 10:17, Laurent a écrit :

Autre chose : j'ai lu beaucoup d'articles sur des jeux français dans des sites anglais ou américains, concernant Quantic Dreams, Michel Ancel, ou encore Another World que le site Action Button (célèbre pour ses articles à rallonge) considère comme le meilleur jeu de tous les temps devant Super Mario Bros 3. Et je n'y ai jamais vu évoquer une quelconque french touch. A chaque fois, le rédacteur parle de ces jeux pour ce qu'ils sont, sans tenir compte de leur origine.
De toute façon je ne vois pas ce qui pourrait valoir le qualificatif de french touch à Another World. Bon jeu, très bon jeu, voir excellent, mais parler de french touch ne définit en rien ce qu'il est. Si il y a bien eu une réelle nouvelle vague dans le cinéma, tout comme il y a bien eu divers mouvements dans la peinture, il n'y a rien de comparable dans les jeux vidéo.

Citation :
(mais ça ne date pas d'aujourd'hui, dans Flashback aussi on était à fond dans la littérature et le cinéma américains de SF, mais on peut dire que la "touche française" était ailleurs)
Sauf qu'il y a des jeux non français qui lui ressemblent, ainsi qu'à Another World. Black Thorn repose sur exactement les mêmes mécanismes, et pourtant c'est un jeu Blizzard.

Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9685
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 10:39
Citation :
J'ai du mal à voir le rapport entre les gameplay à l'arrache et le cinéma français par contre

Et bien en gros, dans le cinéma français on a tendance à considérer qu'un film d'action est moins intéressant et surtout moins noble qu'un drame psychologique ou une comédie de moeurs, et quand on tente d'en faire en général c'est raté faute de savoir-faire ou de moyens. Et j'ai toujours eu le sentiment, en voyant la production vidéoludique française, qu'on était dans un cas de figure similaire, et que l'action, et donc le gameplay, n'était pas l'aspect le plus peaufiné dans les jeux.

Après, ce n'est que mon point de vue un peu étriqué étant donné mes références, et il y a des exceptions, mais quand on me dit "jeu vidéo français", personnellement je pense à Cryo, ou aux jeux Infogrames jolis mais peu jouables.

Et pour ce qui est de l'existence d'une éventuelle "french touch" à l'heure actuelle... je pense que si jamais elle a existé, elle a totalement disparu.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 11:00
Citation :
Le 2011-01-21 10:39, Shenron a écrit :
Citation :
J'ai du mal à voir le rapport entre les gameplay à l'arrache et le cinéma français par contre

Et bien en gros, dans le cinéma français on a tendance à considérer qu'un film d'action est moins intéressant et surtout moins noble qu'un drame psychologique ou une comédie de moeurs, et quand on tente d'en faire en général c'est raté faute de savoir-faire ou de moyens. Et j'ai toujours eu le sentiment, en voyant la production vidéoludique française, qu'on était dans un cas de figure similaire, et que l'action, et donc le gameplay, n'était pas l'aspect le plus peaufiné dans les jeux.

On ne va pas généraliser ça à l'essemble des jeux video produits en France, mais j'ai moi aussi cette image quand je repense aux jeux français qui m'ont marqué. Par exemple Captain Blood, c'est surtout une ambiance : la scène d'action dans le canyon est bidon (à mon avis) et la phase de dialogue est sublimée (le mot est un peu fort, mais je suis fan ^^) par l'interface sans proposer de réelles enigmes.

J'imagine que les producteurs de jeux français (de ces année 80/90) passaient beaucoup de temps sur le coté visuel / ambiance / histoire (le coté "artistique" on va dire, sans vouloir relancer le débat là dessus), et peut-être moins sur le béta-testing, la maniabilité, la recherche d'interraction in-game vraiment ludiques (le coté "action").
Et c'est peut-être en sois une particularité française liée à notre culture, qu'on peut comparer avec le ciné.

  Voir le site web de Sebinjapan
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 11:10
Citation :
Le 2011-01-21 10:39, Shenron a écrit :

Et bien en gros, dans le cinéma français on a tendance à considérer qu'un film d'action est moins intéressant et surtout moins noble qu'un drame psychologique ou une comédie de moeurs, et quand on tente d'en faire en général c'est raté faute de savoir-faire ou de moyens.
Ca je pense que c'est parce qu'en France on a plus considéré le cinéma comme un art que comme un divertissement. On a donc pas beaucoup d'expérience dans ce type de cinéma, sauf peut être pour ce qui est de la comédie (un divertissement qui coute moins cher que le créneau de l'action).

Citation :
Et j'ai toujours eu le sentiment, en voyant la production vidéoludique française, qu'on était dans un cas de figure similaire, et que l'action, et donc le gameplay, n'était pas l'aspect le plus peaufiné dans les jeux.

Après, ce n'est que mon point de vue un peu étriqué étant donné mes références, et il y a des exceptions, mais quand on me dit "jeu vidéo français", personnellement je pense à Cryo, ou aux jeux Infogrames jolis mais peu jouables.
Peut être pour la même raison, et c'est pour ça que tous les discours qui visent à vouloir plaquer un peu vite la notion d'art à "jeu vidéo" m'énervent en général. Bien plus qu'un art les jv sont du divertissement, mais comme en France le divertissement n'est pas considéré comme très noble et dispose d'une forte connotation enfantine il faut trouver tout un tas de justifications pour les sortir de leur ghetto et leur offrir une respectabilité.

Pour les jeux Cryo en "omni 3D", je ne trouve pas qu'ils soient pas jouables ou mal fichus mais qu'en revanche ils s'éloignent du concept de jeu, ils peuvent êtres immersifs, intéressants, mais je ne les qualifierai pas d'amusants (sans que ce soit forcément négatif). Encore cette volonté de s'éloigner du divertissement pour prétendre à une dimension artistique. Les japonais sont beaucoup moins encombrés par ces prétentions.

Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 11:27
A la question :

Citation :
La France peut-elle être considérée comme une grande nation du jeu ?


Il ne faut pas exagérer non plus.
Quelles sont les grandes nations du JV; les Etats Unis et le Japon, c'est sur.
Une nation qui se fait un nom dans le jeu vidéo : la Corée du Sud.

Les développeurs français se sont fait une renommée durant l'ère micro 8/16 bits, qui à connus un angouement qualifié de french touch avec l'apogée de titre PC durant les années 90.
Apogée qui atteignait enfin le petit ecran grace à des émissions TV, notament sur C+ (les emissions sur Imagina et celle présentée par l'animatrice virtuelle Cloé -c'était bien cela son prénom ?-) et cette fameuse émission que notre Dante national s'est revisionné tout dernièrement "La nuit des jeux vidéo" diffusé sur Fr3 en 93.

Pour moi, ce n'est qu'un passif.


_________________

Image


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Re5, Actraiser Renaissance, Luigi mansion

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30552
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 13:09
Citation :
Le 2011-01-21 10:16, Kimuji a écrit :
Je n'ai jamais réellement compris cette obsession de toujours vouloir s'inventer une french touch, surtout dans le domaine des jeux vidéo où il s'agit plutôt d'une importation journalistique d'un qualificatif qui était réservé à la musique et au cinéma.
Et pourtant il a Silent Hill Memories (il n'y a pas d'armes dans Demento non plus, ni dans les Siren me semble t-il).


Siren si y'en a, enfin ça dépend de ton personnage. Tu peux utiliser certaines armes avec certains personnages pour assomer les shibi, mais je crois que y'a que 3-4 missions ou t'as une arme à feu et peut t'en servir.

Pour la french tout je pense que c'est un dérivé du terme utilisé au cinéma. On se concentre plus sur l'univers et les personnages que l'action.
Dans le film ça se traduit par les vaudeville et les films plus axés sur les relations entre les gens (La Totale).
Alors que coté américain c'est en général plus action (True Lies).

Si je voulais être mauvaise langue, encore que Heavy Rain pourrait me donner raison (je spécule j'ai joué qu'à la démo), les jeux à la French Touch sont béton niveau scénar mais niveau technique un peu à la ramasse.
Pourtant y'a des perles fr, mais bon de nos jours tout se standardise.
_________________

Image


JiPé
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0002920 pts.

Joue à STREETS OF RAGE 4 !!!

Inscrit : Apr 26, 2008
Messages : 5232
De : valence passion

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 14:19
Dans ce que j'ai lu jusque là, la "french touch" ne concernerait que le contenu : graphismes, scénar'...
Et si ce terme désignait en fait des méthodes de production spécifiques à la France (nature des techniciens, parcours artistiques des chefs de projet, organisation des équipes...) ?

Je pose la question parce que je ne suis pas coutumier des studios de JV français ou étranger...

Et puis bon, il y a bien sûr une "french touch" et même autant de "french touch" que de studios français comme il y a autant de "japanese touch", d'american-touch" ou d'"indian-touch" (j'ai appris ça hier O_O)
_________________

"D'accord Force Créatrice, vous vous chargez de la qualité, je prendrai soin de la quantité."


  Voir le site web de JiPé
Amindada
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1035760 pts.

Inscrit : Feb 02, 2006
Messages : 2388

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 16:05
Il faudrait se demander ce qui fait la nationalité d'un jeu,

La compagnie qui met les sous ?

Le producteur (au sens américain du terme, c'est à die le directeur artisitique) ?

Une majorité des collaborateurs du studio ?

Par exemple Mr Nutz, c'est un jeu fait par deux francais (trois avec le concepteur des musiques) pourtant le jeu n'a en rien une "touche française" dans aucun domaine ( à mon humble avis), donc c'est délicat comme question.




Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 17:03
Voir se demander si les jeux ont réellement une nationalité et si il est pertinent ou non de vouloir leur en coller une.

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 17:16
Tu seras quand même d'accord pour reconnaitre que de nombreux jeux japonais sont clairement ... japonais ^^ Et qu'on ne peut pas vraiment les comprendre sans les remettre dans un certain contexte culturel et géographique.
Est-ce que la production française dégage une identité aussi forte ? Non, je ne le crois pas. J'ai moi aussi du mal à voir la touche française dans Mr Nutz.
En revanche, dans Captain Blood (quoi ? encore ?), il y a une vision de la SF comme on la retrouve dans les BDs françaises du genre, qui renvoie à Metal Hurlant. Enfin je trouve, pas vous ?

  Voir le site web de Sebinjapan
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2011-01-21 18:28
Je ne parle pas de racines culturelles dans lesquelles puisent les jeux mais d'appropriation "nationale". Captain Blood par exemple n'est pas plus mon jeu que celui d'un joueur allemand qui a pu l'aimer, Captain Blood ça n'est pas la France, c'est le jeu de ses créateurs et du public qui s'y est reconnu. Qu'il s'inscrive dans une certaine culture qui s'est plus largement développée en France je ne le conteste pas (même si la sci-fi est une construction occidentale qui s'est nourrie par delà les frontières des états, la sci-fi "française" ne serait rien sans les apports anglo-saxons, qui eux même ont peut être subit entre autre l'influence de français comme Jules Vernes). Les jeux que nous aimons faits par les japonais ne font-ils pas aussi parti de notre culture? N'influencent-ils pas les créateurs étrangers? Les créations culturelles n'appartiennent pas aux nations mais aux gens à qui elles parlent. La culture nationale, c'est une des étapes de la standardisation. Bref je n'aime pas que les états s'approprient la création culturelle où qu'on assimile les deux. Mozart est à tout le monde.

Et c'est à ça que je réponds en particulier:
Citation :
Il faudrait se demander ce qui fait la nationalité d'un jeu

Je veux bien me demander quelles sont les racines culturelles, les influences qui sont à l'origine d'un jeu. Mais pour moi ça n'a rien à voir avec la nationalité d'un jeu. Du point de vue juridique je suis citoyen Français et donc de nationalité Française, du point de vue juridique un jeu appartient à ses ayants droit, il n'est nulle question de nationalité dans ce cas de figure.


Index du Forum » » Gromatches » » #04 - Quelle place pour le jeu vidéo Francais ?

52 messages • page
123




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)